Elisabeth Lévy et Finkielkraut osent tirer les oreilles de Renaud Camus

Publié le 31 octobre 2017 - par - 90 commentaires - 1 659 vues
Share

Elisabeth Lévy et Finkielkraut, abjects et ridicules donneurs de leçons à Renaud Camus

Il y a 5 ans, le hasard avait fait que nous nous étions retrouvés, croyant participer à une réunion de Résistants, dans une soirée parisienne où se trouvaient, au milieu d’une cinquantaine de personnes, Renaud Camus, Élisabeth Lévy et Finkielkraut. Il est devenu très vite très clair que la soirée était le prétexte trouvé pour que les deux journalistes règlent leurs comptes publiquement avec Renaud Camus qui avait fait la faute immense d’appeler à voter Marine Le Pen.

La scène était écœurante, c’était une scène de lynchage voulue, avec des arguments disant tout de la Lévy et de son courage : « Je ne pourrai plus vous interviewer au Point, c’est un suicide… »

C’était un cri de colère, de révolte. Comment cet âne de Renaud Camus pouvait-il savonner la planche à ses amis et leur faire perdre une occasion de plus d’écrire dans Le Point ?

J’étais intervenue pour fustiger les lyncheurs et les renvoyer à leurs contradictions. A part aboyer et critiquer pour le plaisir de critiquer, que faisaient-ils d’autre que participer au système qui nous envoyait/envoie droit dans le mur ? Ni l’un ni l’autre n’avait su me répondre et quand j’avais pris Finkielkraut à part, en lui disant au revoir, il avait convenu que, effectivement, puisque la situation était désespérée, on ne risquait peut-être pas grand-chose à essayer Marine Le Pen. Mais c’était en tête-à-tête et je soupçonne le philosophe d’être trop bien élevé (ou trop lâche ?) pour avoir osé argumenter sur le fond avec moi.

C’était la deuxième fois que nous avions des mots publiquement. Déjà un ou deux ans auparavant, Élisabeth Lévy avait fait une conférence à la Mairie du 16e, invitée par le Bnai Brith, sur islam et République, qui m’avait fait sortir de mes gonds. Elle avait défendu l’idée que la République était forte et saurait toujours s’en sortir… J’avais pris la parole pour fustiger son point de vue, elle m’en a voulu beaucoup et m’a ostensiblement ignorée quand j’ai pu la croiser ultérieurement. Elle a un côté caractériel, la donzelle. Après tout, pourquoi pas, mais, quand on n’aime pas être contredite, il vaut mieux penser juste et ne pas traîner ses « amis » dans la boue… Ce qu’elle n’hésite pas à faire en compagnie de son copain Finkie dès qu’il s’agit de Renaud Camus, coupable de rester droit dans ses bottes et de ne pas craindre les foudres de ses amis ou ex-amis, coupable de ne même pas craindre de vivre pauvrement, faute d’éditeur… Le prix à payer pour son infinie liberté.

De l’eau a coulé sous les ponts, me direz-vous ; depuis,  la situation s’est aggravée, ô combien, ils ont forcément évolué, non ?

Hélas…

Leur dernière prestation, lamentable, nous dit leur lâcheté, leur peur du qu’en dira-t-on, leur peur d’être mis au ban des médias, des soirées parisiennes et, plus grave sans doute, leur capacité à enculer les mouches pour échapper à l’étiquette infâme  « pense comme Renaud Camus ».

Et ils se prétendent libres et républicains.

Ce serait comique si les conséquences n’en étaient pas tragiques.

Comme on aimerait qu’ils aient la liberté de ton et de parole d’un Eric Zemmour, qui prend chaque fois des risques, risques d’être mis au  ban de la bonne société, des médias, de perdre son travail, ses émissions, de se retrouver au tribunal… Comme on aimerait…

Voici les deux clowns en action :

L’introduction de Lévy est particulièrement putassière, évoquant les « affaires Camus », rappelant que Finkielkraut était resté fidèle à son amitié pour l’inventeur du Grand Remplacement malgré la brouille passagère quand « Le paria de la république des lettres  » avait dénoncé les « hordes barbares déferlant sur la France ».

