Élection US : Avec Biden, ce serait la renaissance de l’État islamique

Publié le 31 octobre 2020 - par - 12 commentaires - 2 209 vues
Traduire la page en :

Il ne faut pas l’oublier, l’État islamique, dit Daesh, dit ISIS, est né et a prospéré durant le mandat de Hussein Obama. Il a été détruit par Donald Trump. Il va renaître avec Joe Biden si jamais celui-ci est élu.
On reverra et on revivra les cérémonies d’égorgement, de têtes plantées sur des piquets de grilles, de barbus hilares et fiers d’exhiber des têtes décapitées et ensanglantées.
On reverra le spectacle d’hommes grillés sur du feu comme de la merguez.

L’islamisme (ou juste l’islam combattant) n’a jamais été aussi fort et aussi terrifiant que durant l’ère Hussein Obama. C’est une vérité.
C’est durant le règne d’Obama que les islamistes ont renversé et pris le pouvoir en Tunisie, en Libye, en Égypte et ailleurs.
C’est durant l’ère Obama que l’islamisme conquérant a pris son envol en Afrique. « Boko Haram » au Nigeria a lancé son insurrection armée en 2009, soit peu de temps après l’arrivée de Hussein Obama à la Maison-Blanche, et va répandre la terreur dans les États voisins (Cameroun, Tchad, Niger…).

Les combattants de l’État islamique, au Moyen-Orient ou ailleurs, partaient à l’assaut en criant « Allahu Akbar » et revenaient avec leur butin (les têtes décapitées) et les jeunes filles yazidies ou nigérianes en rendant grâce à Barak Obama.
« Barak Allah Fi Hussein Obama » (Traduction : Qu’Allah bénisse Hussein Obama), chantonnaient-ils.
Barack Hussein Obama a fait semblant de combattre l’État islamique en mettant en place une coalition militaire internationale. C’était le 8 août 2014. Cette « coalition » fantoche n’a pas empêché l’État islamique d’étendre son territoire et d’accentuer sa barbarie.
Fallait-il vraiment une coalition internationale pour combattre l’État islamique ?
Les USA ont combattu un État supposé être une puissance miliaire avec un arsenal de destruction massive et l’ont réduit en poussière en trois semaines. C’était l’Irak début 1991. Puis les États-Unis sont revenus à la charge et lui ont porté le coup de grâce en quelques jours seulement en 2003.

La guerre supposée être menée contre l’État islamique par la coalition internationale dirigée par Hussein Obama était bien un leurre. Obama était un support de l’État islamique.
Il faudra attendre l’arrivée de Donald Trump pour voir une réelle action menée contre l’État islamique.
C’est sous les ordres de Donald Trump que le calife terroriste autoproclamé du dit « État-islamique », Abu Bakr Al Baghdadi, a été pulvérisé.
Si Joe Robinette Biden accède à la Maison-Blanche, l’État islamique va ressusciter. Avec plus de sauvagerie.
Biden ne cache d’ailleurs pas son attachement à l’islam. Il souhaite que « la foi islamique soit davantage enseignée dans les écoles » des États-Unis. C’est ce qu’il a déclaré en intervenant le 20 juillet dernier devant le sommet islamique « Million Muslim Votes ».
Avec Biden à la présidence des USA, c’est le monde entier qui va être confiné. Dans la soumission à l’islam.

On portera tous des masques de la dhimmitude… et on sera inoculé du gène de la charia. Made in USA…

Messin’Issa

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Mathieu

Sans preuve pas question d y croire croyez vous que Trump ne met pas le monde en d’ange avec la Corée !! Il préfère ignorer l état islamique qui ont tué dieu sait combien dans les deux tour et les prisonnier assassiné par l état les islamiste il a préféré rappeler ses groupe piur je pas à devoir réfléchir à quoi faire trop facile d accuser Obama et beden tout à commencé avec Bush faut se le rappelle persuadé que l Iran avait la bombe atomique ça c est l excuse c était juste pour le pétrole et tout à commencé Trump est un danger et un dérange lui se vente qu’ il peu s installer dans la 5 ème rue et tirer sur qui il veux il serais réélus est il mieux sincèrement ! Le nombre d américain mort du covid grâce à lui don propre peuple alors piur moi si il y a vraiment un dangereux fou c et Trump

Fabiola FERRANTE

Deux fois : Mon Dieu !
Pour la photo : insoutenable ! Pauvres types ! Quelle cruauté !
Pour votre article : je ne savais pas que Biden aimait tant l’islam…

My God ! Merci de nous avoir avertis !
Mais que font ces connards de journalistes ? Pourquoi ils n’en parlent pas au lieu de passer des journées entières à déblatérer sur TRUMP ??

J’ai l’impression qu’après avoir touché le paradis des Trente Glorieuses, nous sommes en train de toucher le fond de l’ENFER avec nos idiots utiles : politiques et journalistes !
NOUS VIVONS L’ENFER MONDIALE !

Système

Quel que soit le vainqueur de l’élection, le populo américain continuera de trimer pour le grand Capital – exactement comme en GB ou en France…le fameux État « islamique » n’est là que pour distraire les gogos…

PHIPHI

Oui mais avoir la racaille afromuzz en plus, faut vraiment être lâche, intoxiqué ou maso pour faire ce choix, d’autant plus que les afromuzz serviront de garde chiourme mais vous êtes ” futé”, vous leur offrirez vos services

UltraLucide

Pour ma part je préfère vivre exploité par un sale capitaliste que de vivre dans un Goulag ou mourir découpé par un musulman. Chacun ses choix. Et chacun chez soi.

Lisianthus

C’est étrange, ces gens anti-capitalistes : c’est dans les pays capitalistes que l’on vit le mieux et qu’il y a le moins de pauvreté…

Adagiocrescendo

Je ne pense pas me tromper mais système veut dire les bougnoules ne sont que des instruments du système capitaliste mondial c’est pourtant simple a comprendre

Adagiocrescendo

Si tu n’accepte pas de donner la moitié de tes revenus à des fonds de pensions se trouvant au fin fond du monde et dont tu ignore même l’existence tu te feras égorger et à terme cela t’arriveras de toute manière

OCTAVE

Pourvu que ce mollasson de Biden ne soit pas élu président des USA.

ISWT

Avec des si on mettrait Paris en bouteille.

patphil

mais les ricains adorent ouvrir des bouteilles…. de champagne

ISWT

Ils ne sont pas les seuls..

Lire Aussi