Drame à Davos : le Bourla de Pfizer agressé sauvagement par deux journalistes

Pendant que les syndicats font semblant de contester, c’est leur rôle, ils sont là pour canaliser, faire de l’animation de rue et planter la mouvement, il est intéressant d’observer ce qui se passe à Davos, le siège social mondial du Spectre.

Aujourd’hui on a appris qu’une des membres éminentes vient de démissionner, il s’agit de Morticia la néo-zélandaise.

Elle est épuisée, elle n’en peut plus, pourtant elle n’a pas fait escort à Davos.

En fait, ils lui ont signifié son licenciement car elle ne sert plus à rien .

Elle a bien rempli ses obligations, tout ce qu’il fallait, covidisme implacable, en ce domaine elle a fait compétition avec ses voisins australiens et islamophilie pathologique, au point que tel un ou une, on ne sait plus, Justine Trudeau, elle a porté le voile en solidarité avec les adeptes du chamelier.

Ne vous réjouissez pas trop, un autre aussi bien, voire mieux, va la remplacer !

Chez elle il y a au moins les traits qui sont tirés !

https://twitter.com/i/status/1615875318304104448

Pendant ce temps à Davos, ils ne chôment pas, ils s’occupent de l’avenir des grévistes. Ils font le sacrifice de leur personne pour l’avenir de l’humanité, John Kerry l’a bien précisé, ils sont les élus, au sens biblique du terme.

Peut-être aussi que ce sont les aliens qui les ont désignés pour cette mission.

Lui aussi on le sent fatigué, il est un peu fripé, va-t-il nous faire une Morticia ?

https://twitter.com/i/status/1616069415178477568

Y en a un qui a été ignominieusement pris à partie par un groupe déchaîné de complotistes, c’est le bienfaiteur des actionnaires Bourla, toujours à sec !

Il était tranquille dans une rue Davos, il sortait de l’hôtel après une nuit harassante avec deux infirmières ukrainiennes, à qui il avait dispensé un cours de vaccination approfondie, quand deux énergumènes à l’origine indéterminée, mais néanmoins visible, l’ont apostrophé vulgairement.

Regardez comme il est impérial, il trace sa route en regardant bien où il met les pieds car il y a du verglas, tout en étant guidé comme un aveugle pas par son chien mais par une escort, qui visiblement fait des heures sup pour le bien de l’humanité.

https://twitter.com/i/status/1616065696194265088

Le grand patron du Spectre, Blofeld-Schwab a subi aussi une semblable tentative de déstabilisation, mais comme c’est le chef, c’est là où l’on observe la différence avec les sous-fifres comme Bourla, à sec toujours.

Une inconsciente l’interpelle en se présentant comme journaliste et Blofeld de lui demander où ? L’autre idiote est obligée de confesser qu’elle est indépendante.

Blofeld a fait comprendre à cette manante qu’il fallait qu’elle passe son chemin et qu’il ne parle qu’aux journalistes qu’il paie.

Bienheureuse soit-elle de ne pas finir dans une piscine à piranhas ou recouverte à la feuille d’or…

https://twitter.com/i/status/1616049481778085892

Bon, Davos c’est quand même la fête, ils préparent votre avenir radieux, soyez-en reconnaissants !

https://youtu.be/EnseiOJ2jGQ

Paul Le Poulpe

 

 

image_pdfimage_print
30

15 Commentaires

  1. Je fus ébloui par les deux journalistes , de vrais pros !
    Cela nous change de l’Afronce !
    Le grand patron Bourla le grecque a appliqué les conseils de son avocat en gardant le silence !
    Comme d’autres je n’ai pas vu ou remarqué quelques gardes du corps, bizarre !

  2. De moins en moins de participants à Davos. Normal, le centre du monde se déplace de l’occident vers l’orient.

  3. Cette femme Arden, de Nouvelle-Zélande qui pleure, parce qu’elle quitte sa place de première ministre, a été au nom du bien, d’une dureté envers son peuple.
    Elle peut bien pleurer.!!!!!

  4. Etonnant qu’ils aient pu approcher d’aussi près les barons de la pieuvre sans se faire éjecter par des escadrons de gardes du corps

    • Effectivement, c’est étrange!
      Sans aucun doute, c’est un coup de comm……..

  5. ça sent le roussi pour ces ordures. Ils commencent a capter que les sans dents ouvrent les yeux. Entres les prostituées et les invités Davos est devenu le rendez vous des putes

  6. Vous allez voir la droite Suédoise va en faire baver dans cette Europe…Voyons ! Ah ! Ils dirigent l’Europe depuis un mois….et rien, Hallo Patron ! On est foutus !

  7. L’interview de Burla est simplement géante: par le culot des reporters, vraiment gonflés car ce type à Davos doit être très intimidant, par leurs questions qui sont autant de torpilles, et par le fait que, bien que silencieux, il ne faille pas douter que Burla a encaissé et qu’il va moins bien dormir dans sa suite hôtelière. Davos est un rendez-vous maléfique de part l’idéologie crypto-communiste pour la ruche développée par une oligarchie monstrueuse qui saura s’échapper toujours de ses édits. Cette oligarchie oublie cependant une chose: ce sont tous des vieux et je gage que tout ça crèvera avec eux. Ou alors, il y aura de la perte: ils rêvent de 100%, mais la réalisation ne sera que de 10%, car les peuples résisteront plus que leurs illusions ne leur laissent à penser. Il faut avoir confiance.

    • Burla a passé un mauvais quart d’heure, bien fait pour lui. Ce genre de type, ne pense qu’à l’argent. C’est toujours la même chose.

  8. Morticia, la néo-nazie, pardon la Néo-zélandaise, à la poubelle de l’histoire !

Les commentaires sont fermés.