Et Lévy de porter un jugement sans appel sur Renaud Camus et ses deux tweets « particulièrement gratinés ».

Le premier sur la comparaison entre le génocide des juifs et le Grand Remplacement.

http://resistancerepublicaine.eu/2017/10/26/le-genocide-des-juifs-preparait-le-grand-remplacement-plainte-de-luejf-contre-renaud-camus/

Question de Lévy à Finkielkraut :  « Pardonnez-vous vraiment tout à la littérature ? »

Dans un premier temps, tout va bien, Finkielkraut reconnaît que l’immigration de peuplement que dénonce Renaud Camus n’est pas un mythe mais pour ajouter tout de suite que l’écrivain « succombe au démon de l’analogie ».

Diantre ! Quel est donc ce démon ?

« Renaud Camus appelle à la Résistance, c’est là que je me sépare radicalement de lui. Si l’on veut éviter de verser dans l’inhumain il faut se garder comme de la peste de toute comparaison avec les sombres temps du XXe siècle et s’efforcer de penser le présent dans ses propres termes, l’exactitude encore et toujours. »

Diantre (bis) ! On pourrait évoquer Marathon, Salamine, les colonels grecs, Cromwell, Hiroshima… mais pas touche à la Seconde Guerre mondiale ? Impossible de s’y référer, de comparer quoi que ce soit ?

Étrange fonctionnement intellectuel.

Mais écoutons Finkielkraut, pourquoi il se refuse à cette comparaison :

« J’ai dit à Renaud Camus  que parler d’occupation c’est considérer tout Arabe et tout Africain croisé dans la rue comme un envahisseur… le mot d’occupation suscite l’image du nazisme et qu’y avait-il de plus légitime, de plus salutaire même que de haïr les nazis ? RC n’a rien voulu savoir….il a même augmenté son analogie d’un quatrième terme, après l’occupation, la collaboration, la Résistance, voici le Génocide. Avec ce mot, le lien que la pensée de Renaud Camus entretient encore avec la réalité se rompt. »

Comment les Français de 1940 qui croisaient les soldats allemands devaient-ils les considérer ? Sans doute que nombre d’entre eux n’étaient pas nazis et se contentaient d’obéir aux ordres. Fallait-il pour autant ne pas les combattre, ne pas les considérer comme porteurs du danger nazi ?

De deux choses l’une, ou bien le Grand Remplacement est un mythe, et Renaud Camus a tort, ou  bien c’est une réalité et donc, forcément, toute personne venue de l’étranger peut être suspectée de vouloir ce remplacement, cette invasion, tant qu’elle n’a pas donné des gages s’appelant intégration et amour de la France.

« Le génocide c’est la destruction physique d’un peuple. Rien de tel ne menace ces temps-ci l’Europe. Ceux-là même qui, tel Youssef al-Qaradâwî, désirent explicitement islamiser l’Europe ne souhaitent pas l’extermination des Infidèles, mais leur départ, éventuellement leur conversion ou, pour reprendre le mot de Houellebecq, leur soumission. »

Écoutez Finkielkraut délivrer la bonne nouvelle : nous ne risquons rien, même les plus remplacistes des musulmans, comme al-Qaradâwî ne veulent pas nous faire disparaître, juste nous convertir, nous soumettre ou nous faire quitter notre pays.

Finkielkraut est-il sot ? Nous convertir c’est bien faire disparaître notre civilisation, notre liberté, nos valeurs, faire accoucher notre peuple d’un autre peuple, non ? Et si nous quittons le pays pour faire de la place aux musulmans c’est bien nous faire disparaître de notre pays, non ?

Si on en croit Finkielkraut, tout peuple chassé de son territoire n’a pas à se plaindre, puisqu’il est encore en vie et n’a pas été remplacé dans l’absolu.

