Écologie oui ! Écologistes non !

Publié le 30 juin 2020 - par - 28 commentaires

Le monde est devenu une immense poubelle. Qui oserait affirmer le contraire ? Je ne vais pas énumérer la longue liste des dégâts. Tout le monde la connaît, même dans ses plus petits détails.

En ce qui concerne plus particulièrement le changement climatique, il n’y a que les imbéciles heureux qui ne le voient pas. Voilà bientôt 30 ans que je vis sur les bords de la Baltique. Quand j’y suis arrivé, le thermomètre en hiver descendait allègrement au-dessous des moins 15 pour aller frôler parfois les moins 30 ; pendant plusieurs mois, la neige couvrait le sol ; le golfe de Finlande était irrémédiablement pris dans les glaces. Depuis quelques années, le thermomètre descend rarement au-dessous de moins 5 et les jours de neige se sont raréfiés ; il n’y en a eu que deux cet hiver, je dis bien deux !!! Le changement climatique ici s’accélère continuellement et vite de surcroît. Mon voisin a planté deux treilles qui donnent du raisin dont il tire un petit vin… et cela au bord de la Baltique, bien plus haut qu’au-dessus de la Champagne qui chez nous, en France, est la limite septentrionale de la vigne. Se poser des questions est une évidence qui relève à juste titre de l’inquiétude qu’on éprouve face aux conséquences en grande majorité négatives. C’est tout cela qui donne un sens à l’écologie et aux mesures urgentes qu’il convient de prendre. Encore fois, qui oserait affirmer qu’il n’est pas nécessaire de réagir ? Que tout cela ne sont que des élucubrations d’intellectuels qui ne pensent qu’à foutre le bordel ?

Mais si donc l’écologie a un sens – nous faire revenir au monde d’hier où, comme monsieur Jourdain faisait de la prose sans le savoir, nous pratiquions le plus naturellement du monde l’écologie – les écologistes, eux, qui s’en disent les porte-parole, ont vraiment une petite cervelle de mouche et cela pour deux simples raisons. La première, c’est que les décisions qu’ils prennent – qui, entre parenthèses, ne brillent pas toujours par leur bien-fondé – apparaissent lutter contre la dégradation accélérée de ce monde et donc semblent être positives au premier abord ; elles n’ont de sens réel que si elles s’inscrivent dans un consensus mondial ; dit plus concrétement, elles n’ont de sens que si tous les pays de ce monde agissent de concert. Sinon, elles ne sont que du pipi de chat, rien de plus, un tout petit quelque chose (qui emmerde tout le monde par ses contraintes et la remise en cause des habitudes) bref, un petit quelque chose qui n’a qu’un impact nul. Certains s’empresseront de m’objecter que, quand même, c’est mieux que rien ! et ils ajouteront que le consensus dont je rêve a déjà eu lieu avec la COP 21.

Oh ! La belle affaire !!! On les voit, les résultats du consensus mondial. On n’a pas avancé d’un pouce. Dès son entrée en fonction, Trump s’en est retiré. Et c’est là où se situe la seconde erreur des écologistes, cette erreur dont personne ne parle ou plutôt cette erreur qui consiste à ne pas faire le lien entre la dégradation de notre monde… et le système économique qui – et lui tout seul – en est la cause : le capitalisme. Ce n’est pourtant pas faute des nombreux documentaires qui se succèdent sur les chaînes de télévision du monde entier qui attirent l’attention sur l’aspect destructeur de ce système sur notre planète qui est en cause puisqu’ils cherchent à éclairer les gens. Mais les gens continuent de penser que le capitalisme est le seul système qui vaille et comme ils ont une intelligence débordante, ils se disent que si on le supprimait, on verserait inévitablement dans… le communisme, comme s’il n’y avait que cette alternative ! J’ai évoqué hier la nécessité de changer de système politique. Il y a donc également la nécessité de changer de système économique. Mais comme finalement, nous sommes tous comme les écologistes, à savoir que nous avons tous une petite cervelle de mouche, sûr que nous sommes mal barrés !!! En fait, et pour nous consoler, on dira qu’il n’y a pas que les Français qui sont minables, ouf !

Philippe Arnon

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
saurer

En fait tous ce écolos-dingos, Lrem, Lfi, et autres crapules, ne sont que le reflet de leurs électeurs : un ramassis d’abrutis congénitaux ! …

POLYEUCTE

Encore censuré ? 2 fois ce soir….
Trop compliqué ? Alors que je parlais de Déterminisme, de Darwinisme et de Cosmique ?

Juste

l’écologie est une science qui s’enseigne à l’université, pas un seul des verts qui ne sont que des rouges déguisés ou pas mûrs, n’en connait le premier mot ! et vous votez pour ça ! vous méritez ce qui va vous tomber dessus !

