Élections européennes : Macron va mordre la poussière

En choisissant de se livrer à des attaques furieuses contre le RN, Macron a-t-il seulement compris où il avait mis les pieds ? À l’évidence, non. Il écrase la campagne des LREM en débandade et se présente en militant en campagne. Mais il n’a jamais été le (piètre) président de tous les Français. Selon les dernières enquêtes d’opinion réalisées en vue des élections du 26 mai, la déconfiture de la liste LREM risque d’être retentissante. À la lecture des différents commentaires publiés dans la presse, comme dans les médias, il semble que le discours irrationnel et complotiste anti-RN de Macron, parfois véhément, souvent maladroit, à l’intention des électeurs qui n’ont aucune confiance dans ses phrases vides de sens, n’a pas convaincu.

Interrogés sur le flop annoncé du politicien médiocre, les médias expliquent que Macron a commis une réelle erreur d’appréciation, quant aux messages de l’identitarisme patriotique RN, en ne comprenant pas que les opposants à l’immigration de masse venue d’Afrique restent attachés à l’identité de la France. Macron peut ne pas vouloir le comprendre, mais cela ne signifie aucunement, pour l’immense majorité des Français, devoir se soumettre à son autoritarisme immigrationniste de l’Anti-France  et voter pour la liste LREM.

Malgré tous les sondages prédisant la défaite, Macron y croit encore et publie son affiche !

Depuis que la campagne électorale des européennes du 26 mai a commencé, la liste LREM est à la traîne dans les sondages. Malgré cela, les journaleux et commentateurs petits-bourgeois de BFM-Macron et LCI-pro-Macron ont fait le forcing pour masquer la tendance et mettre en avant les dérives morales selon eux des militants et des élus RN. Mais le moins que l’on puisse dire, malgré ces précieux médias-collabos, c’est que la victoire Loiseau semble bien compromise avec des intentions de votes de plus en plus incertaines.

Macron, distancé dans les sondages, pense qu’un rétablissement est « possible » dans la course des LREM en grande difficulté pour la campagne des élections européennes du 26 mai. « Tout est possible ! »

« Vous allez voir, la liste LREM est en marche », avec « mes affiches de Moi-Président » en campagne !

Macron croit avoir lancé sa campagne en faisant coller « mes affiches de Moi-Président » par-dessus les affiches de Loiseau déplumé. Macron avait déjà déconné avec un jeu vidéo aussi nul que sa politique !

Dern : « Macron se ridiculise avec un jeu vidéo aussi nul que sa politique. Encore une tentative LREM-fumeuse du gouvernement qui tente de faire « djeunss ». Il faut croire que le retentissant échec du passage du gouvernement sur la plateforme twitch ne leur a pas servi de leçon. Il était urgent de récidiver en faisant plus ringard, plus nul, plus prodigieux. Et on peut dire qu’ils ont été à la hauteur du challenge ! Quoi de mieux pour que le monde sache qu’on est un vieux niveau expert en ringardise que de pondre un jeu vidéo immonde et vide ! Car oui, pour « booster » la campagne électorale de Loiseau, déjà bien enlisée dans des petits scandales, les JAM (Jeunes avec Macron $$$) n’ont rien trouvé de plus nul que de produire un jeu vidéo dépeignant Loiseau allant affronter des insectes aux visages de Marine Le Pen, Jean- Luc Mélenchon et Donald Trump, pour récupérer les étoiles du drapeau européen. Non seulement le jeu n’a aucun aspect pédagogique, mais en plus ils trouvent le moyen de faire ressembler les adversaires politiques de Loiseau à de gros frelons.

« Quel est le message ? Produire un jeu $$$ pour faire un jeu ne sert à rien. Il est indispensable que le support serve à porter un message, avec de préférence un contenu plus subtil que « les méchants ne sont pas très gentils ». Cela ne peut fonctionner dans un jeu dont le but est politique. Ils ont confondu le support et le message » : Produire un jeu vidéo $$$ ne fait pas de Loiseau quelqu’un de « djeun » pour le vote des jeunes.

De la même manière que passer à la télé ne dit pas des LREM qu’ils sont intelligents !

« Les JAM (Jeunes (friqués) avec Macron) ont choisi un producteur allemand. On peut au moins leur laisser le souci de la cohérence : dans une démarche très européenne, le contrat de développement a échu à une société allemande, AdAsGame, qui aura tout de même pris deux mois pour accoucher de ce mort-né.

