1

Pas d'union nationale avec les collabos !

HollandeinsecuriteComme à Londres, comme à Bombay, comme à Bali, comme à Madrid, comme à New-York, comme en Israël, comme à Beslan, comme à Moscou, la France connait les Islamikazes.
Ne vous inquiétez pas, très vite sur toutes les radios et télévisions, Caroline Fourest viendra vous dire que le vrai danger en France, ce sont les 50 péquins de Civitas, qui occupent l’Eglise Saint Nicolas du Chardonnet qui sont le vrai danger pour la France .
On entendra Nicolas Domenach, qui vous dira doctement que non décidément, l’Islam ce n’est pas ça, et qu’il ne faut pas tout mélanger.
On entendra Claude Askolovitch en alternant les grands yeux ronds et un air affecté, nous dire que ces attentats ne servent qu’à faire monter l’extrême droite, qui reste le vrai et seul danger en France, et qu’il ne faut pas tomber ans la facilité mais essayer de comprendre et de réfléchir .
Sihem Souid, va nous dire et écrire qu’il faut savoir entendre la douleur de ces jeunes qui renoncent à leur vie, pour ne pas que ça se reproduise, et que dans une France de plus en plus raciste, toute autre réaction, tout autre commentaire, toute autre pensée, seraient indécentq.
Rokhaya Diallo va nous dire outrée que les musulmans n’ont rien à voir avec ça, et qu’elle ne voit pas pourquoi elle devrait se sentir obligée de se désolidariser, qu’elle est française, et que par conséquent elle ne voit pas pourquoi il faudrait que certains s’excusent et d’autre non, alors que la France a participé à un siècle de colonisation et de pillage de l’Afrique et de l’Orient .
On lira une chronique d’Edgard Morin dans le Monde, qui nous racontera qu’on ne peut que rapprocher ces massacres du calvaire que vivent les Palestiniens depuis plus de cinquante ans, qu’il faut savoir les écouter, et que cela doit nous interroger sur notre capacité à nous émouvoir et sur l’intérêt que nous devons porter à la compassion face à l’injustice .
On entendra Houria Bouteljda nous dire que c’est ce qui arrive quand les sous-chiens insultent et méprisent quotidiennement la diversité depuis des années,  que tout ça n’est que le résultat de la discrimination qui a poussé certains à se radicaliser et qu’il est temps que cela change
On entendra Alain Juppé nous dire que non, l’identité heureuse, ce n’est pas ces quelques terroristes, qui ne représentent ni l’islam ni la France, mais que cette identité heureuse, elle est là présente au milieu de nous, qu’il faut savoir l’apprécier dans sa diversité et ne pas stigmatiser .
On lira Tahar Ben Jelloun nous raconter que cette horreur, issue de la barbarie Assad, ne doit pas nous faire oublier les autres souffrances dans le monde et notamment la souffrance du peuple palestinien qui souffre depuis des décennies sous le joug sioniste.
On va nous parler d’Union Nationale, sans se rendre compte,que « la diversité » n’en a strictement rien à faire des attentats et s’en réjouit, et qu’on ne la voit pas dans la rue aux différentes commémorations où l’on ne croise que des « petits blancs ». Il suffit d’entendre les explosions de joie qui ont eu lieu dans certains quartiers du 93 et autres département « riches de leurs différences ».
On entendra Madame Taubira, avec son aplomb et son mépris glaçant, nous dire qu’elle attend les conclusions de l’enquête pour prendre les mesures nécessaires et que la justice saura répondre aux nécessités de la république.
Je vais m’arrêter là pour cette liste, faute de temps…
Outre un bon écrémage à faire dans la diversité, en leur posant des questions claires,  il y a en France, une centaine de personnages politiques et médiatiques, qui sont des criminels en puissance, et qu’il faudrait voir disparaitre de tous les postes stratégiques ou leur permettant de mentir allègrement sur une grande échelle.
Voulez-vous vraiment faire une Union Nationale avec ces gens là ?
Moi non.
Albert Nollet