Du zéro à l’infini

Publié le 9 novembre 2019 - par - 25 commentaires - 745 vues
Share

Les Arabes, dit-on, ont inventé le zéro, et ils en sont restés là, depuis près de 1 500 ans.
Certes on peut compter quelques personnalités qui ont marqué l’Histoire, tels Soliman le Magnifique, Averroès, Oum Kalsoum, Saladin… au XIIe et XVe, du temps où l’Islam illuminait le monde. Et depuis ? Rien ou presque rien.

On nous rebat les oreilles avec des clichés éculés « islam, religion de paix et de lumières », répétés à l’envi comme par exemple au lendemain du massacre perpétré dans les locaux de Charlie Hebdo, par notre ancien ministre de la Culture, sans doute atteint d’une bouffée délirante et d’un amour inconsidéré, démesuré, aveugle, pour l’Islam.

La paix, parlons-en. Le prophète Mahomet, fondateur de la religion musulmane a été,  en 570 après J.-C., un conquérant, un politique, un administrateur et surtout un guerrier, initiateur d’une doctrine guerrière, le djihad, la guerre sainte, afin de propager et d’imposer la religion musulmane aux mécréants.
Depuis la mort du prophète, l’Histoire nous conte tous les méfaits, les homicides, les massacres commis au nom de l’islam.
Quant aux lumières, parlons-en,  car il y a bien longtemps qu’elles sont éteintes. L’islam est plus qu’une religion, un credo, mais une doctrine et un code de bonne conduite qui détermine la vie de tout musulman.
Mais alors pourquoi au XXIe siècle, sous couvert d’être une religion de paix, l’islam se révèle-t-il être un système de conquête, de propagande, d’endoctrinement, au  point de favoriser et d’encourager les crimes, les attentats contre les mécréants, c’est-à-dire contre tous ceux qui ne sont pas musulmans ?

Hormis les pays du Golfe, qui se sont enrichis grâce à la manne pétrolière, et qui ont  appris à gérer et à faire fructifier leurs capitaux, la plupart des pays musulmans vivent plus ou moins dans la misère, dans des chicaneries sans fin, des querelles byzantines stériles, des luttes intestines et fratricides.
La majorité de ces États, nouvellement indépendants, survivent péniblement, traversés de périodes d’instabilité, de coups d’État, de révolutions plus ou moins larvées, de dictatures camouflées en démocraties new look.

Après bien des vicissitudes, des drames, des tentatives de communion, beaucoup de ces territoires se révoltèrent contre leur émancipateur à l’aide d’une puissante doctrine, l’islam.
Mais pourquoi ces populations vivent-elles aujourd’hui dans un climat d’hostilité, d’inimitié, voire de haine à l’encontre des mécréants, c’est-à-dire des juifs et des chrétiens ?

Sans mener d’études psychanalytiques, d’explications sociologiques et de commentaires historiques, il semblerait que le monde musulman veuille prendre sa revanche contre l’Occident.
Depuis les Xe, XIIe siècles, nous avons été confrontés au monde islamique. On ne peut passer sous silence les conflits et les affrontements avec les Barbaresques, les Maures, les Sarrasins qui écumèrent la Méditerranée pendant des années, et qui, à maintes reprises, pillèrent nos côtes et tentèrent de nous soumettre.

Certes, il ne faut pas oublier les croisades qui laissèrent durant des siècles des blessures et des ressentiments.
Puis vint la période des colonisations, où Français, Allemands, Anglais, Belges… se heurtèrent aux  autochtones et à leur civilisation.

À des degrés divers, rancune, animosité, hostilité, ont pris naissance chez nos anciens colonisés. Nous reprochant de les avoir réduits en esclavage, d’avoir détruit leur civilisation et d’avoir pillé leurs richesses.
Sans entrer dans cette polémique des bienfaits et des méfaits de la colonisation, on ne peut que reconnaître la férocité de certains musulmans qui nous pourchassent de leur vindicte, obnubilés par leur idée de vengeance. Ils veulent  prendre leur revanche sur leur histoire ponctuée de passéisme, de fatalisme, de fanatisme. Raisonnement simpliste mais pourtant véridique tant les faits sont probants.

L’islam nous a déclaré la guerre et malgré les dénégations de certaines personnes atteintes de cécité, ou de crétinisme congénital, on perçoit les prémices d’un  cataclysme où des communautés vont s’affronter.
La doctrine islamique voudrait non seulement châtier les coupables, mais tout faire pour les dominer. Pour ce faire, la stratégie est simple : il faut occuper le terrain, ne rien négliger, prôner des revendications à caractère religieux, inlassablement revenir sur ces exigences, se distinguer du reste de la population en arborant des tenues vestimentaires marquant leur identité (et qui n’ont strictement rien à voir avec le Coran). Les musulmans se  servent de ces accoutrements (voile, niqab, burqa, burqini) pour tester ou provoquer les pouvoirs publics, le peuple de France en affirmant leur différence. C’est une façon de nous blesser, de nous offenser.

