Éducation nationale : la dégringolade continue !

Publié le 30 mars 2019 - par - 76 commentaires - 60 372 vues
Share

Une enseignante poignardée à mort par la mère d’un élève

C’était en 2014. Une institutrice de 34 ans poignardée à mort par la mère d’une écolière à Albi au dernier jour de l’année scolaire et devant ses élèves. Et voici une petite phrase si souvent répétée qu’elle vous flanque la nausée : le drame est qualifié « d’abominable » par François Hollande. Et vous avez fait quoi, pour empêcher cette abomination de devenir courante, quotidienne, ordinaire, banale, répétée, Monsieur l’ex-président ? Ceci après avoir exprimé sa « consternation » et, tenez-vous bien : « assuré à la famille de la victime toute sa solidarité ». (On aurait dû lui conseiller de changer de disque, c’est lassant à la fin).

L’auteur des faits « semble atteinte de troubles psychiatriques importants », avait déclaré le ministre de l’Éducation nationale. (Mais bien sûr ! Qui irait y chercher de la méchanceté ? Au tour de Benoît Hamon de répandre une montagne de clichés : « C’est un acte odieux, un meurtre, le meurtre d’une enseignante dans sa classe, devant les élèves, par une femme qui selon les premiers éléments de l’enquête semble atteinte de troubles psychiatriques importants », a déclaré. (Odieux, ici ? Exact, et ce n’est que le début ! ) « J’exprime mes plus vives condoléances et m’associe à la douleur de la famille de la jeune femme et à celle de ses proches. (Avant d’interrompre ses activités aussi majeures qu’urgentes pour se rendre sur place, personnellement et toutes affaires cessantes afin de leur apporter « tout son soutien », il poursuit en se déclarant profondément choqué par ce crime). « Ce drame confirme la nécessité de lutter contre les violences, de protéger l’école, les enseignants et les élèves ». Il apporte également son soutien à l’équipe éducative dans cette douloureuse épreuve », et précise qu’une cellule psychologique a été mise en place « pour accompagner les élèves et les personnels« . Il y a 5 ans de cela, 5 ans de ces paroles creuses. De ces allocutions inutiles.

Les cellules psychologiques, un sujet qui m’a toujours enthousiasmée. Un business en forte croissance. Elles sont appelées dans les écoles, les hôpitaux, les salles de spectacle, les bouches de métro, les aéroports, les mairies, bref partout où nos hôtes importuns brandissent leurs couteaux, font exploser leurs bombes, étranglent, égorgent, violent et massacrent. Dès qu’il y a le moindre trouble, le moindre incident, on met en place des Cump (cellules d’urgence médico-psychologiques), plus un gadget politico-médiatique qu’une véritable prise en charge de la détresse. Ces cellules d’urgence psy sont omniprésentes. Devant les caméras de télévision, que ce soit après un attentat ou une prise d’otage, il y a une spectacularisation du trauma. Six mois plus tard, lorsque les victimes se sentent vraiment mal, il n’y a plus rien ni personne pour les écouter.

« C’est quoi, la France du XXIe siècle ? Celle des abrutis en trottinette qui ont besoin d’une cellule psychologique dès qu’ils voient une entrecôte dans la vitrine d’un boucher ? » (Gaspard Proust)

Manuel Valls avait pour sa part exprimé son « effroi »: « C’est toute la communauté éducative qui est en deuil « , a-t-il déclaré. L’effroi, il est quotidien, aujourd’hui, malgré tous vos beaux discours, les bougies, les nounours et les œillets.

La présumée folle dingue avait été placée en garde à vue. La victime avait deux petits enfants.  Et voici comment la gazette narre l’événement : « Ce matin, une maman (franchement, une maman, c’est autre chose, elle se balade peut-être avec un hochet, une sucette ou une boîte de pique-nique pour les petits, des Kleenex pour les moucher, mais certainement pas avec un saignoir, le journaliste a dû se tromper, il s’agissait, comme généralement, d’une harnachée de la bulbe, mais cela, vous aurez beau feuilleter, sillonner les pages, vous ne trouverez jamais cette information) est arrivée avec un couteau et a poignardé devant les enfants une enseignante pour une raison que l’enquête déterminera », a déclaré le procureur de la République d’Albi. « Quand je suis arrivé sur les lieux, on essayait de la ranimer. Elle était en arrêt cardiaque. On ignorait pour l’instant les motivations de l’auteur des faits. » Décidément, il ne vaut rien, le grand reporter. D’abord il se trompe, en plus il ignore. Moi, je sais. Et je ne suis pas journaliste.

