Durant ma longue carrière de psychiatre, je n’ai jamais eu de patients criant « Allah akbar » !

Publié le 28 août 2017 - par - 36 commentaires - 2 754 vues
Share

 

Depuis le début des attentats, les médias, relais des gouvernements (de droite, du centre et de gauche) utilisent bien vite et trop facilement le terme erratique de « déséquilibrés ».

De toute ma longue carrière de psychiatre, jamais je n’ai rencontré des patients, armés de couteaux, de « voitures folles », de kalachnikovs, exclusivement musulmans et poussant le cri de guerre « Allah Akbar ! » pour « se donner du courage », pour tuer, sans aucun sentiment de culpabilité, le plus grand nombre possible de non-musulmans.

Aucun psychiatre n’a jamais observé pareille « épidémie de déséquilibrés ».

L’étiquette « déséquilibré » : terme flou, sans aucun concept clinique, revient à catégoriser le volontaire assassin de « fou », d’irresponsable.

Ce qui permet d’affirmer :
-le « rien à voir avec », le « ce n’est pas ça, l’islam », le « pas d’amalgame », le « pas de stigmatisation » : toutes ces réitérations pour dissocier les assassins de ce à quoi ils se réfèrent constamment, de ce qu’ils connaissent parfaitement : l’islam, adhérant totalement à ses textes déclarés sacrés.
Et surtout pour dédouaner de toute la violence de ces textes terrifiants, de toute la haine qu’ils contiennent, de tous ces actes commis au nom de leurs messages si clairs.

Manipulation grossière des politiques

Notre ministre de l’Intérieur invoque le recours à la psychiatrie pour solutionner le fanatisme, en tant que maladie à reconnaître et à traiter. Si l’on suit sa démarche, ces tueries ne seraient compréhensibles que par la folie, pour un tiers d’entre elles (et de quel chapeau sort cette « statistique » ?).
Psychothérapies, médicaments, signalements médicaux seraient sommés d’y répondre efficacement.
Belle illusion idéologique, s’il parvient à y croire lui-même.

Heureusement, la plupart des psychiatres rejettent nettement ce simplisme bien-pensant.
Seuls des non-professionnels peuvent avancer ce stéréotype avarié du lien entre maladie mentale et criminalité. La croyance qu’il faut être fou pour tuer « sans raison » est entièrement fausse. La majorité des crimes sont commis par des gens non malades, mais par ceux qui ont des troubles de la personnalité.

Les assassins islamiques ont eu tous, sauf exception, des antécédents de grande délinquance avant de passer au terrorisme. Il s’agit de personnalités paranoïaques, perverses ou psychopathiques, très compatibles avec une vie sociale « normale », sans être perçus comme pathologiques.

Ils passent sans changement du statut de minable braqueur ou de meurtrier crapuleux à celui de « héros » d’une « cause noble». Ils deviennent les représentants d’une cause transcendante, les vengeurs de Dieu, les « purs » parmi les infâmes mécréants.

Mais il leur faut aussi des conditions extérieures suffisantes pour commettre leurs forfaits. Sans soutiens financiers considérables d’États religieux, sans réseaux de complices, sans aura de « combattants » de la religion, aucun acte organisé ne serait possible.

Pourtant, les nouvelles stratégies terroristes islamiques, les actes individuels se référant aux mots d’ordre des « autorités », État Islamique, Al-Qaïda ou Al-Ahzar, deviennent accessibles au plus petit croyant sans grands moyens financiers et intellectuels, animé de suffisamment de haine criminelle et de foi en la solution finale de leur religion totale.

La fabrication du terroriste islamique repose sur 3 piliers fondamentaux :
– une personnalité paranoïaque, perverse ou psychopathique, trouble de personnalité et non maladie mentale, pratiquement pas accessible aux soins psychiatriques.
– des références « transcendantales », des textes dits sacrés, des modèles divins, des « autorités » supposées savoir, des dogmes grossiers permettant l’économie de l’esprit critique.
– des conditions extérieures rendant les assassinats matériellement possibles.
Si un de ces éléments manque, l’accès à l’acte terroriste n’est plus possible.

Tous les systèmes totalitaires, nazisme, fascisme, communisme, se sont servis de ces profils psychologiques, de références « absolues », de contextes favorables, pour leurs plus basses œuvres : des personnalités particulières, des écrits sacralisés, des chefs charismatiques et des conditions matérielles, historiques, politiques, sociales pour leurs recrutements. La Milice, les gardiens de camps, les exécuteurs de balle dans la nuque, les « guerriers de Dieu » retrouvent leurs similitudes, quelles que soient les époques et les lieux.