« On se demande combien d’argent gratuit de l’État aura servi à mettre au monde cette insulte au bon goût et au monde du jeu vidéo dans son ensemble, alors que les JAM refusent de divulguer toute information sur le sujet. Quand on se souvient du site de Ségolène qui avait coûté 41 860 euros, on a de quoi frémir !

« Il semble que Loiseau ait lancé une mode, puisque le Parti communiste français, jamais à court d’une trouvaille pour prouver son retard dans toutes les disciplines, a relancé sa propre création dans laquelle la candidate a pour mission : « écrabouiller des patrons », ce qui est littéralement le nom de son jeu !

« Quand Loiseau, tête de liste aux élections européennes, s’en prend à la gauche, le PCF s’attaque aux « véritables dangers qui détruisent l’Europe : les fachos, les financiers, les lobbyistes », précise le PCF.

« Au moins, ils « explosent » leurs ennemis et ne les remplacent pas par de grotesques insectes. En espérant que cela amène à une réflexion : quand ses idées plaisent au PCF (à 3 %), il est temps pour Loiseau de se poser sérieusement des questions. De grâce, laissez le monde du jeu vidéo hors de votre champ. Vous ne le comprenez pas, et cela vous dessert. » (Dern, article publié sur Dreuz)

Le Petit Loiseau, soutenu par personne, est opposé, dans la course aux élections européennes, à la majorité des listes, sauf aux listes islamistes. Selon un sondage non publié, les listes Loiseau-RN seraient au coude à coude. Aussi, le Petit Loiseau-Macron veut croire en ses chances. Il parle en dormant, comme dans ses rêves : « J’ai envie de gagner et vous allez voir on va créer des surprises. » Loiseau-Macron veut gagner !

Même pas en rêve ! Pauvre Petit Loiseau-Macron !

Jusqu’aux élections du 26 mai, le Petit Loiseau-Macron est face à l’indécision de nombreux électeurs et à la défiance des Français. Le Petit Loiseau-Macron a plombé le pays et refusé de faire les réformes très nécessaires de l’État socialiste dispendieux. Il n’a réalisé aucun changement, aucun changement réel, mais pourtant possible, dans la gestion de la crise sociale du racket fiscal, des impôts et des taxes absurdes, face à la contestation juste et très opportune des Gilets jaunes. Au lieu de cela, il se focalise sur le RN !

Macron, candidat d’En marche ! à l’élection européenne de 2019 ! Un remake !

Laurence Cossé raconte Macron 2017 : « Il croit en lui, depuis longtemps sans doute. Nombreux sont ceux qui ne croient pas qu’il ait la carrure de son ambition. Beaucoup ont du mal à le prendre au sérieux ! On le traite d’opportuniste. On le qualifie de novice, de petit coq sans expérience.

« On trouve qu’il lui manque la maturité indispensable à un chef d’État. On voit en lui un technocrate, un banquier, un suppôt de la finance. Les intellectuels de métier le regardent de haut. On dit : c’est un beau parleur, un manipulateur. On hausse les épaules : le présomptueux ! »

(Et en même temps, il ment : « Je ne suis pas socialiste ». On est sûr qu’il sera Hollande en pire et qu’il poursuivra les politiques socialistes immigrationnistes de l’Anti-France amorcées depuis cinq ans.)

« On le traite de candidat attrape-tout, de papier tue-mouche. Il est énervant. Il énerve. On cherche le loup. On attend le moment où Le Canard enchaîné va découvrir la banque étrangère où fructifient ses bonus acquis chez Rothschild. (Quand la réalité va-t-elle se déchaîner pour faire mordre la poussière à Macron ?)

Jour après jour, les Français, les Gilets jaunes » et tous les manifestants rejettent Macron !

Marc rapporte « les liens troubles de Macron avec l’oligarchie algérienne : dans son livre « le grand manipulateur », Marc Endeweld décrit les liens que Macron, aidé par Benalla, a tissés avec deux oligarques algériens, Ali Haddad et Issad Rebrab. Macron a mis les bouchées doubles pour soutenir le régime algérien à l’agonie. Le livre de Marc Endeweld sur les réseaux opaques de Macron avec de riches hommes d’affaires algériens fournit quelques clés d’explication de cette posture surprenante face à la crise algérienne.

