Dominique Simonnot avoue : grâce à la covid, on va vider les prisons !

Dominique Simonnot, contrôleuse générale des prisons

Connaissez-vous la dernière des bouffons gouvernementaux qui ne doutent de rien, craignant seulement de voir leurs sales visées dévoilées et enfin admises par l’armée des citoyens-ex-autruches ?

Figurez-vous que non contents de mentir encore et encore sur l’indispensable confinement pour vaincre un virus-alibi, tellement utile pour nous museler et œuvrer à l’abolition de nos libertés au profit des leurs… ils viennent de trouver une nouvelle raison de nous convaincre de rester enfermés chez nous (et masqués pour être bien certains qu’on « la bouclera » !), c’est notre sécurité.

Car toujours dans le louable but de nous « sauver » (quand ce sont eux nos ennemis et nos tortionnaires), voilà qu’une des leurs, et non des moindres, puisqu’il s’agit de la nouvelle « Contrôleuse générale des lieux de privation de liberté » depuis octobre dernier, Dominique Simonnot, s’inquiète du sort si préoccupant de ceux qui comptent sur elle pour leur faciliter la vie en attendant la quille…

Avec ses « dents du bonheur » (*) la dame ne semble pourtant pas soucieuse du nôtre, mais uniquement de celui de ceux qui seraient si mal traités en prison (les pauvres petits) !

(*) https://www.lefigaro.fr/langue-francaise/expressions-francaises/2018/04/07/37003-20180407ARTFIG00013-pourquoi-parle-t-on-de-dents-du-bonheur.php

On aurait pu se demander pourquoi attribuer un poste resté vacant depuis juillet 2020 ; sauf qu’en Macronie il semble naturel de toujours se préoccuper du sort, tellement injuste, des personnes incarcérées, souvent à tort (« ce sont elles qui le disent, alors c’est bien la preuve »… Coluche dans le texte).     

Quand vous saurez qu’auparavant la Simonnot était journaliste, successivement à « Libération », puis au « Canard enchaîné » et qu’elle a donc apparemment viré sa cuti… vous aurez déjà un aperçu de la réponse.

On peut également penser que l’équipe de félons que l’on nomme « gouverne-ment » (avec raison puisqu’ils « gouvernent » en « mentant »), peu satisfaite des prétextes utilisés habituellement pour élargir les prisonniers bien avant l’heure décidée par la justice (vices de procédure ou encore manifs de minorités agissantes, par exemple), avait grandement besoin d’un nouveau « cerveau » , qui allait réfléchir à une nouvelle solution, imparable, pouvant clore le bec à tous ceux qui pourraient s’en offusquer.

Eh bien, c’est chose faite, puisque la gentille dame tire immédiatement le signal d’alarme, à propos de ces « pôvres » prisonniers : le surpeuplement carcéral multiplie les risques d’attraper le virus ; quelle horreur, vite une solution !

Écoutez-la gémir (voici une transcription) au micro de FRance Culture (que le monde entier nous envie !) :

« En prison, les cellules font quelques 9 mètres carrés, et on y vit souvent à deux ou trois. Des directeurs de prison me disent que, bientôt, ils ne sauront plus comment faire. La population augmente, une quinzaine de maisons d’arrêt sont à plus de 150 % de surpopulation. Et au retour des permissions de sortir ou dans le quartier « arrivants », où il y a des quarantaines instituées, les directeurs de prison ne pourront pas pousser les murs. Faudra-t-il alors supprimer les permissions de sortir ? Ce serait terrible ». 

Des millions de citoyens enfermés de force à domicile, c’est normal, mais supprimer des                «autorisations de sortir à des prisonniers » (ce qui aurait pourtant dû être fait immédiatement, ou encore ne pas exister !), c’est intolérable pour cette grande émotive !

« Le gouvernement a reculé devant le fait de libérer des gens de prison. Or, les gens libérés au printemps dernier l’ont été à quelques semaines de leur fin de peine : ils seraient aujourd’hui libres. Nous allons de toute façon devoir vider nos prisons : la Cour européenne nous a condamnés par deux fois cette année (…) La Covid est pour moi l’occasion de continuer ces libérations anticipées qui font du bien à ceux qui sortent et à ceux qui restent, en réduisant la promiscuité en prison ».

Et le mal qu’ils vont faire dehors, ça lui parle, à la Simonnot ? 

