Ehpad : des milliers de morts en plus parce qu’ils n’ont pas voulu les soigner !

18 739 morts dus à la grande faucheuse des Ehpad, à l’exterminateur des personnes âgées, à l’éborgneur de Gilets jaunes, Emmanuel Macron ?

Comme l’avait annoncé le professeur Perronne, des dizaines de milliers de personnes âgées sont mortes (parfois de déshydratation (!)), car le gouvernement et la plupart des responsables de services hospitaliers à la solde de l’industrie pharmaceutique ont refusé de leur prescrire le protocole « hydroxychloroquine – l’azithromycine (antibiotique contre infections pulmonaires, ORL et angines) ».

Motif : la chloroquine que contient l’hydroxychloroquine, qui était en vente libre, rappelons-le, jusqu’au 15 janvier 2020, c’est-à-dire que vous est moi pouvions aller dans n’importe quelle pharmacie pour en acheter autant que nous voulions, et pour un prix modique, s’est subitement transformée en substance vénéneuse extrêmement dangereuse, alors que cela faisait plus de 70 ans qu’elle était consommée sans problème et qu’elle a soigné des centaines de milliers de personnes en 2019 !

18 739 morts que le professeur Perronne avait annoncés

Pour rappel, le 7 avril 2020 sur BFM, le Pr Perronne, chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital de Garches, a déclaré « des dizaines de milliers de gens vont mourir alors qu’on sait que l’hydroxychloroquine marche ».

Il nous faut entrer cela dans nos mémoires et ne jamais l’oublier

En prévision des affections pulmonaires hivernales, la Grande faucheuse des Ehpad, l’éborgneur des Gilets jaunes, le pyromane de Notre-Dame-de-Paris, l’exterminateur des personnes âgées, Emmanuel Macron et son gouvernement ont fait interdire le 15 janvier 2020 le seul médicament qui permettait de soigner rapidement et efficacement les affections pulmonaires hivernales et alors même que ce médicament à base de chloroquine était en vente libre depuis plus de 70 ans à moins de 5 € !

Pire, ces criminels ont refusé de lever cette interdiction afin d’imposer des traitements dangereux et hors de prix, et de permettre ainsi aux actionnaires de l’industrie pharmaceutique chimique d’engranger des milliards de dollars de profit !

Pour combien d’argent versé sur leurs comptes bancaires, y compris dans les paradis fiscaux, en retour de leur interdiction de l’hydroxychloroquine ?

Au 5 mai 2020, les relevés de l’Insee comptabilisent désormais depuis le 1er janvier 2020 jusqu’au 20 avril 2020, 109 831 décès

Pour la même période en 2019, nous avions 86 606 décès, soit 23 225 décès de plus en 2020 qu’en 2019.
Pour la même période en 2018, nous avions 94 881 décès, soit 14 950 décès de plus en 2020 qu’en 2018.

Autrement dit :
En 2020, par rapport à 2019, pour la même période, cela représente 23 225 décès de plus.
En 2020, par rapport à 2018, pour la même période, cela représente 14 950 décès de plus.

Des milliers de morts en plus, mais chez les personnes âgées qu’ils ont laissé crever en Ehpad et à qui ils ont a refusé des soins pour ne pas encombrer les hôpitaux qui étaient vides !

Les relevés de l’Insee nous enseignent que chez les moins de 65 ans, les fluctuations de la mortalité entre 2018, 2019 et 2020 révèlent une sous-mortalité chez les moins de 65 ans. On peut d’ailleurs considérer que cette sous-mortalité aurait également dû apparaître dans les classes d’âge de plus de 65 ans.
Mais le confinement et le refus de soins, ou simplement d’hydratation ont généré une surmortalité significative et importante dans ces classes d’âge, comme le prévoyait le professeur Perronne.

Moins de morts qu’en 2018 et 2019 chez les moins de 65 ans

Les chiffres communiqués par l’Insee révèlent que pour les moins de 65 ans il y a moins de morts qu’en 2018 et 2019 chez les femmes.
Pour les hommes, il y a moins de morts chez les moins de 50 ans qu’en 2018 et 2019, et un peu plus dans la tranche d’âge 50 ans -64 ans (632 de plus qu’en 2019 et 108 de plus qu’en 2018).

