Sectes et socialisme

aztec2

Avez-vous remarqué les membres d’une secte qui a actuellement pignon sur rue ? Il est absolument impossible d’en critiquer les dogmes sans être aussitôt traîné dans la boue et traité de raciste (comme si une secte représentait une race !). Ses membres ont cette particularité qu’ils respirent les paroles de leur prophète et de leurs ministres du culte. Ses paroles ne peuvent être remises en question, ni en place publique, ni à l’école (malgré la laïcité), ni même dans les médias, qui pourtant prétendent à l’impartialité. Quiconque émet le soupçon de la pointe d’une critique envers cette secte est traité de « mécréant ».

Ses membres vous font doctement la leçon. Gare à vous si vous n’écoutez pas humblement ! Vous serez damné pour l’éternité, et en tout cas, frappé d’anathème dans cette vie. Votre mémoire sera à jamais entachée de mécréance.
Ils inculquent bien des valeurs curieuses et discutables à leurs enfants, et cherchent à les inculquer aux vôtres, car eux, ils savent ce qui est bien et mal pour votre enfant, et en fait, ils savent ce qui est bien et mal pour vous-même.
Cette secte menace de mort, au moins sociale, quiconque s’aviserait de la quitter. Elle s’oppose à tout raisonnement qui n’aille pas dans son sens.

Elle a surtout cette particularité de donner à ses membres l’assurance qu’ils sont bons, puisqu’ils lui appartiennent. Alors, s’ils se permettent des mensonges, il n’y a aucun problème, puisque c’est bien, par définition. C’est de toute façon pour le bien de la secte.

La secte leur donne un sentiment de supériorité morale envers tout mécréant. Vous pouvez chercher à critiquer honnêtement leurs idées, ils ne s’abaisseront pas à discuter des concepts, puisque vous représentez le mal : la preuve, c’est qu’eux sont le bien. Cette certitude est quasi-mystique. Cherchez une discussion honnête avec eux est impossible, puisqu’ils savent ! Ils savent que votre cœur est mauvais, puisque vous osez émettre un doute sur leurs idées.

C’est le propre d’une secte : intolérante, pratiquant le lavage de cerveaux en permanence, s’auto-glorifiant et condamnant les mécréants à l’ignominie.

Pour quelqu’un de l’extérieur, cette secte manie les bons sentiments pour mieux culpabiliser quiconque ne la suit pas. Ses adeptes ont de belles paroles sur les lèvres, mais tels les Pharisiens du temps de Jésus, « ils disent mais ne font pas ». Car ne nous y trompons pas, cette secte est sans cœur, comme toute secte qui se respecte.

Cette secte, vous l’avez reconnue, c’est, c’est …. le socialisme. Une secte sans Dieu, qui pourtant comblé les hommes d’un sentiment de supériorité morale mystique, de droit divin. Observez-les, ils sont persuadés qu’ils sont dans le camp du Bien.
J’ai, moi, le tort de me remettre en question, de croire que ceci est vrai ce jour, puis demain de me dire que je me suis trompé. J’ai le tort d’être humain. Eux sont surhumains : leur supériorité morale auto-attribuée est ahurissante.

Chapeau à son prophète, Karl Marx ! Et à ses ministres du culte qui officient dans nos médias et bien sûr au gouvernement. Dieu merci (c’est le mot !), son totalitarisme commence à apparaître sous le vernis. Encore faut-il avoir le courage de le remettre en question.

A ce propos, j’ai été en contact avec un socialiste, ancien pétainiste dans les années 50 : il cultive une culpabilité immense de son engagement pour la vraie extrême-droite. Il est typique de ces gens qui changent d’étiquette, mais qui au fond ne changent pas leur cœur. Il dénigre d’ailleurs quiconque met en question les dogmes de gauche. Il se croit désormais investi du Savoir, de la Bonté,  et incendie ceux qui aiment la France, les considérant comme… pétainistes : désolé, j’aime la France, je crains pour mon peuple, et ne suis nullement pétainiste et ne l’ai jamais été, comme la plupart des patriotes actuels.

Ainsi en est-il des sectes. Les dogmes peuvent varier, l’esprit sectaire est toujours présent.