« Des cadavres dans le placard ? Marc Endeweld explique ce soutien par les liens étroits que Macron a tissés avec les hommes d’affaires les plus influents du régime algérien. À savoir Ali Haddad, l’ex-patron des patrons et Issad Rebrab, l’homme le plus riche d’Algérie. Le premier aura été la tirelire du clan Bouteflika dont il a servi les pires turpitudes. Le second fut le principal homme d’affaires soutenu par l’ex-DRS, cette police politique qui fut, pendant un quart de siècle, la colonne vertébrale du système algérien.

« Plus grave, le profil des intermédiaires franco–algériens à l’œuvre dans ces relations suspectes, Benalla en tête, laissent entrevoir des arrangements que la morale politique réprouve avec le sentiment que les relations de Macron et l’Algérie dissimulent quelques cadavres dans les placards.

« L’échappée belle vers Alger ! Au cœur de la campagne présidentielle, Macron se rend à Alger, les 13 et 14 février 2017, quand le candidat d’En Marche était dans une situation financière très périlleuse. « L’argent manquait terriblement pour poursuivre sa campagne, le budget était très entamé ». Reçu comme un chef d’État par le pouvoir algérien qui misait sur son élection, Macron sera impressionné par Ramtane Lamamra, ministre alors des Affaires étrangères, et Abdeslam Bouchouareb, ex-ministre de l’Industrie et propriétaire d’un bel appartement à Paris, dont la réputation affairiste n’est plus à faire. Depuis, les deux hommes sont consultés régulièrement par l’Élysée. On sait que durant le même voyage, Macron qualifia la colonisation, dans une interview à la chaîne de télévision Echorouk News, de « crime contre l’humanité ». Une telle audace fut payante auprès des dirigeants algériens qui virent en Macron un interlocuteur privilégié. Plusieurs rencontres discrètes  furent organisées. L’avocat Mignard et l’homme d’affaires Touazi avaient préparé le voyage. Benalla était de l’expédition. Borloo et Yasmina Benguigui avaient mis leurs carnets d’adresses au service de Macron.

« De là à imaginer des sources de financement dans la campagne présidentielle de Macron, il y a un pas que plusieurs sources à Alger franchissent en privé, mais sans preuves et au sein d’un microcosme où courent les rumeurs les plus folles. Ali Haddad et Issad Rebrab ont été placés, ces dernières semaines, en détention par le pouvoir militaire algérien. Qu’ils soient l’un et l’autre des amis de Macron n’arrange pas leurs affaires. Le chef d’État-Major, Gaïd Salah, au mieux avec les Russes et apprécié par les Américains, entretient des relations très tendues avec la France. D’où cette interrogation : leurs bonnes relations avec Macron n’ont-elles pas aggravé leur situation ? Depuis, la diplomatie française est bien silencieuse et Macron a renoncé à commenter la situation algérienne par ses tweets. Shérazade sur mondafrique.com abonde dans le même sens : « Ali Haddad et Issad Rebrab ont-ils financé la campagne présidentielle de Macron ? »

« L’avertissement du pouvoir militaire algérien aurait-il été entendu ? » (Rien n’est moins sûr !).

Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
0
0

22 Commentaires

  1. Les paragraphes sur les jeux vidéo lancés à des fins de propagande me rappellent cette vieille histoire.
    Un patron fait un sondage dans son entreprise pour savoir quels journaux lisent ses employés. A sa grande surprise, le vieil ouvrier communiste ne lit pas « l’Humanité » mais « Echo de la mode ». En effet, toutes les semaines il y trouve un patron à découper….