Selon l’Insee et ses données du 5 mai 2020, nous avons en nombre de décès au 20 avril :

Chez les femmes :
De 0 à 24 ans
2018 : 336
2019 : 328, soit 10 de moins qu’en 2018
2020 : 294, soit 39 de moins qu’en 2019 et 49 de moins qu’en 2018
De 25 à 49 ans
2018 : 1001
2019 : 1 022, soit 21 de plus qu’en 2018
2020 : 1 008, soit 14 de moins qu’en 2019 et 7 de plus qu’en 2018
De 50 à 64 ans
2018 : 3 321
2019 : 3 081, soit 240 de moins qu’en 2018
2020 : 3 468, soit 387 de moins qu’en 2019 et 147 de moins qu’en 2018
De 65 à 74 ans
2018 : 4 646
2019 : 4 666, soit 20 de plus qu’en 2018
2020 : 5 503, soit 837 de plus qu’en 2019 et 857 de plus qu’en 2018
De 75 à 84 ans
2018 : 8 752
2019 : 7 957, soit 795 de moins qu’en 2018
2020 : 10 110, soit 2 153 de plus qu’en 2019 et 1 358 de plus qu’en 2018
À partir de 85 ans
2018 : 30 170
2019 : 26 638, soit 3 352 de moins qu’en 2018
2020 : 34 477, soit 7 839 de plus qu’en 2019 et 4 307 de plus qu’en 2018

Chez les hommes :
De 0 à 24 ans
2018 : 527
2019 : 533 soit 6 de moins qu’en 2018
2020 : 407, soit 126 de moins qu’en 2019 et 120 de moins qu’en 2018
De 25 à 49 ans
2018 : 2 076
2019 : 1 973, soit 103 de moins qu’en 2018
2020 : 1 967, soit 6 de moins qu’en 2019 et 109 de moins qu’en 2018
De 50 à 64 ans
2018 : 6 478
2019 : 5 954, soit 524 de moins qu’en 2018
2020 : 6 586, soit 632 de plus qu’en 2019 et 108 de plus qu’en 2018
De 65 à 74 ans
2018 : 8 830
2019 : 8 408, soit 422 de moins qu’en 2018
2020 : 10 365, soit 1 957 de plus qu’en 2019 et 1 535 de plus qu’en 2018
De 75 à 84 ans
2018 : 11 265
2019 : 10 375, soit 890 de moins qu’en 2018
2020 : 13 783, soit 3 408 de plus qu’en 2019 et 2 518 de plus qu’en 2018
À partir de 85 ans
2018 : 17 470
2019 : 15 693, soit 1 747 de moins qu’en 2018
2020 : 21 369, soit 5 676 de plus qu’en 2019 et 3 899 de plus qu’en 2018

Pour lire la déclaration du professeur Perronne, cliquez sur « Des milliers de gens vont mourir faute de soins »

https://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/pr-perronne-des-dizaines-de-milliers-de-gens-vont-mourir-alors-qu-on-sait-que-l-hydroxychloroquine-marche-

Nous devons en savoir plus !

Comme nous ne cessons de le répéter depuis le mois de décembre 2019, il n’y avait pas plus de risques de mourir en hiver cette année que lors des hivers des autres années. Alors, comment expliquer cette augmentation importante de morts chez les plus de 65 ans ?

Pour répondre à cette question très précisément, il nous faudrait connaître, personne décédée par personne décédée et en plus de leur âge exact, ce qu’il en est au sujet :
⦁ D’éventuelles pathologies existantes avec traitement médicamenteux (rappelons que les plus de 65 ans sont gavés de médicaments chimiques, jusqu’à 28 par jours et que ces médicaments causent la mort de 20 000 personnes par an en France, selon les professeurs Bernard Debré et Philippe Even) ;
⦁ D’éventuels traitements médicamenteux non associé à des pathologies
⦁ De leur consommation d’alcool et de tabac
⦁ De leur situation vis-à-vis de la vaccination (les personnes décédées ont-elles été vaccinées contre la grippe à l’automne hiver 2019 ? 40 % des personnes décédées en Italie auraient été vaccinées)
⦁ Quels ont été les traitements thérapeutiques mis en œuvre pour traiter l’affection pulmonaire ?
⦁ Des sérologies diverses ont-elles été pratiquées (présence d’influenza, de bactéries, de virus divers) ?

Stupéfiante déclaration d’Olivier Véran : cela ne sert à rien de faire des tests !

