Du nouveau chez les Trogneux

Calamity Jaune ne rigole plus

Deux condamnations tombent dans l’affaire Jean-Michel (www.letribunaldunet.fr)

Inutile de reprendre l‘histoire depuis le début, j’ai la main droite déglinguée à force de commenter cette « rumeur » qui n’en est pas une.

Ben voilà, les deux irréductibles copines qui ont soulevé le lièvre viennent justement d’être condamnées en justice pour “diffamation“. Diffamer, c’est affirmer un fait de nature à porter atteinte à l’honneur, à la réputation. Il y a confusion, monsieur le juge !

Et c’est une drôlement bonne nouvelle ! Ce n’est pas Calamity Jaune qui en a fait la demande. Elle aurait été forcée de se déculotter pour prouver que les acolytes sont des menteuses

Natacha et Amandine sont jugées 1) pour des faits d’“atteinte à la vie privée“, trop marrant, l’aut’rombière ne cesse de s’exhiber, de montrer ses jambettes, d’attirer l’attention par ses extravagances.. 2) pour « atteinte au droit de la personnalité“ (a) et 3) “violation du droit à l’image“ alors que toutes les photos qu’elles ont publiées étaient visibles de tous sur le net, c’est encore plus fumeux, il vous suffit de cliquer « BR » sur Google, le reste vient tout seul et vous êtes inondés de ces images.

  • Selon l’article 31 du Code de procédure civile, seul celui qui justifie d’un intérêt légitime au succès d’une prétention est recevable à agir en justice. En matière de droits de la personnalité, cette règle se traduit par l’existence d’une condition d’identification de la personne. En effet, à défaut d’identification, il n’y a pas d’atteinte à la personnalité et dès lors, pas d’intérêt à l’action. La brave tante a-t-elle fait faire un test ADN prouvant qu’elle n’est pas la génitrice ?

Les deux copines viennent d’être condamnées par la justice. Attaquées par un couple extrêmement proche de Brichel  – tellement proches que la tata aurait pris sa place sur la table d’accouchement – et qui se sentent manœuvrés

Alors, forcément, lorsque l’affaire du disparu d’Amiens (qui n’a, jusqu’à ce jour, toujours pas été retrouvé) a explosé, Catherine Auzière (peut-être la maman des trois enfants si adorés de Brichel) et son époux Jean-Louis ont directement été touchés. Le tonton et la tata par alliance sont des victimes collatérales. Ce sont eux qui ont porté plainte. Brichel, elle, s’est portée partie civile. Et comme elle a un avocat rompu, il a bien dû lui échaffauder une feinte pour lui éviter le déplacement. Du Faubourg St Honoré jusque Lisieux, ca fait tout de même une trotte. Brichel a peur de l’avion, on ne pouvait lui imposer un trajet de 200 km, à son âge.

Toutes ces tribulations sont une souffrance pour la vieille dame ! Imaginez donc ! Il y a des mois que le monde entier se bidonne en commentant le subterfuge…..Et elle continue à se montrer, à acheter du Sèvres, des œuvres d’Art plus immondes les unes que les autres, à ramasser des petites pièces jaunes, à « enlever manu pour une escapade dans la neige » avec ce poids sur ses frêles épaules ? Alors qu’un simple test indolore, inodore et parfaitement discret ferait toute la lumière ? Brichel « opte » pour le silence.

Le verdict a été rendu avant-hier, 14 février 2023. Les deux vilaines filles ont été condamnées par le tribunal de Lisieux, malgré leur absence au procès. Elles devront verser 3 000 € à chacun, 2 000 € pour leurs frais d’avocats, et 2 000 € d’amende pour chacune.

Je vous le dis, on va bien rigoler. Car nos limières ont-elles aussi un excellent avocat qui ne va pas se laisser faire.

Anne Schubert

image_pdfimage_print
46

37 Commentaires

  1. Pas besoin d’aller vérifier dans sa culotte, alors qu’il suffit d’un prélèvement avec un coton-tige dans sa joue pour avoir son ADN. .
    Je suis persuadée que cette rumeur n’en est pas une, et que Brigitte EST Jean-Michel. La carte de sécurité sociale de JMT n’a PAS BOUGÉ depuis plus de 20 ans, comme l’a prouvé une recherche à la CPAM.
    Jean-Michel doit avoir une santé de fer ! 😁

    • La grande découverte du moins de novembre c’est le numéro insee de brigitte trogneux, née en 1953 à Amiens.
      Soudainement on est passé de “brigitte n’existe pas et le bébé sur les genoux de la mère c’est pas elle”, à “c’est bien brigitte sur les genoux de sa mère, mais… elle est morte plus tard”.
      Pas de certificat de décès, pas de tombe, rien. Pourtant c’est une certitude, elle est morte qu’on vous dit.

  2. ” Elle aurait été forcée de se déculotter pour prouver que les acolytes sont des menteuses ” .
    Anne Schubert ,

    Si vous étiez un minimum rigoureuse dans vos allégations vous sauriez que les femmes transgenres (personnes nées de sexe masculin ) ont subi une opération complète et sont donc anatomiquement identiques à des femmes authentiques . Une exhibition du type que celle que vous suggérez serait donc absurde . Et la façon dont vous le formulez est du niveau cour de récréation .