Oh ! le jésuite de Finkie… Oh ! la mauvaise foi…

« Quant au remplacisme global dénoncé à juste titre par Renaud Camus , qui consiste à vouloir remplacer par l’immigration la baisse de fécondité des pays d’Europe, il procède de l’universalisation de l’idée du semblable. »

« L’universalisation de l’idée du semblable »…Bigre ! On atteint des sommets de conceptualisation. Ils sont entre eux, incompréhensibles pour le commun des mortels, mais ce n’est pas grave, cela évite de fâcher Billancourt tout en paraissant être un intellectuel cultivé.

« C’est parce qu’aucune différence n’est définitive, insurmontable, absolue, que n’importe qui partout peut faire l’affaire. On peut dire que la démocratie, ou que la vision démocratique du monde, a enfanté un monstre mais ce monstre n’est pas génocidaire. Car ce qui rend le génocide pensable et donc possible  c’est la contestation de l’unité de l’espèce humaine. C’est le fait de voir dans l’autre, un autre que l’homme. Pour Hitler, pour que les Aryens soient, il faut que les Juifs ne soient pas, il faut que les Juifs disparaissent de la surface de la terre. »

Là, ça ne s’arrange pas. Il devient gâteux, Finkie ? Le Grand Remplacement est un monstre mais pas un génocide… parce que selon lui les musulmans ne voudraient pas  faire disparaître les non-musulmans.

Apparemment Finkie n’a pas lu le Coran ni les hadiths de Mahomet, il va falloir qu’on lui envoie Les Assassins obéissent au Coran puisqu’il ne sait toujours pas que les textes sacrés musulmans ont un but et une obsession, faire disparaître les non-musulmans de la surface de la terre, de gré ou de force. Mais pour Finkie ce n’est pas un génocide.

On passe ensuite au second tweet de Renaud Camus qui fait, selon Levy, « une comparaison odieuse » : « Au regard des remplacistes Trudeau-Macron, Hitler ne paraîtra pas moins criminel mais peut-être plus franc, plus direct. »

Et Finkie de continuer son lâche salmigondis

« Je souffre de voir Renaud Camus s’égarer de cette manière. »

Quelle bonté d’âme chez l’ami Finkie… Quelle empathie avec son ami !

« Les ignorants qui l’accablent enterrent vivant un très grand écrivain, je confirme. Et voici la tragédie : celui-ci leur apporte son concours avec ses analogies et ses raccourcis, il creuse sa tombe, il est à lui-même son propre fossoyeur. Il veut provoquer un sursaut, résultat il provoque un haut-le-cœur même chez les plus clairvoyants. »

Il y a juste un souci, c’est que c’est Finkie qui enterre Renaud en ne le défendant pas, en passant plus d’une demi-heure à le démolir, à prendre de la distance avec lui, alors qu’il a reconnu que la réalité décrite par l’écrivain était juste.

« Haut-le-cœur. » Et la raison qui devrait guider les clairvoyants ? Où est-elle ?

« Son angoisse lui fait perdre les pédales. Renaud Camus a entouré ses grands livres d’une muraille de tweets fous que plus personne, bientôt, ne voudra franchir. Internet rend-il bête ? La question se pose, je crois qu’Internet abêtit la parole. »

En l’occurrence, la bêtise, la sottise crasse se trouvent en face de nous, chez Lévy et Finkielkraut, enterrant consciencieusement le Président du Parti de l’In-nocence, afin de rester, à tout prix, dans le « camp du bien ». Le haut-le-cœur et le mépris, c’est nous qui l’avons.

Troisième point abordé par Lévy : « A  présent, évoquons ce thème du Grand Remplacement, c’est très important en effet parce que c’est aujourd’hui ce qui le rend célèbre. »

Lévy arrogante, méprisante et ricaneuse  qui beugle son mépris pour ceux qui disent la réalité de l’invasion : « Essayer de blanchir Renaud Camus avec Tribalat, là vous perdez votre temps. » A gifler.

