Échec de la stratégie sanitaire française : vive les traitements précoces !

25/12/2022 (2022-12-25)

Par Dr Gérard Delépine

Durant cette crise covid, la propagande omniprésente des médias a répété en boucle les messages publicitaires de Big Pharma et du gouvernement : « les traitements précoces sont inefficaces et dangereux ! Les vaccins vous sauveront ». Et le conseil de l’Ordre des médecins, grand inquisiteur du dogme gouvernemental, poursuit opiniâtrement les médecins qui ont osé affirmer le contraire, même s’ils sont députés ou sénateurs, et sans même considérer les faits établis qui leur donnent raison.

Après 32 mois d’évolution de l’épidémie, le bilan de notre politique sanitaire basé sur ses résultats avérés permet d’examiner la pertinence de ces slogans officiels.

Les mesures sanitaires coercitives et les vaccins ont été dramatiquement inefficaces

Une mesure sanitaire nationale ne peut être évaluée sur des études de commande conçues pour conforter les décisions politiques des gouvernants, mais sur des données nationales vérifiées et publiées. Les données officielles de l’OMS1 sont sans appel : c’est dans les pays qui ont instauré les mesures sanitaires les plus restrictives et imposé le plus brutalement possible les pseudo-vaccins que les mortalités covid cumulées par million sont les plus élevées.

Ainsi, au 20 décembre 2022, la mortalité par million atteignait 3 366/M à Gibraltar (taux de vaccinés : 115 % !), 3 348/M en Grèce (qui a rendu obligatoire la vaccination des plus de 60 ans) et 3 102/M en Italie (82 % d’injectés), deux pays ou la dictature sanitaire a été particulièrement brutale, 3 217 aux USA, 3 157/M en Grande-Bretagne (champion européen du vaccin Astra Zeneca), 2 844/M en Belgique (79 % d’injectés) et 2 639/M en France (80 % d’injectés), 2 501/M au Portugal (87 % d’injectés), 2 452/M en Espagne (plus de 90 % d’injectés)… Et à cette mortalité covid officielle des pays riches, il convient d’ajouter d’innombrables « victimes collatérales » liées aux confinements, aux plans blancs et autres restrictions des libertés et des crises économiques qui en ont résulté. Dans aucun de ces pays, les mesures sanitaires et les pseudo-vaccins ne sont parvenus à diminuer ou ralentir les transmissions, les hospitalisations ou la mortalité.

À l’opposé les pays peu vaccinés, qui souvent n’ont pas pu confiner leurs populations2, bénéficient d’une mortalité 8 à 300 fois moins élevée : 374/M en Inde, 180/M en Afrique, 153/M en Algérie, 76/M en Ouganda, 70/M au Cameroun, 64/M au Congo, 48/M à Madagascar, 30/M en Côte d’Ivoire, 14/M au Nigéria, 12/M au Bénin, 10/M au Tchad…

Certes la jeunesse de leurs populations explique une réduction de risque des pays pauvres, mais, après correction de ce facteur démographique, la mortalité Covid des pays qui ont imposé la stratégie « tout vaccin » de l’OMS reste 3 à 50 fois supérieure à celles constatées en Afrique ou en Inde alors que ces pays pauvres souffrent d’une insuffisance chronique de médecins, de médicaments et d’hôpitaux.

La stratégie OMS de « confinement, pas de traitement précoce, tout pour les vaccins » a abouti à des désastres sanitaires.

Dans le monde réel, les antipaludéens ont considérablement limité les contaminations

L’équipe de l’IHU Méditerranée3 a montré que la charge virale des malades diminuait rapidement sous traitement par HCQ limitant ainsi le risque de contamination de leurs contacts. Les données de l’OMS, illustrées par les courbes de l’Université John Hopkins, confirment totalement leur résultat : les pays qui ont largement utilisé les antipaludéens (pays d’Afrique souffrant de paludisme, Algérie, Madagascar, Inde…) ont fortement limité l’intensité des poussées d’épidémie. En particulier en Inde où la Covid Task Force a recommandé le traitement4 à titre préventif pour les soignants et les membres des familles contaminées avec une efficacité de plus de 90 %5 6.