Une récente étude de l’Insee (2014) indiquait que plus d’une personne sur dix travaillant dans l’Éducation nationale avait déjà fait l’objet de menaces et d’insultes. Dans les classes inférieures, ce sont généralement les élèves qui menacent et insultent tandis que dans les lycées, les enseignants sont le plus souvent la cible des adultes, principalement des parents, relevait l’étude.

En Flandre, c’est exactement pareil.

https://ripostelaique.com/ecoles-belges-les-vauriens-maghrebins-font-la-loi-les-profs-se-font-virer.html

Hier, je devais me rendre dans une boutique dont on préfère ne jamais devoir franchir la porte : un bandagiste ! Vous voyez le genre : chaises roulantes, prothèses mammaires, bas de compression, poches à urine, alèzes jetables, soutiens et contention, (je vous rassure, bonne marcheuse, j’avais seulement besoin de semelles pour mes bottines). Les pieds de plomb, de mauvaise humeur, moi, si jeune (c’est pour rire !), si dynamique, dans cet arsenal ? Ce dépôt d’accessoires d’horreur ? Bref, pas motivée. J’ai été reçue par une jeune femme blonde, normale. Ouf ça fait du bien.

Après m’avoir essayé mes nouvelles semelles, nous avons causé, ses deux enfants fréquentent la maternelle. Depuis 3 mois, 2 petits muzz (4 et 6 ans) ont rejoint l’établissement et foutent la pagaille. Ils répondent, insultent la maîtresse, n’acceptent aucun ordre d’une femme. Les jeunes éducatrices sont totalement dépassées (évidemment, on n’a même plus le doit de renvoyer les garnements grossiers dans le couloir ! Quand je pense aux HEURES que j’ai passées dans le maudit couvent de mon enfance, me cachant sous les escaliers de peur que la mère supérieure me découvre ! Et pour des broutilles, genre sucer l’encre de mon stylo !).

Cette charmante maman, donc, est furax. Hors d’elle. En rage. Exacerbée. Envie de hurler. Elle n’ose pas intervenir. Vous savez pourquoi ? Elle a peur de se ridiculiser devant les autres parents, tous bien-pensants. Je lui ai proposé d’écrire moi-même à cette institution de LÂCHES ! C’est dans ces petites choses qu’il faut réagir, on ne demande pas de grimper à l’Assemblée nationale !

Extrait d’un article d’Anne Lauwaert (je me suis permis de bricoler la syntaxe sans en changer le moindre sens) :
Que cache l’enseignement ?
Ma mère, flamande, avait été pensionnaire chez les sœurs jusqu’à 16 ans. Son maniement des subjonctifs est resté un automatisme même à 100 ans. Dans les villages, l’instituteur gérait 25 élèves de tous les niveaux dans une classe et tous en sortaient en sachant lire, écrire, calculer et avaient des notions de géographie et histoire.
Estimés au niveau, les enfants de familles impécunieuses étaient poussés aux études par les Frères des écoles chrétiennes ou entraient au séminaire qui les préparait aux études supérieures.
Mon père est parti de son petit village flamand à l’école des Frères puis à l’université, en est sorti licencié en pédagogie et psychologie pour finir directeur pédagogique de l’École normale.
Dans les années 60 il rentrait parfois furieux, déclarant que « l’inspectorat voulait empêcher les enfants de s’instruire ». La bataille de la méthode globale faisait déjà rage.
Je garde précieusement dans une grande farde tous mes devoirs de dessin scientifique. Imaginez une grande feuille 36,5 x 55 de papier tellement cher qu’on achetait une seule feuille à la fois. Traits au tire- ligne, des pointillés, des traits, parfois plus fins qu’un cheveu, à l’encre de chine de couleurs différentes, les courbes tracées au « pistolet ».
Le mercredi nous étions libres. Libres de dessiner nos épures : « pénétration de volumes », « cycloïde », « épicycloïde ». Et on terminait le dessin à l’encre de chine. Immanquablement, clash : une tache d’encre de chine noire au milieu du chef d’œuvre. On avait trimé des heures durant, le prof remettait les travaux et on écopait d’un 4/10. Mention : Soin !

