Du syndicalisme à Reconquête, le même combat pour la justice sociale

2022 05 b germain 22.jpg

La dynamique fédération costarmoricaine de Reconquête!, dirigée par le briochin Pierre-Yves Thomas, présente des candidats dans toutes les circonscriptions de ce département breton. Parmi ces candidats, l’un d’entre eux a retenu notre attention. Il s’agit de Bernard Germain (5e circonscription – Lannion Paimpol) qui s’est engagé il y a quelques années dans le combat contre la nouvelle escroquerie écologiste qu’est la méthanisation. Nous avons d’ailleurs édité son livre sur le sujet le mois dernier.

Mais ce qui nous intéresse aujourd’hui, c’est le côté atypique de ce candidat dont le passé militant ne devait pas, à première vue, l’amener dans les rangs de Reconquête!. Et pourtant…

Ce vendredi matin, il tenait une conférence de presse à Lannion pour expliquer le sens de sa candidature. Synthèse nationale était présente.

S.N.

Bernard Germain, vous serez le 12 juin prochain, le candidat de Reconquête! aux élections législatives dans la 5° circonscription des Côtes d’Armor. Votre profil est assez atypique et peut être qualifié comme celui d’un « homme venu de la gauche ».  Pouvez-vous vous présenter ?

Durant ma jeunesse, je fus Président de l’UNEF-ID pendant deux ans dans la ville où je vivais en province. Après mes études universitaires, j’ai rejoint la vie active et adhéré immédiatement à Force Ouvrière.

En 1976, après avoir réussi le concours des PTT, j’ai été nommé à Paris au centre de tri de la gare Montparnasse dont je suis devenu le responsable local de ce syndicat.

En 1981, j’ai voté pour François Mitterrand et rejoint le PS. Je l’ai quitté à la suite du « virage de la rigueur » en 1983. À cette époque, j’ai fréquenté entre autres régulièrement Jean-Luc Mélenchon (Méluche pour les intimes)…

Après avoir quitté le PS, vous avez abandonné l’action politique ?

Définitivement « dégoûté » par la gauche, je n’ai plus été membre d’aucun parti pendant plusieurs décennies. Je me suis consacré essentiellement au syndicalisme.

Sur le plan professionnel, en 1982, j’ai quitté la Poste pour rejoindre France Télécom dans les Yvelines. Je suis devenu rapidement permanent FO de la DOT (Direction Opérationnelle des Télécommunications) des Yvelines. À ce titre, je fus également membre du Bureau de l’Union Départementale FO 78. Simultanément, j’ai passé des concours internes et suis devenu successivement, contrôleur, inspecteur puis cadre supérieur.

Cet engagement syndical vous a conduit à des responsabilités importantes dans les organismes sociaux de votre département ?

En 1989, lors des premières élections à la Sécurité Sociale, j’ai été élu administrateur de la CPAM (Caisse primaire d’assurance maladie) des Yvelines sur la liste présentée par FO. Je suis devenu vice-président du Conseil d’Administration pendant de longues années.

En 1990, je cesse mes activités de permanent FO à France Télécom (tout en restant membre du Bureau de l’UD-FO et administrateur CPAM) pour rejoindre les services à la Direction Régionale Ile-de-France. J’occupais le poste d’expert en infographie et en étant détaché à 50% à l’OCTAL (Office Central des Terminaux d’Abonnés et des Lignes – la Direction Générale Technique) en qualité d’expert national.

Avez-vous repris d’autres activités syndicales par la suite ? 

En 1995, le Secrétaire général de FO-PTT m’a demandé de le rejoindre à la Fédération pour construire le « secteur privé » (Bouygues, SFR, Free…) en relation avec l’ouverture à la concurrence du secteur des télécommunications. J’ai construit des dizaines de syndicats et recruté des centaines d’adhérents, permettant ainsi à la Fédération FO de s’implanter durablement dans le secteur privé et plus seulement dans le secteur « public ».

