1

Élève tabassé, prof jetée à terre : train-train à l’Educ’Nat’

Mardi dernier, 16h30, lycée Edouard-Branly dans le 5e arrondissement de Lyon…

Un « lycéen » de 17 ans s’introduit dans une classe qui n’est pas la sienne et roue de coups un des élèves. L’enseignante tente courageusement de s’interposer. Mal lui en prend : l’agresseur la projette au sol, sans ménagement.

Notons qu’aucun des élèves de la classe n’est intervenu pour porter secours à leur camarade agressé.

Lequel, violemment frappé au visage, a obtenu 21 jours d’ITT. L’enseignante, quant à elle, n’a pas été blessée dans sa chute.

Interpellé et placé en garde à vue deux jours après les faits, le « lycéen » de 17 ans – dont on ne saura pas le nom – a reconnu les faits. Il a expliqué aux enquêteurs qu’il avait « répondu à une provocation » de sa victime, sans doute un petit blanc qui n’avait pas assez vite baissé les yeux en croisant son futur agresseur dans un couloir…

Il a été présenté ce vendredi au parquet pour mineurs en vue d’une mise en examen pour violences volontaires aggravées. Il risque très gros : ça pourrait aller jusqu’à un rappel à la loi… Le sauvageon en tremble déjà.

***

Ces faits rappellent ceux – beaucoup plus médiatisés car filmés – qui se sont déroulés il y a une dizaine de jours dans un lycée professionnel de Combs-la-Ville en Seine-et-Marne. La ville même où, début avril, dans leur propre domicile, les époux Tapie se sont salement fait rappeler à la réalité :

 

Une enseignante de l’établissement avait alors été violemment projetée à terre par un élève qui tentait de quitter la classe. L’agresseur, Yassine B., âgé de 18 ans, avait écopé de 5 mois de prison avec sursis.

L’agresseur est arabe et l’enseignante est noire. Avant de la projeter à terre, le « lycéen » lui a lancé :

« Wallah, écarte-toi de ma route ! Eh, le Coran ! Poussez-vous, « Madame » ! »

Référence explicite de l’agresseur au Coran avant son passage à l’acte… Rappelons que pour les Arabes, les nègres ne sont pas des êtres humains mais du simple bétail

***

Certains de nos lecteurs se souviendront sans doute de l’agression subie par une enseignante du lycée Lavoisier de Porcheville en 2006, agression rendue célèbre par la vidéo ci-dessous, sur une chanson désopilante des Fatals Picards, vidéo qu’on doit à Xavier Merlin, un militant identitaire exemplaire disparu il y a quelques mois, et dont je salue ici la mémoire. L’agression avait été complaisamment filmée par un comparse de l’agresseur (vers 2:53)…

***

Henri Dubost

In girum imus nocte ecce et consumimur igni