Un ami dessinateur me raconte: « Je suis aussi passé par là, maintenant tout se fait à l’ordinateur ». Différence capitale. Valable dans tous les domaines.
Au-delà du calcul mathématique, les épures à la main sont un apprentissage de la maîtrise de soi, de la dextérité de la main, de la finesse du toucher qui modelait autant le cerveau que la récitation de poèmes exerçait la mémoire, c’est-à-dire développait le cerveau humain.
L’ordinateur est un instrument extraordinaire mais les clics de la souris ne développent pas les connexions fines dans les neurones. C’est tout un pendant psychomoteur qui se perd.
Apprendre les poèmes par cœur emmagasinait bien sûr des connaissances mais développait surtout les synapses du cerveau.

Où en sommes-nous ?

Les élèves répondent « ta gueule » au professeur, vont même jusqu’à leur flanquer des raclées ? Les morveux et leurs parents s’en prennent même physiquement à eux et la direction ne soutient pas son personnel ? Le fait d’allochtones ? Que cela signifie-t-il ?

Si l’Éducation nationale était intransigeante et soumettait sans discussion les rejetons importés à la discipline de l’enseignement occidental, ils pourraient acquérir autant de connaissances que les autres et devenir donc une concurrence. Par contre en n’exigeant pas l’excellence de la part de ces enfants, on les maintient dans le sous-prolétariat, l’esclavage contemporain.

Pour quelle raison les élites mettent-ils leurs enfants dans des écoles privées ? Pourquoi l’enseignement empêche-t-il les enfants d’apprendre à lire et à écrire ? C’est évident : les citoyens capables de lire, d’écrire et de raisonner sont également capables d’interpréter les magouilles, de les dénoncer et de se révolter. Le Système se défend en branchant les citoyens sur le smartphone pour les empêcher de penser. C’est aussi simple que cela.

Les enseignants se plaignent ? Les parents geignent ? Pourquoi ne réagissent-ils pas ? Un élève lance « ta gueule » à un professeur. Fort bien : ce dernier boucle son cartable et s’en va tout droit aux urgences les plus proches et se déclare en état de choc : personne, ni aucune machine ne pourra contester ses angoisses, ses maux de tête ou ses crampes d’estomac. À prolonger à volonté pendant des mois.

Si tous les enseignants pratiquaient cette méthode, en 6 mois l’Éducation nationale serait par terre et devrait forcément réagir. Les parents ne sont pas contents de l’ambiance dans l’école de leurs enfants ? Ils peuvent les placer dans des écoles privées. Trop cher ? Ben oui, les enfants, ça coûte très cher ! Comment faire ? C’est une question de priorités : si vous voulez éduquer vos enfants, vous diminuez toutes les autres dépenses (sorties, vacances, jeans troués, Mac Do, voitures, nouvelles technologies) et vous investissez dans une bonne école. Imaginez que tous les parents le fassent. L’Éducation nationale devra réagir, en attendant vous sauvez vos gosses. Dans les années 1960, la préfète de mon lycée déclarait « vous n’êtes pas ici pour faire de la musique ou du sport, mais pour sortir avec suffisamment de connaissances pour que les portes des universités du monde entier vous soient ouvertes »
L’enseignement n’est qu’un des aspects de la faillite de l’État. Avant le Grand Chambardement.

Il suffirait que les gouvernements européens déclarent tout simplement aux nouveaux venus : voici ce qu’expliquent Jean-Jacques Walter et Alain Wagner et dernièrement François Déroche : « Chez nous c’est comme ça. Point. »
Au contraire, on les cantonne dans des mosquées et des accommodements raisonnables.

Que faire ? Parer au plus pressé car les adolescents d’aujourd’hui sont les adultes qui demain nous demanderont des comptes.

Anne Schubert

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Den

Je ne vais pas pleurer sur les enseignants qui ont toujours été en première ligne dans les manifs pour l’immigration

Anne Schubert

C’est vrai……et on espère tellement qu’ils vont enfin changer d’avis….

the end

un enseignant change d avis en saignant mais trop tard .

Peau de la Vieille Hutte

A C.B

Où avez-vous vu que les méthodes d’apprentissage doivent évoluer ? Certaines choses au contraire ne doivent jamais être soumises au changement qui bien souvent est bénéfique. Cependant, dans le cas des méthodes éducatives le changement est bien souvent destructeur. Ces méthodes qui ont fait leurs preuves, et ce depuis des siècles sont intouchables.

Den

Vu l’immigration musulmane qui ne suit pas dans l’éducation on veut nous faire croire que le niveau « général » a baissé

François Desvignes

Il a vraiment baissé ! Relisez 1984 vous comprendrez pourquoi pour qui et comment.

vive la France

J’avoue que tout cela me réjouit !!!
Devant la passivité et la lâcheté de mes compatriotes français j’en suis devenu adepte de la « politique du pire » et j’attends patiemment le seuil de rupture où les français prendront enfin les armes …… mais c’est long à venir

Den

Il y a 40 ans que je me bâts stop maintenant j’attends le pire

François Desvignes

Soyez toujours odieux avec l’allogène.
Dieu qui est contre leur déménagement, et leur installation, vous le rendra.