Au titre de ces différentes responsabilités, j’étais membre du Bureau national et du Secrétariat national de FO-PTT qui deviendra par la suite FO-COM. L’ouverture à la concurrence du secteur des télécommunications imposait l’élaboration de textes conventionnels afin d’homogénéiser les règles sociales dans toute la profession. La négociation d’une Convention Collective Nationale de branche « étendue » (s’imposant à tous les opérateurs ayant les codes NAF concernés) était une nécessité. Logiquement, J’en fut l’un des négociateurs FO aux côtés de mon Secrétaire général. Après la ratification de cette convention, j’ai cessé mes activités syndicales en 2002 et rejoint les services de France Télécom (devenu Orange).

C’est à ce moment là que vous vous retrouvez en Bretagne ?

J’ai terminé ma carrière à Lannion – pendant huit années – dans le principal centre de Recherche et Développement d’Orange, en qualité d’Ingénieur Logiciel. Je suis à la retraite depuis mars 2020.

Vous êtes également un militant pour la défense de l’environnement. Durant l’été 2019, vous avez été confronté à la tentative d’implantation d’une structure de méthanisation proche de votre domicile. ?

Effectivement, la riposte de la population fut immédiate. J’ai participé à la création d’une association et en ai pris la présidence, pendant un an et demi. J’ai organisé la mobilisation, collecté des fonds pour payer les avocats et réalisé des adhésions pour notre association. Nous avons notamment tenu un meeting dans ma petite ville, réunissant plus de 400 personnes. L’affaire est actuellement en jugement.

Vous avez tiré de cette expérience de nombreuses leçons et écrit un livre ?

Oui effectivement. en octobre dernier, suite à une conversation avec votre directeur Roland Hélie, j’ai écrit un livre « Méthanisation, la nouvelle escroquerie écologiste » cliquez ici qui a été publié par Synthèse nationale.

Résumez-nous votre engagement politique et les raisons qui vous ont amenées à rejoindre Eric Zemmour ?

Toute ma vie a été marquée par mon attachement à la justice sociale, donc aux valeurs du Conseil National de la Résistance qui ont notamment permises la mise en place de la Sécurité Sociale, avec ses valeurs cardinales que sont la solidarité entre les générations et l’égalité sociale. Mais également à la défense de l’environnement, comme nous venons d’en parler au sujet de la méthanisation.

En revanche, je fus « douché » par le fonctionnement et la politique des partis de gauche, ce qui m’éloigna d’eux et de la « politique » politicienne. Ces éléments n’ont d’ailleurs fait qu’empirer avec le temps et ont abouti à un divorce définitif de la gauche, singulièrement du PS, d’avec les « couches laborieuses », du fait du virage stratégique « Terra Nova » d’une part. Mais également suite au référendum de 2005 où toute la classe politique, y compris la gauche, a trahi le vote du peuple pour un ralliement honteux à l’Europe, en parfaite contradiction avec le vote exprimé.

En 2019, j’ai découvert Éric Zemmour. D’abord lors de débats à la télévision. Interpellé par l’agressivité dont ce dernier fait l’objet, je me suis intéressé au personnage. J’ai donc lu ses livres et suivi quotidiennement ses émissions sur C-NEWS. J’ai été convaincu par l’honnêteté intellectuelle du personnage et pris conscience de la réalité des problèmes que celui-ci dénonce.

En 2021, lorsqu’Éric Zemmour annonce sa candidature à la présidentielle, j’ai adhéré à Reconquête! et milité pour lui dans la 5° circonscription des Côtes d’Armor à l’occasion de la campagne électorale qui précéda celle-ci.

Sans renier aucune des valeurs sociales auxquelles je suis attaché et ai consacré tant d’années de ma vie, je suis aujourd’hui le candidat de Reconquête! aux législatives du 12 juin, parce que je pense que pour sauver notre système social, pour sauver notre société, pour défendre notre identité, il faut sauver la France et pour ce faire arrêter les dérives mortifères constatées depuis des décennies.

Vous êtes donc un « homme venu de la gauche » mais votre suppléante est-elle une femme de droite ?

En effet, ma  suppléante, Margaret Studler, fut candidate du Mouvement pour la France de Philippe de Villiers dans la circonscription en juin 2002. A nous deux nous formons une sorte de « Synthèse nationale » ce qui ne devrait pas être pour vous déplaire.

