Effets délétères des « vaccins » à ARNm : les raisons scientifiques

***

Dans cet article probatoire intitulé « Innate Immune Suppression by SARS-CoV-2 mRNA Vaccinations: The role of G-quadruplexes, Exosomes, and MicroRNAs » (Immunosuppression induite par l’ARNm du SRAS-CoV-2 Vaccinations: Le rôle des G-quadruplexes, Exosomes et microARN) :

https://enromiosini.gr/newsite16/wp-content/files/2022/04/1-s2.0-S027869152200206X-main.pdf

validé le 8 avril dernier par la revue Food and Chemical Toxicology, quatre chercheurs d’horizons divers : Stephanie Seneff, du Massachusetts Institute of Technology (MIT), Greg Nigh, Anthony M. Kyriakopoulos  et Peter A. McCullough  (fondateur et actuel président de la Cardiorenal Society of America) donnent les raisons scientifiques des effets délétères des « vaccins » anti-Covid à ARNm.

***

Il est naturellement hors de question de détailler ici les raisons (nécessairement très techniques) exposées par ces chercheurs. Nous nous contenterons de reproduire l’« abstract » de leur mémoire :

« In this paper, we present evidence that vaccination induces a profound impairment in type I interferon signaling, which has diverse adverse consequences to human health. Immune cells that have taken up the vaccine nanoparticles release into circulation large numbers of exosomes containing spike protein along with critical microRNAs that induce a signaling response in recipient cells at distant sites. We also identify potential profound disturbances in regulatory control of protein synthesis and cancer surveillance.

 These disturbances potentially have a causal link to neurodegenerative disease, myocarditis, immune thrombocytopenia, Bell’s palsy, liver disease, impaired adaptive immunity, impaired DNA damage response and tumorigenesis.

We show evidence from the VAERS database supporting our hypothesis. We believe a comprehensive risk/benefit assessment of the mRNA vaccines questions them as positive contributors to public health. »

***

Traduction :

« Dans cet article, nous expliquons pourquoi la vaccination induit une altération profonde de la signalisation de l’interféron de type I, qui a diverses conséquences néfastes pour la santé humaine. Les cellules immunitaires qui ont absorbé les nanoparticules du vaccin libèrent dans la circulation [sanguine] un grand nombre d’exosomes contenant des protéines de pointe (protéines Spike) ainsi que des microARN critiques qui induisent une réponse de signalisation dans les cellules réceptrices sur des sites distants. Nous identifions également des perturbations profondes potentielles dans le contrôle régulateur de la synthèse des protéines et la surveillance du cancer.

Ces perturbations ont potentiellement un lien de causalité avec les maladies neurodégénératives, la myocardite, la thrombocytopénie immunitaire, la paralysie de Bell, les maladies du foie, l’altération de l’immunité adaptative, une réponse altérée aux dommages subis par l’ADN et la tumorigenèse.

Nous apportons des arguments provenant de la base de données VAERS  [NdA : l’équivalent américain d’EudraVigilance] à l’appui de notre hypothèse. Nous croyons qu’une évaluation complète des risques et des avantages des vaccins à ARNm les remet en question en tant que contributeurs positifs à la santé publique. »

***

Le numéro de juin/juillet  de la revue Food and Chemical Toxicology (mise en ligne le 15 mai dernier) publie la version finalisée de cet article probatoire. Cette version est depuis peu disponible en français :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC9012513/

Le résumé précédent est précédé du paragraphe suivant :

« Les vaccins à ARNm SARS-CoV-2 ont été mis sur le marché en réponse aux crises de santé publique de Covid-19. L’utilisation de vaccins à ARNm dans le contexte de maladies infectieuses n’a pas de précédent. Les nombreuses altérations de l’ARNm du vaccin cachent l’ARNm des défenses cellulaires et favorisent une demi-vie biologique plus longue et une production élevée de protéine de pointe. Cependant, la réponse immunitaire au vaccin est très différente de celle résultant d’une infection par le SRAS-CoV-2. »

Nous souhaitons bon courage aux non-scientifiques qui voudraient se lancer dans la lecture de ce mémoire…