François Desvignes

Le détonateur de la guerre ce sera la cessation de paiements des caisses sociales : ça ne tardera plus

Sabrie

Je m’attendais à un appel à la reconnaissance pour les enseignants et je me retrouve avec un discours prônant l’école privée, comme le font les gouvernements successifs et leurs réformes affaiblissant petit à petit l’école publique et laïque française. Alors, oui, les personnes qui peuvent sortent du système public qui fait défaut. Les écoles Montessori, catholiques et d’autres formes, sous contrat donc bien aidées par notre état réduisant les budgets publics, fleurissent et appauvrissent, d’année en année depuis plusieurs décennies, la mixité sociale nécessaire à toute vie en communauté et, par ricochet, à toute bonne condition d’apprentissage… Et je ne… lire la suite

pellerm

Pourquoi un appel à la reconnaissance des enseignants , puisque leur but n’est pas d’enseigner mais d’obeïr aux ordres européens de l’éducation nationale = décerveler et couper de leurs racines tous les jeunes pour en faire des « choses » soumises et utilisables à merci …
Le « réveil » n’est pas pour demain …Regardez les CRS …ils obéÏssent sans réfléchir eux aussi …

C. B

Bien fouillis et peu rigoureux cet article, si l’autorité était La solution aux empêchés d’apprendre cela se saurait, le problème est bien plus complexe, et multi factoriel, les élèves ont évolué comment toute notre société, le rôle de la famille qui ne joue plus toujours son rôle et se désengage de l’école en est aussi une part. Mais pas que ! On ne peut plus apprendre comme autrefois, qui est donc cette dame qui écrit cet article avec aussi peu de connaissance des faits?

Ivan Greindl

Eh bien, Mme Schubert, contrairement à certains lecteurs chagrins, j’apprécie beaucoup vos articles, « marqués au sceau du bon sens », comme on le disait jadis : vos vues reflètent une logique imparable et me convienent tout à fait ! ;-) Je reste indigné de voir la violence prendre le pas sur la modération, les insultes – ô combien – superflues, remplacer la (plus élémentaire) courtoisie dans les classes. Il me semble à moi que le respect de l’enseignant, même s’il est parfois injustifié (tout corps a ses moutons noirs), doit demeurer la règle. Aussi, je vous remercie pour vos réflexions :… lire la suite

Dominique

Chère Annee Je partage votre sentiment face à une éducation nationale qui ne prend pas la mesure de la réalité. Enseignant depuis 26 ans j’ai vu nos élèves se transformer, des parents devenus irrespectueux vis à vis du corps enseignant voire agressifs, un personnel de direction ne soutenant plus leurs enseignants, des collègues n’osant plus punir de peur de passer pour un prof « ringard « voire réactionnaire ou de subir des représailles de la part de leur hiérarchie. Bref, nous nous dirigeons vers une implosion de notre système éducatif et peut-être vers de multiples générations de « gilets jaunes « qui ne comprendront… lire la suite

pellerm

 » L’éducation nationale … » ne leur a pas donné  » les moyens de réussir … »
Vous êtes réellement enseignant ??? …C’est grave !

Céline

10% de l’article vaut vraiment la peine d’être lu, le reste est un rammasi de conneries à base de « les jeunes c’est plus ce que c’était, moi avant je m’amusais avec un bout de bois ». Ridicule.

MA33

Non ce n’est pas ridicule. Si vs n’en tirez que 10% 2 solutions soit vs ne comprenez pas ce que vs lisez soit vs êtes mal à l’aise de mettre vos enfants ds le privé. Posez vs simplement la question « pourquoi mettez-vous vos enfants ds le privé ? « 

