Drancy : un commerçant et sa famille interpellés pour avoir rossé deux voleurs

Justice à la française ! Quand on vous dit que notre justice « marche sur la tête » !

Élodie, une mère de famille de 37 ans, vit dans un trois-pièces avec ses enfants, dans une résidence HLM à La Garenne-Colombes.

En 2016, elle travaillait dans la restauration mais une fracture du poignet a entraîné une atrophie de la main l’obligeant à cesser toute activité.

Depuis, son compagnon l’insulte et va jusqu’à la battre une nuit où il rentre à 4 h du matin. Elle reçoit des coups au visage.

Élodie crie, appelle à l’aide, mais aucun voisin n’intervient ; peut-être n’ont-ils pas entendu ?

Mais non, ils ont entendu puisque, dès le lendemain, ils portent plainte car ce bruit a dérangé le voisinage.

Élodie porte plainte également, le 30 mars dernier, et elle subit une deuxième séance de violences.

Son compagnon est alors placé en garde à vue.

Depuis, il n’est plus revenu vivre au domicile conjugal, donc plus de violences ni de bruits agaçant le voisinage, mais cela n’arrête pas la procédure judiciaire engagée par le Groupe 3F qui demande la résiliation du bail pour « perturbation de la quiétude des autres locataires ».

Eh bien, vous n’allez pas nous croire, bien que cela se soit passé trois mois plus tôt, que « Monsieur » ne soit plus présent et que, depuis, le calme total soit revenu, le jugement prononcé le 29 juin oblige Élodie et ses enfants à quitter leur logement avant le 12 septembre, sous peine d’expulsion !

Bonneuil-sur-Marne (94) – Dans la nuit de vendredi à samedi, vers 2 h du matin, un individu frappe sa femme à coups de fer à repasser et de poing.

Un ami assiste à cette séance d’une très grande violence mais n’intervient pas.

C’est une voisine, alertée par les cris de la victime, qui prévient la police.

Arrivés sur les lieux, les policiers découvrent la victime entièrement nue et prostrée dans sa chambre à coucher, le visage tuméfié et le corps couvert de blessures.

L’individu a été arrêté ainsi que son ami pour non-assistance à personne en danger.

La victime a été transportée à l’hôpital et les trois enfants du couple, âgés de 5, 9 et 10 ans, conduits au commissariat.

Espérons que les voisins ne porteront pas plainte pour le bruit occasionné par les cris de cette femme battue car elle risquerait, elle et ses trois enfants, d’être en plus victime de la justice française et expulsée !

Rennes (Ille-et-Vilaine) – Samedi 11 août vers 1 h du matin, rue Léon Ricottier, près du métro Anatole-France, une bagarre a éclaté entre cinq individus et l’un d’eux a été retrouvé mort.

Un peu plus tard, vers 6 h 30, un second individu, âgé de 25 ans, a été également agressé à l’arme blanche, un coup au niveau du cou, rue de l’Hermine, près de la mairie.

L’enquête a été confiée à la PJ de Rennes, totalement débordée en ce moment !

Vieux-Boucau (Landes) – Les gens du voyage font beaucoup parler d’eux cette semaine, d’un bout à l’autre de la France (normal pour des gens du voyage !).

Vendredi 10 août, au bout de la nuit, dans les Landes donc, deux individus tentaient de voler des vélos lorsqu’un groupe de quatre gendarmes en civil, dont une femme, qui rentraient d’une soirée, sont intervenus.

Les deux individus, des gens du voyage, ont pris la fuite.

Rattrapé, l’un des deux a frappé avec son couteau un gendarme, le blessant très grièvement (perforation pulmonaire et ventricule du cœur touché).

Âgé de 22 ans et transporté en urgence à Bordeaux, il se trouve en soins intensifs.

Le second gendarme est plus légèrement blessé.

L’individu allait être interpellé lorsque d’autres gens du voyage sont venus en renfort et l’ont frappé d’un coup de barre de fer, lui permettant de poursuivre sa fuite.

Il est activement recherché actuellement et devrait très vite être arrêté car son jeune frère, mineur de 17 ans, également impliqué dans cette agression, a été mis en examen.

Moyenmoutier (Vosges) – Lundi, une femme de 28 ans, toxicomane et placée sous curatelle, a été retrouvée par des riverains errant sur les bords de la route.