Philippe@9.3

Article intéressant mais à côté de la plaque.
Le capitalisme est un outil, c’est pas la philosophie de la richesse à tout prix. ça existait avant lui. Même le communisme n’empêche pas le secrétaire de s’enrichir…
Vous attaquez un concept, et le liez à la pollution alors que capitaliste ou pas, tous les pays polluent.
Pour le réchauffement, il n’y a que les imbéciles malheureux qui ne voient que l’homme comme origine. Probablement trop éblouis par le soleil, il ne le voient plus…
La seule chose qui est vrai c’est la surpopulation, qui induit déforestation, disparition des espèces, pollution. Mais c’est pas en s’interdisant ci ou ça en laissant la population exploser que ça changera quelque chose à part réduire notre confort de vie.

Renee

la planete des bobos hulo est foutu

POLYEUCTE

“L’Ecologie”, comme on l’appelle, ne peut se “comprendre” que par le Déterminisme, le Darwinisme et le Cosmique. Une Arnaque pour les ignorants…
– Déterminisme ? Enchainement inéluctable des phénomènes…
– Darwinisme ? Evolution et Sélection, de la bactérie originelle aux milliards de parasites terrestres que nous sommes devenus….
– Cosmique ? La Terre, petite poussière de l’Univers, a ses pbs de rotation, ses cycles par rapport à son Etoile.
L’Homme moderne n’a que 30.000 ans, la Planète 4,5 Mds d’années…. Ridicule !
Je rigole !

Denys

(2/2) On subit en restant assis sur son cul en croisant les doigts pour que ça passe ou on tente quelque chose. Les solutions dans le principe sont tout aussi évidentes. Dans le premier cas, on continuera de philosopher et d’observer quand même d’éventuelles corrections violentes d’ordre écosystèmique, y compris chez nous : famines, épidémies, guerres, déplacements de population, … Dans le deuxième cas, décroissance de la consommation occidentale couplée à une décroissance volontariste des populations ailleurs (notamment en Afrique) par la régulation imposée de la natalité. Bien sûr tous les monothéismes à la con crieront au crime contre la vie et seront bien emmerdés pour expliquer pourquoi on continue de copuler même si la réponse on l’a déjà : pour le plaisir.

Denys

(1/2) Pour l’instant, la tendance d’une année sur l’autre est claire : le climat se réchauffe. L’impact de l’homme sur le climat et l’environnement est aussi évident même si les mécanismes sont sans doute complexes à élucider. Le changement est-il durable et dans ce cas est-il réversible ? Ce sont les bonnes questions à se poser. Mais personne n’a la réponse.
En revanche, préserver des ressources extractibles qui se créent sur des temps géologiques, protéger des biens communs comme l’eau et l’air, les écosystèmes, … sont des évidences. Ça c’est quand on pense à sa descendance (n’en ayant pas je m’en branle donc à chacun sa merde : Greta trouvera bien une solution avec sa brillante génération) ou à sauver cette merveilleuse espèce humaine aimée de Dieu paraît-il pour tous ses bienfaits

R2D25

Le « réchauffement climatique anthropique », la plus grosse arnaque du siècle et même du millénaire.

Les stratégies éhontées du G.I.E.C. qui, contrairement à ce qu’il prétend, n’a rien d’une organisation scientiffique chapeautée par l’O.N.U. mais n’est qu’un un simple organisme politique destiné à imposer ses vues aux habitants de la Terre entière. Le but poursuivi est simple : soumettre toutes ces personnes à des règles édictées et surtout imposées par des personnes qui veulent se hisser au rang de « maîtres du monde ».Pour arriver à cette fin, le moyen est très simple mais très efficace : faire peur ! Et si

Lisianthus

Tout à fait d’accord avec vous. C’est Philippe Arnon l’imbécile heureux qui est capable de croire que son thermomètre a pu remonter de 25 ° en 30 ans. Il a écrit un livre excellent “L’islam : une stratégie militaire sous couvert de religion”, et dans les dernier chapitres il gâche tout en affichant un délire de grenouille de bénitier affligeant qui le décrédibilise complètement. Consternant.

PIstou

Une belle brochette de cons sur la photo. Les écologistes sont des tarés la france un des pays les moins polluants va arrêter ses centrales nucléaires électriques qui produisent une électricité propre pour les remplacer par des centrales polluantes. L’électricité sera plus chère pour faire plaisir a des lobbyistes et peut être même qu’on finira par manquer d’énergie. Plus cons que les écolos francais tu meurs.

Eric des Monteils

L’écologie commence déjà à dater, et pourtant rien de sérieux n’a jamais été fait. S’engager sur une écologie qui réinventerait notre société, perturberait si profondément nos manières de vivre qu’aucun écolo ne voudrait s’engager sur cette voie.
Jaloux que peut-être chacun de nous sur les acquis sociaux, le matérialisme bien confortable en progression constante, qui veut réellement en changer ? Qui veut trocquer sa grosssse bagnole pour un petit vélo ? son chauffage à 22 ° pour se cailler à 16 ° ? sa caravane ou camping-car pour une tente de camping chez le paysan d’à côté ? etc . . . . Non, soyons sérieux deux minutes : les écologistes, (que je connais bien), sont des Jean-foutre !
D’autre part : pas d”écologie sans remise en cause démographique DU TIER MONDE ! ! !