Marcorix

Vous êtes bien sévère. Depuis la nuit des temps les vieilles générations regardent avec dépit mais avec une profonde affection aux nouvelles. Et depuis la nuit des temps, dans presque tous les cas, ce conflit naturel se résorbe avec la vie qui s’écoule, et ainsi se recomposent de vielles alliances un temps brisées. La différence aujourd’hui c’est le poids énorme qu’a pris la technologie mensongère et couveuse d’individus irresponsables, qui passent 90% de leur temps le nez plongé dans l’écran mirifique de leur petit smartphone. Donc, il ne faut pas avoir honte de dire: « de mon temps, les profs m’imposaient… lire la suite

pellerm

Peut-être ..mais vous appreniez avec qui à l’époque ? De vrais instituteurs si on en juge par votre orthographe …. ! Il n’y en a plus ! Leur rôle ne consiste plus à leur apprendre à lire écrire compter ,mais à les couper de leurs racines …ajoutons à cela les parents qui baissent les bras , la télé , les portables , la mixité forcenée ..pas d’éducation , plus de leçons de morale …et vous avez le tableau ! Privez les de portables et donnez leur un bout de bois ,ils seraient capables de le tailler en pointe et de… lire la suite

Anne Schubert

Ramassis, Céline!

Un lycéen de seconde :

Effectivement. L’éducation nationale actuelle n’est pas la meilleure pour les élèves. MAIS. Actuellement, il y a des systèmes d’aide (scolaire et non psycologique) en place pour les élèves qui ne suivent pas le rythme. Il y a des branches auxilières proposés pour les élèves en difficulté. On ne se débarasse pas d’eux , on leurs offre une chance. Le problème est qu’ils ne la saisissent pas. Le problème ne vient pas de l’éducation , mais de l’élève, qui n’est pas assez motivé. De plus, l’éducation est gratuite. Faire un système d’éducation aceptable sans revenus est plutôt difficile, mais celui en… lire la suite

catherine Berdal

Et oui, tout est dit. Comment se fait il que l exacte raison soit connue et que nul ne réagisse qu’ en se plaignant ? La cause de l incivilité à l école, tout à fait exacte, bien qu’ aujourd’hui la boffitude atteint aussi les strates inférieures qui laissent leurs enfants copier sur …. Mais aussi, que les parents préfèrent partir en vacances et avoir de belles voitures plutôt que d investir dans les études supérieures de leurs enfants est tout aussi vrai. Quand on a les moyens de partir en vacance et d avoir une belle voiture, on devrait… lire la suite

alize

il faut que les enseignants gardent une bombe paralysante à portée de main afin qu’ ils neutralisent l élève avant d aller chercher du secours.
il faut aussi former les élèves aux bons réflexes devant l attaque d un enseignant ou d un camarade. l éducation nationale doit s adapter à ces tristes réalités.

limone

Un proviseur agressé à Besançon : Il avait convoqué la mère et le jeune de seconde pour parler de son absentéisme , résultat ce jeune dont on ne donne pas le nom, a donné un coup de pied violent au proviseur en haut d’un escalier ; le proviseur a chuté et a perdu connaissance ! le jeune a pris la fuite ; rattrapé plus tard il a été placé en garde à vue, Plainte a été déposée, le proviseur se remet bien que choqué, UNE CELLULE D ECOUTE A ETE MISE EN PLACE !

Anne Schubert

Merci. Ici en Belgique, c’est exactement pareil. Le conseil d’Anne Lauwaert de se rendre immédiatement aux urgences au lieu de répliquer, est excellent !

Latifa

Merci pour ce courage!
Dire la véritée est une chose rare au XXIème siècle.
Le maitre est un prophète sur terre il a un message important : c est apprendre à nos enfants à lire et à ecrire et leurs apprendre notre histoire et notre présent…on doit apprendre à nos enfants la valeure de maître et ils doivent le respecter comme leurs parents et je peux dire même plus.
Les cellules psychologiques et les troubles psychiatriques deviennent une mode au XXIème siècle.
Stand up for the teacher and glorify him
He could have been a messenger !

TourN

 » La complaisance fait des amis.
La vérité , des ennemis  »

Citation latine

Virginie

Le « c’était mieux avant » me pose un problème Avant tous les enfants non normés étaient rejeté s par l’ éducation. Mais travaillant aussi comme AVS pour l’éducation Nationale j’ai pu constaté au collège des attitudes, des discours des élèves face aux profs inadmissibles et une hiérarchie scandaleusement lâche, notamment au moment des attentats.
Ces écoliers futur citoyens ? Individus en roue libre.
Revoir « La journée de la jupe » avec Adjani. Tout est dit

Adeline Bour

« 2 petits Muzz »?. Obligée de préciser ??? Une façon également d’entraîner la haine !!!

Miss Belgique

Justement, ici, on précise. On nomme. Si vous préférez l’imprécision, rendez-vous dans les médias officiels.

