Ehpad : nos anciens et leurs proches traités comme des délinquants !

Ci-joint, dans sa triste rigueur administrative, le plan « épidémie de Covid » qui fixe les règles qui s’appliquent aux résidents de l’Ehpad « Terre-Nègre » à Bordeaux. Oui, les personnes âgées ou malades doivent être protégées, mais elles vivent très difficilement ces contraintes. Les règles qui leur sont appliquées ont une rigueur carcérale.

Le confinement n’en finit pas. C’est comme une peine de prison dont on ne connaît pas la limite. Elle est plus ou moins dure, pour chacun d’entre nous. Être confiné dans sa résidence secondaire, au Cap Ferret, ce n’est pas la même chose que d’être enfermé dans 50 m2 en ville, avec des enfants… le pire c’est certainement ce que subissent les malades ou les personnes âgées dans les établissements spécialisés, les Ehpad, comme dans l’établissement de Korian    « Les Flots » ou Terre Nègre à Bordeaux.

À la peine que constitue le fait d’être loin de chez soi, cloué dans un lit, s’ajoute l’isolement. Bien sûr il y a le téléphone, et même les applications comme Facetime, Skipe ou Whatsap mais rien ne remplace la chaleur d’une visite. Or, sous prétexte de lutter contre la contagion, les visites sont strictement limitées. Avec des horaires quelquefois absurdes, absolument incompatibles avec la disponibilité de personnes de la famille qui travaillent. Ainsi, victimes par ricochet du coronavirus et de ceux qui gèrent les mesures prises par les autorités, beaucoup de nos concitoyens vivent des heures difficiles, cruelles…

Ayons une pensée pour eux. Pourquoi avoir imaginé ces règles punitives comme dans le système carcéral. Les résidents sont punis si leurs visiteurs se conduisent mal ! Nous devons interpeller nos autorités pour que soient assouplies ces règles qui font subir des heures bien difficiles à des personnes qui n’en ont, quelque fois, plus beaucoup à vivre.

François Jay

image_pdf
0
0

12 Commentaires

  1. De toutes façons les maisons de retraite, c’est l’horreur !
    Je sais de quoi je parle ! Si je racontais ce que ma maman a subi dans deux maisons de retraite on ne me croirait pas ! Alors aujourd’hui avec ces mesures coercitives je n’ose imaginer !

    • Racontez donc,Lolotte,la vérité doit être divulguée sur l,horrible condition de nos aînés à peine mieux traités que des bêtes.

  2. Ce ne sont pas les personnes qui résident dans les ehpad qui sont dangereuses mais ceux qui s’en occupent ou qui leur rendent visite. Ceux qui sont à montrer du doigt ce sont les autorités sanitaires qui ne permettent pas au personnel de ces établissements d’être testé et soigné. Les visiteurs devraient montrer patte blanche lorsqu’ils viennent voir leur famille.

  3. Il serait plus que temps de rappeler à ces personnels travaillant dans les Ehpad que les chambres de leurs résidents étant leur lieu de vie, elles sont donc considérées comme propriétés privées. Et donc que les familles ont le droit le plus strict d’y visiter leurs parents quand ils le souhaitent (d’autant plus qu’ils payent la peau du c…l pour ces mouroirs). Temps de rappeler aux directeurs qu’ils peuvent donc se voir coller des plaintes pour séquestrations.

  4. Pour y avoir travaillé, je peux vous dire que ces histoires de confinement arrangent bien la direction. Résidents cloîtrés, moins de déplacements, pas besoin d’ouvrir les salles à manger ( donc pas besoin de nettoyer après à, moins de visites impromptues donc moins d’YEUX pour compter le manque de personnel, les résidents sont plus dociles et prennent volontiers plus de médocs pour roupiller plus. Tout ça c’est autant de temps gagné, le temps c’est de l’argent, du personnel en moins c’est de l’argent en plus. Plus besoin de faire semblant d’offrir un semblant de vie ou d’animation, le covid a le dos TRES LARGE. Et aux familles qui se plaindraient, ben « vous voulez qu’il ou meure du coronavirus???? ». Les tarifs resteront aussi élevés qu’avant, frais de protocole sanitaire OBLIGE, ben ouais

  5. Les Ehpad, avec cette fausse pandémie (bien plus encore qu’avant), sont devenus de véritables prisons pour personnes âgées…

    • Oui, mais des prisons payantes !
      Non seulement les vieux sont considérés comme inutiles, mais ils doivent payer leur inutilité.
      Si l’on compare avec nos pauvres djihadistes qui ont besoin d’une salle de sport, d’une pièce pour s’accoupler avec bobonne(s), le tout payé par nos impôts, cherchez l’erreur

      • la france s’est karcherisée mais dans le sens inverse et c’est inquiétant.

Les commentaires sont fermés.