Propos recueillis par Guirec Sèvres

Site de Bernard Germain cliquez ici

IMG20220513113914.jpg

Vendredi 13 mai, Bernard Germain présentait sa candidature à la presse lors d’une réunion à Lannion.

http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2022/05/13/dans-les-cotes-d-armor-un-candidat-atypique-de-reconquete-6381863.html

image_pdfimage_print
12

25 Commentaires

  1. Genre de profil à la menard qui m’ inspire la plus grande méfiance

    • Pourquoi ? Lui, au moins ne trahit personne, comme celui que vous citez ,le Ravaillac de Béziers ! On peut venir de la gauche, et devant ce que propose cette gauche ,en partir,… pour son pays ! J’espère, que beaucoup de personnes de « gauche », voyant le devenir calamiteux de ce pays en pleine déliquescence, se tourneront vers Reconquête, le seul parti, POUR la France !

    • Comparer mon parcours avec celui de Robert Ménard souligne votre finesse d’analyse.
      Lui est parti de Reporters sans frontière pour passer au FN et terminer en soutenant une large majorité derrière Macron.
      La constance de mon engagement pour la justice sociale vous a peut-être échappé.
      Tout comme le fait que de 1983 à 2021 j’ai été sans parti.
      C’est l’honnêteté intellectuelle d’Eric Zemmour et la justesse de ses analyses qui m’ont amené à le rejoindre.
      Mais bon, les « détails » et mes différences avec M. Ménard ne semblent pas vous poser de problème.
      A vous de réfléchir sur la pertinence de votre jugement …

    • Il fera un score pourri. L’ extrême droite fait des scores de merde en Bretagne😂
      Bon, ceci dit, il relève plus du pauvre type complètement déboussolé que du gros facho.

  2. Voilà un homme comme tous Patriotes les aimes : Sincère, honnête ! BRAVO Monsieur

  3. toutes mes felicitations MONSIEUR GERMAIN . je partage avec vous toutes les memes valeurs morales . l essentiel a ete LE CONSEIL NATIONAL DE LA RESISTANCE et son oeuvre immense pour batir la SECURITE SOCIALE . ce qui m a touche et me touche chez ERIC ZEMMOUR , c est son HONNETETE INTELLECTUELLE SANS FAILLE . depuis 2005 avec le traitre sarkozy repugnant , je me suis eloigne de la politique . sarkouille le nain fripouille a trahi le PEUPLE FRANCAIS … CE QUI LE CARACTERISE LE MIEUX EST SON COMPLEXE D ETRE un NABOT THYROIDIEN . le top , c est les photos avec obama ou il se met sur la pointe des pieds pour ne pas faire nain ! d ailleurs on en a un autre :bebert henri levit qui se met sur les pointes pour gagner le concours de NABOCHODONOSOR ..

  4. Grâce à la mite, un CAP pouvait devenir ingénieur en ne foutant rien d’autre que de graviter autour ou dans les syndicats, ça c’était de l’ascenseur social ! Mais bon sur le fond ça reste encore un CAP.

    Il est vrai qu’en commençant par l’UNEF-ID (D comme démocratique comme pol-pot évidemment !!!) on se donnait vraiment toutes ses chances.

    • Votre méconnaissance de ce que sont les concours administratifs est patente.
      Pour votre culture, les copies sont anonymes.
      Le fait d’avoir tel ou tel engagement n’aide en rien au succès à ces concours.
      Seul le travail personnel permet de réussir.
      Mais bon, cracher un peu de venin, ça doit vous soulager …

      • Je vois que j’ai touché le point sensible.. alors je vais m’y attarder !

        De même que les « concours internes » sous le règne du « che » pour faire entrer dans la police tous les muzz ne sachant même pas lire ni écrire 🙂 les concours de promotion internes sont complètement biaisés, de plus, si à l’écrit (dont l’épreuve est déjà très allégée par rappor à « la norme ») c’est effectivement anonyme, c’est plus difficile pour l’oral, pour le moment on demande de se présenter sans masque.. et comme le jury est interne je vous laisse conclure même si c’est évident.