Au 20/12/22 Gibraltar (610 000/M) et la France (566 000/M), qui ont refusé les traitements précoces se retrouvent avec plus de la moitié de leurs populations contaminées alors que les pays qui ont utilisé les antipaludéens ont protégé leurs nationaux que ce soit Madagascar grâce à l’Artémisinine (2 200/M), l’inde (31 000/M) ou l’Algérie (6 039/M) et la Côte d’Ivoire (3 122/M) adeptes du traitement Raoult.

Les fortes réductions des contaminations observées grâce aux traitements précoces confirment les résultats préliminaires des études publiées et les déclarations des responsables de ces pays au début de la crise, trop souvent ignorées par les médias français. Si nous avions utilisé les traitements précoces (au lieu de les interdire) nous aurions certainement réduit le nombre de malades et la pression sur l’hôpital.

Dans le monde réel les antipaludéens ont fortement limité la mortalité

Bénin, Sénégal, Burkina Faso, Cameroun, Madagascar, Côte d’Ivoire, République Centre Africaine, Nigéria, Tchad… dans ces pays où le système de santé est quasi inexistant, les dirigeants ont généralisé le traitement à base de chloroquine sans attendre les résultats définitifs d’études randomisées honnêtes.

Leur stratégie des traitements précoces et/ou préventifs leur a permis de protéger leur population avec des mortalités 8 à 300 fois inférieures à celle observée dans les pays riches adeptes du tout vaccin.

La comparaison avec l’Algérie est particulièrement démonstrative ; ce pays souffre comme la France d’un taux élevé de plus de 60 ans (27 %), d’une prévalence d’obèses semblable à la nôtre, d’un tabagisme un peu plus faible (17 % VS 25 %), mais le double de diabétiques (10 % vs 4,7 %), soit globalement des facteurs de mauvais pronostic Covid similaires aux nôtres. En Algérie les responsables sanitaires ont conseillé le traitement Raoult et le Dr Mohamed Bekkat, membre du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de Covid-19, a affirmé publiquement :

« Les milliers de cas traités avec ce traitement l’ont été avec succès et sans réactions indésirables ».

Si nous avions suivi leur exemple, nous aurions pu éviter 140 000 à 150 000 décès attribués au covid

Dans le monde réel, les antipaludéens n’ont pas donné de complications notables

Avant le covid les dérivés de la chloroquine avaient été administrés sans toxicité notable à des milliards de personnes pendant plus de 70 ans (depuis 1947)7 8. Brutalement, pour imposer l’autorisation temporaire des pseudo vaccins elle a été déclarée dangereuse, à l’aide d’études bidon comme celle du Lancet Gate9 10 11. Le recul dont on dispose maintenant en Inde12 comme dans les pays africains qui l’ont promu confirme que les antipaludéens n’ont pas donné de complications notables.

Le seul bénéfice des pseudo-vaccins a été financier pour les firmes, leurs actionnaires, les politiques et les leaders d’opinion corrompus

Au 13 décembre 2022, les 13 008 560 983 doses de vaccin administrées13 ont rapporté un peu plus de 280 milliards de dollars aux firmes pharmaceutiques dont les bénéfices14 et les marges15 ont explosé et qui en ont probablement reversé suffisamment à leurs mercenaires (fast checkers, épidémiologistes de plateaux télé, certains académiciens et membres de la HAS, cabinets de conseil, décideurs administratifs et politiques corrompus) pour justifier leurs propos mensongers sur la prétendue toxicité et inefficacité des traitements antipaludéens et l’utilité des pseudo-vaccins expérimentaux.

L’examen objectif des faits avérés analysés par des chercheurs sans liens d’intérêts avec les firmes ou les gouvernements vaccinolâtres, les données officielles de l’OMS et les courbes de l’université John Hopkins démentent totalement leur propagande marchande.

