Du marxisme-léninisme-stalinisme-maoïsme au djihadisme et à la charia

Publié le 20 septembre 2016 - par - 11 commentaires
Share

Ri7plenelmuslecheIl se manifeste, ces derniers jours, des continuités que l’on avait pronostiquées, mais pour lesquelles on souhaiterait ne pas avoir eu raison. Elles peuvent surprendre, mais en apparence seulement.

Ceux qui ont approuvé ou refusé de condamner les fusillades de masse et les dizaines de milliers de déportations, dans le goulag sibérien, de Hongrois ayant pris part à la révolution de 1956 ; qui ont applaudi quand l’Algérie a été proclamée « arabo-musulmane » en juillet 1962 (spoliant ainsi et recolonisant une nouvelle fois les Amazigh d’Algérie qui avaient formé l’essentiel des maquis ALN) ; qui étaient aux anges, quand la « grande révolution culturelle prolétarienne » et le grand timonier humiliaient et tuaient – par dizaines, centaines de milliers et millions- les Chinois ; qui ont tourné la tête, quand la victoire de l’oncle Ô jetait à la mer des centaines de milliers de prolétaires, de petites gens, et de paysans Vietnamiens ; qui…

Les différentes variétés de crypto-stalinisme témoignent en effet d’une hargne féroce, à l’encontre des lanceurs d’alerte exposant quotidiennement leur vie pour que leurs concitoyens réagissent avant qu’il ne soit trop tard, face à une entreprise visant sciemment à corseter la société pour réduire le non-musulman à l’état de dhimmi racketté perpétuellement, liquidé quand il ne voudra plus se laisser humilier et payer sans rien dire.
C’est ainsi que l’Emir Plenel et un comparse veulent faire interdire une conférence sur la laïcité, donnée en province par Christine Tasin

Les « modérés » de l’islam se déchaînent aussi

Tel modéré fait appel aux vieilles recettes du Brejnévisme finissant, pour claquemurer Eric Zemmour, proposant… qu’il soit déradicalisé. Avec une vingtaine d’autres sommités, des « musulmans » ayant réussi dans la société française, le modéré-chef de meute laisse entendre : que le discours du chroniqueur n’est en fait qu’une vilaine logorrhée maladive, furieuse et calomniatrice, relevant de la médecine psychiatrique.

L’URSS des années 70 revient, sous le lourd manteau, de type gestapiste ou kgébiste, de la défense de la bonne réputation du coranisme.

Tout ce joli monde se retrouve, pour réclamer un interdit professionnel, -à l’encontre d’Eric Zemmour-, accompagnant sa « déradicalisation », pas moins.

On sait que la « déradicalisation » est un stage, un séjour, proposé à d’anciens assassins et esclavagistes djihadistes, de retour de Syrie-Irak, ou à des gens se mouvant dans le milieu salafiste où se recrutent : les futurs décapiteurs d’hommes ligotés, les esclavagistes jouissant du sexe de femmes et de fillettes Yezidis ou Kurdes, les illuminés de l’Oumma au garde à vous perpétuel.

Eric Zemmour est ainsi catalogué, accusé, mis sur le même plan

Il serait coupable d’un délit de même nature (l’extrémisme) ou de gravité que celui des égorgeurs et des esclavagistes fanatiques. Pris par l’autre bout de la démarche des 21: décapiter des Coptes, égorger un prêtre dans son église, réduire en esclavage femmes et fillettes non-musulmanes pour en jouir, ne serait pas plus grave que de dire que l’on ne veut pas devenir dhimmi, pas plus grave que de dire que l’on est attaché à son cadre de vie et qu’on ne veut pas en changer.

Défendre son mode de vie et sa liberté de penser et dire serait à mettre sur le même plan que les deux écraseurs fanatiques qui ont foncé ce matin sur une femme descendant d’un bus avec un drapeau tricolore. Les deux fanatiques, hostiles au drapeau étendard de la 1ére république française, ont cherché à écraser sous les toues de leur véhicule la femme qu’il venait de renverser volontairement…

Nos modérés pétitionnaires et leurs amis Plenelistes apparaissent, en cette fin de mois de septembre 2016, comme une variété de bien sinistres personnages. Leur modération consiste à pratiquer le djihad et la charia, non en coupant les cous et les mains, mais en prétendant plaquer des bâillons sur toutes les bouches osant mettre en garde une société menacée de sombrer sous la coupe d’un obscurantisme sanguinaire qui, s’il l’emportait, ferait passer pour un paradis libéral l’ère des tribunaux du Saint-Office et des bûchers de l’inquisition.

Nos modérés et l’Emir Plenel considèrent, comme de même nature et passible de déradicalisation:
produire des arguments pour soutenir la culture et le mode de vie français, refuser la niqâbisation et la burkinisation des femmes ; défendre tout cela par l’écrit et la parole.

Ou scier des têtes, traquer et mettre en esclavage les femmes et les fillettes Yezidis, égorger un prêtre dans son église, terroriser Syriens et Irakiens, applaudir à ce système totalitaire de terreur sans fin que d’aucuns prétendent être devenu culture de France sinon même culture française..

Cette odieuse pétition et la démarche de l’Emir ex-crypto-stalinien montrent que le djihad prend différents visages : il y a le djihad qui tue sur le champ, celui qui réduit directement en esclavage et jette des fillettes dans la couche de soudards fanatiques, et il y a l’autre, le djihad qui se masque. Il y a ce djihad tout en onctuosité qui cherche à priver des moyens de parole et d’action ceux qui œuvrent pour que le premier ne triomphe pas.