        Et contrairement à ce que vous dites, (mais je ne veux pas étaler); le niveau des « cadres  » par promo interne téléguidées, j’ai eu à faire avec, ils restent au niveau CAP. Ce qui explique aussi le niveau de « nos » fonctions publiques, que soit-disant, le monde entier nous envie.

  5. Un hyper-actif qui a pédalé toute sa vie dans la roue du hamster planqué dans le ventre de la pieuvre étatiK aux frais du contribuable par le racket sur le secteur privé injustement discriminé, brimant l’entreprenariat du tissus de la Société Française pour mieux l’assujettir.
    Costarmoricaine je ne suis pas dans la même circonscription mais j’aimerais savoir ce qu’il vient défendre à R! qui justement veut assainir la France de ce système asphyxiant prôné par ces prédateurs gourmands insatiables de gauche &compatibles à un état obèse tentaculaire et liberticide.
    Ne serait-il qu’un cheval de Troie?

    • Avec votre analyse tout en nuances, vous avez juste oublié qu’Eric Zemmour fait la promotion du travail et de la méritocratie.
      Au risque de vous surprendre, ce ne sont pas mes « performances de hamster » qui ont amenées mes succès aux concours que j’ai passés mais … mon travail personnel.
      C’est à dire mon « mérite » personnel … y aviez-vous pensé ?
      Il semble que non.
      Quant au fait que je serai un « cheval de Troie », là aussi vous tapez à côté de la plaque.
      Je suis suis resté à l’écart des partis de 1983 à 2021. Lorsque j’ai rencontré une personne honnête et lucide (Eric Zemmour) j’ai rejoint son parti et son combat. Vous voyez c’est tout simple et logique.
      Peut-être une démarche d’un peu trop de bon sens pour vous ?

      • 1. C’est à dessein que mon commentaire s’est voulu provocateur car je n’ai pas adhéré à R! la nuit qui a suivi le meeting de Villepinte après avoir visionné sur le web, au fur et à mesure, tous les remarquables meetings de E.Z., pour regarder le nombril d’un syndicaliste de gauche.
        Notre Société Française maltraitée souffre avec un secteur privé vulnéré par un système social ad nauseam qui maintient un stress assujettissant pour servir un secteur public pléthorique aux privilèges indus défendus par des grèves insensées de syndicats irresponsables, subventionnés à nos frais, offensant le secteur privé déprécié, traqué, dénigré pour justifier le racket d’un état tentaculaire.

      • 2._Voir avec quel cynisme et quelle violence ont été traité les ‘GiletJaune’, employés et entrepreneurs, eux, pourtant dans un combat légitime. Et silencieux.
        _Voir comment le Fruit mérité de leur Travail est méprisé, ponctionné pour entretenir un système opaque, marxisant, clientèliste pour un état mafieux corrompu, au ventre distendu.
        ._Alors qu’une société parasite, allogène s’installe en toute impunité dans la violence envers la Société Française Autochtone, opprimée de tous bords.
        Tout un système brutal affranchi par une justice politik.
        Avec en prime une économie parallèle violente et des droits sociaux jusqu’à l’abus, à nos frais. Toujours en toute impunité. Système frauduleux préservé et protégé par toute la gauche.
        Dans ce système pervers, nuisible, voire mortifère que défend au juste le syndicalisme interne au service public, forcément de gauche, dont vous ne semblez pas étranger?

      • Oui, puisque vous êtes entré dans l’arène politique je suis en droit de me demander quelle société défend foncièrement un syndicaliste de gauche, passé par la mnef, dans un mouvement tel que RECONQUÊTE! (Que pensez-vous de l’UNI?)
        La gauche a cette particularité, de louvoyer, et de tout dévoyer, jusqu’à considérer le Trésor public comme son magot à discrétion. Son clientèlisme institué corrompt tout, ce dont le Théâtreux impubéral a su faire bon usage, et que la gauche &compatibles ont réélu.

