Eau et Huile : France Culture donne raison à de Gaulle

Publié le 2 septembre 2016 - par - 21 commentaires - 1 960 vues
Share

DeGaulleracisme
Deux reportages diffusés le mardi 30 août 2016 sur France Culture ont donné une parfaite illustration de la différence d’étoffe entre nous et les remplaceurs. Le contraste était si criant qu’après l’écoute on ne pouvait que conclure que la cohabitation est ontologiquement impossible, ils seront toujours eux, différents de nous.

J’engage les lecteurs de Riposte laïque à se faire une idée par eux-mêmes :

http://www.franceculture.fr/emissions/les-pieds-sur-terre/les-plus-belles-defaites

Qui raconte comment deux jeunes Français surmontent les difficultés de la vie.

Et,

http://www.franceculture.fr/emissions/lsd-la-serie-documentaire/de-la-radicalisation-au-djihadisme-chroniques-intimes-dun-1

Qui traite de la radicalisation dans les « quartiers ».

Il n’est pas besoin d’interprétation, les intervenants expriment clairement leurs valeurs :

Côté français le deuxième intervenant dit « il n’y a pas d’échec, c’est seulement une façon de voir les évènements ». Chapeau !

Côté des remplaceurs : « c’est pas la faute de nos parents, ils ont tout fait bien…. C’est la faute à l’état…. ». Sans commentaire.

Même dans ce temple de l’islamo-gauchisme qu’est France Culture la vérité arrive à poindre. Pour être un auditeur régulier je dois bien avouer que cela est assez rare, le filtre de la bien-pensance laisse rarement échapper des fragments de réel, surtout depuis la mise en retrait de Brice Couturier qui tentait (souvent vainement) d’apporter un peu de rigueur. Savourons donc ce moment.

Dans le reportage sur les défaites on voit deux jeunes Français responsables d’eux-mêmes qui se bougent pour réussir et qui, par leur travail et leur persévérance, arrivent à réussir. Ce qui me semble marquant est qu’en définitive ils cherchent à s’accomplir intérieurement. Ils ne recherchent pas la célébrité ou le profit, juste le bonheur. Je me suis senti en totale fraternité avec ces gens-là. Je suis fier d’être Français comme eux.

Dans leur parcours on voit que ce que leur ont transmis leur famille est le sens de la responsabilité, la persévérance, loin de toute vénalité. Ils n’ont visiblement pas bénéficié de passe-droit ou de privilège. Ils ont mérité ce qui leur est arrivé et à aucun moment ils ne blâment quelqu’un d’autre. Ils sont capables d’analyser leurs échecs parce qu’ils se remettent en question. Et cela n’est possible que parce qu’ils ont l’humilité d’accepter les conséquences de leurs actes.

En face je n’ai vu que des pauvres (intellectuellement) pour qui c’est toujours la faute des autres. Aucune remise en question de leur comportement, de leurs coutumes, de leurs paroles. On a l’impression que cela ne leur est pas accessible. Ils sont pourtant allés à la même école publique que moi ou que mes enfants, mais comme clients. Ils attendent les places auxquelles ils ont droit mais ne doivent surtout rien changer dans leur façon d’être. Et qui oserait leur demander quoi que ce soit serait un méchant raciste. Ils vivent dans les contradictions les plus flagrantes (Islam et république, voile et égalité de la femme,…) mais ne les voient pas. C’était vraiment désespérant. Comment voulez vous survivre dans la compétition mondiale avec des boulets pareils. Pour avoir travaillé au Vietnam je ne peux qu’être affligé par ces « richesses » qui nous plombent.

Un élément aussi ressort : ils veulent des places. Ils estiment qu’on leur doit des choses. Quel contraste avec les Français du reportage sur les défaites! Et bien non, on ne vous doit rien. Ce que je possède je l’ai eu par mon travail, idem pour ma famille, et ça doit être pareil pour vous. Ah bien sûr il y a la stigmatisation ! Que c’est pratique, il ne faut pas longtemps pour que ça ressorte. La jeune fille qui dit qu’elle parle bien le français avec des formules à la wesh-wesh m’a bien fait rire. C’est pas moi c’est les autres résume tout.