Alon Gilad

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
DURADUPIF

Ils ont tout essayé. Tous les ismes sauf celui de patriotisme. Ils ne courent pas ils pratiquent la fuite en arrière du secourisme de l’islam. Les patriotes seront au rendez vous de l’Histoire de France pour laisser ces idiots utiles à l’endroit qu’ils ne quitteront jamais: le rebut.

Contre l’ennemi français de l’intérieur ? Rétablissement de la peine de mort et de l’article 75 du code pénal (décret loi du 29 juillet 1939 ) …Cela va dégager !!!
Las des propositions timides ( lâches et complices de l’ennemi) des candidats aux prochaines présidentielles ?Las de les entendre se masturber sur la manière de dépenser l’argent public pour rééduquer les ennemis de l’intérieur ?
Une vraie proposition ? Remettre en piste l’article 75 et suivants…Cela va avec le rétablissement de la peine de mort, naturellement…Des places de prisons??? Pas besoin….L’ écrémage va se faire…naturellement…
http://saintdenislabauneump.blogspot.fr/
http://danielclairvaux.blogs.nouvelobs.

Paskal

Pour les marxistes, l’unification de l’humanité est une obsession. Marx n’était pas islamophile (Enver Hoxha pas davantage) mais ses adeptes pensent qu’au début, l’islam a joué un rôle progressiste dans la mesure où il allait dans le sens de l’unification de l’humanité. Il y a aussi l’idéalisation de l’Espagne musulmane où le sort des dhimmis aurait été préférable à celui des marranes et des morisques avec l’Inquisition, ce qui est faire peu de cas du pogrom de Grenade en 1066 (4 000 morts). D’après certains « marxistes », il n’y aurait même jamais eu d’invasion de l’Espagne, les Arabes n’ayant fait qu’aider… lire la suite

BUTTERWORTH

l islam a fait plus de victimes que celles faites par hitler staline et mao pour ce qui attend plenel et autres voir iran et elimination communistes par les gentils adeptes de khomeiny choye en france

François de France

Méthodes de Beria, Vishinsky et Lyssenko matinées de Che Guevarisme appliquées à la France, à sa liberté de penser. Pour l’instant, les balles meurtrières ne sont que des mots ou des injonctions létales via les tribunaux de la pensée unique ; mais les fachos rêvent bien de balles réelles, « s’il pouvait lui arriver un accident fortuit, à EZorro… Il y a des gars dans les banlieues qui feraient bien le travail pour quelques billets ! Hein, Ed ! » Hidalgo, son gigolo et Plenel sont potes dans l’abjection, c’est de notoriété publique ; ils le seront aussi de prétoires… lire la suite

montecristo

Le fascisme et le marxisme ont donné naissance au nazisme, au stalinisme, au trotskisme, au maoïsme … Etc Deux idéologies qui ont été à l’origine de combien de millions de morts en un siècle ? Avec combien de camps de « concentration », de « redressement », de « réadaptation », de « lavage de cerveaux » ? Combien de sévices, de condamnations, de tortures, d’exécutions sommaires, de liquidations, de disparitions ? Mais ça ne leur suffit pas ! Il y a encore des tueurs ou des masos qui ont la nostalgie de ce temps là et qui veulent recommencer avec l’Islam. Ce qui manque aux Français, c’est… lire la suite

jacksoul

La violence de Plenel est en fait bien plus trotskiste que stalinienne. Et ce que détestent les trotskistes, c’est la social-démocratie. Sachant très bien que « le matin du grand soir » n’arrivera jamais, Plenel estime -à raison- que le meilleur moyen de flinguer un système honni est de le faire chavirer par la submersion migratoire mahométane.

Géostrategos.

C’est vrai, Staline n’était que pour le « socialisme dans un seul pays », à initié « la grande guerre patriotique » et exceptionnellement fait rouvrir au pays de l’athéisme d’État les églises orthodoxes et voler dans le ciel russe l’icône de la Vierge Noire de Kazan pour conjurer l’invasion nazie, c’était un sale type, certes, mais au moins un peu patriote, à la différence de Trotsky et de sa clique.

Pierre

Une fois le sytème chaviré, si cela réussi , les musulmans n’auront plus besoin des Plenel de ce monde qui seront leurs prochaines victimes. Plenel ne sera pas au pouvoir avec eux non plus . Seulement ce jour -là , Plenel réalisera qu’il s’est fait jouer. Quand lui , il aura à payer de sa personne. Avant , jamais . Plenel est en transe . Sa drogue ? Son idéologie .Il n’a plus accès à la réalité. Seulement à son rêve , sa fantaisie . Voir l’interview de YURI BEZMEROV sur YT. Ce que le KGB a voulu faire au… lire la suite

ahje

Quand un plenel (ou affidé) ne peut trouver d’éléments construits pour débattre face à une idée argumentée et imparable, il cherche à détruire son contradicteur. Pol Pot était aussi bon pour éliminer 20% de la population du Cambodge dans les année 70.Précisons qu’à son arrivée en France en 1949, l’étudiant pol pot avait été accueilli par un fonctionnaire de l’éducation nationale…ça laisse des traces.

Pour les collabos envers l’islam et ou les clandestins devenus par magie migrants, cette phrase de Stendhal pourrait suffire :
 »Ils prennent l’étiolement de leur âme pour de la civilisation et de la générosité. »