« Droit d’asile », une fumisterie du racisme anti-Blancs

Publié le 4 mars 2020 - par - 16 commentaires - 1 457 vues

Voici un article analysant les derniers soubresauts de la République dite « française » et de l’Occident tourné vers le cosmopolitisme suicidaire. Ce texte est paru dans une revue académique internationale diffusée à la fois en Amérique du Nord, en Russie et au Japon :

Dr Anatoly Livry, « “Droit d’asile post-Guerre froide”, une fumisterie du racisme anti-Blancs » in Proceedings of the Academy of DNA Genealogy, Boston-Moscow-Tsukuba, Volume 13, No. 3 March 2020, p. 519-521 : http://anatoly-livry.e-monsite.com/medias/files/13-03-2020.pd-fr.pdf

Ma stratégie des dernières années consiste d’abord à marquer le monde universitaire eurasiatique et nord-américain par une analyse du désastre français en l’éternisant dans des annales universitaires ou académiques puis à nommer les responsables de cette idiocratie francophone membres de l’Académie française. Cette démarche académico-civique suit toujours la même dynamique : déverser mes articles académiques dans des médias, puis revenir avec ce dossier devenu complet vers des mécènes suisses afin de leur démontrer l’urgence de stopper le financement de tout projet venant de la République « française », qu’il soit universitaire, militaire, éditorial, sécuritaire, …, cf. p. ex. Dr Anatoly Livry, « Plus un centime pour les facultés de la Ve République ! » : https://reseauinternational.net/plus-un-centime-pour-les-facultes-de-la-5e-republique/

J’effectue ainsi le travail d’un metteur en scène, d’un acteur et d’un critique de la dissidence par excellence.

Dr Anatoly Livry, Altdorf, Suisse

 « Droit d’asile post-Guerre froide », une fumisterie du racisme anti-Blancs

La Convention de Genève de 1951 relative au statut des réfugiés, fabriquée pour un monde bipolaire avec des frontières strictes et destinée exclusivement à des anticommunistes primaires ainsi que je le suis, a perdu, à l’instar du Pacte de Varsovie mais aussi de l’Otan, toute nécessité pour le fonctionnement de l’unique moteur qui fait avancer le monde, à savoir la liberté d’esprit. Utile sur une Terre peuplée par à peine plus de deux milliards de personnes, la Convention de Genève relative au statut des réfugiés devrait être abolie car devenue obsolète dans cet univers cosmopolite qui tend vers un gouvernement planétaire régi par le « nouvel ordre mondial » à en croire les anciens Présidents français : « Nous irons ensemble vers le nouvel ordre mondial, et personne, je dis bien personne ne pourra s’y opposer. »[1] D’ailleurs, si, au cours des trois dernières décennies, on a « réactualisé » les lois sur la santé, l’environnement, la monnaie, etc., la Convention relative au statut des réfugiés entrée en vigueur il y a plus de soixante-dix ans et plus que périmée demeure intacte ! Il y aurait donc quelque chose qui ne tourne pas rond dans les têtes de nos gouvernants ayant subi la sélection anti-naturelle résultant de la suppression des meilleurs mâles occidentaux depuis les fameuses « Lumières » ?

La récente affaire de mœurs, celle de Griveaux, qui a secoué les cercles politiques parisiens bien-pensants et qui a fait pas mal rire dans certains milieux suisses est un support précieux pour analyser le racisme anti-Blancs, lequel pourrait être, sous cet éclairage, considéré comme l’unique raison de la non-réforme totale de la Convention de Genève et du droit d’asile alors qu’il faudrait éviter à tout prix que les populations déplacées depuis l’Asie et l’Afrique n’arrivent en Occident. Il y aurait beaucoup à écrire sur ce détraqué adapte du pseudo-art dégénéré qui obtient un droit permanent de résidence de la Ve République en tant que « réfugié politique » (‼!). Il commettra sans doute d’autres délits psychopathiques à Paris comme il le faisait naguère à Moscou, tout en étant protégé par des oligarchies détraquées qui lui ouvrent leurs portes: https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/02/17/affaire-griveaux-imbroglio-autour-du-role-de-juan-branco-dans-la-defense-de-piotr-pavlenski_6029891_3224.html. Puis il continuera de s’attaquer comme un chien enragé à une certaine députasserie non moins cinglée que lui-même. Pourtant, ce qui est précieux dans cette affaire, ce sont les origines de la haine anti-Blancs qui ont permis à cette créature d’obtenir l’asile politique en France : la Russie régie par des hommes de race blanche adeptes d’une religion traditionnelle ne peut pas ne pas être la persécutrice de cette folie directement issue de la déconstruction prônée par le Jacki Derrida, un des fondateurs « intellectuels » du racisme anti-Blancs légitimé via nos universités puis institutionnalisé par l’État « français »[2]. Puisque le nouveau code pénal protège, en France et en Occident, d’authentiques fous furieux présentés comme des « minorités » mais qui, dans une société saine, devraient passer par des asiles de fous, pourquoi un déséquilibré qui se revendique « artiste » tout en méprisant le beau n’aurait-il pas sa place au sein de la société française ?