Finkielkraut : « Dire grand remplacement c’est tenir pour acquis que l’intégration est une foutaise et que les nouveaux venus sont tous, ou presque tous, des ennemis. J’observe avec stupéfaction qu’il y a en France des laudateurs du Grand Remplacement et qu’ils ont pignon sur rue. »

A l’ouest rien de nouveau, il dit à nouveau ce qu’il a dit un peu plus tôt… La peur de la généralisation…

Ainsi, il nous faut nous résigner à être envahis, remplacés sans le dire, sans le déplorer, au cas où nous blesserions une partie des immigrés qui ne pensent pas à mal. Surtout ne pas se défendre de peur de faire payer un innocent. Et nos enfants, nos petits-enfants, ils sont coupables ? Ils doivent payer et accepter la violence, la privation des libertés, le halal, l’imposition du voile, pour ne pas froisser des immigrés gentils mais incapables de lutter à nos côtés ?

La fin de l’émission est un vrai festival où Lévy et Finkielkraut s’en donnent à cœur joie,  ils dénoncent les ennemis de la France, de la nation qui se gargarisent à l’idée du Grand Remplacement en cours.

Finkielkraut : « Il y  parmi eux des sentinelles de l’antiracisme chouchoutés par les médias, autrement dit le Grand Remplacement est un fantasme ignoble quand on s’en inquiète et une réalité merveilleuse quand on le célèbre. Je crois que la terminologie de Renaud Camus est inadéquate car trop radicale, c’est pourquoi je ne la reprends pas à mon compte mais force m’est de constater que c’est chez ses ennemis déclarés qu’il trouve son plus précieux renfort. »

Toujours la même idée. Pas d’analogie. Pas d’amalgame. Il y a des ennemis de la France qui disent comme Renaud Camus et s’en réjouissent ? Honte à Renaud Camus d’être en si mauvaise compagnie…

« Le propos de Renaud Camus est indéfendable, le mot « petit bras » est absurde et atroce mais on ne peut en aucun cas accuser Renaud Camus de contestation de crime contre l’humanité ou d’apologie puisqu’il dit très explicitement que le génocide des juifs était plus criminel. Ce propos ne relève pas des tribunaux. »

Comme lors du dernier passage de Renaud Camus au tribunal, on peut être sûr que Finkielkraut, quoi qu’il en pense et en dise, trouvera un prétexte pour ne pas aller soutenir son « ami » en témoignant pour lui, je le crains.

Le mot de la fin aux deux manipulateurs :

Lévy : « C’est désolant cette autoradicalisation. »

Finkielkraut : « Oui il se radicalise tout seul. »

Lévy : « Sans même aller en prison », et elle rit, l’imbécile.

Christine Tasin

http://resistancerepublicaine.eu/2017/10/30/elisabeth-levy-et-finkielkraut-abjects-et-ridicules-donneurs-de-lecons-a-renaud-camus/

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Anonyme

Tous les commentaires relatifs à la responsabilité des juifs dans les crimes commis par les communistes ont été supprimés.

Anonyme

Nombre de commentaires n’apparaissent plus.
Pourquoi, svp ?

Anonyme

Le plus regrettable, dans ce nettoyage, est la suppression corollaire des commentaires des fanatiques » communautaristes  » .

Helene

Ils occupaient un créneau, celui des résistants à l’islamisme, afin d’encadrer la pensée du quidam ! Mais attention, ils n’avaient pas donné leur autorisation pour dénoncer le Grand Remplacement !

spleen

prétendre comme ils le font, que Renaud Camus se « radicalise », renvoie à cette rengaine bien connue chez ces gens-là, à savoir qu’il y aurait équivalence entre la radicalisation islamique et l’émergence des courants identitaires bien de chez nous ou les partis politiques de type FN. Cette équivalence, ils ne peuvent pas s’empêcher de la faire en permanence, tel un automatisme pavlovien. Il s’agit bien sûr d’une grossière manipulation, d’autant plus pénible qu’elle émane de gens qui font semblant d’être de notre côté, alors qu’ils ne sont que d’un seul côté : le leur

Anonyme

 » mais force m’est de constater que c’est chez ses ennemis déclarés qu ‘il trouve son plus précieux renfort  » . Oh, l’aveu…..! Finkielkraut demande aux remplacistes de cacher un peu leur jeu afin de ne pas ouvrir les yeux des citoyens.

dufaitrez

Arrêté de lire en cours de route….
L’Amie de Philippot se comparer à « Finkie » ? Du chemin à faire !
Tasin ? à l’Académie ?
Camus ? Albert et Renaud se valent !

