Elèves, dénoncez papa et maman et vous aurez des bons points !

« Une fiche invitant à signaler les « propos inacceptables » des élèves sur le Covid agace les profs », a titré récemment l’Obs au sujet de ce qui s’apparente à une invitation ferme à dénoncer l’opinion des uns et des autres. Étant entendu qu’une opinion non conforme est de plus en plus délictuelle en France. En d’autres termes, la pensée « déviante » – comprenez : antigouvernementale – sera traquée jusque sur les bancs de l’école.

Dans la lignée de la loi Avia, qui vient d’être votée au moment même où les Français sortent d’une léthargie causée par deux mois de confinement – et de ce fait incapables de réagir comme il se doit à une loi qui aura des conséquences dramatiques sur leurs libertés –, cette fiche signalétique, éditée sur la plateforme Eduscol par le ministère de l’Éducation nationale et à destination des enseignants, enfonce un peu plus le clou, tout en enrobant ses intentions de pédagogie hypocrite : « Écouter la parole des élèves en retour de confinement COVID-19 », annonce-t-elle d’emblée quand il s’agit en fait de recenser toute parole dissidente.

Mieux encore, la fiche en question se propose de rééduquer les petites têtes divergentes. Petites têtes qui, une fois reformatées, pourront remettre sur le droit chemin des parents qui auraient inculqué de mauvaises pensées à leurs chérubins, voire les dénoncer aux autorités si ces derniers persévéraient dans l’erreur, laquelle, comme chacun sait, est humaine mais devient diabolique si on insiste ! Ou comment l’inquisition républicaine se met en place, avec une saveur stalino-hitlérienne toute particulière…

Donc, si un enfant se transforme en graine de complotiste en tenant « des propos manifestement inacceptables », « la référence à l’autorité de l’État pour permettre la protection de chaque citoyen doit alors être évoquée, sans entrer en discussion polémique. Les parents seront alertés et reçus par l’enseignant, le cas échéant accompagné d’un collègue, et la situation rapportée aux autorités de l’école ». En gros, l’État est grand et qui vous savez est son prophète. Gare aux mécréants, il pourrait leur en cuire !

De telles recommandations – qui fleurent bon le totalitarisme idéologique – ont fait grogner à juste titre des enseignants – même si je sais par ailleurs que ceux-là se livrent, pour la plupart, à la propagande mondialiste la plus éhontée dans leurs classes !

Mais le meilleur reste à venir : Francette Popineau, secrétaire générale du Snuipp-FSU, a décelé que la formulation utilisée dans ladite fiche ressemblait étrangement à celle employée dans une autre fiche pédagogique datant de 2015 et qui concernait les attentats de Charlie Hebdo, Montrouge et l’Hyper Casher.

Autrement dit, si j’ai bien compris – avec l’esprit tordu qui me caractérise bien entendu ! –, remettre en cause la gestion gouvernementale de l’épidémie de Covid-19 ce serait comme applaudir à des attentats islamiques… ?

De son côté, le ministère de l’Éducation nationale, joint par l’Obs, définit les fameux propos inacceptables ainsi : « refus des gestes barrières et le souhait de s’en affranchir, […] indifférence à la situation, un mépris des deuils, ou [des enfants et adolescents] relayant des théories complotistes. »
Sachant que le complotisme c’est douter de la toute-puissance macroniste en suggérant par exemple que le professeur Raoult n’est pas totalement incompétent en matière d’infectiologie ; que la gestion des masques fut une preuve de plus de l’incompétence et du mépris du pouvoir en place ; que, enfin, le confinement jacobiniste – traitant de la même manière les campagnes que les grandes villes – aura des conséquences psychologiques autrement plus graves sur les élèves que les opinions de leurs parents, etc.

Chomsky a écrit que « la propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures ». Et la propagande commence souvent sur les bancs de l’école…

(https://duckduckgo.com/?t=ffab&q=%C2%AB+Une+fiche+invitant+%C3%A0+signaler+les+%E2%80%9Cpropos+inacceptables%E2%80%9D+des+%C3%A9l%C3%A8ves+sur+le+Covid+agace+les+profs+%C2%BB%2C&atb=v216-1&ia=web)

Charles Demassieux

image_pdf
0
0

19 Commentaires

  1. Qui dirigeait l’URSS? répse : les juifs
    Qui dirige la France? répse : Macron-Rothschild
    TOUT EST DIT
    Les juifs vont encore chouiner avec leur totem l’hoocauste

    Clergé : les juifs et les franc-mac
    Noblesse : la bourgeoisie de droite comme de gauche et les immigrés
    Tiers-Etat : les sans-dents blancs, hétérosexuel, soucieux du patrimoine culturel chrétien