Mat

Attention aux précisions qui mènent à la généralisation ! Inversions l’exemple, deux enfants blancs mis en cause. Doit-on penser qu’ils sont tous identiques ?

catherine

Non ce n est pas de la haine que de dire que certaines populations ne sont pas habituée à obéir à une professeure des écoles et à la respecter parce qu elle est une femme et qu’ ils sont des petits, mais futurs hommes. De toutes façons rien que de dire « ne respecte pas les femmes car futurs hommes » met déjà l accent sur une partie de la population (à noter que leurs élites ne pensent pas comme ça, cette pensée est l apanage des esprits médiocres ou parvenus de la médiocrité). Aujourd hui on est sans particularité et on… lire la suite

Moi

Je suis d’accord avec vous Adeline. Mais un bouc émissaire on connaît son rôle n’est ce pas …une manière d’échapper à ses propres responsabilités.. aucun respect et ça donne des leçons ! Ignorons madame ce genre de ramassis aux connotations bien racistes … Et revoyez votre orthographe ! Signée une « muzz » .. C’est affligeant et changez de. Métier…entrez dans la communication vous faites le « buzz » avec les « muzz »

Joël

Voilà qui va conforter votre article :
L’évolution des performances en calcul des élèves de CM2 à trente ans d’intervalle (1987-2017)
http://www.fdesouche.com/1184261-levolution-des-performances-en-calcul-des-eleves-de-cm2-a-trente-ans-dintervalle-1987-2017

Moi, j’ajouterais que ça date même d’avant et dans toutes les matières. Et que cela se voit jusqu’en politique et dans les hautes fonctions maintenant. Ne parlons même pas des médias.

Ceutron

«  » ll suffirait que les gouvernements européens déclarent tout simplement aux nouveaux venus «  »

je dirais même plus : il suffirait qu’il n’ y ait pas de  »’ nouveaux venus  » !!
surtout dans des pays déjà surpeuplés , par rapport aux ressources naturelles , comme la France ou la
Belgique , sans gaz , sans pétrole, sans charbon, sans uranium, sans fer et avec de moins en moins
de sol cultivanle

Pelkegrini

Je sens beaucoup de racisme dans cette lettre. Personnellement dans ma classe , ceux qui respectent mon métier et mapersonne ne sont pas ceux du cru. Au contraire. Les plus violentes sont issues de famille n’ayant jamais bougé de leur village ayant une culture restreinte. A l’opposé mes bilingue s ou trilingues ont connecté leurs synapses . Vous faites un amalgame encore une fois sur le faciès . Tellement de violence de haine dans l’article de cette personne. Si l’éducation nationale embochait du personnel avec une base zu niveau des langues du théâtre musique ect ayant vécu dans différents pays… lire la suite

zoe

Les enseignants de jadis maîtrisaient l’orthographe eux !!!

the end

et les élèves des coups de règles ou de bâtons….fallait marcher droit pour ne pas dire très droit.

Arthur 68

Il est exact que le bilinguisme est un avantage dans le développement du cerveau, mais cela n’est pas suffisant pour faire de beaucoup d’immigrés extra européens de bons élèves.
Si ce que vous écrivez les concernant était une généralité, les établissements scolaires du 93 domineraient tous les autres. La réalité est que nous en sommes loin —–.

kancau11

Question, il y a beaucoup de premiers de la classe dans ceux qui ont le faciès dont vous parlez hormis les classes ou il n’y a que çà, j’ai l’impression que vous faites vous aussi partie du monde des bisounours.

Miss Belgique

embauchait…

Miss Belgique

Vouliez-vous dire « embauchait » ou « embrochait »? Pas gentil….

Anne

Cet article me donne la nausée
Elle se perd dans sa haine et son obsession envers l’étranger, plus particulièrement le musulman comme s’ils étaient tous responsables des maux de l’éducation nationale. Quel esprit restreint sans aucun intérêt.

Vous ne pouvez pas nier que l’immigré soit un souci pour les profs, l’éducation nationale en général car il est impossible d’intégrer en cours d’année des enfants illettrés au minimum et ayant un cursus scolaire quasi nul si ce n’est celui d’école coranique. Vous ne pouvez pas nier qu’en accueillant des nouveaux élèves y compris de bons sujets, ayant une base en Français, un minimum de connaissance historique, il soit bon de lui apprendre que la France a commis des « crimes contre l’humanité », a fait oeuvre de colonisation effroyable pour les populations sans tenir compte de l’oeuvre civilisatrice, du contexte… lire la suite

Miss Belgique

Moi, ce qui me donne la nausée, ce sont les viols, les égorgements à répétition et la peur qu’ont les français de dire vraiment ce qu’ils pensent. Le musulman a une façon de vivre méprisable (foulard, excision, ramadan, moutons égorgés) qu’il veut absolument nous imposer. Et vous voulez qu’on n’ait pas de haine? On la revendique, figurez-vous, on en est fiers! Nous haïssons les gens qui veulent nous prendre toute joie de vivre et qui menacent nos enfants,.