Point d’orgue de cette satire pseudo-politique et non moins tragi-comique pour l’avenir de la race blanche en Europe : le vice-président du groupe La République en Marche, député de la 4e circonscription de l’Eure, s’est exclamé devant les caméras : « Qu’on foute ce mec dehors ! Il est réfugié politique, il se comporte comme un salopard. S’il y a une 1re chose à faire c’est de le mettre dans un avion direction la Russie et il verra avec M. Poutine s’il peut faire ce genre de connerie ». Pour ces propos, il n’a rencontré aucune réprobation instinctive de ses pairs ou d’autres gendarmes de la pensée à la solde du système, ce qui aurait été le cas inévitablement si un élu avait osé souhaiter le renvoi par exemple chez monsieur el-Assad d’un Syrien (naturellement « réfugié politique » en France !) condamné pour des agressions sexuelles sur des femmes blanches occidentales. Les chiens de garde l’auraient tout de suite remis en place en annonçant que le droit de l’asile politique étant sacré, il doit être accueilli en dépit de toutes condamnations pénales de niveau national. En revanche, dans la mesure où la victime de ce pseudo-réfugié « venu de chez Poutine » était l’un des membres de cette caste qui démolit par ailleurs la France par sa législation liberticide, par l’avilissement et surtout par le racisme anti-Blancs institutionnel, nul n’a contesté cette très intéressante sortie anti-asile politique d’un député de la LREM manifestant toute la schizophrénie systémique en place à la tête de chaque pays occidental. Un violeur de femmes blanches, même condamné, ne sera jamais déchu de ses droits d’asile et bénéficiera de l’ensemble de la protection que lui assurent les réflexes pavloviens des « élites » nourries au racisme anti-Blancs depuis cette fameuse « Libération » qui a permis l’implantation de la religion du racisme anti-Blancs dans l’ensemble du corps de l’État « français » depuis 1944, voire en Occident tout entier[3]. Pourtant cette « république » française qui ne vit que pour le maintien de ses propres prébendes manifeste des failles admirables dès qu’un des membres de l’oligarchie pâtit d’une législation sur les droits des réfugiés dépassée depuis 1991. Je suis par ailleurs persuadé que cet authentique réflexe globaliste qu’est de facto la Convention relative au statut des réfugiés ainsi qu’elle est perçue en 2020 (qui est une invasion organisée, à en croire les dernières déclarations du président hongrois : «It’s forbidden to say so in Europe, but migration is an organised invasion.»[4])  continuera de nous offrir des quiproquo admirables dignes de la comédie de Ménandre.

Dr Anatoly Livry, Altdolf (Suisse)

[1]           Nicolas Sarközy de Nagy-Bocsa, le 16 janvier 2009 : https://www.youtube.com/watch?v=hnIRVXIfNEo&feature=emb_logo

[2]           Cf. p. ex. : Jacques Derrida, « La mythologie blanche (la métaphore dans le texte philosophique) ». 1971. 8°. 52 pages. Broché. Paul de Man’s copy with a few notes [Poétique – Revue de théorie et d’analyse littéraires – No.5 – 1971]

[3]           Cf. p. ex. :   «Rapist whose deportation to Somalia was stopped by plane do-gooders is back on UK streets», The Sun, 14. 04. 2019, London : https://www.thesun.co.uk/news/8861329/rapist-somalia-deportation-stopped-plane-uk-streets/

[4]           «Viktor Orbán to Pellegrini», Hungary Today, 13. 02. 2020, Budapest : https://hungarytoday.hu/orban-to-pellegrini-its-forbidden-to-say-so-in-europe-but-migration-is-an-organised-invasion/

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Menir

Livry a raison ! Trop d’invasion en France !