Sur l’Islam et la violence, on voit que loin d’être un repoussoir les attentats les fascinent. Un esprit normalement constitué est désespéré par L’Etat Islamique (enfin moi je le suis), mais eux voient cela avec envie et fierté. Partout où il y a des musulmans il y a des problèmes et à aucun moment je n’ai senti qu’ils en avaient conscience. Aucun espoir pour qu’ils modifient quoi que ce soit… Leurs frères sont les autres musulmans, pas moi. Ce sont eux qui prennent la nationalité mais ne sont bien que dans leur communauté. Ils refusent la fraternité.

Même les éducateurs sont affligeants de lâcheté. Ils confortent ces « pauvres » jeunes dans leur médiocrité et incriminent les pouvoirs publics. C’est tellement facile. Je peux comprendre que pour maintenir le lien et ne pas avoir de cassure irréversible on peut être tenté de faire des pas vers les remplaceurs. Mais c’est à sens unique. Etre tolérant avec les intolérants c’est être lâche. Du coup les « jeunes » attendent qu’on les cajole et ils menacent quand ils n’ont pas ce qu’ils attendent. Les éducateurs les traitent comme des enfants, ils établissent une infériorité, ce qui est la définition stricte du raciste.

La seule chose que j’espère est que petit à petit les Français ouvrent les yeux, enfin de préférence avant mai 2017.

Robert Durand

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de

À l’auteur du texte, j’ai toujours aimé lire et étudier Pascal…et ce grand philosophe, mathématicien, physicien et écrivain mérite amplement que vous nous rappeliez la belle citation sur l’abandon de nos droits.
Quelle lucidité et quelle modernité.
Merci.

Sjean-louis

« les nostalgiques de l’Algérie française » ont une histoire depuis 1830 ! vous, aujourd’hui, vous avez Mayotte avec moins de 32 millions (certes) d’autochtones qui participent aux élections françaises.

esus

Sur la faute des autres un proverbe chinois « le sage reconnaît ses fautes et y remédie; l’imbécile ne reconnaît pas ses fautes et les reporte sur les autres »

jan le Connaissant

Robert Durand, transmettez cet article à Jacques Guillemain, ! le défenseur des musulmans laïcs républicains démocrates, tolérants, épris d’amour et de paix, qui n’ont jamais lu le coran, et patati patata…
( rires ! )

Francois Desvignes

Judaïsme excepté parce qu’il représente moins d’1% de la population française, il y a trois religions en France , dans l’ordre chronologique : – le Christianisme qui dit que tous les Hommes sont fils de Dieu, égaux en dignité dans la dignité la plus haute -le Marianisme qui dit que l’Homme est dieu de lui-même et que Dieu ne lui est d’aucune utilité – l’Islam qui dit que l’Homme est l’esclave de Dieu. l’attribut de l’esclave c’est de ne pas être libre donc irresponsable : un musulman vous dira toujours de bonne foi que si ça marche c’est grâce à… lire la suite

esus

Peut t’on être esclave de l’immatériel ?

Pour ceux qui critiquent, constamment, le général De Gaulle, ce monsieur n’était qu’un homme donc faillible, cependant, tout de même, quel Homme. Petit rappel à ces détracteurs, en 1945, si il n’avait été là (avec l’ensemble de la Résistance même coco) nous, Francais, aurions été traité comme des vaincus avec une administration militaire alliée (enfin, américaine), ça s’appelait AmGot! C’est – à – dire comme les Allemands et les Italiens! Pour les nostalgiques de l' »Algérie française », les Algériens sont plus de 32 millions en 2016, si ils étaient devenus Francais donc avec le droit de vote, pensez – vous que… lire la suite

Liberty

Je vous l’accorde, il n’a pas fait que du caca, mais il est très très loin et à des années lumières de la légende qui lui a été crée. Sa légende repose juste sur sa complicité avec les communistes, et le placement arbitraire et grand-guignolesque de ses amis cocos aux postes administratifs après 1944 . Ce type n’est qu’un minus de l’histoire et un putshiste qui s’est permis de faire juger au carnaval un type mille fois plus courageux et responsable qu’il ne l’a jamais été et ne le sera jamais. L’histoire Pif Gadget c’est bien beau mais quand on… lire la suite

montecristo

Bravo Liberty !
Les français qui se disent patriotes à la manière de De Gaulle me font gerber !