Philippe@9.3

L’écologie phantasmée, c’est 1 million de cromagnons.

Clamp

49% de crétins : ouais, le réchauffement c’est du pipeau donc on peut faire du nuc ( alors qu’il n’y a juste pas de meilleur argument pour justifier l’EN que le RC ) vs 49% de crétins en face : ouais le RC c’est la fin de tout, faîtes des moulins ! ( alors que l’éolien entraîne automatiquement l’utilisation de charbon ou de gaz pour stabiliser la production donc entraîne des rejets de CO2 ). Au milieu, 2% de mecs lucides qui se demandent ce qu’ils foutent là. Un coco a dit “les capitalistes te vendront jusqu’à la corde qui les pendra”, mais c’est largement plus grave que ça. Le problème, c’est que la quasi totalité des gens sont prêts à fabriquer les armes qui les tueront juste pour le plaisir de fabriquer des armes, pourvu qu’il y ait leur signature dessus. No futur.

Bobbyfr94

Philippe, il y a bien un changement dans le climat, mais il n’est que très peu du à l’humain, comment ne pas faire preuve d’arrogance, quand il est dit que l’homme est en train de le changer !!

La terre a connu de multiples périodes de refroidissement, de réchauffement, et sans que l’humain ne soit même déjà là !!

Dans les années 70, on nous disait que le refroidissement de la planète nous guette !!

Preuves ? En voici :

ll y a confinement en France, sais-tu que la pollution dans l’air n’a pas varié après près de 2 mois ?

Des gens du GIEC avouent que tout est faux dans leurs soit disant calculs…

Si tu veux des liens, il te suffit de le demander, j’en mettrais quelques-uns, voir, par exemple ceux de l’excellent site de http://www.dreuz.info

Olawinski

Tout à fait d’accord avec vous, les écolos entretiennent avec la plus mauvaise foi la confusion entre les scientifiques qui disent que la planète se réchauffe de façon naturelle et les écolos qui prétendent que nous serions responsable de ce réchauffement
Ainsi ils portent l’anathème sur ceux qui doutent de la responsabilité humaine en les traitant du mot infamant dans leur bouche de climato-septique
On retrouve encore la dialectique d’au juste dans toute sa splendeur

Novotel

Entièrement d’accord, la terre a connu les réchauffements et les refroidissements climatiques bien avant l’existence de l’humanité. Bientôt on nous dira que les dinosaures ont disparus à cause de l’activité humaine… Et comme les gens ne lisent plus, on peut les manipuler à l’envi. Évidemment, il faut réduire la pollution, de la à nous faire culpabiliser pour mieux régner et plus nous imposer, c’est non. Car la folie des écolos mène au totalitarisme pire que le nazisme et le communisme : ils considèrent que nous sommes trop nombreux et qu’il faudrait supprimer une bonne partie de la population mondiale. Il faut en être conscient avant de voter pour eux. Hitler a aussi été élu…

R2D25

…………..Les réchauffements et les refroidissements climatiques bien avant l’existence de l’humanité…..

Bien avant les escrologues, hulot , jadot, duflot,etc…..

PIstou

Exact les cycles de réchauffements refroidissements se sont succédés sur terres et ce n’est pas les rigolos d’écologie qui y changeront quelque chose . Le climat dépend également de ce qui se passe au centre de la terre .qui est un noyau en fusion.

zéphyrin

super la photo de groupe (rire) une bien belle brochette.
A tous mes amis de LREM ; j’ai un vieux pot de peinture verte à peine entamée.
jouez du pinceau vous aussi, il n’est peut-être pas trop tard.

ROGER

Preuve que les verts pactisent avec l’islam:
À LYON 7 les islamos ont fêté ça avec des feux
d’Artifices 🙂.
La peste verte Biblique en Action.

GROUGNACH

Exact …Les “VERTS” C’est l’antichambre de l’islam…

Patapon

“Le quatrième (et dernier )cavalier de l’Apocalypse est VERT!!!…

FRANCK

Le climat est , par essence , soumis à des variations . Mais rendre l’homme responsable est ,pour le moins audacieux . Aucune preuve scientifique ne permet de conclure que l’homme soit à l’origine de ces variations ; L’argument d’autorité ( tous les scientifique sont d’accord ….) n’a aucune valeur en science .

philpat

salauds de néanderthaliens qui ont commencé à détruire le climat avec leurs feux de bois (heureusement maintenant interdits à Paris

BALTO

Le seul problème à mon sens est de nature démographique, si la population s’était stabilisée à 1,6 milliards autour de l’année 1900 à l’heure d’aujourd’hui la pollution serait divisée par quatre et on ne saurait même pas ce que c’est.

zéphyrin

vous vous trompez…ce n’est pas l’homme qui pollue, c’est la pollution…
sinon vous pensez bien que les écolos abonderaient dans votre sens.

Lire Aussi