C’est là le nœud du problème. Nous avons lamentablement échoué dans nos politiques d’intégration et d’assimilation. Nombre de musulmans refusent et réfutent notre civilisation judéo-chrétienne, nos lois, nos traditions. Aujourd’hui, notre incommensurable mansuétude se heurte à des problèmes insolubles : comment interdire ces déguisements qui ne sont que des bravades.

Comme d’habitude, nos gouvernements sont incapables de résoudre ces questions : interdiction dans les lieux publics, mais acceptation  dans les facultés, interdiction lors de la pratique de sport, mais consentement si un chef d’établissement est d’accord. En outre, la consommation de viande pose problème, car les musulmans nous ont imposé de supprimer la viande de porc dans les cantines, les hôpitaux…

Dans tous les domaines, dans tous les secteurs, nous baissons les bras, par couardise, lâcheté, et les interventions de quelques humanistes progressistes qui prônent une civilisation multiculturelle, multiconfessionnelle, ne font qu’aggraver une situation explosive. Quant à notre brillantissime Président, il semble atteint d’un aveuglement total et se révèle être aboulique, mou, velléitaire.

C’est le bazar le plus complet. D’une civilisation arabe musulmane égale à zéro, nous aboutirons à un infini crétinisme.
Incapables que nous sommes de protéger notre civilisation et de mettre un terme définitivement aux exigences de l’islam : du zéro à l’infini de notre stupidité (le mot est un peu faible).

Yves Rectenwald

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
JCML

Les arabes n’ont pas inventé le 0, ce sont les indiens (ceux de l’Inde). Quand on affirme que la terre est plate, on ferme sa gue..!

André LÉO

Exact! Les indiens ont inventé le Zéro, Georges Ifrah le précise avec quantité de détails, dans son histoire des mathématiques.

Philippe@9.3

De manière ironique on peut dire que les arabes n’ont inventé qu’une chose : le zéro. La nullité. Et ils s’y complaisent depuis…
Cependant, la génétique étant ce qu’elle est. Ils ne sont pas plus nuls que nous. On le prouve régulièrement. Juste ils ont des dirigeants peu humanistes, dictateurs ou imams.
Quand on s’interdit les livres, sauf un. Forcément ça limite le savoir. D’ailleurs, une fois lu, on sait tout, il ne reste plus qu’à mourir pour rejoindre le paradis. Pour passer le temps, on tue ici et là. On viole, on pille. Au nom de l’amour (d’un dieu fantasmé) et de la paix (une fois tous les ennemis exterminés). Le zęro de l’humanisme. Cqfd.

Marnie

Ils se croient intelligents… Mais se demandent-ils pourquoi ils fuient leurs pays, pourquoi ils se font constamment la guerre entre eux et aux autres, pourquoi ils sont si haineux envers le monde entier, pourquoi ils persécutent les autres, pourquoi ils sont pauvres et jaloux ??? L’orgueil, la méchanceté et la cruauté les habitent. Beurk !

bremin

il est vrai par ailleurs que le monde musulman a tant apporté a l’humanité en matière technique et scientifique, comme chacun peut en constater le néant absolu : Aucune université , aucune technologie, aucune science, un seul prix nobel ( l’auteur en ayant été renié d’ailleurs par les abrutis, pardon savants, barbus de l’islam), Une contestation des évidences ( terre ronde, place dans l’univers, sciences fondamentales, évolution, génétique, etc… ) pour imposer la pire régression obscurantiste qui soit, il en est de même en ce qui concerne la liberté, tous les arts, toute la culture, et bien sur l’immense respect que l’islam a envers les enfants et les femmes.. que chacun peut constater à travers les ravages résultants dans tous les domaines.

Mia Vossen

Et pourquoi ne pas aborder LA BASE du problème qui est la surpopulation ou, comme disent poliment les chercheurs, « l’accroissement trop rapide des populations dans certains pays » (multiplication par QUATRE en 60 ans!!) … pays musulmans principalement et tous les psy savent que la surpopulation crée l’agressivité chez les uns, l’inertie chez les autres.

Rems

L’islam abêtit encore plus les idiots de toute façon et il est vrai qu’à part la guerre et encore disons les pillages et razzias ils ne savent rien inventer.

patphil

« nos gouvernements sont incapables de résoudre ces questions »
ils ne veulent tout simplement pas, leur gamelle avant tout! les orban, salvini trump etc le peuvent
quant aux gaulois réfractaires, que ne vont ils voter?

BobbyFR94

A propos du zero, voici ce qu’un écrivain algérien à dit sur la chaîne al-jazeera, le 03 mars 2009 :
A 00:30, mais écoutez depuis le début, ça vaut son pesant en dattes !!!
https://www.youtube.com/watch?v=aLEjdpGA0cM

Spipou

Ah oui, c’est saignant !

Il n’y va pas avec le dos de la cuillère ! ☺

BERNARD

Non, ce ne sont pas les arabes qui ont inventé le zéro, ce sont d’abord les Bayloniens au niveau du concept, puis ce sont les indiens qui l’ont réellement utilisé pour les opérations arithmétiques « utiles » (utilisation pour les additions les équations de bases et multiplications)
Les Arabes n’ont fait que le diffuser.
En math, le seul apport fut celui d’al-kashi.. c’est pas du lourd quand même !
Mais les Arabes à eux seuls sont des « zéro absolus » c’est pour ça qu’en général on leur attribue cette découverte.

