Elisabeth Levy, après avoir viré Renaud Camus, va-t-elle jeter Finkielkraut ?

En 2017, Elisabeth Levy et Alain Finkielkraut se démarquaient de Renaud Camus, auteur et coupable de deux tweets qui ont été jugés comme ayant dépassé la mesure, notamment celui-ci : « Le génocide des juifs était sans doute plus criminel mais paraît tout de même un peu petit bras auprès du remplacisme global ».

Comme l’expliquait la patronne de « Causeur », le philosophe avait déjà pardonné par le passé plusieurs frasques de son ami, notamment sur les migrants.

Donc, sur l’Occupation, sur les migrants, la Résistance, le Génocide, sur l’invasion, le professeur Finkielkraut se donnait le droit de faire la leçon à Renaud Camus. Il s’étaient déjà permis, en 2012, de lui reprocher son soutien à Marine Le Pen pour la présidentielle 2012.

Donc, le bougre se voyait excommunié, et Finkielkraut comme Elisabeth annonçaient leur rupture avec Renaud Camus. Dans un autre registre, Paul Le Poulpe avait, lui aussi, défendu la liberté d’expression de l’écrivain.

Les arguments de Finkie, et son ton donneur de leçons, avaient fort irrité Christine Tasin, qui avait à son tour effectué quelques mises au point.

https://ripostelaique.com/elisabeth-levy-et-finkielkraut-ridicules-donneurs-de-lecons-a-renaud-camus.html

https://ripostelaique.com/et-pourquoi-renaud-camus-ne-pourrait-il-pas-comparer-le-grand-remplacement-au-genocide-juif.html

Ce dernier, dans son style inimitable, leur répondait amicalement, tout en persistant et signant. Mais depuis, il a été tricard sur Causeur.

http://www.renaud-camus.net/journal/2017/10/29

Mais il se trouve que, trois années plus tard, c’est au tour du philosophe et académicien de se retrouver au coeur de la tourmente ! Accusé de complaisance avec le violeur Olivier Duhamel, sous le prétexte que le gamin ayant quatorze ans, il aurait été complice du rapport sexuel et non victime. Bien évidemment, cela tombe de partout contre le philosophe. Et certains, cruellement, se souviennent de sa défense passée de Polanski et de Strauss-Kahn.

Donc, le voilà suspecté d’être un apologiste de la pédophilie, en minimisant la réalité du viol. Comme, hier, Renaud Camus était accusé de relativiser le nazisme par ses tweets dénonçant le remplacisme, l’invasion migratoire.

Reste à résoudre la question que tout le monde se pose. Elisabeth Levy bannira-t-elle Alain Finkielkraut de Causeur, comme elle l’a fait hier avec Renaud Camus ?

Ou bien, considérera-t-elle qu’on peut banaliser la pédophilie, mais pas faire de comparaison entre les dégâts du nazisme et ceux de l’invasion… ?

A suivre…

Martine Chapouton

image_pdf
0
0

12 Commentaires

  1. Levy et Fink sont comme Goldnadel des RINOS selon la terminologie US pour désigner la droite molle marxisée

  2. Elle nous les casse, moi celle-là. J’ai d’autres préoccupations !! Si elle veut adorer son nombril, qu’elle le fasse mais qu’elle nous lâche la grappe !!!!

  3. Le souci c’est que s’attaquer aux complaisances pédophiles de Finkielkraut pour défendre Camus = hôpital et charité.

    Renaud Camus c’est le Matzneff gay.

  4. Religions et pédophilie, un beau sujet d’études, a moins qu’on ne le sache déjà depuis longtemps. Chasser le naturel il revient au galop pour certaines religions.

    • Eh oui. …Toutes les religions sont concernées. …mais certaines ont conservé dans leur dogme un lien étroit entre la naturalité et la normalité. Chez nous les chrétiens c est un crime odieux et c est évident il me semble mais chez d autres (les circoncis en général) c est tout à fait Normal. Ce n est pas de l ostracisme mais un sujet sur lequel les sémites ont du mal à s exprimer. Freud le père de la psychanalyse était lui même incestueux. ….alors! !!!

    • Lesquelles ? car la religion de la mère Lévy et du « Finkie », ce n’est pas le catholicisme auquel vous pensiez comme par hasard en écrivant votre post…

  5. finkielkraut défenseur des violeurs !!! jamais je n’aurais imaginé ça, en serait il?
    elisabeth lévy serait bien inspirée de le laisser dans son bureau, la vieillesse est un naufrage

    • Vous vous étonnez?
      Lisez le tanak et vous comprendrez que l’inceste y est sinon courant du moins habituellement évoqué;
      Lisez le talmud et vous comprendrez que la pédophilie y est codifiée suivant l’âge et n’est pas du tout l’objet d’un rejet systématique et scandalisé…
      Lisez Léon Blum – « Du mariage » – 1937 – p 82:
      « Je n’ai jamais discerné ce que l’inceste a de proprement repoussant, et, sans rechercher pour quelles raisons l’inceste, toléré ou prescrit dans certaines sociétés, est tenu pour un crime dans la nôtre, je note simplement qu’il est naturel et fréquent d’aimer d’amour son frère ou sa sœur.
      Mais, si cela est naturel, je conviens que ce n’est point nécessaire. » (sic!)
      Bref, la réaction de Finkielkraut est tout à fait « normale » dans son contexte ethno-culturel!

    • Pas un naufrage pour tout le monde. Moi je me sens en pleine forme. Mais il est vrai que le temps altère chez certains des facultés intellectuelles qu on pensait inaltérables. Le tout c est de parvenir à faire le tri entre les sujets clivants et la bien pensance. Le révélateur est dans ce qu on appelle l objectivité qui, pour moi n existe pas. Donc Finkielkraut cautionne à minima mais cautionne quand même une forme de pédophilie pour lui consentante et partagée. C’est dégueulasse. Élisabeth doit lui donner un congé très longue durée. ….je propose la Palestine pour son congé. Il fera un triomphe j en suis sûr.

    • Ce n’est pas étonnant et ça montre une chose ; c’est que finkel-crotte fait partie de la bande !
      Et pour vous éviter une surprise supplémentaire, je vais vous le dire tout-de-suite : non, Elisabeh Lévy ne va pas virer Finkel-crotte, et je vais vous dire pourquoi : parce qu’ils sont de la même ethnie ! Juste pour ça !

Les commentaires sont fermés.