Donbass : Il est temps d’écraser les punaises brunes

Les néonazis au service du pitre Zelensky adoptent des postures héroïques soutenues par des discours grandiloquents. Ils seraient prêts à mourir jusqu’au dernier pour leur cause perdue ? Comme les terroristes islamistes ? Eh bien qu’ils crèvent !

L’erreur de Vlad et de ses stratèges

Ils ont perdu un mois à assiéger la capitale et des grandes villes, et ont fini par rectifier le tir en se concentrant sur la libération des Russophones des provinces de l’Est et du Sud.

Ils auraient dû commencer par ça. Repousser ou exterminer les mercenaires néonazis massés autour du Donbass et des rivages de mer d’Azov. Mais ils avaient oublié les leçons tirées par tous les états-majors du siège de Leningrad (Saint-Pétersbourg) qui dura 900 jours et de celui de Stalingrad (Volgograd ex Tsaritsyne) dont la bataille fit rage pendant six mois.

Les armées les mieux équipées et les plus aguerries de leur époque y furent défaites, marquant un tournant crucial de WW2.

Car les combats urbains sont les plus difficiles à mener parce que chaque fenêtre est un poste de tir, chaque mur une barricade, chaque soupirail un piège, chaque ruine un nid de frelons, chaque toit un poste d’observation, chaque ruelle un goulet propice aux embuscades. Et chaque avancée contre un ennemi caché qui a l’avantage du terrain, un tir aux pigeons.

Je peux vous dire, nonobstant la désinformation gauchiste d’il y a 50 ans, qu’au Chili des groupuscules de castristes dépenaillés, plus pillards que guérilleros, sévissaient encore à Santiago et à Valparaiso, alternant terreur, rackets, prises d’otages et assassinats, deux à trois ans après le golpe de Papy Nochet. Insaisissables dans des conurbations de plusieurs millions d’habitants, qu’ils utilisaient sans vergogne comme boucliers humains.

Les médias français de l’époque dénonçaient la répression musclée du Papy contre quelques dizaines d’assassins impitoyables… Et encensaient le « démocrate » Pol Pot, une chance pour le peuple cambodgien !

Le verrou de Marioupol serait en train de sauter

Un nom prédestiné. Une ville de marioles sacrifiés pour satisfaire les délires vengeurs du clown Zigomyr. Une ville abandonnée dès le 25 février par son maire et la plupart de ses notables, présentés par les médias menteurs comme de « grands résistants ».

Les derniers combats se concentrent sur le site d’une immense zone industrielle sidérurgique du groupe Azovstal et autour du port. Des sites stratégiques pour les deux parties.

Avant la guerre, 30% des entrées officielles de devises passaient par là. Et sans doute beaucoup plus si l’on décompte les sociétés offshore des oligarques.

Du côté russe, la prise de ce territoire garantirait une solution de continuité de la Crimée au Donbass. Et un territoire homogène au plan ethnique et culturel, plus facile à défendre.

« Le terrain se présente comme une ville dans la ville, avec plusieurs niveaux de souterrains sur des dizaines de kilomètres, datant de la période soviétique. Les bombardements par le ciel ne servent pas à grand chose. Il faut débusquer les rats terrés dans leur égouts, et cela prend forcément du temps », a expliqué la première chaîne russe Pervyi Kanal.

Les forces russes et des unité du Donbass s’affairent à trouver et bloquer tous les accès aux souterrains pour provoquer la reddition des forces néonazies, lorsqu’elles seront à court de vivres et de munitions. Alors qu’il serait si facile de les gazer comme des putois dans leur terrier. Cela viendra peut-être quand on sera sûrs de ne pas multiplier les cibles collatérales.

Un bon moyen de régler ce genre de problème serait de vitrifier les coins pourris

Les pleureuses se disant humanistes ont beau jeu de critiquer aujourd’hui Hiroshima et Nagasaki. Mais la décision fut prise pour éviter des années de combats meurtriers, au corps-à-corps, contre des ennemis trop fanatiques pour reconnaître leur défaite.

Les Russes disposent de vecteurs nucléaires tactiques et de bombes à neutrons qui officiellement n’existent pas.

Peu de radiations et des dégâts gérables. Avec une puissance équivalente à 10% de Little Boy (Hiroshima), l’ennemi serait grillé dans ses planques et ses souterrains, l’impulsion électromagnétique mettrait toute son électronique HS, et en ciblant bien le souffle, la plupart des infrastructures au sol et du matériel seraient récupérables.

L’ami Vlad devrait s’en servir. L’Eurocrature, la mondocrature et leurs médias de désinformation la ramèneraient moins.

Depuis 1945, les guerres dissymétriques ont toutes été perdues par les grandes puissances. Combattants érodés et découragés par un ennemi insaisissable, jouant le pourrissement, et poignardés dans le dos par leurs compatriotes des médias.