L’approche scientifique se démarque de l’attitude religieuse par la confrontation permanente des théories du moment aux faits établis ; lorsque les faits constatés ne sont pas en accord avec les théories, ces dernières doivent être abandonnées. Les religions se singularisent au contraire par l’immuabilité du dogme. Il est grand temps que les magistrats du siège et les conseillers de l’Ordre des médecins arrêtent de croire aveuglément au dogme covid officiel et qu’ils basent leurs décisions sur l’analyse scientifique des faits constatés.

John Geer, professeur de science politique à l’université Vanderbilt :

« Raconter des mensonges ou refuser d’admettre les faits est fondamentalement antidémocratique. Pour résumer, en niant l’évidence, vous faites courir un risque au fondement même de notre démocratie ».

Quel que soit votre âge, ne craignez plus le covid. Plutôt que de vous faire indéfiniment injecter des traitements expérimentaux peu efficaces, constituez-vous une petite réserve de médicaments (antibiotiques, hydroxychloroquine ou Ivermectine) à prendre dès le début d’une infection compatible !

Vivez normalement sans masque, sans tests et embrassez ceux qui vous sont chers !

Battez-vous pour défendre toutes vos libertés et les soignants scandaleusement ostracisés.

La vie est belle quand on l’aborde sans crainte et qu’on se bat pour le bien commun.


image_pdfimage_print
22

44 Commentaires

  1. Mon epouse et moi avons attraper le covid au retour d’un voyage en avion dans le South Dakota. Mon pharmacien qui avait vendu sa pharmacie (j’etais son expert comptable) nous a donnes 3 comprimes d’ivermectine chacun et apres le troisieme le lendemain nous etions negatifs Il se les procurent en Inde! Il ne jure que par ce medicament

  2. je vous engage à mettre sur google « ivermectine Santo Domingo Dr REDONDO » qui a fourni toutes les preuves des résultats obtenus avec ce traitement .

  3. La Diafoirus en chef du COVARS se lamente : Seuls 40 % des plus de 70 ans sont vaccinés ! Quelle horreur, ils ne font plus confiance aux assassins de Big Pharma !

  4. Les mensonges portant sur la Covid 19 et son traitement relèvent du scandale d’État . Mais comment , par ailleurs , mes compatriotes ont-ils pu accepter qu’il soit interdit aux médecins de prescrire la chloroquine ou l’ivermectine et , aux pharmaciens , de vendre ces produits ? Ce qui se passe dans notre pays est hallucinant !

    • C’est une vraie question, et il me semble que la réponse est dans l’habitude prise par les Français, depuis 1946 et la création de la S.S. (sécurité sociale, ne pas confondre avec Schutzstaffel), de voir les pouvoirs publics dicter de plus en plus étroitement aux médecins, et donc aux Français soignés par ces médecins, comment soigner, avec quels produits – ceux autorisés et de préférence remboursés – au nom bien évidemment du Bien, de l’Égalité et de la justice sociale, les hommes de l’État sachant mieux que quiconque ce qui est bon pour nous, c’est bien connu (ironie).
      En fait, le monopole de la Sécu (cas unique en Europe) nous a conduits à nous faire contrôler de plus en plus étroitement par l’État, et le covid n’a jamais été qu’une étape de plus franchie dans le contrôle total des citoyens, comme le bétail est sous le contrôle total de l’éleveur. C’est la passion de l’égalitarisme qui nous a conduits où nous sommes.

  5. Aucun commentaire du débile nommé  » science  » ? C’est étonnant car ce grand savant à l’intelligence supérieure pourrait réfuter les arguments sourcés du petit médecin qui se nomme Gerard Delépine. Encire merci à vous et votre épouse pour votre travail de vérité mais que l’attente est longue pour voir triompher la vérité

  6. Nous voudrions bien cher docteur pouvoir nous procurer ces traitements « .précoces  » , mais faites une tentative d’acquisition en pharmacie ou auprès de votre généraliste : ils vont vous lancer un regard noir et courroucé comme si vous leur aviez fait d’indécentes propositions !
    Je suis pour l’HCQ ou l’Ivermectine , mais tant que les interdictions ne sont pas levées , inutile de rêver . Si l’Afrique et l’ensemble des pays du 1/3 monde n’ont pas sombré c’est bien grâce à ces traitements précoces .