Elle venait de subir un véritable calvaire durant les dernières 24 heures, a expliqué le procureur de la République d’Épinal, Étienne Manteaux : « Elle a été séquestrée, frappée à coups de poing et de pied, fouettée à l’aide d’un câble, brûlée puis violée à plusieurs reprises. »

Des enregistrements vidéo ont été retrouvés sur le portable de l’un des agresseurs.

Quatre individus, dont un dealer qui lui reprochait d’avoir volé une petite quantité de stupéfiants, sont les auteurs de ces violences commises dans un village proche de Moyenmoutier, puis poursuivies dans un hôtel de Nancy où ils l’avaient transportée.

Le dealer, âgé de 19 ans, est toujours en cavale mais les trois autres, âgés de 18, 21 et 36 ans, ont été arrêtés par les gendarmes de Saint-Dié.

Les faits qui leur sont reprochés sont passibles de la réclusion criminelle à perpétuité : viols accompagnés d’actes de torture et de barbarie.

Dol-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine) – Le 8 août, un peu après 15 h, deux dames âgées de 73 et 87 ans, l’une se déplaçant avec un déambulateur, se rendaient à la pharmacie lorsqu’elles se sont fait agresser par deux « migrants » boulevard Daminiac, près de la gare, qui leur ont volé les chaînes en or qu’elles portaient autour du cou.

L’une de ces deux dames, bousculée, a chuté et se trouve en état de choc.

La première racaille, âgée de 25 ans et de nationalité algérienne, a osé déclarer à l’audience, en comparution immédiate : « Cette femme est très âgée et elle raconte n’importe quoi ! »

Il a été condamné à 10 mois de prison.

Le second, âgé de 18 ans et de nationalité non définie (il a refusé de se prononcer), a été condamné à trois mois de prison.

Seront-ils expulsés ?

Cogolin (Var) – Deux migrants illégaux, qui travaillaient comme ouvriers agricoles clandestins, se sont livrés à un duel en plein centre-ville et au milieu de l’après-midi à coups de machette et de couteau, devant un tas de témoins.

Tous deux, blessés, ont été transportés à l’hôpital.

Un nommé Farid Bouasla, de nationalité algérienne et âgé de 38 ans, a reçu un coup de machette sur la tête qui a manqué lui ouvrir le crâne comme une noix de coco et a laissé une cicatrice de 13 cm.

L’autre, Mohamed Moulagna, Algérien également et âgé de 37 ans, a reçu une douzaine de coups de couteau, dont l’un dans la région du cœur.

En comparution immédiate, le premier a été condamné à 18 mois de prison et à 3 ans d’interdiction de territoire (pourquoi trois ans ?).

Le second, à deux années de prison et à une interdiction définitive du territoire (pourquoi pas le premier également ?).

Drancy (Seine-Saint-Denis) – Samedi, en fin d’après-midi, un commerçant ambulant rejoint son domicile lorsqu’il est agressé par deux voyous qui l’aspergent de gaz lacrymogène et lui dérobent la recette de sa journée de travail, 3 000 euros.

La victime porte plainte au commissariat et indique aux policiers qu’elle a reconnu ses agresseurs, deux voyous de la cité Nord de Drancy.

N’attendant pas que les policiers réagissent, elle décide d’agir elle-même et prévient quelques membres de sa famille.

Ils se rendent à la cité Nord et ne tardent pas à retrouver les deux voleurs.

Un membre de la famille fait usage d’une arme à feu, prenant soin de ne tirer que dans les jambes.

L’un des deux voyous est touché au tibia.

Puis, les deux voleurs sont enlevés dans des véhicules différents et les policiers retrouveront leurs traces dans une rue d’un quartier pavillonnaire de Drancy, où réside le commerçant.

Les neuf personnes de la famille qui ont pris part à l’expédition sont interpellées.

Le voyou blessé par balle est hospitalisé.

Le second voyou ?

Lesquels vont être le plus sévèrement punis : les voleurs ou les justiciers ?

Manuel Gomez

image_pdfimage_print

18 Commentaires

  1. Manuel,
    Je proposerais, pour le maqueron et ses sbires pratiquant la piscine, afin de régler la question sans enquête fastidieuse et trop longue, ou recherche de voleurs ou justiciers de double ou triple nationalité, une hydrocution malencontreuse du genre de celle de cloclo, avec séchoir (ou god….hé ) immergé « accidentellement »..On ne va quand même pas interpeller les X personnes de la famille « par alliance »??

