Elections : les patriotes progressent dans toute l’Europe

 

Aujourd’hui, 15 mars, les Néerlandais sont appelés à élire leur premier ministre.

Geert Wilders, leader du Parti de la liberté et leader, aussi, d’une grande majorité du peuple qui en a plein le dos de l’Europe et de ces immigrés musulmans qui envahissent le pays.

Depuis des années, il ne s’encombre pas de langue de bois. Il dit sans détour qu’il veut supprimer les mosquées, interdire le coran, l’immigration musulmane, rendre les Pays-Bas aux Néerlandais. C’est un antimusulman convaincu et l’Europe aurait bien besoin de 27 représentants comme lui et comme Marine, en France, ou Pegida en Allemagne, pour assainir l’air devenu irrespirable sur le vieux continent.

Pourtant, une récente étude menée dans dix pays européens révèle qu’une grande majorité de personnes interrogées (55% en moyenne) souhaite la suspension de l’immigration en provenance des pays à majorité musulmane.

« Les pays les plus hostiles aux immigrés en provenance de pays à majorité musulmane sont la Pologne (71%), l’Autriche (65%), la Hongrie et la Belgique (64%), et la France (61%).
Si l’on excepte la Pologne, ces pays ont été au centre de la crise migratoire ou ont vécu des attaques terroristes ces dernières années. » (RT.France)

Mais les politiciens ne l’entendent pas de cette oreille. Ils restent sourds aux appels excédés de leurs compatriotes.

Excédés et pour cause. Hier, précisément, la Cour de justice européenne devait se prononcer sur le port du voile au travail, dans deux affaires initiées par des musulmanes en France et en Belgique. Au motif que les employeurs interdisent le voile pendant les heures de travail.

Nous entendions, mardi, l’avocate française d’une plaignante qui était convaincue que la CUEJ ne pouvait pas aller à l’encontre du vœu de sa cliente. Elle a donné des arguments qui tendent à lui donner raison.

Quelle décision l’emportera ? Le droit d’adhérer à une religion et de le manifester ou la liberté d’entreprise et la neutralité dans l’entreprise ? A l’heure où nous publions cet article, la réponse n’a pas été communiquée. Et, même si vous nous trouvez pessimistes, nous sommes pratiquement certains que la décision tranchera – encore – en leur faveur. Comme pour le burqini, le voile à l’école, la burqa et autres prières dans les rues.

Force est de constater que, petit à petit, ces gens-là bouffent notre espace vital. Ils sont si bien chez eux, chez nous, qu’ils traduisent en justice ceux qui ne les laissent pas vivre « comme là-bas ». La faute à qui ? Bien entendu, à tous ces gens qui décident pour nous en ne tenant compte, uniquement, que de leur intérêt personnel.

Et il se trouve qu’hier, demain et, encore, dans quelques mois, des élections majeures vont désigner qui, un président, un chancelier ou un premier ministre dont les voix musulmanes revêtent une importance maximale pour leur maintien au pouvoir. C’est le cas des Pays-Bas, aujourd’hui. Ce sera, pour nous, dans quelques jours. L’Allemagne viendra un peu plus tard.

Quel que soit le pays d’Europe où l’on se tourne, nous retrouvons les mêmes politico-pourris pro islamistes qui n’hésitent pas à condamner les non-musulmans à vivre, par force, selon leur charia, leurs voiles, leurs muezzins, leurs mosquées et leurs youyous.

Ce qui prouve que ces gens-là n’ont jamais su et ne seront jamais capables de s’intégrer aux us et coutumes européens.

Mais, alors, ils veulent quoi, ces musulmans ? Est-ce que ces millions de Turcs, ces millions de Nord-Africains et, aussi, ces millions de ceux d’Afrique subsaharienne qui vivent en Europe sont incités par leurs chefs religieux à transformer notre continent chrétien en continent islamique ?

Sans aucun doute possible, nous pouvons répondre par l’affirmative à cette question.

Et la preuve la plus flagrante, on la trouve en Espagne.

Dans l’étude à laquelle nous faisons référence plus haut, il est précisé que ce pays est plus favorable au flux de population musulmane avec l’Italie et le Royaume-Uni.

C’est vrai que les Espagnols sont plus à gauche qu’ils ne le seront jamais à droite. La faute au Caudillo, certainement. Mais ils ont un passé très douloureux avec les Arabes, aussi. Cependant, ils semblent avoir oublié que ceux-là ont envahi leur pays pendant plus de sept siècles et qu’ils ont bien l’intention de le reconquérir.

Ils ont pu voir, récemment, placardées sur les murs, dans les rues de Barcelone, des affiches incitant les musulmans à épouser des jeunes filles espagnoles, juives ou chrétiennes « pour renforcer la communauté musulmane par les enfants qui en naîtront ».

Et le contenu de ces affiches ne manque pas d’humour. Ecrit en langue espagnole, elles disent :

« Il est permis et encouragé pour un musulman de se marier avec une femme honnête et chaste qui appartient aux gens du Livre (La Bible, la Thora).
Elles sont toujours aptes au mariage bien qu’elles déforment et altèrent la tradition.
Frère, engage-toi avec une Espagnole, enseigne lui que l’Islam est la véritable religion.
Encourage l’association à l’origine de la campagne d’affichage. Elle assure que cela ne contrevient pas à la loi islamique étant donné que les enfants qui naîtront de cette union suivront l’islam, ce qui renforcera la communauté ».

