Écologisme et covidisme : deux leviers du totalitarisme qui s’installe

La dictature sanitaire entretient la peur grâce à des médias aux ordres, en répétant des informations scientifiquement fausses et en limitant la contradiction (laquelle est même souvent censurée sur les réseaux sociaux). L’objectif est de faire accepter un contrôle social à la chinoise et des restrictions drastiques des droits, des libertés et du niveau de vie. La faillite économique qui s’annonce permettra une confiscation des avoirs et une réduction (presque) générale à la mendicité via un « revenu universel » qui fera sentir tous les jours aux « bénéficiaires » leur inutilité.

La dictature écologiste fonctionne sur le même principe : données scientifiques truquées, censure des scientifiques osant contredire la doxa du GIEC, battage médiatique au bénéfice du lobby des éoliennes et acharnement contre les automobilistes et les touristes.
La vaccination est promue au bénéfice de Big Pharma contre les avis argumentés de nombreux médecins. Le tout-électrique pour l’automobile et le chauffage pourrait se justifier accompagné d’un fort développement du nucléaire (qui produit peu de CO2 !) mais les écologistes fanatiques veulent supprimer des centrales. Leur objectif est de nous punir de vouloir vivre confortablement.

Dans les deux cas, une science truquée, une « fake science », est au service de religions séculières. Les trois piliers de toute religion sont l’inquiétude, la culpabilisation et la spoliation. Le XXIième siècle est bien religieux, comme l’avait annoncé A. Malraux, qui n’avait sans doute pas envisagé cette dérive du religieux.

La vérité sur le covidisme finira par s’imposer : aux États-Unis, on commence à publier que le virus a été fabriqué à Wuhan, grâce à des souris bricolées («with humanized lungs », voir https://www.vanityfair.com/news/2021/06/the-lab-leak-theory-inside-the-fight-to-uncover-covid-19s-origins ). Bricolées avec les outils fournis par E. Charpentier, prix Nobel de Chimie, comme quoi la vraie science peut aussi être nuisible. De même, l’Intelligence Artificielle et le « Big Data processing » (traitement de très grandes masses de données) sont des outils majeurs du contrôle social en cours de développement.
La vérité sur l’évolution du climat, risque d’être plus difficile à faire émerger.

Deux autres fléaux du monde occidental sont l’immigrationnisme et la « cancel culture », c’est-à-dire l’assassinat de l’Homme Occidental (cette expression concerne aussi les femmes). Dans ces deux cas, les informations sont truquées (notamment l’Histoire), les contestations sont censurées et les spoliations, matérielles et intellectuelles, sont au programme.

En mai 2020 Houellebecq était optimiste : « Nous ne nous réveillerons pas, après le confinement, dans un nouveau monde ; ce sera le même, en un peu pire. »

Un peu seulement ?

Bruno Courcelle

image_pdfimage_print

14 Commentaires

  1. Ecologie et changement climatique anthropique, c’est une religion. toute personne n’y croyant pas ou émettant quelques doutes sur le sujet est donc un apostat qui mérite le pire … YA PAS A DISCUTER, gréta a dit !

    De même pour le covid : toute personne ne croyant pas « totalement » aux bienfaits vaccinaux, ou même émettant des doutes, ou émettant des hypothèses de manipulations humaine (comme l’a fait notre prix Nobel Montagnier– non pas Gilbert –) est un pauvre idiot non diplômé, juste bon à cirer les escaliers et encore. YA PAS A DISCUTER, Micron, Varan le disent.. et ils ne veulent que notre bien donc pourquoi émettre des doutes « forcément » complotistes ?

    Là ou je rigole c’est lorsque les CPF brûleront des bagnoles électriques, on va parler pollution.. et gros danger, on y reviendra!

      • Il y a trop de masque laissé dehors par ceux qui les ont porté, honte à eux et par contre pas de 135 euros pour ceux qui polluent

    • @BERNARD : vous avez raison , le DÉNI de l ‘ écologie , changement climatique et covid19 relève d ‘ une religion , comme dans toute religion ce sont les plus demeurés qui y adhèrent !!

  2. le nouveau monde politique : les mêmes qu’avant en pire !
    les gaulois réfrazctaires n’ont qu’à dire leur mot dans les urnes

  3. Covid. Macron protège le Parti communiste chinois et son contrôle social dictatorial, le même qu’il veut imposer aux Français.

    Macron et ses complices de la France-China Foundation cachent la vérité sur l’origine de la fabrication et de la diffusion du coronavirus destiné à infecter l’homme.

    Quatre nouvelles découvertes sur le virus de Wuhan : https://youtu.be/xHOp1wP6jKs

    • Dans la classe dirigeante, il y a des gens qui sont fascinés par la dictature chinoise : Raffarin (Arte en a parlé dans son documentaire sur Xi Jinping), Veran, Édouard Philippe (young leaders franco-chinois).

  4. Macron , Macron , Macron ……on n ‘ entend que ça , il y a déjà plus de 4 millions de morts de par le monde , mais les Français se bornent à admirer leur nombril , minable pour un si grand pays …. En Italie il y a seulement 2 % de réfractaires aux vaccins , en France c ‘ est 20 % : c ‘ est pas étonnant que l ‘ Italie est championne d ‘ Europe en foot , ils sont moins c…s !!

  5. « on commence à publier que le virus a été fabriqué à Wuhan, grâce à des souris bricolées »
    Je ne crois pas à cette version, qui ne sert qu’à accréditer l’idée qu’il y aurait une pandémie. Ce qui est faux, d’autant que le « covid-19 » n’a toujours pas été isolé.
    Renseignez-vous.
    Par contre, dès 2019, les vaccins contre la grippe contenaient de l’oxyde de graphène, qui donne les mêmes symptômes que le fameux « virus ».
    Tiens, tiens, comme c’est bizarre…
    Et les vaccins contre ce virus fantôme en contiennent aussi, ainsi que les masques, les tests PCR, antigéniques, etc.
    Voilà pourquoi les gens tombent malades : ils développent une pneumonie bilatérale.
    Oubliez Wuhan !

    • L’origine du virus n’est finalement pas l’essentiel: c’est l’utilisation qui en est faite en vue de la dictature qui est le combat urgent. Saurons nous jamais « le fin mot de l’affaire? »

  6. Très juste. Manipulation des faits historiques, de la science, au profit à la fois d’un contrôle social à la chinoise, autrement dit d’une dictature qui s’installe progressivement (c’est plus commode pour les politiciens, plus besoin d’élections, une rente de situation à vie, la jouissance du pouvoir, et la possibilité de faire tout ce qu’ils veulent, de se livrer aux pires dérives morales voire criminelles – cf le cas Duhamel ou le cas Epstein aux US – en toute impunité, puisqu’ils ont tous les pouvoirs) ; et également qui leur permet d’avancer vers une gouvernance mondiale. Plus aucune opposition, ni à l’intérieur, ni à l’extérieur. Quel politicien pourri ne rêve pas d’un tel régime ?

  7. la faucille et le marteau sont le meilleur symbole pour ces crypto marxistes appelés progressistes

Les commentaires sont fermés.