  2. Les sondages truqués annoncent la victoire massive du RN afin que les patriotes ne se donnent même pas la peine d’aller voter, et donc que le RN perde…

  3. L’attitude autoritaire de Macron est à vomir.
    J’espère de tout cœur que le RN va le battre.
    Mais restons prudents, n’est ce pas 1strategie des médias pro Macron de gonfler artificiellement le score du RN pour agir le spectre du « front ripoublicain » ?
    Faut surtout aller voter pour battre ce staliniste qui veut faire taire ses opposants par une censure systématique : TV, internet, journaux

    Exemple sur youtube : russia today avec bandeau indiquant financement par gvt russe.
    Mais rien pour la BBC…

  4. Je l espére et fais tout pour mais vous connaissez le proverbe : « il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué », er bien que pas superstitieuse, je n’aime pas crier victoire trop vire..Ils sont tellement retors et pourris et à un moment donné les urnes ne sont plus surveiller …de plus l abstention va étre énorme..
    Vous quu seraient assesseurs ou délégués, soyez trés vigilants..Je serai assesseur et ferai trés attention

  5. Les prisonniers vont pouvoir voter et il paraît que les urnes seront transportées dans des coffres au ministère de la justice pour le dépouillement. Autant dire que toutes les voix seront portées à la liste de moncon laideoubet va y veiller. Malheureusement ce ne sera pas le seul maguouillage.

  6. Il devrait dans un 1er temps mordre la poussière électoralement puis plus tard physiquement (la meilleure solution (finale) possible)

    • Ne pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué.. car le niveau de connerie des français est abyssal et rien n’est encore joué. Jamais !

      • J’ ai écrit la même chose que vous mais mon commentaire a été rejeté !
        Je confirme le niveau stratosphérique de crétinisme de beaucoup de Français

  7. Macron qui ce prenait pour un roi va finir comme un vulgaire saltimbanque.

  8. Qui paye les déplacements des ministres et de Macron à travers toute la France?
    Les temps de parole sont ils vraiment comptés?
    Et s’il perd, il y aura un grand remaniement…cela coûtera très cher en primes de sorties, d’indemnités de chômage et retraites!
    Nous pourrions faire beaucoup de choses dans nos communes avec cet argent!!

  9. j’ai entendu sur bfmtv que 46% des francais irait voter,soit +6% que prévu ( donc abstention n’est plus a 60 mais de 54%) et ces journalistes ne sont pas trop heureux de ces +6 % de votes car ils n’iront certainement pas macron,d’ou l’ecart qui va se creuser entre le RN et LAREM,Ca sent l’apocalypse a l’Elysée et sur plateau bfm/cnews.

  10. espérons
    quoique l’affaire aurait été plus simple sans philippot ( 1% zéro député) asselineau ( 1% zéro député) la ligneclaire (0,1% zéro député) dupont aignant (4% zéro député) et autres
    l’affaire aurait été plus simple si plus d’un « insoumis » avait déclaré qu’il voterait bardella etc

  11. Proverbe Gaulois réfractaire, voire très réfractaire, de circonstance:
    « Tout est bon dans le cochon. Tout est con dans le Macron et le Mélanchon. »
    Votez correctement aux européennes contre la « rennaissance » du despotisme, contre La Répression En Marche LREM, contre La France Islamique LFI. Votez RN. Chatiez les félons Macron et Mélanchon dans les urnes. Autrefois, les traitres se prenaient douze balles. Maintenant, ils reçoivent les félicitations (et des cadeaux) de Bruxelles, des pays pétroliers, de la finance, etc. Frexit et remigration!

    • Vous oubliez hamon le Con.
      Qui dit que nick conrad c’est du Gainsbourg…
      Le socialisme est vraiment une grave maladie mentale, incurable si elle est contractée dans la jeunesse !

  12. Il a oublié qu’il était président et s’est comporté en chef de parti, ce qui est sans précédents sous LA V*… Il devra en tirer les conclusions.

    • Ce tyran va même pas se retirer s’il perd. Il va s’accrocher comme une sangsue.
      Et continuer sa politique mortifère.

      • Ceci étant il fera comme ses prédécesseurs qui ont perdu et n’ont pas cru devoir partir;c’est ainsi que Mitterrand inventa la cohabitation.

  13. Qu’il morde la poussière, en effet et toute sa clique d’imposteurs! Chez moi aussi, c’est un souhait des plus ardent.

  14. le président de rien du tout et l’oiseau (de mauvais augure) de la gauche aux fientes gigantesques

  15. il va mordre la poussiere et bouffer son slip ! aprés sa cinglante défaite que macron va récolter au soir du 26 mai dés lundi matin du 27 il ne lui restera plus qu’a faire comme francois hollande…..que des commemorations et inaugurations dégustations,kermesses foire aux vins !! et ceci jusqu’en 2022.

Les commentaires sont fermés.