  2. L’erreur absolue est, pour les honnêtes gens, de compter aujourd’hui sur la police et la justice de leur pays pour les défendre. Perso, je ne compte plus que sur moi-même…

  3. a cette vitesse il va falloir ouvrir les casernes militaires pour y mettre tout ce gentil monde de racaille

    • Bonjour, bien sûr, il faut, aussi, fournir l’armement et les cours pratiques qui vont avec, pour ces braves CPF ! Les poulets n’ont QUE 50 munitions à tirer par an en guise d’entraînement !

  4. EH oui, tout cela s’appel L’ INDIFFERENCE  » on en plus rien à foutre de l’autre, on enjambe la personne qui tombe, on prend des selfies de l’accident ou de l’homme qui se noie pour vendre la photo ou la poster, mais pas pour porter secours. L’homme ou l’ivrogne peut tabasser sa femme et ses enfants à condition que cela ne dérange pas le voisinage. La plupart des assos vont aider les migrants parce que ça rapporte mais laisse crever dans la rue le SDF français. La racaille est reine !

  5. Comment voulez vous intervenir lorsqu’on voit les dérives de la justice! se mettre soi même en danger de mort alors que la police et la justice ne bougent pas ou si elles s’activent c’est contre les victimes!

  6. Bjr a tous, Honneur a ces juges(pourris qui n’ont pas de couilles) c’est de leur laxisme que vient tous ces problèmes, paradoxalement les « flics » risquent parfois leur vie pour arrêter des délinquants, et les juges sont prêts a pardonner leur crimes. Ce que je ne comprends pas; lors qu’un policier est confronté dans une affaire il n’y a pas un représentant de la police lors du procès, c’est dire que la justice(qui ne mérite meme pas une majuscule ) peut faire tout et n importe quoi !!!

  7. un petit conseil de self-défense : ne pas appeler à l’aide (personne ne se dérange) par contre : « AU FEU AU FEU » il y a des chances que vous voyiez rappliquer ceux qui ont peur de brûler

    • Les gens ont donc plus peur du feu que de prendre part à une bagarre….

  8. Que du bonheur, Monsieur Gomez : on accueille la lie de l’Afrique et on est encore prié de croire qu’il ne s’agit que d’ingénieurs et qu’ils sont la relève de demain

  9. manuel, pourquoi les zotorités ne lisent pas tes articles?
    pourquoi les juges sont ils à ce point laxistes?

  10. On devrait demander à Hidalgo d’installer un immense écran sur la Tour Eiffel pour afficher ces messages journaliers ! Merci !

  11. J’imagine que la Justice fait son travail d’une manière la plus honnête qu’il soit! sans jument de valeur avec une certaine intégrité, c’est mon point de vue! Elle juge un être humain,sans arrière pensée, black, jaune, beur, ce n’est pas son critère de jugement , où, ira-t-on, s’il n’y avait pas ce garde fou?

    • @ why : la tendance actuelle de la justice est de considérer les délinquants comme des victimes de la société, donc victimes de leurs victimes. Souvenez vous du mur des cons, qui illustre ce que je viens d’écrire. Plus récemment , dans l’affaire du camping de l’Ardèche, on apprend que la commune avait demandé l’interdiction de ce camping, et avait été débouté de son action en justice. Ne soyez pas naïf !!!

  12. J’ai bien peur que si demain personne ne prend la tête de l’insurrection du Peuple Français, alors c’en est fini pour de bon. Nos enfants sont cuits : entre la surpopulation, la croissance stupide, la pollution, les musulmans, le grand remplacement et le déni des « élites » qui en fait organisent ce chaos, les français et leurs enfants sont en danger, la Patrie est en danger… depuis 1973 ou 1789 ou…c’est comme vous l’entendez. Que Dieu ait pitié de nous

  13. La dernière : les 9 personnes de la famille interpellées » . Ils ne devaient pas être très fins pour aller se venger eux memes ET se faire gauler aussi facilement par les flics…….
    Je leur aurais cassé les 2 jambes/2 bras moi, et me serais tiré sans un coup de feu ni trace…..

Les commentaires sont fermés.