  7. 7 doses c’est incroyable, certains en sont à leur 7ème dose

    Les dosés sur Twitter se disent fiers d’avoir obtenu leur septième dose
    Ils sont peu nombreux c’est vrai, mais les 6 doses les regardent avec envie
    Pour l’instant ce sont les 4 et 5 dose qui sont en tête, suivis de près par les 3 doses
     » Je veux ma dose !, telle est leur revendication du moment  »
    Il ne doit plus rester grand-chose d’opérationnel dans leur cerveau

    https://www.numerama.com/sciences/694197-il-y-a-parfois-une-7e-dose-pour-le-vaccin-de-pfizer-quelles-sont-les-regles.html

  8. C’est une mafia de la communauté juive. Je n’ai pas qui que tous les juif en font partie. Il y a beaucoup de gens de cette communauté qui ont participes à cette escroquerie… Il faudra bien que les peuples retrouve leur autorité et se dbarasse de ces élites pourries

    • exactement le genre de chose que vous pouvez penser mais ne pas dire ici au risque de pénaliser riposte laïque

  9. Le problème est de se procurer de l’ivermectine. Les toubibs refusent de la prescrire.

    • A défaut, la quinine (quinquina en complément alimentaire) + vitamine D + vitamine C + zinc

    • Perso, j’ai eu le covid en février dernier et mon doc m’a filé de l’Azithromycine.
      Tout s’est bien passé comme pour une grippe que je n’ai plus eu depuis 25 ans.
      Juste une perte de gout durant 2 jours qui était pénible sinon…rien de plus.

    • commandez à la phamarcie d’anndorre : ​Pour plus d’information, n’hésitez pas de nous contacter : 00 376 80 11 10 ou à notre email: info@pharmacieandorre et sans ordonnance

  10. il me semble aussi qu’il faut muscler son système immunitaure par le prise de Vitamine D3, de Vitamine C, de Zinc et par une hygiène de vie réelle.

  11. Sans compter qu’aucune précaution pour stimuler nos défenses immunitaires n’a été conseillée. Par la prise journalière de vit D (capsules d’huile de foie de morue) , de Zinc (gélules ou ampoules buvables) , cures de gelée royale…..qui protègent mieux les personnes faibles, malades, ou âgées que ces mixtures expérimentales qui demandent à des organismes au système immunitaire faible de fabriquer des anticorps !!
    Personnellement j’ai été sidérée et révoltée quand j’ai entendu, chaque jour, que les personnes à risque étaient les premières « éligibles » …les premiers cobayes en fait !! Je ne suis pas un savant, ni prix Nobel…mais juste une pharmacien biologiste qui a appris comment se fabrique un vrai vaccin et comment fonctionne l’immunité.

    • Qu’est devenue la pauvre grand-mère (Mauricette M., 78 ans) qui a été la première « vaccinée » en France en décembre 2020 car pas de nouvelle d’elle depuis début mai 2022 (elle doit en être à sa 4e ou 5e dose, si elle est toujours en vie)…

  12. Avoir empêché les médecins de soigner, et avoir répandu une peur panique, ca c’est vraiment criminel. Cet été j’ai voyagé avec des retraités, je peux le dire, ils ont eu la peur de leur vie. Ils avaient encore le visage marqué par la peur.

