Dupond-Moretti, pourquoi Céline, 15 ans, est morte, violée par un récidiviste ?

Une bande d’une vingtaine de mineurs isolés clandestins, en situation irrégulière et d’origine marocaine, ont poursuivi, après une violente bagarre, vendredi 21 août, vers minuit, un jeune depuis le quartier de Stalingrad, sur le quai de la Seine, dans le 19e arrondissement de Paris, jusque dans le quartier de la Goutte d’Or, dans le 18e et l’ont rejoint sur la terrasse du restaurant « Le Corso », près du cinéma MK2, où il s’était réfugié.

Armés de couteaux et bâtons de fer, ils se sont acharnés sur lui et il a été hospitalisé avec un traumatisme crânien et de nombreuses blessures, sans que son pronostic vital soit engagé.

« Il s’agissait d’un véritable lynchage en règle » explique un riverain, « il y avait du sang partout et j’ai eu la peur de ma vie ».

Un autre résident de ce quartier n’en peut plus : « De la violence, des toxicomanes, c’est devenu invivable, tout le monde a peur et les commerçants les premiers ».

Le 19e arrondissement est devenu un véritable enfer pour ses habitants et cela à cause de la présence dangereuse de plusieurs groupes de mineurs isolés étrangers.

Le maire socialiste comprend que « les habitants de Stalingrad (le quartier bien nommé) confrontés chaque jour au crack, soient sensibles à ce genre d’événements qui, pour lui, ne sont « qu’un phénomène exceptionnel ».

Exceptionnel ! Les centaines de mineurs isolés clandestins particulièrement nombreux et agressifs dans ces quartiers, où ils sont impliqués quotidiennement dans des problèmes de drogue, de vols et d’agressions violentes ? À tel point que le président de la République, Emmanuel Macron, vient de proposer, ce jeudi 27 août, au roi du Maroc, de mettre en place, à nos frais bien sûr, des centres d’accueil pour ces mineurs, dans son pays.

*Le ministre de la Justice, Dupond-Moretti, a ouvert une enquête après le suicide d’un prisonnier, en ouvre-t-il une également sur l’agression très violente subie par ce surveillant de la prison de Tarascon, ébouillanté avec de l’huile et qui se trouve très gravement brûlé et hospitalisé ?

Le Syndicat national pénitentiaire FO a accepté que la photo de ce surveillant soit partagée afin de dénoncer ces agressions sur les surveillants et réveiller les consciences.

*Réveiller les consciences ! Sommes-nous encore en France, ou dans un de ces pays où la justice se moque de la sécurité de ses citoyens ?

Comment un individu de 45 ans, condamné déjà pour 9 viols, trois tentatives de viols et une agression sexuelle, à 18 années de prison, en 2005, commis entre 2001 et 2003, dans les départements de la Vienne, la Charente-Maritime et la Charente, sur des victimes bâillonnées, ligotées, les yeux bandés et sous la menace d’un couteau, a pu de nouveau violer et tuer la jeune adolescente de 15 ans, Céline, ce 20 août, rue Adolphe-Moitié, à Nantes, puis mis le feu à l’appartement, pour faire disparaître son crime ?

Parce qu’il a été remis en liberté en 2016 par des magistrats sans doute compatissants. « C’est un échec pour la société » a reconnu un magistrat, et cela est confirmé par le procureur adjoint de Nantes, Yvon Ollivier, « Il a exprimé une forme de regret, pourtant il exécutait à la lettre son suivi socio-judiciaire » (nous sommes ravis de l’apprendre !) et il s’interroge un peu sur lui-même ».

Nous c’est sur notre justice que nous nous interrogeons : est-ce que ce monstre récidiviste devait se trouver en liberté ?

Est-ce que Céline devait être violée et tuée (étranglée avec un câble pour l’empêcher de crier, puis aspergée d’eau de javel) parce que notre justice remet en liberté de tels monstres ?