Fred

« Pour Hitler, pour que les Aryens soient, il faut que les Juifs ne soient pas, il faut que les Juifs disparaissent de la surface de la terre. »

Dans ce cas, quelqu’un pourrait-il m’expliquer le Plan Madagascar ?
https://fr.wikipedia.org/wiki/Plan_Madagascar.

Drake

Christine Tasin, je pense qu’un jour vous comprendrez l’attitude – en apparence illogique – de E. Levy et A. Finkelkraut. Cherchez, lisez, documentez-vous et surtout ne vous mettez pas de barrières intellectuelles, vous finirez par comprendre, comme moi-même j’ai fini par comprendre après être passé par les mêmes constatations que vous.

Lucie

Drake. Expliquez ce que vous avez compris svp, je ne devine pas et sans doute d’autres non plus.

gérald

vous expliquerait-on pendant 100 ans que vous ne comprendriez pas, que vous ne voudriez surtout pas comprendre, ou que vous feriez semblant de ne pas comprendre

keltoy

Lucie@/ j’adore ce genre de propos que l’on entend à la régalade,un peu comme le trésorier de l’assemblée nationale qui nous dit qu’il n’y a aucun intérêt à nous communiquer le bilan comptable de celle-ci,car nous sommes trop cons pour comprendre ,moi ce que je comprends: c’est que son bilan sent le faisandé! il y aussi , »j’ai une super idée ,mais je la garde pour moi!  » donc là le gonze ,il se targue d’avoir tout biter le ver luisant,mais il n’éclairera pas notre lanterne! un mytho de plus…

cadichon

25 minutes de lâcheté pour sauver sa place, lamentable!

Bérenice Titus

Vous voyez bien que Finkie et E.Levy règlent des comptes avec Camus, qui en 2000, dans son « Journal 1994 », trouvait qu’il y a trop de juifs à France Culture. Ce n’est donc pas « St Camus » non plus. Il a quelques préjuges antijuifs qui semblent être restés en travers de la gorge de ses deux interlocuteurs…

Anonyme

Constater l’évidence serait donc pour vous de l’ordre du  » préjugé « .

Savinien

…fait prendre le même chemin à Riposte Laïque, qui n’attirera bientôt plus que les antisémites.

Anne-Marie G

Réjouissez-vous, avant le milieu du 21ème siècle, la France sera remplie d’antisémites non-chrétiens. Vous pourrez remercier vos deux coreligionnaires qui oeuvrent vaillamment.

Anonyme

Stop au chantage à l’antisémitisme.
Il est aussi absurde et lâche de dénigrer une personne du seul fait qu ‘elle soit juive que de refuser de voir la réalité en face sur les travers de la communauté juive.

Savinien

Il y a une remarque de Finkielkraut que Christine Tasin n’a pas relevée : c’est lorsqu’il dit que Camus, avec ses positions outrancières du genre « le grand remplacement que nous vivons est pire que le génocide hitlérien », s’isole de plus en plus. Il a créé deux partis, le parti de l’Innocence et le parti du Non. Après plusieurs années, il en reste quasiment le seul adhérent.
C’est la vérité. Il est légitime de se demander pourquoi Camus est resté seul. Et je crois que le sectarisme dont fait preuve Christine Tassin, en renvoyant dans le camp des « collabos » et des vendus à l’islam tous ceux qui ne pensent pas strictement comme elle, en traitant de gâteux putassier un des rares intellectuels français qui a le courage de critiquer publiquement l’immigration et l’islam comme Finkielkraut,

