1

Drame Jérémy Cohen : Macron ose parler de manipulation politique !

Suspectant un drame de l’antisémitisme, il est évident que Macron a fait étouffer cette ignoble agression par des racailles. Sa non-campagne étant déjà bousculée par les scandales de son pactole planqué dans un paradis fiscal, comme celui de l’escroc Zelensky, et ceux de McKinsey, il préférait un simple accident avec un tram…

Il a fallu l’admirable  ténacité de la famille de Jérémy Cohen pour faire émerger l’horrible vérité. Ce qui est déjà très gênant pour Foutriquet et son ministre de l’Intérieur et des Cultes…

Au lieu de se désoler, en apparences, de cette abominable tentative de meurtre, le voici qui pique, devant les caméras, une crise de colère froide à l’endroit d’Éric Zemmour, qui a osé dénoncer cette horreur commise par une horde de hyènes enragées. Pour masquer ses carences aggravées, il évoque une manipulation politique… un artifice édifiant pour cacher son embarras et sa rage de voir cette affaire parasiter son image.

Il est de notoriété publique que ce « type pas fini » supporte fort mal la contrariété… C’est pourquoi, il n’a pu dissimuler son terrible mécontentement.
 
Faisant cesser le mutisme médiatique, que, pour aider la famille Cohen, Zemmour ait porté cette affaire sur la place publique est tout à son honneur. D’autant plus que cette abomination illustre parfaitement ce que le candidat de Reconquête ! fustige depuis des années et qui n’a fait que décupler pendant ce dernier quinquennat.
 
Macron refuse obstinément de parler d’insécurité, plus encore des habitants ultra-violents des territoires perdus de la République… Voir l’antisémitisme s’inviter dans sa fin de campagne peut être catastrophique. Et ce ne serait que justice qu’enfin il lui faille assumer tout ce qu’il a délibérément  laissé se se perpétrer.
 
Le décès tragique de ce jeune homme est épouvantable, la réaction de Macron l’est autant. Reste à espérer qu’elle devienne de notoriété publique et que l’on ne parle plus que de ça, jusque dans les bureaux de vote.
Mitrophane Crapoussin
 

Foutriquet est en colère !