Il est bien dommage que la peine de mort ait été supprimée, quelques candidats, dans nos prisons, la mériteraient amplement.

Et pendant ce temps les magistrats, les juges, les avocats, font des « effets de manche » sans que leur responsabilité soit engagée pénalement !

Manuel Gomez

image_pdf
0
0

11 Commentaires

  1. il aurait été souhaitable que cette pauvre fillette de 15 ans soit la fille d’un de ces salopards de magistrat, qui ne savent rien ,n’ecoutent rien, ne voient rien, ne comprennent rien, n’entendent rien…mais s’estiment encore etre les seuls à avoir le droit de juger….mon conseil, pour un recidiviste arrété aprés un crime, pour une ordure libérée avant sa fin de peine…voire libéré tout court…un juge tabassé à mort, sa maison brulée, ses enfants et sa femme frappé…bref, que ces fumiers de juges comprennent que seul doit s’appliquer la loi…et non leur jurisprudence de merde !!!

  2. Mais il ne tient qu’à nous d’organiser des commités d’accueil pour dignement fêter la sortie de prison de ce genre d’individu. 🙂

  3. Et je ne pense pas en réalité que les fictions soient responsables de tout, certaines populations n’ayant besoin d’aucun exemple pour être barbares. Mais, entre les fictions et la réalité, les citoyens sont soumis, ainsi, en permanence, à une culture de la violence. Les images ont une influence certaine sur les esprits et pour préserver notre jeunesse il faudrait élever le débat et lutter pour imposer l’idée du respect de la vie. Tout le contraire des revendications des chasseurs… Mais c’est un autre débat. Même si, dans la vie, tout se tient.

  4. Mélenchon incombe la responsabilité de la violence actuelle (donc c’est qu’il reconnaît qu’elle existe) à la diffusion des films, téléfilms, fictions de toutes sortes, qui ne savent montrer que des scènes de crimes et exactions. Ce qui influencerait certains… Sur ce point je suis d’accord avec lui. Ras le bol de la télé qui ne programme que des films policiers ! Les scénaristes se bornent désormais aux fictions sanglantes : victimes, médecins légistes, etc. On nous fait baigner dans l’horreur en permanence ! Et, certes, si on se réfère au passé de l’histoire de l’humanité, les guerres et les massacres sont omniprésents. Mais, cela doit-il minorer les actes barbares d’importés dans notre pays que l’on pensait « civilisé » ? Et je ne pense pas, en réalité, que les fictions, soient responsabl

  5. Ce dimanche matin, Mélenchon était l’invité politique de France Inter. Il a naturellement été question d’obono – Mélenchon rend certains journaux, dont Marianne, responsables de « l’acharnement » dont serait victime la députée, articles qui encourageraient la presse d’extrême droite, etc… Mais, le vrai scandale se situe dans la réponse faite à la journaliste qui lui posait la question sur les nombreux actes délictueux dont notre pays a été le théâtre ces derniers temps. En effet, le député a répondu qu’il n’y a pas plus de délinquance en France que par le passé, que ceux qui le prétendent n’ont jamais lu un livre d’histoire ni de sociologie… Et il incombe la responsabilité de la violence aux films, téléfilms, fictions de toutes sortes, qui ne montrent que des crimes. Ce en quoi, sur ce p

  6. Oui, ce serait intéressant de les rendre responsables de leurs décisions, surtout quand ils se gourent à ce point. Ce type avait été condamné à 18 ans, il n’en a fait que 9, et immédiatement après il recommence. On imagine le suivi socio éducatif de m…

  7. Excusez moi mais celà fait plus de 30 ans que le crack se vend dans le 19eme ainsi que la délinquance non???

  8. quand leur propres gamines seront feront violées peut etre qu’ils bougeront leur gros cul.

    • c’est bien lui au moins on a son nom et sa photo…même si cela aurait été plus utile …avant !

Les commentaires sont fermés.