Ne nous y trompons pas, toute idéologie peut tomber dans ce travers. C’est actuellement le socialisme qui en détient la palme.
Dieu, s’il existe, nous en protège !
En attendant, à nous de dénoncer leur supercherie : la supériorité morale mystique des gauchistes est le cache-sexe de leur vanité.

Richard Ferrand

image_pdf
0
0

8 Commentaires

  1. Le comble, c’est un membre de la secte, Serge Blisko, qui est nommé à la tête de la Mission interministérielle de lutte…contre les sectes !

  2. Bonjour
    Je suis en train de lire le 19e siècle à travers les ages de Philippe Murray
    La prison socialo-communiste dans laquelle nous vivons depuis la révolution étrangère dite francaise est celle du génicide de notre peuple francais blancs et catholiques
    croyants ou non croyants Le combat que nous devons mener est surtout spirituel hélas beaucoup trop de vrais francais n’ont pas encore compris cela
    Alors voici pour nous quitter la vraie devise de SAINTE JEANNE D’ARC J’aime les étrangres mais chez eux boutons-les hors de FRANCE les hommes d’armes combattront et DIEU donnera la victoire DIEU OU MOURIR
    Avec toute mon affection pour tous les vrais francais

  3. Une secte beaucoup active et fanatique, avec des principes érigés en droit quasi divin.

    L’utopie néolibérale – Les Classiques des sciences sociales
    « La doctrine de la secte néolibérale apparaît comme une métaphysique peuplée d’êtres imaginaires comme l’homo œconomicus, la main invisible, les lois du marché, l’harmonie naturelle, la concurrence pure, l’ordre spontané social, la théorie de la croissance économique par l’offre des riches, l’usage optimal des ressources par le marché, la justesse a priori du prix du marché, la supériorité présumée du secteur privé sur le secteur public, l’autodiscipline du marché dans les questions environnementales, l’impossibilité pour la publicité de créer des besoins, etc. Parfois, ce sont des postulats que l’on considère aussitôt comme des vérités. »

  4. Il y a une secte beaucoup plus virulente :
    http://www.marianne.net/Le-neo-liberalisme-est-une-relique-barbare-_a235795.html
    « Le lavage de cerveaux entrepris par la secte néo-libérale est couronné de succès – globalement -, puisque même la gauche française lui emboîte le pas. Secte qui, à l’instar des fanatiques religieux, refuse catégoriquement de se soumettre à l’évidence selon laquelle une nation souveraine, qui émet une monnaie souveraine (c’est-à-dire librement échangeable sur les marchés), n’est nullement soumise à des créanciers qui feraient monter les enchères sur ses frais de financement. »

  5. Une secte qui se soumet à l’idéologie néolibérale.

    Non ce n’est pas une secte, ce n’est qu’un officine parmi d’autre de placement, une mafia au service d’intérêts qu ne sont pas ceux du peuple ni de la France.

  6. Le socialisme est une secte et finira comme une secte. D’ailleurs la meilleure preuve est qu’Hollande,tout incompétent qu’il est,n’est spécialiste que d’une seule chose:la magouille sectaire. En d’autres termes,incapable de lutter efficacement contre l’invasion islamiste,incapable de faire reculer le chômage,incapable de prévenir le terrorisme,il se concentre sur des histoires de nationalité pour des terroristes et d’implantation d’aéroports. Le PS finira comme une secte,détesté par tous pour son intolérance et son incompétence.

    • selon la nouvelle orthographe Hollande n’est il pas plutôt « un con pétant » ?
      le PS se fera bouffer par la secte musulmane, vous savez ce bédouin qui a repris la bible pour faire une nouvelle religion à son image : assassin, pédophile, coupeur de têtes, esclavagiste, misogyne, menteur, voleur, l’exact contraire de Moïse et Jésus !!!
      Fallait oser !
      Hollande en a rêvé , mahomet l’a fait…
      Pardon , Hollande aura réussi à faire passer la religion chrétienne pour criminelle par rapport à l’islam la religion de paix d’amour et de tolérance que Belkacem a affirmé être compatible avec la démocratie contrairement au christianisme…
      c’est ce qu’il doit appelé le « révisionnisme positif » sans doute !

Les commentaires sont fermés.