OCTAVE DE MEQUERVILLE

je devine le prochain livre de notre ami Renaud Camus qui sera publié post mortem bien sûr pour ne pas subir le lynchage de Levy et de Finkelkraut et les Torquemadas des medias et de l’Edition du régime Totalitaire . Ce sera le testament de Camus sur le Remplacement .. ce sera une divine comédie dantesque qui se passe au Panthéon , avec pour héros les Morts francais recevant parmi eux l’Ogresse du grand Remplacement Simone Viel , la grande déesse cosmopolite du regroupement familial des immigrés et de l’ethnocide gaulois . On lira bien ce grand roman du 21 ème siècle sur le grand génocide aryen , sur le remplacement des Morts , sur la mort des nations et des civilisations , sur les cimetières profanés et l’Héroïsme de faux héros .. sur la tristesse et sur la France

Brouillon

Finkielkraut est un gros mou. J’ai lu ici même des propos dithyrambiques sur son compte. Je n’ai jamais compris pourquoi. Enfin, à RL, on commence à comprendre qui est réellement ce personnage.

SPQR

Bravo à C. TASIN qui analyse et décortique avec brio les thèses de ces deux guignols.

Drake

Elle analyse et décortique avec brio les thèses de ces deux guignols comme vous dites. Mais elle ne comprend toujours pas… Moi je comprends pourquoi ils parlent ainsi.

Anne-Marie G

Qu’est-ce qui vous retient de nous expliquer, nous aimerions comprendre pour ne pas mourir idiots.

Anonyme

Les lois liberticides.

Thomas

Etes vous prêt à signer une pétition pour supprimer les lois mémorielles ?
Aujourd’hui, dans la République et la Démocratie demander une explication c’est encourager un commentateur à la ruine sociale, économique et à la prison. L’invitation était un piège pour avoir les moyens de détruire Camus

La République avec la Démocratie organise la destruction des peuples depuis le premier jour de 1789 ainsi que toutes les guerres et toutes les épurations…

Etre un résistant c’est dénoncer ce régime politique.
En cela Levy et Finkielkraut sont parfaitement logique. Ils ont compris que dénoncer le Grand Remplacement c’est dénonce les principes de la République et de la Démocratie.
Camus ne va pas assez loin, car il croit que l’effet (le grand remplacement) est arrivé sans cause

Anne-Marie G

C’est en effet un article qui démonte magistralement toutes les arguties des deux compères. Et avec l’attitude ferme, digne qui sied à notre cause.

lucie clavijo

Bonjour à tous,
comme quoi, même les meilleures intelligences, peuvent avoir de pénibles moments de faiblesse.
Sans être un soutien aveugle de Renaud Camus, il est désolant de constater l’incapacité des intellectuels ayant un peu de vision, à aller encore au-délà et se remettre en question.
Beaucoup de Juifs ont déjà compris que l’avenir est d’unir tous les patriotes. ça doit être trop compliqué pour Finkie et Levy.
Dommage.

Franck

A partir du moment où ces deux là n’ont pas appelé à voter Marine , c’est qu’ils se contentent d’un Macron anti patriote , et ça invalide tout leur discours pro France .. tant qu’ils n’ajustent pas leur constat avec leur idée politique, ils resteront complices de ce qu’ils dénoncent

JILL

Pas commode Christine …il vaut mieux l’avoir comme amie que comme adversaire .Ceci étant,Camus a tout à fait raison sur le grand remplacement ;mais considérer que la Shoah fût du petit bras par rapport au reste ;ce n’est pas très heureux .Je trouve que Christine Tasin a eu une réaction un peu légère au regard de ce propos .