Ivan Greindl

@Miss Belgique – Réponse parfaite et réconfortante, Madame !
Rien à ajouter : tout est dit, avec concision et lucidité. Merci. :-)

vera

Je travaille dans l’EN et je fais le même constat! Le multiculturalisme, c’est la mort! L’arabe qui a tué l’institutrice l’a fait par racisme car elle estimait qu’elle « avait mal parlé » à sa fille cette mécréante ! Violence, meurtre, lynchage sont les 3 mamelles du multiculturalisme, qui consiste à la mise en concurrence des cultures pour qu’il n’en reste qu’une seule à la fin!

Katy

Et si l’Education nationale embAUchait des enseignants bons en orthographe, avant de penser à la musique, au théâtre…On arrêterait de dire que les élèves sont de moins en moins bons à cause des SMS….

Romain

Et si les parents apprenaient le respect à leurs gosses avant de penser à en refaire un pour leurs allocs, on avancerait peut être. L’enseignant est totalement démuni fasse à ses élèves et ne peut compter uniquement que sur son « charisme » et son autorité « naturelle » puisque quoiqu’il se passe l’élève aura le dernier mot et les parents ont la plainte facile. La direction non plus ne se mouillent pas. Le jour où l’on redonnera à la police et aux enseignants les outils pour exercer leur métier dans de bonnes conditions et que les parents soutiendront les enseignants quand leur gamin… lire la suite

Anna

« Dans ma classe »… Donc vous enseignez….
Et vous ne maîtrisez pas l’orthographe, le vocabulaire, la ponctuation ?

Sophie Durand

@Pelkegrini
«  »Les plus violentes sont issues de famille n’ayant jamais bougé de leur village ayant une culture restreinte » »
Quel langage convenu et bisounours ! A l’évidence vous n’avez jamais lu « Voyage autour de ma chambre » de Joseph de Maistre, ni « Mes prisons » de Silvio Pellico, et ignorez que Jules Verne n’est jamais allé dans les pays qu’il décrit si bien, que Proust n’a pas beaucoup voyagé, c’est de chez lui qu’il nous a offert tout un monde…etc

DeRodin

« Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément » (N. Boileau). Quand vous laissez entendre que vous êtes dans l’enseignement, c’est une galéjade n’est-ce pas ?

Sabah B

Merci pour votre intelligence d esprit et de coeur et de votre grande ouverture. Votre tolérance vous honore. Sabah B

François Desvignes

La différence entre un imbécile et un instruit, c’est que le prix de son obéissance n’est pas le même.

Pour être obéi de l’imbécile, une pâtée suffit.
Alors que chez l’instruit, avant de se risquer à manger votre pâtée, il vous en demandera le prix.

C’est pour cela que le dictateur ne veut que des imbéciles chez lui, et c’est à cette politique qu’on les reconnait le plus sûrement.

barracuda58

L’avantage d’être intelligent, c’est qu’on peut toujours faire l’imbécile, alors que l’inverse est complètement impossible.

Diego de Las Vegas

Nathan et son éditrice Cecile Jugla (née à Saint-Denis) s’occupe de l’education de vos enfants.
https://twitter.com/TimeMachine1980/status/1110997038903316480/photo/1
« Madame, comment on fait les bébés ? »
« C’est très simple Alice, dès que tu vois un monsieur noir, tu le laisses te montrer son zizi, c’est pour la diversité républicaine. »
Remercions aussi Cécile Jugla pour apprendre aux petites Blanches à écarter les cuisses devant Mamadou et Moktar dès 5 ans.

Cecile

Votre message est il ironique ?

Cécilia

Raciste

BERNARD

J’ai appris que les enfants des pdg d’apple et de fb (lorsqu’ils étaient jeunes) n’avaient ni tablettes ni ordinateurs…(info méritant toutefois d’être vérifiée). Personnellement je ne me suis rendu compte que bien plus tard que l’apprentissage du par coeur en primaire (poésies), terriblement barbant à l’époque, m’avaient beaucoup servi dans mes études scientifiques supérieures, car elle nécessite méthode et persévérance. Cependant, l’étude de l’institut Rushton montre que les « enfants importés » ont des capacités inférieures (QI moyen entre 75 et 80, volume cérébral plus petit). Pour être logique, ils devraient donc suivre un enseignement « adapté » du fait de leur déficit mental…… lire la suite

Un lycéen de seconde :

« déficit mental » ? C’est pas un peu violent? Le problème ne peut venir du cerveaux, il vient donc de l’éducation. Une éducation différente demande des moyens différents. Le problème n’est pas dans l’éducation actuelle, mais dans celle qu’ils on reçue avant. C’est donc cette éducation qu’il faut remettre en cause.