Olivia

“Ils” ne protestent que lorsqu’ils sont directement concernés… Eu égard au pourcentage des “demandeurs d’asile” et autres envahisseurs, gageons qu’il y aura de + en + d’individus de l’oligarchie qui seront : cambriolés, violés, etc… Avec le recul, nous savons que ceux qui provoquent les tragédies, finissent tout ou tard, par en être victimes. C’est juste une affaire de temps. Le drame, c’est que des milliers d’innocents doivent succomber avant les instigateurs.

chris83

HéLAS! Jusqu’ou va aller cette imposture de la soit disant charité et de l’ouverture à l’autre ? Il n’y a qu’à voir qui sont ces migrants, pas de femmes presque pas d’enfants que des hommes dans la force de l’âge et qui semblent en parfaite santé! Qui trie ainsi ces jeunes? quel en est le but? Vraisemblablement le mélange racial?! Que vont devenir les pays qu’ils ont quittés? Ils abandonnent leur famille femme enfants vieillards! C’est révoltant! S’ils sont dans des pays en guerre qu’ils se battent pour leur liberté comme les Européens l’ont fait pendant des siècles. Ce sont des lâches… Et les passeurs? tout le monde sait qui ils sont ils s’enrichissent sur le dos de ces malheureux…sans que ça semble honteux!

breer

La démographie suicidaire, associée aux conflits et à la pauvreté sociétale et mentale des pays du moyen orient et d’Afrique, sont les principales causes de ce phénomène de migration en expansion et qui ne risque pas de s’arrêter.
Les européens sont “condamnés” à la subir, empêtrés dans leur culpabilité, leur rêves humanistes militants mais totalement utopistes et déraisonnables.
Il est parfaitement évident que se profile un affaiblissement des sociétés européennes, dont les systèmes d’aides et de soins sont déjà particulièrement carencés et dépassés. La majorité des français militants pour la venue des réfugiés ne savent pas quelles sont les incommensurables difficultés et problématiques qui se profilent, travailleur social de terrain
j’en sais quelque chose.

chris83

breer De quels européens idiots et aveugles parlez vous? Sont ils devenus complètement décérébrés? Ne réfléchissent ils pas à ce que ces trafics humains et autres problèmes que cela pose? Il n’y a pas de place pour l’utopie en 2020 nous avons atteint le point culminant de la bêtise de nos gouvernements!

Manga

Livry est poursuivi par l’Universite francaise pour ses publications !!! professeurs ignobles sycophantes !!

Eric des Monteils

Surtout lorsque nous avons le plus grand mal à nous faire accepter dans notre propre pays. La préférence de l’autre est une abomination.

zéphyrin

de quoi ? ils viennent nous supplier de les “sauver” et ils ne nous aiment pas ?
allons donc, si c’était vrai, nos prisons seraient remplies de crapules haineuses.
soyons réalistes; leur tenue, leur douce retenue et leur faible taux de chômage démontrent le contraire: ils nous aiment . Combien faudra-t-il assassiner de blancs pour que vous compreniez cet amour et cette intégration parfaite ?

kouffar

vous avez gagné les humanistes, maintenant pour moi c est W P et mort aux cons,

R2D25

A supprimer IMMÉDIATEMENT !

Manga

Qui veux-tu supprimer ?

R2D25

« Droit d’asile »,

4711

Elle sera belle la France avec ça

patphil

fakeniouze puisque le racisme antiblanc n’existe pas !
vous n’étes qu’un complotiste ! na !

Clotilde

Anatoly Livry a raison. Plus personne ne respecte les peuples d’Europe, nos coutumes et notre histoire. On veut nous effacer … C’est pour ce constat que Dr Livry a été chassé de l’Université française ?

GAVIVA

J’aime beaucoup Germinal, quel rapport? Ben SOUVARINE, le noble russe anarchiste qui parlait de briser la terre en la secouant entre ses mains, pleurniche sur la mort d’un lapin qui de toutes façons allait passer à la casserole… Ben déjà c’était un réfugié politique, qui n’ayant pas réussit à faire exploser le train du Tsar s’est contenté de saboter et démolir une fosse pleine de mineurs. Ah ZOLA, mon écrivain préféré, quel VISIONNAIRE!

Lire Aussi