Les pires humiliations furent subies là où, comme en Corée ou au Viêt Nam, il fallait affronter à la fois des troupes régulières et des groupes terroristes.

Si le pusillanime Truman, ex lampiste du chemin de fer de Santa Fe, avait écouté le général MacArthur au lieu de le démettre, on aurait champignonné Pyongyang et c’en était fini de ce chancre empoisonné qu’est la famille Kim.

Les autres cocos de l’époque l’auraient pris pour un avertissement sans frais. Et les mahométans aujourd’hui feraient moins les malins.

Le jeu dangereux de la France occulté par les merdias aux ordres

Les zones d’ombre et les actions troubles abondent.

Les mercenaires du régiment d’Azov arborent fièrement les insignes et enseignes des Waffen-SS et torturent et massacrent les Russes tombant entre leurs mains, exposant ensuite des cadavres non identifiables comme des « victimes de Poutine ».

Ces néonazis, quand ça va vraiment mal pour eux, reprennent des habits civils et sont présentés par des journaleux complaisants comme des réfugiés civils fuyant les bombardements.

Mais le plus inquiétant pour nous est que les SR russes ont enregistré des conversations chez leurs ennemis en 6 langues européennes. Dont une majorité de locuteurs français ou francophones. Qu’est-ce que cela cache ?

Le paltoquet expédie des armes à son ami Zigomyr, le virtuose du piano à queue, tandis que Jean-Brizitte Trognon fait la quête pour réunir des euros.

De nombreux indices tendent à prouver que la France envoie aussi des mercenaires. Des snipers tueurs à gages. D’anciens soldats chassés de l’armée après s’y être déshonorés, voire des délinquants sortis de prison, prêts à rempiler contre une grâce présidentielle et une poignée de dollars.

Le führer de poche adore s’entourer de bad boys et d’une faune pittoresque au genre indéterminé, sous le double parrainage de la reine Margot et de la reine Pédauque.

Si certains ont un casier, ce n’est pas pour pêcher les crabes. Et son pote le Yéti entretient des contacts amicaux avec les racailles.

Le régiment d’Azov constitue pour ces crapules un exemple à suivre.

Lors de sa création, les chefs étaient de vieux truands chevronnés proposant leurs services aux plus offrants, et les miliciens de jeunes rastaquouères auxquels on offrait l’amnistie pour leurs délits passés et l’immunité pour leurs exactions futures. Ils n’avaient plus qu’à se servir sur l’habitant.

Le maniaque inverti, adoré par 28% de crétins pathologiques, veut-t-il déclarer la guerre aux Russes ?

Si je n’étais pas un patriote, conscient du tort que cela ferait aux Français, je le souhaiterais presque. Simple question de réalisme. Les dictateurs élus et maintenus au pouvoir par des plébiscites, comme Napoléon III et Adolf, n’ont pu être dégommés que par une cuisante défaite militaire.

Christian Navis

https://climatorealist.blogspot.com/

image_pdfimage_print
18

28 Commentaires

  1. Un soldat fidèle aux valeurs militaires, pas plus qu’un civil fidèle aux valeurs d’honnêteté intellectuelle et de respect du courage, ne qualifie pas d’autres soldats, même ennemis, de « punaises » ou de « rats ».

      • @ Christian Navis
        Hélas ! Je crois que @ Anonyme n’a pas saisi que ceux que vous qualifiez de « punaises » et de « rats » ne sont en fait que des repris de justice aguerris et se vendant au plus offrant.

    • Mon pauvre « anonyme », si vous aviez seulement la moindre idée de ce que les mercenaires, « punaises » et autres « rats » nazis d’Zzov pensent des « cons comme vous », vous changeriez vite d’avis…

  2. A l’auteur:
    Votre article est au vitriol (je ne m’en plaindrai pas) mais ne salissez pas Napoléon III.
    Merci.

  3. il parait que les russes ont bombarder le dombass! (une gare) quel con ce poutine ! c’est la presse française qui le dit donc c’est vrai ! et il n’est pas près de quitter l’ukraine libérée (ça c’est moi qui le dit)

  4. une chtite dénazification au sarin , soman , tabun , VX ou un cocktail de neurotoxiques ?
    Ce serait vite règlé : j’espère que les bestioles présentes sur le site sidérurgique ne souffriront pas trop !
    Pour les azoviens leveurs de bras , qu’ ils crèvent dans leurs terriers!

