Donbass : Une chanson est devenue le symbole de la résistance

Donbassmanif

Le peuple massacré par l’OTAN, l’ONU, Bruxelles, le Nouvel Ordre Mondial, a sa chanson. On voit des mineurs, des femmes, avec des armes se battre contre l’envahisseur. Les russophones du Donbass, des civils, menacés de génocide ont tout simplement pris les armes depuis 2014 pour leur survie. Cette chanson chante la gloire d’un peuple mais aussi l’Esprit de la résistance contre l’occupation de nos terres, de nos patries, «Ici c’est notre terre et nous nous battons pour notre terre et nous allons vaincre contre l’occupant ! » « Ici, c’est notre terre et nous allons rester ! ».

Le peuple russophone du Donbass a refusé la politique de Kiev voulue par l’ONU, l’OTAN, par Bruxelles et par le Nouvel Ordre Mondial. Le peuple du Donbass est plus pauvre que le peuple allemand ou le peuple français et pourtant c’est ce peuple qui a pris les armes pour défendre sa culture, sa langue, ses enfants contre le génocide de son peuple voulue par les élites mondiales. Les peuples qui ne sont pas capables de défendre leurs enfants et leurs cultures sont simplement destinés à disparaître. La Russie, le peuple russe montrent toujours au monde la force du combat pour sa liberté.

https://www.youtube.com/watch?v=0XxzwW7FUlI

Olivier Renault

image_pdfimage_print

18 Commentaires

      • Ici tout est different
        Même l’air n’est pas le même
        C’est notre terre
        Nous n’avons pas d’alternarive
        Nous n’avons nulle part où reculer
        Nos resterons debout

  1. Je suis patriote français et je défends avec ferveur les patriotes ukrainiens, alors merci de remballer la propagande. Le soi disant « génocide », je suis allé dans le Donbass, je ne l’ai pas vu. La connivence de certains patriotes français avec la Russie me désole. Lorsque je me débarrasse d’une puissance hégémonique invasive, ce n’est pas pour lécher le cul d’une autre, merci.

    • Exactement j’ajouterai que Poutine est un faux cul quand il se prétend anti-impérialiste alors qu’il vole des terres à la Géorgie et à l’Ukraine et après s’étonne que les pays d’ex-URSS le détestent et rejoignent l’OTAN.

      • L’OTAN…. Celui qui met la pagaille sur la planète entière, intalle les gangsters et les islamistes partout ou il fourre son nez. Bel exemple.

    • Moi aussi je suis patriote français et je soutiens les patriotes ukrainiens, à savoir ceux du Dombass et ceux qui,, ailleurs en Ukraine refusent la ploutocratie mâtinée de fascisme nostalgique au pouvoir actuellement dans ce pays. Il ne s’agit pas de connivence avec la Russie mais de notre intérêt national ici en France (quand De Gaulle a signé une alliance avec Staline c’était de cet ordre là). L’UE et les Etats-Unis nous entraînent vers la guerre contre la Russie. Aujourd’hui c’est seulement de la propagande mais petit à petit, on glisse vers le pire. Alors ouvrez les yeux, l’Ukraine aujourd’hui, lèche le cul (comme vous dites) de l’UE et des fauteurs de guerre.

    • Vous n’avez rien compris, chers amis. L’Ukraine est entre les mains de voleurs qui ont demoli l’economie et affamé la population. Avant de raconter des inepties, intéressez vous par exemple à qui est un certain Igor Kolomoïsky. Porochenko n’est guère mieux. Et ce qui est du patriotisme, vous êtes à côté de la plaque! Est-ce être patriote que de lécher les bottes des américains !? Pour votre information, dans le gouvernement ukrainien, il y a des ministres qui ne sont même pas citoyens de ce pays! Des patriotes !? Qui ont transformé leur patrie en pays de mendiants…

      • Eh bien mon ami, je pourrais malheureusement dire la même chose pour mon pays. Un gouvernement est-il représentatif de son peuple ? Du moins pas en France. Le nom des élus ne m’intéresse pas, mais le peuple oui. Et j’ai constaté que beaucoup d’ukrainiens n’aiment pas ceux qui les gouvernent (tiens, comme chez nous..) et ils ne veulent pas être gouvernés par Mr Poutine non plus. C’est leur droit. Quand au Donbass, j’appelle cela du séparatisme et en d’autres époques et en d’autres endroits cela aurait été réprimé avec la plus extrême sévérité. Mais voilà qu’inopportunément beaucoup d’armes passent la frontière.. Étrange voyez-vous.

        • Et bien entendu, aucune arme ne passe en provenance des USA… Allons, allons, un peu de réalisme. La couverture unilatérale et partisane des événements par nos chers médias sont sûrement pour beaucoup dans votre égarement.

  2. Les ukrainiens se battent pour préserver leur ‘intégrité territoriale, les pro-russes et russes tout court peuvent dire ce qu’ils veulent s’est eux les colons qui veulent annexer une partie du pays à un autre. Ces russophones ne sont en Ukrainin que parce que Stalin a tuées un tiers de la population ukrainienne pendant l’holodrome et l’a remplacé par des colons russes. Si ces russophones ne veulent pas accepter que l’Ukraine s’émancipe de la Russie qu’ils aient en Russie.

    • mais alors le Kosovo qui était serbe et que les chiens galeux de Bruxelles , de l’ ONU de l’OTAN ont donné aux envahisseurs albanais !!!!!!
      il y aurait comme une contradiction avec ce qui se passe en Ukraine de la part de ces islamo collabos sunnites et de ce qui s’ est passé pour le Kosovo que ces ordures du nouvel ordre mondial ont spolié à la Serbie !!!!!!
      donc pour ces colons albanais au Kosovo nous déroulons le tapis rouge mais nous ne pouvons pas accepter le droit d’ existence de la partie russophone des  » colons  » russes !!!!!!!!!!!!!!!!

  3. Et pourtant, entre l’atlantisme et l’eurasisme, nous européens de l’ouest allons devoir choisir ; entre l’axe San Francisco, Paris, Berlin, et l’axe Brest Vladivostok. Pour l’heure, l’Etat profond américain, en perpétrant la guerre perpétuelle sur la planète ne fait rien pour attirer notre sympathie. Quant à la Russie, elle défend ses intérêts, comme nous devrions le faire, alors que nous avons choisi de nous soumettre, voire de nous euthanasier. Difficile dans ces conditions de critiquer Monsieur Poutine, dont la politique nous serait aujourd’hui bien utile.

    • Vous marquez un point, pourtant j’aime à penser que vous ayez tort. La ‘troisième voie’, justement présente à l’esprit de beaucoup d’ukrainiens et de Biélorusses (coincés entre les 2) se dessine. Ils voient avec clairvoyance la déchéance spirituelle de l’UE-USA en même temps que les visées toujours plus agressives des russes (ils en ont l’expérience, croyez-moi). Cette troisième voie est à explorer, mais vous avez raison quand vous dites que l’axe de Brest à Vladivostok, comme le répète si bien Le Pen père, apparait comme bien plus prometteur que le premier.

Les commentaires sont fermés.