Écoutez « la Marche du Sacre de Napoléon » de Jean-François Lesueur

Sincèrement, je ne pensais pas rédiger un article consacré à Napoléon Bonaparte, des rédacteurs talentueux de Riposte Laïque étant capables de faire infiniment mieux que moi. D’ailleurs cet article sera relativement court.

En réalité je suis, une fois de plus ! très remonté contre la personne que Pierre Cassen nomme « Choupinet » ; je trouve ce terme trop affectueux, pour moi c’est Macronescu, point barre.
Dès que j’aurai reçu le dernier livre de Jacques Guillemain, je rédigerai un nouvel article pour laisser mes impressions et j’en profiterai pour envoyer une photo de mon Choupinet à moi.

Mais revenons à nos moutons (non, je ne parle pas des Français collabos !), à savoir l’ignoble personne qui se prétend président de la France et par ailleurs qui a, à six mois près, le même âge que mon fils.
Ce salopard n’a pas pu s’empêcher de rappeler que Napoléon avait rétabli l’esclavage, ah oui toujours cette repentance qui doit s’abattre sur nous comme la vérole sur le bas clergé breton !

Inutile de dire qu’en Guadeloupe, on boit du petit-lait, Napoléon y est décrit tout bonnement comme un bourreau ! Et c’est ça le problème avec les Antillais, ils se complaisent dans leur esclavage passé ; il ne se passe pas un jour sans que cette page de leur histoire ne revienne sur le tapis, c’est tout simplement hallucinant ! Alors oui, Napoléon a rétabli l’esclavage aboli au moment de la Révolution par décret du 16 pluviôse an II (4 février 1794) :
« La Convention nationale déclare que l’esclavage des Nègres, dans toutes les Colonies, est aboli. »

On remarquera au passage que l’utilisation du mot « nègre » ne choque personne, à la différence du roman d’Agatha Christie. Ah oui ! mais on était en 1794, on ne parlait pas comme aujourd’hui ! Cette première abolition fut d’ailleurs un coup d’épée dans l’eau car peu de changements intervinrent. Alors évidemment, tout le monde pousse des cris d’orfraie car cet infâme Bonaparte a rétabli l’esclavage en 1802. Mais à cette époque, même s’il n’est pas agréable de le reconnaître, la situation d’esclave n’avait rien de particulièrement choquant. Les Grecs, les Romains, puis les Anglais ont employé des esclaves. Et on ne doit pas oublier non plus que les Noirs que l’on allait chercher en Afrique étaient déjà esclaves eux-mêmes.

En 2021, l’esclavage existe toujours, même si on ne l’appelle plus comme ça, mais comment nommer autrement ces pauvres bougres, parfois même des enfants, qui vont, au péril de leur vie, extraire les terres rares qui vont servir aux voitures électriques ?
Assez d’hypocrisie ! De toutes façons les Antillais sont totalement incohérents, comment expliquer qu’ils aient mis à terre la statue de Victor Schoelcher érigée sur la place de la Savane à Fort-de-France ?

Bref, tout ce que retient cette ordure de Macronescu, c’est le rétablissement de l’esclavage, en oubliant tout le reste :
https://jacqueslucienne1.wordpress.com/2015/06/18/les-realisations-de-napoleon-bonaparte/

Il est vrai qu’en remettant la Légion d’honneur à cette gourdasse de Karine Lacombe, on mesure à quel point notre décadence est arrivée.
Mais on ne doit pas oublier une chose, c’est que deux cents ans après la disparition de l’Empereur, ses réalisations restent. Et pour Macronescu, ce sera quoi ? Son nom devra être jeté aux oubliettes de l’histoire.