  5. Alors là, mettre côte à côte Napoleon III et Adolf relève de la confusion intellectuelle la plus odieuse.

    • C’est vous Napoléon IV ?
      Vous auriez du vous présenter à l’élection en copiant votre idole !
      Avec les moustaches à la Salvador Dali et la barbichette taillée façon satyre, la Lapix aurait eu pour vous les yeux de Chimène. 🙂

    • et la guerre de Crimée de 1853 à 1856
      avec à l’époque déjà 3 empires ligués contre la Russie
      l’Empire Ottoman, l’Empire Britannique et l’Empire Français
      et donc toujours les mêmes mondialistes francs-maçons
      qui sont aux manettes sauf qu’aujourd’hui le maître du game
      est l’Empire Yankee de l’oncle Sam représenté par ce vieillard sénile
      et pédo-sataniste qui a sa tête à l’hôpital psychiatrique et un pied dans la tombe

  6. On peut signaler également le siège de Sébastopol qui a duré 8 mois entre 1941 et 1942, le siège de Madrid qui a duré de nov 1936 à fin mars 1939, le siège d’ Odessa en 1941 qui a duré 2 mois et qui a coûté près de 93.000 hommes aux forces de l’axe, et ainsi de suite…..

  7. vous ignorez l’étendard de l’ OTAN qui est pourtant visible
    ces milices sont celles de l’OTAN

  8. Que les Russes les GRILLENT aux lance-flammes (comme les Yankees avec les Nippons !) … qu’ils les gazent ou les noient comme des rats pris dans leurs trous … Et s’ils veulent sortir … qu’ils es MASSACRENT un à un … SURTOTU les mercenaires !!! PAS DE PITIE !!!

  9. la Macronie est le principal sponsor des Nazislamistes et des Ukronazis dans l’UE
    étant donné que Macron est le président de l’UE mais pas celui de la France !..

  10. Ces punaise brunes défendraient elles les fameuses « valeurs de l’Europe » ? ? Il semblerait que oui et que pour l’élite européenne cela vaut bien une guerre au nom des valeurs de l ‘Europe. Dur dur de manifester une opinion différente. Ainsi va l’Europe et le petit pays France qui jadis fut grand.

  11. En les voyant défiler, les bras levés, encadrés par des soldats Russe, selon les télés d’hier soir qui relataient la « prise » de Marioupol, les nazis d’azov avaient des posture moins « héroïques » que lorsqu’ils menaient leurs exactions contre les civils russophones du Donbass.

  12. LA GUERRE CONTRE LA RUSSIE : La Guerre contre la Russie en Ukraine que livre l’OTAN et l’UE , n’a rien de nazi ( tout ça c’est de la propagande russe d’abord , ensuite il s’agit pour les nouveaux médiologues patriotes français juifs ou dhimmis projudaiques de fabuler et de bien se conforter dans leur médiocrité idéologique et leurs anciens schémas BHLiens pavloviens , sur lesquels ils ont été formatés toute leur vie ) .. NOUS LES FN , les Nationalistes français gaulois , nous ne pensons pas que cette guerre est nazie machin … Cette guerre contre la Russie est de type Ottomane ( encerclement et isolement de la Russie et soumission du monde chrétien orthodoxe aux Balkans par les encaves islamiques sous influence Turque ). Elle est menée Par l’ORDRE SEMITIQUE MONDIAL ( les patrons judeo-israeliens du Pentagone , les Zélites et Zélotes de la diaspora juive en Occident et leurs alliés sémites et cousins les 5 familles petro-arabes dont le Qatar )

  13. Entièrement d’accord avec Christian Navis.
    Je ne comprends pas que Poutine ne passe pas la vitesse supérieure. Surtout maintenant que les autres races de putes ont réussi à couler le Moskva.

  14. C’est exactement ça!
    Comment peux-t-on être assez stupide pour a la fois envoyer des armes et être contre la guerre? C’est en fait le mot d’ordre des mondialistes américains. Et eux n’en paieront pas les conséquences, contrairement aux européens qui laissent leur sol devenir un champ expérimental pour les dégénérés des états-unis…
    Fournir des armes est déjà un acte de guerre. Et de tels actes doivent, pour rester légaux, passer par l’Assemblée nationale et non être un acte capricieux, voir pervers organisé par le dictateur macron.

    • C est bien ce que je pensais, les mêmes méthodes que les nazis, gazer, après vous critiquez les autres qui veulent couper les couilles

  15. Japon usa, je ne trouve pas la comparaison exacte, blanchouillards jaune

  16. Christian vous devriez consulter.
    La haine compulsive qui suinte de chacune de vos tirade n’augure rien de bon sur votre longevité.
    Atomiser tout ce qui de près ou de loin a résisté aux waffen-SS réfugiées aux USA dans les années 1950/1970 révèle le genre de momie que vous êtes: un boomer frustré et haineux qui voit à 75/80 ans finir en poussière le monde dégénéré qu’à construit sa génération.
    Le siècle américain est terminé.
    Le siècle des « guerres propres pour la liberté et la démocratie » est terminé.
    Le siècle des psychopathes camés au napalm et à l’atome est terminé.
    Votre génération est terminée.

1 Rétrolien / Ping

  1. Donbass : Il est temps d’écraser les punaises brunes | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.