  3. (suite)
    Avec ces allusions graveleuses , bêtes et vulgaires (reproche qu’on peut aussi adresser à Pierre Cassen sur le même sujet) vous pourrissez stupidement un dossier qui était sérieux (celui du passé trouble de Brigitte Macron-Trogneux et des moyens considérables mis en oeuvre pour le dissimuler et le falsifier et fabriquer une légende) et sur lequel Natacha Rey ainsi surtout que Xavier Poussart (faits & documents) ont mené des enquêtes minutieuses et très fouillées qui méritent mieux que des blagues salaces de fin de banquet .

    • Le dossier “pressibus” si sérieux (lol) présente tout de même une photo suggérant qu’il y a une bosse sous la robe de brigitte.
      Ce faux-dossier mélange tout pour entrainer le lecteur dans une spirale de croyance, alors qu’il n’y aucune logique dans son ensemble.

      • @Tom .
        Je me référais au dossier très sérieux , basé sur des éléments factuels et des conjectures raisonnées , de Xavier Poussart paru dans 5 n° successifs de “faits & documents , et qui est , lui , totalement exempt de toute gaudriole graveleuse , un travers qui , je le répète , a totalement pourri un sujet qui pose de réelles questions relatives aux zones d’ombre , nombreuses et étranges concernant le passé de Brigitte Macron .

        • Je suis tout à fait d’accord sur les zones d’ombre, et sur l’importance des cercles d’influence de la Trogneux pour expliquer la mise en orbite de son mignon depuis leur rencontre au lycée.
          Mais la gaudriole a commencé avec “brigitte n’existe pas, c’est jean-michel devenu femme”. Là c’est parti en vrille.

  4. En fait, Natacha et Amandine font appel. Car le procès s’est déroulé sans leur présence et en l’absence de leur avocat. Elle n’ont pas été averties régulièrement de l’audience ! Leur avocat a eu connaissance que l’audience-relais du 10 janvier serait l’audience du procès, le matin même pour l’après-midi, ce qui -en soit- est illégal et constitue un vice de forme ! C’est beau, le pays des droits de l’Homme !!!

  5. Je me fiche de savoir qui elle est vraiment. Par contre que son gringalet et il ou elle, peu importe, soient chassés de l’Élysée m’importe plus.

  6. Est-il possible de répondre ou de donner un avis?
    Pour quelles raisons étranges des réponses ne sont pas diffusées sur vos articles?

  7. Mais il est passé où se Jean-Michel ? qu’il se montre au côté de brigitte et cela où non confirmera les dires de ces journalistes , qui je pense ne vont pas s’amuser à ruiner leurs carrières pour des mensonges

      • Faux, le petit vieux a été identifié, voyez le dossier Pressibus.
        Avez vous réfléchi un instant que si Brigitte et Jean-Michel étaient deux personnes distinctes, il suffirait de les photographier ensemble, donc à cette occasion publıque et faire taire à jamais cette rumeur? Et par là même éviter ce procès coûteux pour le pays?

        • Faux, le petit vieux est bien jean-mi, arrétez de croire la cinglée qui a changé 15 fois de version au gré du vent.

          • Vous êtes un menteur, un désinformateur. Rien ne vous permet de prouver que le petit gros est Jean-Michel Trogneux. C’est juste un ami de la famille.
            Vous recyclez le bobard de Blanrue et Moadab, inlassablement.

            • Le bobard c’est d’abord de prétendre que Brigitte n’a jamais existé sur la photo de 1954, puis ensuite d’avouer à demi-mots que c’est bien elle sur la photo mais…. qu’elle est morte !
              Bin voyons ! Et pourquoi pas enlevée par des extraterrestres ?
              Et ensuite de bombarder de photos de visages les plus glauques et improbables, et de prétendre qu’une intelligence informatique confirme que c’est les mêmes.
              Bin voyons !
              Complètement cinglée la Rey, et des gens tombent dans son canular grotesque.

              • @ Tom

                Plus sérieusement et plus simplement, pourquoi n’existe pas une seule photo de Brigitte Trogneux jeune , quand elle était jeune fille puis jeune femme (c-à-d des photos où on la reconnaîtrait formellement) , avec des amis au cous de soirées (on nous raconte qu’elle était très mondaine or là non plus , on ne trouve aucune photos) ? Pourquoi n’existe t-il pas une seule photo de Brigitte Auzière avec ses enfants quand ils étaient en bas âge (à l’occasion des fêtes de Noël en famille par exemple) , ou avec son prétendu mari André-Louis Auzière (véritable fantôme qui n’a laissé aucune trace nulle part ) . Bref, il n’y a RIEN .En fait c’est comme si Brigitte Trogneux-Auzière n’existait pas avant 1990 et apparaissait soudainement à cette époque sans avoir aucun passé . Voilà les faits .