    • Les antisémites de votre espèce me font vraiment vomir.
      – ce ne sont pas les juifs qui ont tué à Charlie Hebdo, ni au Bataclan, ni à Nice, ni à l’hyper casher, ni tout le reste,
      – ce ne sont pas les juifs qui ont tué les Arméniens, les Kurdes, les minorités chrétiennes en Orient.
      – Ce ne sont pas les juifs qui ont créé Al Kaïda, Al Nostra, Daesh ou Boko Aram.
      Ce ne sont pas les juifs qui prêchent la haine des chrétiens et des israélites dans les mosquées.
      Ce ne sont pas les juifs qui emmerdent tous les peuples d’Europe avec la nourriture halal, le voile islamique et la séparation des hommes et des femmes dans les piscines, les hopitaux, etc.
      Ce ne sont pas les juifs qui frappent leurs femmes et les font sortir avec des sacs poubelles sur la tête.
      etc, etc, etc…

  2. Est ce que les « parents » vont continuer d’accepter cette dictature hitlérienne ? En attendant de tuer les enfants voilà ce qu’ils ont trouvé .
    Même réaction que REMS ci-dessous !

  3. Comment on appelait les délateurs ,dénonciateurs sous le gouvernement de Vichy ?
    En résumé ,c’est donc bien ce qu’est ce gouvernement ? non?
    Conclusion , les heures sombres sont de retour !

    • Comme dans toutes les dictatures, la délation pour le régime est encouragée. Cette dictature (mondiale) sera la plus dure, la plus nuisible, exterminatrice, car disposant de tous les moyens technologiques pour asservir les populations. Et les moutons lâches, malhonnêtes, croyant tirer profit de leurs délations normalisées par le gouvernement, normalisées par la propagande, participeront à ce système de délation pour le compte de leurs maîtres.

  4. J’adorerai me faire interviewer par un prof suite à délation…….Je pense qu’il ne me convoquerait pas une deuxième fois !

  5. Gageons qu’en cette période de ramadan les petits muz bénéficieront de la bienveillance de profs gauchiasses.

  6. Que les enseignants n’oublient pas qu’ils sont aussi parents pour une grande partie d’entre eux et que leurs enfants risquent d’aller cafter à leurs collègues ce qui se dit ou se passe chez eux .
    Ce sont eux qui doivent s’élever contre cette loi de mafieux car ils seront doublement muselés ,dans leur intimité familiale et dans leurs cours.
    Les conversations de type « il fait beau ,il va pleuvoir ,je préfère les lentilles aux haricots  » c’est très enrichissant mais il ne faut pas en abuser.

  7. La dénonciation des parents par les enfants a été érigée en dogme par STALINE: dans un village d’URSS vivait une petite crapule nommée PAVEL MOROZOV qui dénonça toute sa famille et les envoya au GOULAG ; sa photo ornait les murs de toutes les écoles, des foyers de la jeunesse , on lui éleva des statues;il était cité en exemple dans les écoles : nous y sommes !

    • sauf que nous les tyrans que l’on a, ils ont été élu par le peuple ….

  8. Oui mais grâce au camp du bien, les horribles populistes des zheures-les-plus-zombres ne passeront pas. Les élèves ne parleront pas l’allemand mais l’arabe, les récalcitrants seront arrêtés par les vopos. Pensez printemps arabe.

  9. Fabrication en série de collaborateurs dénonciateurs serviles pour leur futur maîtres muz.

  10. bonjour , mais qu’est-ce- sais cette nouvelle loi ? encore une connerie sortie de la bouche d’une cannibale ? et bien la France vole de plus en plus bas , nos grands-parents et parents se sont battus pour que nous soyons libres et des connards veulent nous priver de notre liberté ? j’ose espéré que les Français vont enfin se bouger leurs c..s , car maintenant c’est de plus en plus grave , ce gouvernement fait vraiment n’importe quoi

  11. Mais c’est le but ! J’attends la suite avec Mouloud « J’ai envoyé les parents de Patrick en prison. Ils ne chantaient pas l’appel à la prière assez fort. »

  12. quand on vous disait que les pires heures de notre histoire etc.
    la dénonciation par les enfants, signe des régimes fachistes, nazis, communistes et donc maintenant macroniste
    la france (la leur) dans le peloton de tête

  13. Bref, la formation des Gardes Rouges se met en place. Bêleoubête vide les prisons pour faire de la place pour les dissidents. La Terreur n’est plus très loin…

  14. dire que cette liberté dérive progressivement depuis la loi Pleven de 1972….à l’époque j’étais trop jeune.
    on est maintenant dans un dictature de moins en moins soft avec la disparition de la liberté d’expression .

  15. Le coup de la substance vénéneuse interdite de prescription, ils comptent de toute évidence le faire disparaitre sous la cacophonie des masques, érigée en principal reproche… Le vaccin que nous ne serions pas les premiers à pouvoir nous faire administrer, pour nous le faire réclamer, etc … Les plages, réouvertes oui, mais pas toutes, trop de libertés d’un coup, c’est sans doute dangereux !

Les commentaires sont fermés.