Les « racines » de l’islam dit radical, sont claires : le Coran, la vie « exemplaire » de Mahomet, au mieux de son intégralité dans l’État islamique, moribond en territoires, mais en pleine expansion idéologique dans le monde musulman.

La « déradicalisation », faux concept désincarné, est une illusion ridicule, tentant de se formuler à partir de fausses prémisses et de vraies arnaques.

Il est lamentable et consternant d’imaginer qu’une croyance intégrée dans une personnalité puisse être traitée comme une maladie de l’esprit.

Aucun psychiatre n’adhère à cette ineptie.

Guy SAUVAGE

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
la générale BOHL;

Les politicards se défausseront sur les psy qui, s’ils sont aussi fiables que les juges « murs- des- cons », continueront à nous faire prendre la vessie de mahollah pour une lanterne…..

JF

Il est évident que ceux qui commettent les actes actuels sont loin d’être des malades répondant de la psychiatrie. Par contre on ferait bien d’y envoyer le sénile et suffisant ministre de l’intérieur Collomb, la vieille serpillère est défraîchie et inutile. Les gouvernements successifs ( Hollandouille et Macroute ) n’ont jamais rien fait et ne feront jamais rien fait contre cette secte musulmane radicale. Ces décérébrés Mahometans sont les petits soldats de ces politiciens traîtres qui veulent détruire la France pour servir leurs intérêts personnels et ce mondialisme puant. Ces politiciens sont une insulte à notre nation et nos morts. Ils pardonnerons en permanence ses assassins islamistes alors qu’ils persécutent les patriotes. Le changement ne se fera que par la colère du peuple.

Charles

Oui la colère du peuple et j’espère qu’elle sera immense !!!!!!! tous les traites devront payé !

Ulysse67

D’accord à 100% avec cet excellent article, d’une clarté éblouissante, contrairement aux fumeuses théories des ahuris rienàvoiristes (cf ce qu’en dit l’excellent Alexandre del Valle, sur Atlantico) qui se gargarisent de concepts pataphysiques ou patapsychiatriques comme les déséquilibrés et la « radicalisation », issus de l’imagination sans limites quand il s’agit d’innocenter l’islam des journalistes ou pseudos-intellectuels bobogauchos perclus d’islamophilie extatique.

Il faudrait le compléter par une analyse sur la fabrication par l’islam de telles personnalités pathologiques (au sens de nuisibles envers les autres). Car cela n’est pas un hasard. A défaut de maladie psychiatrique, on sait qu’un lavage de cerveau et un conditionnement adéquats peuvent fabriquer des psychopathes.

Victor Hallidee

Excellent diagnostic clinique. Merci Guy ! Ça fait du bien de l’entendre car sur ce sujet, ils ne se bousculent pas au portillon pour apporter leur éco les « psy ».

yves ESSYLU

la manipulation est l’arme favorite de nos décérébrés anti-France, ceux qui importent leur lumpen électorat musulman pour tenter de conserver leurs gamelles malgré leurs échecs systématiques d’où le « pas d’amalgame » « l’halalicité » « les chances pour la France » « les déséquilibrés »

jeanlg75

Il est étrange qu’aucun responsable politique « Frontistes » ou « les Républicains » n’ai exigé du ministre de l’intérieur Collombs, ses sources : seuls des psychiatres avant un procès, établir si la personne peut être jugé (avait un discernement pendant ses actes). Hors le ministre a affirmé publiquement « 30% des djihadistes sont des déséquilibrés » signifie qu’il y a eu expertises. Ou sont ces fameuses expertises ?

Vindicta

Non pas Allah Akbar , Allah est grand , mais Allahu(ou) Akbar , Allah est le plus grand , le culte musulman acceptant l’idée qu’il y ait plusieurs dieux .

etrondpastapon

Si il y a des ronds à gratter, je ne suis pas inquiet, les psy de tous poils vont se jeter sur le marché de la psychiatrisation islamiste…j’en ai croisé un un jour en Afrique au volant d’un 40 tonnes chargé de veilles bagnoles françaises qu’il allait refourguer là bas, on bossait ensemble dans la même boutique de cas socs… ses congés pays ne lui suffisait pas ! Arrêtez d’associer tout ce qui est psy à morale ou valeurs !

AlbertGam

Un mec qui crie « Allahu Akbar » dans la rue ou dans n’importe quel autre espace public devrait purement et simplement être abattu sur le champ. Point barre.