***

Ce mémoire fondamental devrait mettre un point final aux campagnes de vaccination auxquelles les autorités sanitaires de nombreux pays – dont hélas, la France, et la nomination d’Élisabeth Borne au poste de Premier ministre est à cet égard très inquiétante – soumettent leur population :

***

Henri Dubost

In girum imus nocte ecce et consumimur igni 

image_pdfimage_print
13

14 Commentaires

  1. Allez HD un peu de panache, emmenez nous plutôt à Buffalo vous qui êtes obsédés par le terrorisme

    • @Nono le petit negro : « obsédé », et non « obsédés ». Le « vous », ici, est la marque du voussoiement et non du pluriel.
      A moins que vous n’utilisiez à mon égard le pluriel de majesté. Trop flatté, mon cher Nono le petit negro =))

  2. Que les vaxxinés par poison pfizza (avec mes applaudissements !) assument le fait de devoir crever, de même pour ceux qui sont halalement égorgés par les adeptes de la RATP.. encore probablement un effet secondaire du veaute omicronescul.

    Franchement, ça ne me pose plus aucun problème et ça ne m’arrachera aucune larme ces bougres (voir origines de bougre pour ceux que ça intéresse) ont veauté ou reveauté omicronescul et n’ont que ce qu’ils méritent : never explain never complain.

    Et si en plus ils pouvaient souffrir….

    • quelle bienveillance 🙂 quelle bonté d’âme 🙂 c’est touchant 🙂

  3. « contenant des protéines de pointe (protéines Spike) »
    « une production élevée de protéine de pointe. »
    NON, pas des protéines « de pointe » (de pointe = au sommet de la technique) mais des protéines ***barbelées*** (c’est à dire hérissées de pointes).
    Voir à ce sujet la mise au point du Docteur Dominique Schwander dans le premier encadré bleu de l’article
    https://resistancerepublicaine.com/2022/04/29/le-vaxxin-covid-augmente-le-risque-de-cancer-et-dattraper-une-maladie-infectieuse/

  4. L’article n’est plus probatoire ! Et les risques encourus sont massifs.

  5. une procédure contre tout ce « joli » monde pour « crime contre l’humanité » pourrait peut-être être enclanchée ? je rêve de les voir tous menottes aux mains ! mais avons-nous un stock de menottes suffisant ? Elles sont peut-être « made in china » comme les masques ?

  6. je suis quand même allé lire un peu l’article. « We decided that a reasonable way to characterize the significance of adverse events linked to COVID-19 vaccines was to focus on events received in the year 2021, and to compare the counts in the “SYMPTOM” field for the events associated with COVID-19 vaccines to the total counts for that same symptom for all vaccines over that same year. »
    Ca me rapelle l’histoire des vaccinés hospitalisés plus nombreux que les non vaccinés ce truc 🙂 Mais ils trouvent ça « reasonable » alors 🙂
    Donc on résume: on a passé l’année 2021 à vacciner pour le covid 19 et de façon assez surprenant, les effets indésirables rapportés concernent… le vaccin covid 19. Bel effort intellectuel vraiment.

  7. cette substance aussi inutile que dangereuse a généré chez certains des troubles sanguins et cardiaques mortels qui ne lui seront malheureusement jamais imputés : chez les autres, qu’arrivera t’il dans quelques années ?

  8. d’un pt de vue commercial si on suit la mentalité trading, le prix de la valeur humaine en tant que tel ne vaut plus que le prix d’un bloc de parpaing et encore, une fois débarrassé de toute la logistique qui l’aura placé là en bordure de route ; la « pensée woke » c’est la pensée soros qui tient maintenant tous les acteurs sociaux-sociétaux en laisse ni plus ni moins, le poids de la bouche inutile étant devenu un véritable affront à la viabilité future de notre écosystème.

  9. Vous feriez mieux d’écrire des articles sérieux sur les effets délétères du dérèglement climatique. Mais vous préférez cyniquement les blagues du 1er avril.
    Tiens peut être que la chaleur actuelle a ressuscité le président du GIEC ? Qui sait…

Les commentaires sont fermés.