1

Drapeau de l’UE sur la tombe du Soldat Inconnu : comble de l’infamie

Le drapeau européen flottant sur la tombe du Soldat inconnu, c’est le comble de l’infamie.

Le drapeau de la France remplacé par celui de l’Union Européenne sous l’Arc de Triomphe, au-dessus de la tombe du soldat inconnu (MàJ)

En prenant la présidence tournante de l’Union européenne, Macron a cru bon d’inonder Paris avec le drapeau bleu étoilé, qui flotte désormais sur l’Élysée, sur la tour Eiffel et sous l’Arc de Triomphe. Une énième insulte à la France.

Macron oublie que les Français n’ont qu’un seul drapeau, le leur, bleu, blanc, rouge, et certainement pas le torchon étoilé censé représenter 27 pays qui n’ont pas les mêmes intérêts et ne partagent pas grand chose en commun.

Comme le dit Marine, si les Français ont voté « non » à la Constitution européenne en 2005, ce n’est pas pour qu’on leur impose un misérable drapeau sans gloire ni passé, emblème de l’attelage bancal européen, toujours prêt à se disloquer.

En hissant le drapeau européen sous l’Arc de Triomphe, à la place du drapeau français, Emmanuel Macron a encore affiché sa haine de la France et son mépris total pour les millions de soldats qui se sont sacrifiés pour notre pays.

Macron n’est qu’un Français de papiers, qui se dit patriote européen avant d’être patriote français et dont l’obsession est de faire allégeance à l’UE à chaque occasion.

Pour lui, la France n’est qu’une simple parcelle du grand village mondial en construction. Ivre de mondialisme et de multiculturalisme, il ne cesse de détruire notre identité et s’acharne à déconstruire notre Histoire.

Lors du centenaire de l’armistice de 1918, il a refusé de célébrer la victoire des Poilus et d’honorer la mémoire des 8 maréchaux de 14-18, préférant célébrer la paix pour ne pas froisser Angela Merkel, son idole.

En Algérie, à la tribune de l’ONU et au cours de ses déplacements, il n’a cessé de salir et d’humilier la France, la rendant coupable de tous les maux. Aucun chef d’État au monde n’a autant trahi et insulté son peule que Macron.

Ce drapeau tricolore que Macron méprise et humilie n’est pas n’importe quel emblème.

C’est le drapeau de la France, pays qui totalise le plus grand nombre de victoires après 20 siècles de grandeur. Pays dont les soldats ont versé leur sang sur tous les continents. Lamartine écrivait :

« Le drapeau tricolore a fait le tour du monde avec le nom, la gloire et la liberté de la Patrie ! « 

Ce n’est pas un soldat européen qui repose sous la « dalle sacrée », mais un soldat français, héros inconnu de la Grande Guerre, et que la France honore depuis 1920, en ranimant la flamme éternelle qui illumine le tombeau.

Et les 158 batailles gravées sur l’Arc de Triomphe ne sont pas celles de l’UE. Elles ont été menées par les soldats de la Première République et du Premier Empire, de 1792 à 1815.

Mais que représente toute symbolique, pour Macron, dès lors qu’elle n’est pas européenne ou mondialiste ? Rien.

Macron n’est qu’un gamin, immature et irresponsable, aux comportements enfantins et dégradants, comme on l’a vu à Saint-Martin ou lors de la fête de la Musique en 2018 à l’Élysée.

Quand il se donne une image présidentielle, quand il tient un discours régalien en y mêlant quelques timides accents patriotes, ce n’est qu’une mascarade, une misérable farce à destination des plus naïfs, toujours prêts à gober les paroles du bonimenteur d’estrade, qui nous ment depuis cinq ans.

Une fois de plus, Macron sème la colère chez ceux qui aiment la France et refusent qu’on la brade et qu’on l’insulte, comme le fait le pire fossoyeur de la France.

Le drapeau européen flottant au dessus de la tombe du Soldat inconnu, c’est le comble de l’infamie.

Les critiques outragées n’ont pas tardé à fuser :

Marine s’est dite outrée, y voyant une véritable provocation, une offense à nos soldats.

Pécresse y voit une « volonté d’effacer l’identité française »

Zemmour a déclaré : “Après le saccage et l’empaquetage, l’outrage.”

Pour Dupont-Aignan, Emmanuel Macron est “un profanateur qui piétine nos couleurs nationales”

Pour David Rachline, c’est « une véritable honte ».

Et pour Collard : « Le soldat inconnu n’est pas mort pour ce machin qu’est l’Union européenne, mais pour sa patrie ».

Des réactions de bon sens et de colère justifiée, mais auxquelles Macron reste imperméable, tant il méprise notre Histoire et tout ce que nous sommes.

Jacques Guillemain