Tout un programme. Mais ce n’est pas tout.

Si « le Bario chino » existe à Barcelone, les quartiers entièrement musulmans existent, aussi, un peu partout en Espagne qui n’ont rien à envier à nos cités. Un journal espagnol, rapporte que des groupes très actifs prônent la reconquête de l’Espagne qu’ils appellent, eux, El Andalous.

Ils indiquent, aux nouveaux arrivants immigrés, « aux frères qui reviennent chez eux », les quartiers musulmans dans lesquels ils peuvent s’installer, sans crainte des institutions qui les laisseront vivre selon la charia. Ainsi, ils pourront s’intégrer à la population dans l’attente de la phase finale : « Nous revendiquons notre droit au retour. L’Espagne est notre maison. Nous sommes chez nous ».
https://www.facebook.com/AlAndalusRestaurada/posts/654932264678438:0

Il faut rester éveillé. Ce n’est pas un fantasme, un mauvais rêve, c’est la réalité. Une réalité que nos politiciens, tous ceux qui nous dirigent, refusent de voir. A trop regarder leur nombril, ils n’ont pas vu qu’ils ont encouragé le ver à s’installer dans le fruit. Et il est bien là. Il attend son heure.

Danièle Lopez

image_pdf
0
0

11 Commentaires

  1. La reine mère donne son feu vert pour le brexit. C’est le coup d’envoi et rien ne peut l’arrêter maintenant.
    http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/la-grande-bretagne-et-l-ue/royaume-uni-la-reine-elizabeth-ii-donne-son-assentiment-a-la-loi-autorisant-le-declenchement-du-brexit_2099769.html
    Bien que sa majesté touche des millions d’euros de subventions de l’UE pour ses terres, ça n’a pas trainé ! On ferait bien de se dépêcher de faire pareil car apparemment les anglais ont l’air pressé d’en sortir.
    http://reinformation.tv/euro-explosion-sage-conseil-allemand-conseillers-economiques-peter-bofinger-dolhein-51384-2/

  2. Jacques Bainville disait que le suffrage universel est conservateur. Le vote des Pays Bas le prouve encore. Le salut ne peut donc venir des urnes. Il viendra d’une catastrophe économique, sanitaire ou même extérieure.
    L’exemple de De Gaulle le prouve: sans l’Algérie et l’aveuglement des PNs et de l’Armée en mai 1958 sur ce supposé sauveur, jamais il ne serait revenu au pouvoir par les urnes. Son RPF mis en sommeil n’a jamais fait des scores supérieurs à ceux du FN. Le Général rongeait son frein à Colombey et la bien-pensance le traitait de « fachiste ». Il a fallu l’opération « Resurrection » pour qu’il revienne au pouvoir, et seulement après, fasse entériner son putsch par les urnes.
    Marine hier a déclaré que la préoccupation majeure des Français était le chômage ! Non ! C’est l’invasion !

    • Quand le suffrage l’est universel… sauf que, là, on nous a même volé le suffrage ! Mais ce n’est pas nouveau. Sous de Gaulle, les Français d’Algérie n’ont pas eu le droit de s’exprimer lors du referendum qui devait sceller leur destin. Il ne reste plus à la France, que son nom. Pour le reste elle a disparu et continue de se noyer dans l’invasion arabo-africano-musulmane.

      Je ne m’étonne plus d’entendre des tas de gens qui refusent d’aller voter. Et ça fait leur affaire à tous ces voleurs !

      • Et oui DANIELLE ça fait leur affaire a TOUS CES VOLEURS.
        Mais tous ces gens qui refusent d’aller voter se font complices de leur enfoncement dans le malheur.
        Comprendre qu’il faille voter au maximum contre ces voleurs « st encore le seul moyen de sauver les  » meubles « 

  3. C’est « bien gentil » toutes ces analyses…
    Mais ouvrons les yeux ! Le « bon peuple » en redemande, accepte tout, avale tout. Il en mangerait sa propre merde le « bon peuple »… Il n’y a qu’à regarder et écouter… Les imigrationistes-mondialistes-apatrides pavanent et le « bon peuple » applaudit…

    Il y a des moments comme ça où je désespère, je n’en peux plus, je hurle de rage et d’impuissance devant la bêtise.
    L’Europe est gangrenée, la France aussi mais dans quel pourcentage ?
    Réponse bientôt…

    • Amis GAULOIS,DANIELE et leur semblable……..Même si il m’arrive de  » déprimer  » aussi,tout comme vous,je me ressaisi,et au fond ne lâche pas prise !
      Notre seule  » arme  » du moment c’est le vote,alors n’hésitons pas nous en servir
      COURAGE !!!

  4. On assiste juste à la mise s en place du plan d’invasion concocté par l’ONU , info qui aurait dû amener les peuples enfarinés à sortir manifester ! Les intérêts des grands groupes sont derrière !

  5. Ce soir le PVV de Geert Wilders progresse, à défaut de gagner. Quand les islamistes auront égorgé quelques bobos néerlandais-es bêlant-es adorant le vivre ensemble et la mixité, ce patriote aura peut être ses chances!

Les commentaires sont fermés.