Le ministre a reconnu que toute personne qui était atteinte d’un syndrome grippal (de la petite toux et fièvre à la pneumonie) était considérée comme porteuse du Covid-19, que cela ne servait à rien de le vérifier et que le traitement était le même pour tous !
Rappelons que ce type est médecin et ministre de la Santé et qu’il se prépare à nous imposer la vaccination, le puçage, comme au bon vieux temps du Reich !
(Vidéo diffusée sur FaceBook, nous avons égaré le lien, mais nous certifions les propos)

55 € pour tout médecin néonazi qui déclarera un cas de Covid-19 aux éborgneurs de Gilets jaunes !

La machine néonazie est en marche à plein régime ! Afin que les « brigades » sanitaires épaulées par les fonctionnaires éborgneurs puissent vous imposer le tatouage et l’isolement, et sans doute la vaccination, chaque médecin qui dénoncera un porteur de Covid-19, c’est-à-dire quelqu’un qui tousse ou qui a une petite fièvre, toucherait 55 € !
Néonazisme, quand tu nous tiens !

Répétons-le, il n’y a pas de pandémie et on ne risque pas plus sa vie cet hiver que les autres hivers, tous les chiffres alarmistes qui sont publiés sont faux, totalement faux et toutes les mesures qui sont prises au nom de ce Covid-19 pour prétendument nous protéger, sont criminelles.

Arriverons-nous à les stopper et à les mettre hors d’état de nuire ?
Arriverons-nous à les empêcher de s’asseoir sur nos droits fondamentaux d’être humain et sur nos libertés individuelles, dont celle d’aller et de venir où cela nous chante et quand cela nous chante ?
Arriverons-nous à leur interdire de nous imposer leurs dangereux vaccins et leur puçage de masse ?

Ils vont tour faire pour appliquer leurs politiques néonazies de santé en nous soumettre de force au puçage généralisé qui remplacera les tatouages des camps de la mort nazis, et à la vaccination chimique afin de nous affaiblir, de nous contrôler et de nous éliminer.

Stoppons-les ! Chassons-les, et qu’ils partent, loin, très vite !

Les citoyens américains manifestent les armes à la main pour s’opposer au confinement que rien ne justifie.

En France, allons-nous laisser la bande de néonazis qui nous dirige et leurs fonctionnaires éborgneurs nous imposer le puçage et la vaccination de masse ?

Pourquoi ce qui est possible au Québec et aux États-Unis ne le serait pas en France ?

Disons-leur « Non ! » Stoppons-les avant qu’il ne soit trop tard !

Résistons !

Pierre Lefevre

Avec l’aimable autorisation de Libre Consentement Éclairé

https://www.libre-consentement-eclaire.fr

image_pdfimage_print

11 Commentaires

  1. Il semble que dans les tranches d’ âge des femmes et des hommes, la plupart des moins et des plus soient erronés en regard des chiffres annoncés….

  2. Donc au final, juste une sorte de grippe saisonnière, un « chouïa » plus virulente mais qui doit juste son petit plus d’ampleur à 2/3 choses quand au léger surplus de décès :
    Euthanasie des vieux (ehpad par manques de soins & d’attention et rivotril pour les domiciliés at home)
    Refus et tris aux intubations, d’ailleurs quasi inutiles si le problème avait été réglé en amont à titre préventif (traitement raoult et autres qui aurait évité les carnages…)
    Bordel absolu du GVT totalement dépassé par les événements par manque de préparation, propagandes et intérêts communautaires; décisions aberrantes/arbitraires et pur foutage de gueule aux niveau des con-finés…

  3. des moutons humanistes chez nous ,bobos bisounours !etc !!!

    • Oui, c’est comme le nuage de Tchernobyl, les scientifiques français de l’époque, payés par lobby nucléaire et l’Etat, expliquaient que les nuages évitaient la France…

    • A quel stade d’infection étaient ces malades ? Qui veut tuer son chien dit qu’il a la rage.

  4. Oui CHER PIERRE? résistons et battons nous pour foutre ces assassins en prisons ou à l’échafaud, il y va de la survie de notre seul bien à nous les sans dents,la FRANCE.

  5. « chaque médecin qui dénoncera un porteur de Covid-19, c’est-à-dire quelqu’un qui tousse ou qui a une petite fièvre, toucherait 55 € ! »
    PLUS 2 EUROS par personne gravitant dans l’entourage du malade. 50 personnes et HOP, CENT euros dans la poche !
    Médecin va devenir un métier passionnant : laisser crever les gens chez eux et dénoncer les malades et potentiels contaminés !!!!

Les commentaires sont fermés.