Le coin culture
Très peu de choses cette fois, je commencerai par la symphonie n°3 de Beethoven, dite « héroïque », que le compositeur avait dédiée à Bonaparte. Mais lorsque Beethoven apprit que Bonaparte était devenu Napoléon, il entra dans une violente colère et supprima la dédicace (j’en ai d’ailleurs déjà parlé). La version que je vous propose est celle de l’orchestre radio-symphonique de Francfort dirigé par l’excellent chef Colombien Andrès Orozco-Estrada. Une interprétation toute en vigueur, en énergie ! L’utilisation de trompettes et cors naturels (sans pistons) est une excellente idée, ces cuivres sonnent particulièrement bien. Les cors dans la partie centrale du troisième mouvement ont des sonorités de cors de chasse !

https://www.youtube.com/watch?v=fhHcty9OM-0

Pour terminer en beauté, la Marche du Sacre de Napoléon de Jean-François Lesueur :

https://www.youtube.com/watch?v=QWJCnfRLJCw

https://www.youtube.com/watch?v=pVlnneaYrxg

Philippe Dru

image_pdf
0
0

16 Commentaires

  1. Après 200 ans, L’empereur compte encore dans la République!

  2. Le sort des paysans sans terre était à peine plus enviable que celui des esclaves. » Jacquou le Croquant » ,roman d’ Eugene le Roy,décrit parfaitement cette condition misérable.

  3. Ces histoires d’esclavage commencent à nous défriser.Dans mon village du Lauragais,il y a a peine un siècle,des paysans metayers( qui ne possédaient pas la terre qu’ils travaillaient) étaient  » au tiers ».Ce qu’ils produisaient était pour deux tiers du au  » patron »,le seigneur du village,si vous préférez. Ces familles de paysans pauvres étaient maintenues en totale dépendance de leur maître,proprietaire de la terre et de la métairie,de generation en génération. Ils étaient pourtant des Francais de vieille souche et des citoyens  » libres, » de la république. Quand ils ont pu quitter la terre pour l’usine,apres la guerre,ils l’ ont fait sans regrets.Cette liberté est le seul point qui les distinguait des esclaves de nos îles lointaines du temps de Napoleon.

  4. Vous mélangez tout, l’ ami !
    Entre la marche de l’empereur et le « Ça ira », la Carmagnole ou la Marseillaise, »y’a pas photo », comme on dit.
    Napoléon a littéralement « récupéré » la 1ère République, déjà tombée aux mains de la bourgeoisie, pour son propre compte.
    Une intelligence, un courage… et une ambition hors norme, certes, pour cet empereur auto proclamé.
    C’est après son mariage avec une autrichienne, que ça s’est gâté. Il se voulait maître de l’Europe, par la guerre et non par la « combinatione ». Ce fut sa perte… et le retour provisoire de la royauté.
    Monnet et schuman, et le ps des delors ont fabriqué l’europe du fric, enrobé de bons sentiment: plus « jamais » de guerre entre les nations européennes…
    On connait la suite: l’europe dans le giron de la finance mondialisée..

  5. Zim boum boum tsoin tsoin ! Très pompier tout ça.

    Des cuivres, des fifres et Cochereau plaquant quelques accords faciles au grand orgue de Notre Dame. Toute une époque hélas révolue ! J’ étais jeune alors, insouciant et encore en classe d’ orgue. C’est si loin ! (nostalgie) … Qui pouvait imaginer ce que deviendrait la France qui maintenant brûle dans ses moindres recoins, du même feu que Notre Dame par le geste des mêmes incendiaires ricanant au pied du brasier et pas forcément musulmans mais à coup sûr islamophiles et mondialistes. Suivez mon regard…..

    Terminées la jeunesse et l’ insouciance : en à peine un demi siècle NOTRE France a été violée, esquintée, livrée -par certains des siens !- aux griffes de Mahomet et de Mammon qui la prennent en tenaille.

    • Les grandes orgues de N.D ou exerçait l’excellent Pierre Cochereau ont elles été sauvées des flammes?

      • Oui, elles sont sauvées et en plein travail de nettoyage et remise en état par un facteur d’ orgue… étranger. Why ? Nous en avons pourtant de très bon en France. Par contre, l’ important orgue de choeur est détruit, irrécupérable.

    • Il y a sur youtube de nombreuses versions plus « légères » que celles proposées ci-dessus …..