champy daniel

les cons ca ose tout,c’est a cela qu’on les reconnaient
les republicains qui de disent gaulliste style sarkozy,n’ont aucun complexe,est ce que le general aurait vendu la france a bruxelles quand les francais avaient dit non a 55%,aurait vendu ses frontieres et sa monnaie,fait rentrer 10 millions de musulmans,aurait autoriser la jungle de calais,aurait garder dans son parti les escrocs condamnes de juppe,balkany,dassault ect et malgres cela des abrutis de francais font la queue pour acheter le livre de sarko,la connerie humaine est indecelable,pauvre france,pauvre general,vous nous avez laisser un parti de traite et de corrompus

Chère Danièle, vous avez totalement raison. Certains pensent que le « Gaullisme  » est mort avec De Gaulle; moi, je ne le pense pas. Cependant, j’ai bien cherché des « gaullistes » à l’umps puis chez les Republicains, il n’ y en plus depuis longtemps. Comme le montre la primaire, ce sont tous des libéraux mondialistes bon teint avec seulement quelques nuances. Ceux qui vont voter pour eux, en 2017, feront, encore, une belle et grosse bêtise. Après, )nous sommes en démocratie c’est le peuple qui choisit!

Boudry

curieuse démocratie…..
et il y a de quoi s’inquiéter,devant la facilite
à manipuler l’opinion

Répondre à tous. De Gaulle, comme tous les personnages historiques et d’ailleurs, comme nous tous, à sa part d’ombre et de lumière. Cependant, il est arrivé au pouvoir avec une légitimité démocratique (en 1944 et 1958) car beaucoup de Francais ont voté pour lui. Surtout quand les Francais n’étaient plus d’accord avec lui, il est parti sans faire d’histoires (janvier 1946 et surtout mai 1969). Pour l’indépendance de l’Algérie, ce sont les Francais et les Algériens qui ont voté en 1961 et 1962 au cours de référendums donc il n’y a pas de contestation possible…Après si cela s’était passé autrement… lire la suite

Sjean-louis

En avril 1962, SEULE la Métropole a pu se prononcer sur l’indépendance du territoire; les départements (à ne pas oublier) en Algérie ont été exclus de cette consultation dite « démocratique » car, de toute évidence, l’indépendance n’aurait pu être décrétée !
Par ailleurs, êtes-vous si sûr de la « légitimité démocratique » en 1958 ? il me semble que ce sont les Généraux (5 étoiles), par la suite destitués, qui l’ont imposé à R. COTY. En 1958, c’était l’approbation de sa constitution qui a été soumise au vote.

Boudry

que doit o’n retenir de lui,le plus négatif,ou le plus positif ??
y a t’il un homme,actuellement qui soit de sa valeur dans le gouvernement ou dans les futurs candidats pour 2017 ,?

esus

Tant que le maréchal LECLERC l’aiguillonnait DE GAULE était un grand homme

montecristo

Ce n’est pas moi qui le dit , c’est Ferhat Abbas le leader algérien : « La France a commis un crime ! Elle a livré le peuple algérien aux tueurs »
Ensuite : « Quand on achète la paix au prix de la lâcheté, on se met en situation de le payer encore plus cher » disait Montesquieu.
Sans De Gaulle vos 32 millions seraient beaucoup plus heureux en Algérie et nous aussi !
Le De Gaulle de 62 n’était plus le De Gaulle de l’appel du 18 juin !

rgent

comme disait un copain,a son ami,apres avoir fait 27 mois de service militaire en algerie,pourquoi as tu ramenner tant de prisonnier en france

Sjean-louis

« ..tout de même, quel homme.. » effectivement, ce général (par usurpation) s’est débiné en 1968 pour se réfugier à Baden-Baden, quel homme ! ce despote a abandonné l’Elysée en s’enfuyant en Irlande en 1969.
Regardez l’image sur la libération de Paris, les vrais libérateurs sont en treillis poussiéreux et un seul homme en tenue de parade : de gaulle, quel homme !

Aaron

C’est ce qu’avait compris le Général, probablement pendant « sa traversée du désert « .

Boudry

heureusement pour lui,ce n’était pas le sahara.