Pas du tout ; son empathie envers ceux qui souffrent étant largement à géométrie variable, selon qu’il s’agit de vraies racailles ou de citoyens indûment taxés de haine parce que rétablissant des vérités qui dérangent les félons gouvernementaux !

Vous avez compris ? La peur de la covid-19 étant manifestement en phase descendante, à cause de tous les trublions prétendant qu’il s’agit d’un leurre… il était urgent de trouver une nouvelle parade pour nous maintenir « emprisonnés » à domicile (les manifs n’étant autorisées qu’aux minorités œuvrant pour ces voyous), avec la création d’une nouvelle peur : l’éventuelle rencontre avec un meurtrier multirécidiviste, haineux et susceptible, pouvant vous voler, violer, égorger ou décapiter pour un refus de cigarette ou un regard ne se baissant pas assez vite !

https://www.fdesouche.com/2020/11/29/dominique-simonnot-controleuse-generale-des-prisons-nous-allons-devoir-vider-nos-prisons-ces-liberations-anticipees-font-du-bien-a-ceux-qui-sortent/

Voilà qui est fait. Grâce à Dominique Simmonot, Macron et ses troupes vont pouvoir vider les prisons des incarcérés actuels… sous prétexte que leurs « misérables conditions de vie » se trouveraient encore aggravées par le risque d’attraper la covid, ce qui est insupportable à ces âmes sensibles

Sans avoir pourtant hésité à assassiner nos vieux dans les Ehpad avec leur Rivotril, et menaçant de continuer avec leur (providentiel) « vaccin ».

Mais c’est qu’il devenait urgent de faire de la place pour y enfermer le plus vite possible… tous ces méchants policiers qui s’attaquent, sans raison valable, aux innocentes racailles leur crachant à la gueule, voire essayant (sûrement par plaisanterie) de les cramer dans leurs voitures !

Mais bon, qu’ils ne se plaignent pas, car cela pourrait être bien pire…

https://ripostelaique.com/soutien-inconditionnel-a-nos-policiers-et-gendarmes-ces-heros-au-quotidien.html

https://ripostelaique.com/laffaire-michel-zecler-moleste-par-4-policiers-enorme-manipulation.html

https://ripostelaique.com/laffaire-michel-zecler-un-enfumage-politique-a-la-macron.html

https://www.bvoltaire.fr/interpellation-violente-de-michel-zecler-a-paris-la-detention-provisoire-requise-pour-trois-des-quatre-policiers/?

Sans compter les nombreux dissidents osant rétablir les vérités bafouées par les menteurs officiels et subventionnés… ne cessant de blesser à mort, avec des mots, de gentilles et innocentes populations n’ayant pour but que de prendre une place que nous occupons indument depuis des lustres, quand elles-mêmes végétaient injustement dans d’autres contrées !

On espère quand même que les Éric Zemmour, Michel Onfray (qui file un mauvais coton en rendant hommage au précédent), Robert Ménard (qui mijote d’installer à nouveau une crèche à Béziers), Stéphane Ravier (qui veut mettre les clandestins dans l’avion : pas bien !), et tant d’autres « mal-pensants », véritables épines dans le pied du pouvoir actuel… qui risquent de se retrouver au trou avec les vilains policiers si nous n’y prenons pas garde… auront au moins droit à des cellules nettoyées et désinfectées… à moins « qu’ils » ne laissent faire le ménage en grand à une salvatrice 3e vague de covid, apparaissant très vite dans nos prisons… 

https://www.fdesouche.com/2020/11/29/michel-onfray-zemmour-est-trop-brillant-et-met-le-doigt-sur-les-problemes-donc-on-prefere-lui-taper-dessus/

Même Jean-Marie Bigard, autre dissident notoire (dans un registre un brin différent), et ce en dépit des « coups de fil d’Emmanuel », pourrait bien se retrouver au trou, après avoir profité de son passage sur France Bleu pour pousser un coup de gueule phénoménal, nous faisant un véritable sketch sur le tas, dans lequel, avec ses mots à lui, il confirme tout ce qui se dit ou s’écrit dans nos colonnes.

Ce régime ne reculant devant rien, tout est à craindre dans l’échelle des saloperies !

Allons-nous enfin nous réveiller et leur réserver le sort qu’ils méritent ?

Josiane Filio, au nom de la Liberté.

image_pdfimage_print