CERISIER

Il est probable que les Mayas, eux aussi, vers le IIIe siècle l’aient inventé; mais peut-être les Arabes au cours d’un « voyage nocturne » l’avaient-il partagé avec les autochtones … Qui eux – déjà – étaient une haute civilisation !
Par ailleurs il convient de bien faire attention aux « inventions », qui auraient été faites ou aux ouvrages écrits par des Arabes … En effet, pour les besoins de la « cause » le système islamique faisait souvent la confusion (en fait, amalgame) entre Arabes et Musulmans.
Quand à dire que l’islam illuminait le monde, c’est au mieux une blague et au pire une méconnaissance de la réalité.

Beau Fixe

Oum Kalsoum au XIIe siècle ? Oui Kalsoum est une chanteuse égyptienne des années 50… Vous devez confondre avec Ibn Khaldoun !! :-)))

CERISIER

OUI, bien sûr, vous avez raison !
Quant à Ibn-Khaldoun, les Imazingen ont d’excellents arguments pour le revendiquer comme un des Leurs. Musulman, peut-être, mais Amazigh et pas Arabe.
D’ailleurs dans son ouvrage « Al Muqaddimah » (les rolégomènes), il exprime clairement sa vision des Arabes !

Liberté

Bravo tout est dit.
L’islam est apparu de nul part avec l’effondrement des principales civilisations Romaine Byzantine et Perse.
Ils ont fait un copier-coller.

Lorbert

C’est même encore pire que ça, avant l’Islam, les peuples du Moyen Orient avaient à peu près tout inventé, leurs civilisations étaient brillantes. (Ègypte, civilisations du croissant fertile entre le Tigre et l’Euphrate, sumériens, babyloniens, phéniciens etc …)
Depuis l’apparition de l’islam, toutes ces civilisations ont régressé et n’ont strictement plus rien produit.
Conclusion : l’islam a fait régresser des peuples et des civilisations autrefois brillants.
Et c’est sans doute ce que l’on veut s’appliquer à nous-mêmes.

ISWT

Il y a eu des savants musulmans qui étaient à la pointe des découvertes.

Requiem

Lesquels ? Les seuls « savants » misilmons sont ceux qui commentent le très malsain coran, Les autres comme Avicennes ont juste commentés les oeuvres de grecs morts depuis des siècles, aucune création ni innovation vu que c’est haram.
S’il y avait eu des savants islamiques à la pointe du progrès, les états musulmiques seraient les équivalents de Singapour, Taiwan ou la Corée.
L’islam n’a rien inventée, interdits obligent, mais a fait regressés les peuples grâce à la consanguinitée. Forcémment un individu lourdement consanguin, avec un QI de 80, ne se pose pas de questions existentielles, ni ne rejette le dogme, il fait le parfait musulman.

Marnie

Merci pour cette vérité Lorbert. Hier comme aujourd’hui ce sont des êtres dévastateurs, orgueilleux, malsains.

BUTTERWORTH

dieu blanc surtout a cause de la ceruse blanche allergie au soleil https://activite-paranormale.blogspot.com/2010/06/ameriques-precolombiennes-le-mythe-du.html

BUTTERWORTH

ROYAUMES africains aussi comtoirs de cornelius pour ces raisons chinois japonais en amerique du sud l australie etait connue

BUTTERWORTH

L ISLAM A DETRUIT LE COMMERCE MARITIME ET TERRESTRE MONDIAL INFO WWW En 1982, l’épave d’une galère romaine ayant plusieurs amphores et des bols en céramique dans sa soute, aurait été découverte dans le fond de la baie de Guanabara, au Brésil20. Selon Robert F. Marx, elle daterait du iie siècle av. J.-C.. Amphores et bols ont été datés par la Smithsonian Institution de Washington. L’identification des poteries et céramiques a indiqué que celles-ci auraient été fabriquées dans la région de l’ancienne Carthage, alors occupée par les Romains, soit après 146 av. J.-C.[réf. nécessaire].

BUTTERWORTH

IDEM AZTEQUES ECT LES ROMAINS AVAIENT DES COMPTOIRS EN INDE CHINE ECT ECHANGES SCIENTIFIQUES ET CULTURELS MUSULMANS DESTRUCTION https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/archeologie-pieces-romaines-decouvertes-chateau-japonais-moyen-age-64543/

BUTTERWORTH

L ISLAM N ECLAIRAIT RIEN DU TOUT VOIR GUERRES DES ESXLAVES A BAGDAD CALIFES MECONNAISSANCES HISTORIQUES https://www.capital.fr/economie-politique/la-chine-du-moyen-age-de-581-a-1279-un-age-d-or-pour-l-economie-la-science-et-la-creation-artistique-62

ISWT

Le zéro a été inventé par les indiens. D’inde.