    • Bien d’accord avec vous : ce gouvernement, le plus cynique depuis le gouvernement de Collaboration, a du sang sur les mains. Je crois sans trop de risques de me tromper, qu’on peut estimer à plusieurs dizaines de milliers de décès prématurés le bilan de leur politique « sanitaire » : en effet, on constate une surmortalité d’environ 60.000 décès en 2020 (mortalité générale) soit +7 à +8% en mortalité standardisée, quand dans des pays ayant mieux géré l’épidémie (Allemagne, Danemark ou même Suède) on se situe à 2-3%.
      Même chose en 2021 et 2022 d’ailleurs.
      Cette interdiction de soins précoces couplée avec un état lamentable de l’hôpital sont des fautes majeures de la clique macronienne et dans un pays normal, conduiraient à des procès de type « sang contaminé ».

  13. Sans compter que sur ces milliards de doses, une bonne partie (de 10% à 90%, allez savoir ?) a sans doute été constituée de doses de placebo, afin de limiter les dégâts, en l’absence d’une étude antérieure sérieuse, on ne sait jamais, si les premiers vaxxinés s’étaient mis à tomber comme des mouches… 20 euros la dose d’eau de pluie, ça laisse un joli bénéfice, un très joli bénéfice ! Et puis cela a permis aux chanceux d’éviter les effets secondaires.
    Mais où ai-je la tête en pensant cela ? C’est fou ce que je peux être complotiste tout de même.

  14. Ce sont les médias qui font l’opinion et ce dans tous les domaines
    En 2017 macron a fait le score le plus élevé 18 % dès le premier tour, alors que les Français ignoraient son existence quelques mois auparavant
    Le Coronacircus a été présenté dès le début par les médias, comme un virus terriblement mortel, les médias en ont fait des Kilos et même des tonnes, le vaccin était la seule solution pour échapper à la mort
    J’ai vu des gens faire la queue pour se faire vacciner, je les ai vu faire la queue pour se faire tester, des pantins des marionnettes auxquels il ne manquait que les ficelles
    C’est pour ça que les milliardaires ont acheté tous les médias importants, ils décident le peuple suit

  15. Une triple ou quadruple vaccinée (je ne tiens plus les comptes) vient de se choper le covid. Elle a cru y rester. Ce qui est marrant c’est qu’elle ne se vante plus de ses piquouzes. Je crois qu’elle a compris. Aucun cas contact non vaccine ne l’a eu. Ca a été plus compliqué pour les vaccinés qui sans trop se la ramener ont du s’arrêter car malades du…covid. Rester dans le déni à ce stade, c’est de la psychiatrie quand même.

    • Si elle a compris, vous avez de la chance, tous les jours on rencontre des crétins qui ayant une conséquence grave disent « cela aurait pu être pire sans les piquouzes! »

  16. Les toubibs (pas tous )se prennent pour Dieu.
    Ils ne soignent plus mais disent qu ils vont vous guerir.
    De tout.
    Ces gens sont dangereux

    • Les médecins « doliprane » qui « appliquent les protocoles » sont à fuir !
      Pour cette catégorie à qui il suffit juste de savoir lire et écrire, le bac actuel suffit, pas besoin d’user leur cerveau sur les bancs de la faculté !

      • C’est très vrai Champar. J’en connais qui déclarent des maladies graves improbables juste après la 3e ou 4e dose mais qui ne veulent pas faire le lien. On appelle ça du conditionnement. A tout le moins, ils devraient au moins se poser des questions. Et puis il y a ceux qui comprennent, trop tard. Tel le fils d’une connaissance, même pas 30 ans, 3e dose, et hop maladie auto immune qui lui détruit les os. Littéralement . Mon ami qui a travaillé chez Pfizer me l’avait dit : ARN messager = maladies auto immunes et cancers à plus ou moins court terme. Et ça arrive à plein de monde. Surtout des jeunes.

  17. En prison avec toute sa clique de ministres, députés, Has, médecins de plateaux télé, responsables d’Ephad et bien d’autres encore.

  18. L’ennui est que Macronescu le despote a placé une partie de ses gains faramineux chez Rothschild en actions Pfizer.
    Il pense à sa retraite… Si les Français, enfin lucides, ne l’envoient pas finir sa vie en prison sans remise de peine possible, comme pour les pires serial killers.

Les commentaires sont fermés.