Au suivant !

Dominique L.

C’est ce que le maire de Venise a décidé et j’ai envoyé mon appui.

Charles

Comme un porc!

BALLARD

VOUS VOULEZ SAVOIR pourquoi on a psychiatrisé l’attentat islamique ( attentat dont la motivation réelle est idéologique comme un acte de guerre totale contre une nation , un peuple et une civilisation ) . Réfléchissez y même si les Termes vous paraitront un peu grotesques et grossiers , mais d’une vérité brulante .. CA TIENT à la personne de Macron et au conseil d’Attali ..Comme les Courtisans de l’Elève Macron devenu roi savent que ce n’est pas un homme de guerre et que les questions de la guerre ca l’ennuie et c’est pas son truc ; ils savent qu’il n’est obnubilé que pas l’Odeur Mystique du vagin de Brigitte et par son sujet préféré : « le statut de la première dame ».. Alors Attali leur a conseillé de mettre tout ca sur le compte de « déséquilibrés qui écrasent les gens »

Leresistant

Oui cet Attali, qui prône la piquouse quand on a plus de 60 balais, alors nom de dieu qu’est-ce qu’il attend ? ce déchet de l’humanité !

dufaitrez

Regardant une Prison, je me demande souvent où sont les Prisonniers. Dedans ou Dehors les barreaux ?
Idem pour la psychiatrie ! Qui est fou ? Le muzz ou le Ministre ?

Grandzebre

Le haschich semble, en plus de la confession religieuse, jouer un grand rôle dans ce phénomène. Cela, curieusement, n’est pas relevé…

Vindicta

Assassin , hachichine , le mot vient de l’arabe . , fumeur de kif .

Tristana

Excellent article dénonçant la stupide intox des médias et du gouvernement.

André Léo

Vous rejoignez le Pr David Gourion, qui s’est insurgé ( Le Monde, F.Info) contre la proposition insultante du ministre “nouvelle gauche-droite” Colomb, de transformer les psychiatres en miliciens de la bien pensance bobo. La déontologie? Connaît pas!
Et puis, le classement systématique des islamikazes dans la catégorie « malades mentaux », ne peut être fait qu’après leur passage à l’acte. « Fous d’allah » surdosés au Captagon et autres mixtures, ils sont durablement « dérangés » par leur crédopathie.
Incultes, inaptes à la vie moderne, à la démocratie, à la Laïcité et aux libertés individuelles, il faut en effet les empêcher de nuire. Et cela devrait relever de la seule justice.
http://www.lingenue.net/?p=14722
et sur le rationnel citoyen:
http://www.lingenue.net/?p=14746

Torpillator

Comment tu fais pour rigoler sous ton niqab ? et d’ailleurs ton petit frère de 12 ans ta autorisée à rigoler au moins sinon tu vas encore te ramasser un coup de babouche!

patphil

la rue Lauriston était animée par des marlous devenus policiers; même verdict pour les assassins qui crient allahou akbar, des voyous qui se recyclent, rien d’autre

Winston

C’est nouveau,ça vient de sortir,vu à la télé.Ca ne peut pas se discuter voyons :-))

Richard Ferrand

Merci, cher Guy.
Toujours aussi clair.

Anne Lauwaert

Et pourtant: quand une femme s’anéantit elle-même sous une burqa, il faut analyser ce qui la pousse à l’auto déni et ça ça relève de la psychiatrie ! quand un jeune semble normal et tout d’un coup se met a crier des slogans religieux en massacrant les gens autour de lui, on appelle cela un raptus, il faut examiner ce qui lui prend et cela relève de la psychiatrie – évidemment quand il s’est fait exploser il est trop tard pour pour le divan… mais une étude psychiatrique sérieuse pourrait conclure ce que dit Wafa Sultan : l’islam rend fou… et là il y aurait raison de l’interdire

Tristana

Comme l’écrit Guy Sauvage, ces agissements ne relèvent pas de la maladie mentale mais d’un trouble de la personnalité. La maladie se soigne, la personnalité, non.

Ulysse67

:es maladies mentales ne se soignent pas non plus, ou très difficilement. On sait tout au plus les traiter dans certains cas pour les atténuer. Les guérir est une autre paire de manches.