      • 4. C’est avec un courage intellectuel exemplaire face à la horde et avec une intelligence lucide et chaleureuse, sans concession face à la meute que E.Z. agit pour défendre la France et son Identité remarquable, pour défendre la Société Française Autochtone, digne s’il en est, dans ses mérites au Labeur dont les Fruits lui sont abusivement injustement rognés au profit entre autres d’une intrusion en flux mortifères de petits soldats barbares issus de la secte politico-religieuse coranique intrusive, dans la haine de la France, de l’Europe, dans la haine de notre Occident et les Lumières judéo-chrétiennes de ses Bâtisseurs que cette république socialop-maçonnique mondialiste, complice veut éteindre.

      • 5.L’heure est grave.
        J’ai 75 ans et c’est la génération de mes petits-enfants que je veux sauver.
        J’espère que vous ferez bon usage de vos connaissances des rouages et de la rouerie internes au système mis en place par la gauche pour le déjouer pas à pas, comme le préconise notre très cher Eric Zemmour pour une RECONQUÊTE!
        Cordialement
        Fin

    • « pédalé toute sa vie dans la roue du hamster planqué dans le ventre de la pieuvre étatiK »

      J’adore votre commentaire @Occidentale Mais peut-on reprocher à quelqu’un de profiter d’un système mis en place par « le peuple »…
      Si ça ce limitait à cela il n’y aurait aucun reproche à faire, et au contraire, il s’avère que c’est le sens de l’adaptation Darwinienne alliée au principe de Peter.

      Ce qu’on peut ensuite reprocher, c’est de se prévaloir d’avoir profité à fond du système pour ensuite se prévaloir de lutter contre ce système (du style je suis le dernier à en profiter et je ferme la porte aux autres) et ici, effectivement, on tombe alors dans un abîme profond.

      • Oui @Michel BERNARD,
        Mais la gauche perverse a toujours été habile à détourner le pouvoir en apparatchiK finement accompli pour maintenir une dépendance systèmatique en susurrant « social » à toutes les sauces,sans oublier de tourmenter l’esprit de la libre entreprise. L’esprit indépendant est particulièrement dangereux pour elle. La gauche n’aime pas qu’on lui échappe et la droite molle s’est avilie sur sa paillasse.
        La gauche se montrer généreuse avec l’argent racketté d’abord au profit des siens, pour une redistribution parcimonieuse et arbitraire ou le clientélisme devient roi. Son grand principe avilissant.
        « allier le Darwinisme au principe de Peter » est particulièrement bien vu
        Mais avouez que c’est une méthode immorale particulièrement perverse car c’est une société destinée à s’effondrer sur elle-même.
        Un ‘repenti’ peut-il participer à la rédemption?

        • Il peut à condition de faire son autocritique en public et de passer 20 ans de rédemption rééducatives dans un camp à vider les latrines.

          Merci pour cette discussion fort agréable.

  6. J’aime bien l’avalanche de commentaires ayant pour seul objet de jeter la suspicion.Comme ça. Sans la moindre début de commencement de preuve.

    • Je conseille à monsieur Germain de ne pas perdre de son précieux temps à répondre aux imbécilité débitée ici contre lui.
      « Combattre » derrière un écran d’ordinateur est plus confortable et lâche que d’affronter l’opacité du réel.
      Bon courage à vous et vive Eric Zemmour!

    • Pardon pour les pluriels oubliés à cause de la fièvre de mon indignation …

  7. M. GERMAIN, vous avez découvert Zemmour en 2019 sur Cnews et vous êtes tombé en pamoison. Perso j’ai découvert Z en 2006 et je ne pense pas avoir raté un de ses passages chez Ruquier, sur RTL radio, sur Paris Première. J’étais fan de cet homme.
    Mais c’est justement ses émissions sur Cnews qui m’en ont doucement écarté. A force de rabâchages, d’arrogance, d’irrespect envers les autres chroniqueurs.
    L’Homme Zemmour ne me convient plus.

    J’ai été moi-même militant syndical (DP, CHSCT, trésorier) dans une grande entreprise. Dans une OS anti-rouge, catégorielle (les crétins disent corporatiste), qui bon an mal an donnait satisfaction à 50% du personnel concerné au grand dam de la CGT et de la CFDT.
    Précisions : OS non subventionnée dont les prémisces remontent à la fin du 19ème siècle. Le petit porcinet de Saint Quentin l’a tuée quand il était ministre il y a un peu plus de 20 ans….

Les commentaires sont fermés.