Elégie à la dame Brigitte

Ri7Brigitte Bré Bayle 1  001Etait-il vraiment besoin de vous connaître, Madame,

Pour goûter le charme subtil de votre douce élégance ?

Je ne sais et qu’importe, maintenant que l’éternité vous réclame.

Impression volée secrètement un soir d’autrefois,

Vous m’êtes aujourd’hui un portrait inachevé et d’autant plus subtil.

Je l’avoue, désormais que vous quittez l’ici-bas,

Votre allure d’un autre âge encombra, ce soir où je vous découvrais,

Mon esprit de naïves aventures romanesques…

Car vous étiez propice aux cœurs imaginaires.

Las, le présent de mes divagations ne vous concerne plus.

Veuillez donc me pardonner l’audace de ces lignes instinctives.

Elles ne servent qu’un but : me souvenir de vous.

Charles Demassieux

image_pdfimage_print