BERNARD

Lorsque l’on est génétiquement débile , aucune éducation ne pourra vous rendre savant.. du moins on n’a pas encore trouvé le truc..

Dupond

« C’est un acte odieux, un meurtre, le meurtre d’une enseignante dans sa classe, devant les élèves, par une femme qui selon les premiers éléments de l’enquête semble atteinte de troubles psychiatriques importants/////////////////////////////////////////////////////////////////////////// Pas de soucis pour trouver l’adresse de la CAF là ; la moukere n’est pas atteinte de troubles psyquologiques . Ces gens là au fond d’eux memes nous haïssent et il faut vraiment etre niais pour ne pas le voir lorsque vous commencez a les cotoyer . L’enfant roi dans le bassin méditaraneen ne permet pas de le réprimender et faute d’etre repris de ses erreurs il… lire la suite

Cécile

😔 Personnellement c’est en général plus avec des parents de votre genre que je rencontre des soucis au quotidien. Amicalement

Dupond

Cécile
Partez au maroc !!! vous ne nous manquerez pas ….

Mat

Ces parents tiendraient-ils le même discours si leur enfant était dans une classe peuplée majoritairement d’enfants immigrés anglophones, allemands, finlandais… ?

YUCA

Je suis d’accord avec la fait que l’éducation publique se délite complétement. mais pour en comprendre le tenants et les aboutissants, il ne faut pas tout regarder à travers le prisme des enfants musulmans / des « étrangers ». Il me semble que ce n’est qu’un élément dans un puzzle bien plus grand.

Le Blob

Mais bien sûr que si, parce qu’on est obligés de baisser le niveau pour que nos gosses soient contraints de s’abaisser au niveau des gosses d’envahisseurs. Comment voulez-vous que nos gosses progressent dans ces conditions ?

Cécile

Dommage que personne n’est relevé le niveau pour vous…

Salem

Vous ne vivez pas en France.14% des medecins sont algériens et les premiers reçus aux concours de recrutements de la fonction publique sont algériens. Faites un tour au cnrs et vous constaterez de vous-même.pour votre information sont actuaires et moi,principal de collège à la retraite.

pellerm

@Salem… » Votre information sont actuaires …???’ Mr le principal de collège …heureusement à la retraite ..!!

Cécile

Je ne pense sincèrement pas que cela fasse partie du puzzle comme vous dites.

Un lycéen de seconde :

Le problème , selon moi , est que même si il y a des branches spécialisées pour les enfants qui on du mal avec l’éducation actuelle , les filtres qui y mènent ne sont pas assez strics. Aussi, ces branches sont vues comme des décharges alors qu’elles sont la pour aider. Finalement , les enseignants (désolé, mais c’est mon point de vue) ne prennent pas assez de temp pour écouter l’élève, savoir ce qu’il veut, ni assez de temp à se demander comment on peut adapter/vulgariser des connaissances tout en gardant l’attention de l’élève. Le problème serait donc la motivation… lire la suite

GAVIVA

je reviens souvent là dessus parce que c’est un milieu spécial. Très gauchisé. Durant mes études d’infirmière on avait un cours sur les soins en désintox, les post cure et compagnie, les rechutes etc.. j’ai osé dire comme ça qu’il faut aussi que les drogués aient d’abord ENVIE de décrocher. Oh là là, scandale et la « toxicomanie est avant tout une MALADIE et blablabla… ». Peu importe, on ne peut pas aider qui refuse de l’être car s’ils le voulaient ils commenceraient par s’aider eux mêmes. Alors tous ces gauchos immigrationnistes de tous les milieux quand arrive le retour de manivelle… lire la suite

Gaulois réfractaire

La police n’est plus faite pour nous protéger.
L’armée n’est plus faite pour défendre le pays.
L’école n’est plus faite pour instruire.

BobbyFR94

Et l’état n’est plus fait (élu) pour protéger le peuple !!!

Très bon article, le constat de la TRAHISON de ceux qui étaient censés nous protéger est HALLUCINANT de vérités !!!