                • Ce n’est pas parce que “l’enquête” de Rey dit qu’il n’y a rien, qu’il n’y a rien.
                  Sur google on trouve des photos de brigitte auziere dans les années 85/87 (epoque strasbourg). Vous ne les trouverez pas dans le dossier pressibus, ça gêne trop son narratif.
                  Elle a été obligée de faire “naitre” brigitte trogneux en 1953 parce que quelqu’un lui a fourni un extrait d’acte de naissance et un numero insee. Mais elle l’a “tuée” en bas age pour soutenir mordicus son scenario jean-michel. Ridicule !

  8. qu’elle si fiche nu devant les caméras avec preuve l’appui que c’est bien ( un homme) preuve à l’appui c’est à dire avec un médecin qui confirmera bien sa soit fémininité ou masculinité ) comme cela les langues se tairont

  9. Bonjour Anne Schubert. Vos articles sur l’ectoplasme Brichel sont fort intéressants, d’autant que le Who’s who ne propose curieusement pas de fiche biographique de Brigitte Macron. Lorsque vous faites la recherche, vous avez un défilé de Brigitte « publiques » mais entre les lettres L et M, vous n’avez que Emmanuel Macron. Par ailleurs, plus de nouvelles de https://ripostelaique.com/brigitte-macron-couvre-t-elle-laffaire-du-concessionnaire-peugeot-depouille.html

  10. C’est pourtant simple de faire la différence, il suffit d’un slip chipé par une domestique. Si c’est un centre d’accueil c’est une culotte de femme, si c’est un centre de redressement c’est un slip d’homme.
    ( ok je sors)

  11. Pourquoi faire compliqué alors que tout simplement, Brichel pose sa culotte et c’est fini….

    • Mais non ! La cinglée Rey nous dit que la bistouquette de jean-mi a été retirée dans les années 70/80, ou juste aprés la conception de la petite dernière en 1983, on ne sait plus trop sur les 250 pages du “dossier”.
      Donc pas de stouquette, ça se complique il faut un microscope.

  12. On veut savoir si c’est du lard ou du cochon ….test adn c’est simple pourtant…toujours des affaires autour du même endroit ..pauvre pays .

    • si elle a une queue en tire bouchon c’est cochon dans le cas contraire c’est une cochonne.

  13. Une simple analyse ADN permettrait déjà de savoir si Brigitte est un homme ou pas. Or un prélèvement a forcément été fait par des petits curieux, il suffit de traces de doigts sur un verre. Le FSB et la CIA savent faire. Donc Vladimir est au parfum.
    Tout le problème est de sortir le mistigri au bon moment.

  14. “Elle aurait été forcée de se déculotter pour prouver que les acolytes sont des menteuses”

    Pourtant , la résolution de l’ énigme Brichelienne se trouve bel et bien dans la culotte de iel mais son accès nous est interdit : seul un mandat de perqusition nous en apprendrait plus sur cette ténébreuse affaire 😁😁
    3 cas d’ énigmes ieliennes sont encore en suspens : la femme Oblabla , Jacinda Ardern ,la mère Sturgeon d’ Ecosse : leurs culottes contiennent -elles le petit chose et les 2 orphelines ou seulement une foufoune ?

    • “Donc pas encore condamnées…”….condamnées ou pas, cela ne résoudra pas le fond de l’affaire vu la nature du dépôt de plainte….

  15. Ah j’oubliais, dans le “dossier” il est dit que jean-mi s’est fait couper la zigounette dans les années 80, ou un peu avant on sait pas trop, la preuve c’est une femme de profil, à contre-jour, qui le dit dans un reportage tv. Et que sa voix ressemble à celle de brichel.
    Bon, mais ensuite dans les photos actuelles de brichel de l’Elysée on nous montre ses prétendus traits masculins sous tous les angles, et en particulier on nous montre une bosse suspecte au milieu de sa robe.
    Y’aurait donc un zizi sous la robe.
    Mais pourtant le zizi avait été coupé dans les années 80.
    Il a repoussé ? Une prothèse a été recousue ?
    Brichel a regretté et ne voulait plus etre transsex mais seulement transgenre ?

  16. “Je vous le dis, on va bien rigoler. Car nos limières ont-elles aussi un excellent avocat qui ne va pas se laisser faire.”
    Hahahaha haha hahaha. Pauvre avocat, il va avoir du mal à défendre les deux cinglées sans eclater de rire.
    Les deux “limières” ont-elles trouvé la tombe de Brigitte Trogneux ?
    Parce que dans l’episode 218 des aventures de Brichel, ces limières font enfin exister une Brigitte sur la photo de 1954. A cause de ce satané N°Insee qui existe, grrr c’est rageant. Mais dans l’episode 226 la petite Brigitte meurt. On ne sait pas comment ni quand, mais elle meurt, Pouff, elle disparait de la terre.
    Elle doit bien avoir une tombe cette petite, non ?

    • une sépulture avec un orifice dans la pierre tombale pour le kiki a bibi car rien de vivant ne peux vivre en vase clos .

Les commentaires sont fermés.