    • En ce qui concerne l’incendie de la charpente de Notre-Dame ce n’est pas tout ce que l’on a annoncé officiellement !…… C’est la TASK FORCE qui a fait cela pour piéger les Pedot sataniste qui était dans un très sale occulta sous notre dame de Paris pour faire des sacrifices humains d’enfants et cela entrée dans les grandes actions de départ du plan final des services secrets de l’OTAN sous l’autorité des services secrets du Pentagone dans le grand départ du Grand combat ultime contre la KABBALE ! ! ! ! L’origine du feu était bien celle qui a été décrite immédiatement par les pompiers de Paris et ce sont les mêmes produits qui ont ravagé les twin Towers entre autres ! ! ! !……

      • Correction : les pédosatanistes qui étaient dans 13 salles occultes sous notre dame de Paris……

  6. Monsieur,

    Quoi que l’on en pense, le rétablissement de l’esclavage par Napoléon ne fait pas partie des épisodes les plus glorieux de sa vie, la Convention nationale ayant eu la judicieuse initiative de l’abolir avant lui. Il fait même, à mon sens, partie de ce que j’ai appelé par le passé « la face Ombre » de Napoléon Bonaparte.

    Votre article aurait par ailleurs gagné en cohérence au regard de votre point de vue personnel en précisant que, par décret du 29 mars 1815, à l’occasion donc de l’épisode des Cent Jours, Napoléon Ier avait aboli la traite des Noirs, retrouvant ainsi ce que j’ai qualifié par le passé sa face « Lumière ». Napoléon Ier, c’était l’ombre et la lumière que l’on peut tout aussi bien employer au singulier qu’au pluriel en ce qui le concerne.

    Cordialement,

    Bonapartine.

  7. Le petit-petit-petit, petit fils de Joseph Verro, né à Alba (département de la Stura, en Italie), né le 3 mai 1788, engagé ou recruté en octobre 1808 dans le régiment d’infanterie de ligne, rattaché à la Grande Armée en 1815 (la campagne des Cent-Jours), n° matricule 4570 a écouté ces différents morceaux non sans une certaine émotion… ; son fils Jean Verro s’installa en Suisse italienne (Engadine) et son descendant Jules-Joseph (mon arrière grand-père) émigra en France (à Valenciennes)…

    • HÉ BÉ, sans vouloir vous vexer, émigrer en France, pour sa descendance, c’ est pas la meilleure idée qu’ il a eue le Jules-Joseph Verro. 😊🇨🇭=>😩🇫🇷

      • Rassurez-vous j’ai u mon lot de macaroni et autres gentillesses de ce type ; car la xénophobie se poursuit de génération en génération…
        Mon grand-père était allemand (Saxe), très très pro-français. Il fut interdit de séjour en France pendants 20 ans à l’orée de la guerre de 1914, alors qu’il avait épousé une française et avait eu un enfant (ma mère) d’elle. A la connaissance du nom de ma mère j’ai eu droit aussi à l’appellation hautement qualitative de boche…
        Quant à ma grand-mère paternelle, d’origine belge et mon arrière arrière grand-père d’origine suisse, e vous passe les blagues que j’ai pu entendre…
        Vive la France, mas pas tous les Français !

        • Ce que vous dites est souvent le lot de beaucoup de Français.
          Les Français ne sont pas une race, mais un état d’esprit. Bien des écrivains, des artistes, des généraux glorieux et Napoléon lui-même n’étaient pas des Français de souche. Ce qui ne leur a pas empêché d’être de grands Français.
          Alors vous avez raison d’ignorer la bêtise de ces Français qui n’ont rien compris on la vue courte.

        • Je ne vous aurais pas dit ça il y a 30 ou 40 ans. C’ est la situation actuelle en France qui me fait dire qu’ aujourd’hui en Europe, c’ est le pire pays pour y vivre et qu’ en Suisse on est quand même bien moins mal mené par les autorités. Moi aussi je suis fils d’ immigrés, père et mère ; mais bon Dieu, comme je suis Français dans toutes mes fibres ! et souffre terriblement de voir ce qui se passe.

Les commentaires sont fermés.