Ulysse67

Comme l’écrit G.S., les pseudos-concepts de « fous » et de « déséquilibrés » n’ont aucun sens en psychiatrie scientifique ; ces catégories relèvent de la « psychologie » populaire et naïve – ou journalistique ( autrement dit pas sérieuse), et renseignent plus sur ceux qui les emploient, sur leur incompréhension et leur désarroi devant de tels individus dont les raisons leur échappent, que sur ceux à qui on applique ces étiquettes, dont elles ne nous apprennent rien. Les employer revient à dire « je ne les les comprends pas » .

Idem pour la « radicalisation », qui ne signifie pas grand-chose d’un point de vue psychologique, et rien du tout au plan psychiatrique, sinon que l’individu a décidé d’user de tous les moyens y compris la violence pour imposer ses vues et ses exigences.

JD974

Durant ma longue carrière j’ai vu des musulmans paranoïaques ou psychotiques. J’ai remarqué qu’il n’y a que fort peu de psychiatres musulmans.

Un cas. Un jeune tunisien influencé par un article relatant qu’un dentiste s’est coupé pénis et testicules sous AL. Il est beau. Les jeunes filles tentent de le séduire. Il veut garder sa virginité selon sa religion. Il demande de procéder à cette émasculation. Si je refuse, il va avec un rasoir le faire dans ma consultation. Est-ce que la gendarmerie à laquelle je devrais recourir arrivera à temps. Par chance un médecin marocain juif parlant arabe me téléphone pour un opéré. J’ai réussi à convaincre mon patient de rencontrer un psychiatre. Il veut bien mais il veut un psy musulman. Le généraliste me conseille un imam. Cela marchera fort bien!

Haggar Dunor

L’islam rend fou, c’est bien connu, et le gouvernement nous enfume, c’est de notoriété publique…

La_Soupape

« Aucun psychiatre n’adhère à cette ineptie »

On voit bien que vous n’y connaissez rien Docteur, c’est une évidence puisque le gros collomb vous le dit !

-précision à l’attention des mous de la comprenette et des rasés de l’intellect : humour ! –

BobbyFR94

Je ne comprends pas Guy, j’ai un EXCELLENT remède, et il ne coute pas cher, ni à la CAF, ni en termes d’impôts !!

Ces gens ont, apparemment, des « carences » en fer et en plomb !!

Une « giclée » de plomb ou de fer, à très haute vélocité, dans la tronche, résout très bien le problème !!
Ca a un effet « apaisant » fa bu leux en plus !!!

Le DEGENERE n’a pas le temps de « souffrir » …

grélaud

je suis catholique pratiquant et un ancien employé des abattoirs et des hôpitaux ,je n’aime pas les psychiatres ses déché de la médecine comme on disaient avec mes anciens collègue(e),un psychiatre ses comme l’islam les même merde satanique a quant on va se débarrassé des ses saloperies de psychiatres et psychologue, je les verrai bien passé aux boxes d’abattage a bovins égorgé halal vous ne croyez pas les amis

Philippe le routier

Vous êtes fâché avec la langue française ?
Moi, ancien Légionnaire, les psy je les remercie pour l’aide qu’ils m’ont apportée, grâce à ça, aujourd’hui, j’arrive à dormir et à vivre dans la société civile sans que mon passé ne vienne trop me hanter.
PS, d’après vous vous êtes pratiquant Catholique… Je suis un « hérétique » (Protestant) , vous devez regretter les « dragons » de Louis XIV je suppose ?
Seulement, le Huguenot que je suis, dans les années 90 il se battait pour la France ! Et vous, vous faisiez quoi ?

Winston

Catholique moi-même,je n’ai aucune nostalgie des dragons ! Bien avant Luther,des gens comme Pierre Valdo,Jan Hus,John Wycliff,etc ont pointé du doigt les égarements monumentaux de l’Eglise.Celle-ci a raté l’occasion de se réformer lors du concile de Constance en 1414,sous l’influence d’évêques,abbés et autres « gradés » richissimes,ouvrant ainsi la voie à la Réforme,bien nécessaire.Je ne pense pas que beaucoup de catholiques regrettent le temps des dragonnades !!!

grélaud

mon combat et le démon et les dragons ,ce combat là n’est pas comme lui de légion Mon chère monsieur s’est un combat avis
sauf que je suis de st pie x et léon XIII

La_Soupape

Ben non je ne crois pas mais en même temps je ne suis pas un ami. Par contre, tu nous aurais dit que tu étais licencié de lettres modernes, physicien nucléaire à Saclay et inventeur de l’eau de roche, eh ben on t’aurait pas cru !

Quelle grande perte pour l’islam tu fais ! (soupir)