Donner le droit de vote aux étrangers, c’est accélérer l’islamisation et la mort de la France

Le droit de vote aux étrangers non-communautaires est la voie impériale au djihad par les urnes et la consécration définitive de l’islamisation de la France.

En effet, avec la prolifération des enclaves musulmanes en France,  le droit de vote aux étrangers extracommunautaires  est une aubaine extraordinaire pour leur octroyer l’autonomie politique  nécessaire à la création de nouveaux émirats sur le sol français.

Des villes comme Roubaix, Trappes, Mantes  la Jolie, Vénissieux, et bien d’autres, voire le  département du 9-3 et un pan entier de Marseille tomberont sans coup férir dans l’escarcelle de l’islam.

Ce projet de loi apparaît comme une dot que la France veut apporter dans sa corbeille de future mariée avec l’islam. qu’ qui sont majoritairement musulmans.

Un gage que la France veut offrir  pour sceller son alliance avec l’ennemi de la république et des libertés.

En tressant des lauriers républicains à l’islam, la France va le consacrer en tant que premier parti politique de l’Hexagone.

Est-ce que ces irresponsables politiques savent que que l’islam n’est pas que religion  seulement et qu’il est aussi un système d’organisation politique de l’Etat et un nouvel ordre mondial visant à asseoir son pouvoir hégémonique sur tout l’univers, dont Allah sera le seul maître et souverain ?

Plus apparenté au bolchevisme et au nazisme, l’islam ne reconnaît ni les droits fondamentaux ni les libertés politiques et individuelles, viscéralement hostile à la laïcité et à la démocratie, il n’est pas connu  pour être un parangon  de libertés publiques et humaines.

Suprématiste, ethnocentrique, communautariste et despotique, il ferme toutes les portes à ses fidèles d’opérer des choix contraires aux prescrits de la religion qui font interdiction absolue par exemple à un musulman de voter pour un non-musulman.

Toute motivation de vote  chez un musulman  doit contribuer à  l’implantation et l’expansion de l’islam, une sorte de djihad par les urnes.

Il est  par conséquent utopique d’imaginer un musulman voter demain pour un non-musulman dont le projet va à l’encontre des intérêts de l’islam.

Peu de musulmans oseront commettre un tel sacrilège en adoptant une posture républicaine.

Autant légaliser le nazisme et le doter de vertus républicaines que  d’accorder le droit de vote aux étrangers qui leur permettra d’islamiser la France sans coup férir avec la complicité de la république qui  masochiste et naïve ne se rend pas compte qu’elle va creuser sa propre tombe  !

Bientôt les villages gaulois seront halalisés, pour ressembler à des cimetières de morts-vivants comme dans les bleds arabes.

Vidés de leur âme, dépouillés de leur identité française, et les mosquées remplaceront les églises et le porc sera définitivement interdit dans les   cantines scolaires et les restaurants où l’on servira l’urine de chameaux dont ils sont férus au lieu et place  du vin français.

Le droit de vote c’est aussi les 5 appels à la prière par jour du haut des minarets avec des mégaphones à 1000 décibels.

Avec des espaces séparés pour les  hommes et  les femmes dans les transports en commun, c’est une véritable usine à gaz en perspective.

Polygamie, pédophilie, racisme, antisémitisme, abolition du mariage civil, loi sur le blasphème,  abrogation de la charte universelle des droits de l’homme et du citoyen, djihad, relégation des femmes excision,  voile, nikab, kamiss afghan et port de barbes  obligatoires pour tout le monde, l’enseignement du Coran obligatoire, interruption des programmes de télévision pour diffuser les appels à la prière, interdiction d’enseigner Darwin et la philosophie, suppression des auteurs non-musulmans des manuels scolaires, un joli programme qui s’invitera à la table  électorale des français demain.

Pour mieux tuer la France, il faut l’islamiser.

Si l’islam était démocratique et moderniste pourquoi les pays musulmans brillent par leur violation des droits de l’homme, le sexisme, l’intolérance et la barbarie ?

Pourquoi les non-musulmans sont-ils considérés comme des sous-hommes, des dhimmis ?

Le droit de vote aux étrangers revient à faire de la charia la future loi fondamentale de la république tel est le vrai sens du droit de vote pour tous.

Salem Benammar

image_pdf
0
0