Si ya des arabes c la faute aux juif maman:(

Derrière ce beau discours donnez je vous en conjure des exemples concret que nous les juifs nous vous avons fait subit personnellement comme brimades humiliation etc.. Enfin tt votre discours qu’on retrouve curieusement chez les antisssemites. La réponse risque de porter non sur le plan personnel mais sur d faux exemple de juif qui ont di tel ou tel truc en politique.. Comme ci le juif qui ya 70ans on mettai dans des trains ou depuis 2000 ans considère comme des citoyens de seconde zone pour etre gentil.. Pouvais tout a coup dire ce qu’il voulait en Europe… Naive que vous etes.. Rassurez vous yavai meme des juifs dans les camps qui mettez leur propre famille dans les chambres a gaz et dans les fours… Mais toujours sous controle de l’européen ;) a bon entendeur

Thomas

La loi vous autorise à exprimer votre avis, mais pas à vous répondre.
C’est cela l’humiliation ultime… prendre le contrôle politique de notre pays afin de mettre en place vos lois contre l’interet de notre peuple !

Anne-Marie G

C’est exactement ce que je ressens, Thomas, les juifs avec leurs lois mémorielles se sont fait voter des lois à leur profit pour nous empêcher toute réciprocité dans la critique. Nous sommes devenus leurs obligés, leurs dhimmis, sous couvert de protection des minorités (et à cause et donc grâce à la shoah).

Anonyme

Excellent diagnostic.

Anonyme

Au niveau collectif, on peut parler de sociopathie.

OCTAVE DE MEQUERVILLE

RENAUD CAMUS a démasqué ces deux Remplaçants et ces deux lyncheurs tribalistes au despotisme oriental avéré : Elizabeth Levy et Alain Finkielkraut . ils ont toujours été toujours parmi les promoteurs BHLiens et Levinassiens du projet totalitaire cosmopolite , multi culturaliste et immigrationniste antifrançais et antieuropéen dont ils sont les commissaires les plus en vue ( toujours entrain de baver et de lyncher les patriotes sur les plateaux TV et Radio d’où sont bannis ces mêmes patriotes francais dans leur propre pays ) .. La vérité c’est que le Monstre islamique qu’ils ont contribué à introduire dans le corps organique de la France et de l’Europe se retourne contre eux , sinon jamais ils n’ont cesse d’être les promoteurs du REMAPLACEMENT en France et en Europe..

Drake

Ne vous inquiétez pas pour eux mon ami… lorsque la soupe deviendra vraiment trop chaude, vous les verrez déguerpir et finir leurs jours tranquilles à Tel-Aviv, ou à New York…

Anne-Marie G

Ils sont bizarrement soucieux de ce que peut ressentir un immigré mais jamais de ce que peut ressentir l’autochtone européen qui voit avec angoisse son pays changer d’apparence, de culture, sa liberté d’expression limitée drastiquement au profit des nouveaux arrivants qui eux ont la possibilité d’exprimer leur haine contre le pays d’accueil. Bref, le Grand remplacement c’est douloureux, c’est la perte à terme de son pays, de son histoire et de la mémoire vive de sa patrie, mais le plus important est de ne pas froisser l’immigré qui ne doit pas se sentir rejeté. Quelle délicatesse de coeur, quelle empathie, la balance du coeur du « philosophe » est bizarrement règlée. Je suppose que Levy et Finkielkraut acceptent le même raisonnement pour Israël. J’ai des doutes néanmoins.

Thomas

L’immigration est un moyen au service de la Démocratie et de la République universelle. LEs immigrés sont un outil au service d’un dogme.

La finalité est de détruire tout retour au nationalisme qui est fondamentalement la protection des peuples autochtone contre les interêts cosmopolites.

L’article exprime ouvertement la cause des guerres du XXeme siècle : la fin des peuples et des nations grâce à la République et à la Démocratie…

Leresistant

Je vois que je ne suis pas le seul à avoir les yeux ouverts !!!

Drake

« Ceux-là même qui, tel Youssef al-Qaradâwî, désirent explicitement islamiser l’Europe ne souhaitent pas l’extermination des Infidèles, mais leur départ, éventuellement leur conversion ou, pour reprendre le mot de Houellebecq, leur soumission. » donc ce qu’ils veulent c’est de nous dehors de notre propre pays. Ouf. On est sauvé.

Drake

Ce sont des crétins pitoyables. Les Allemands étaient des envahisseurs UNIQUEMENT parce que les Français ne les acceptaient pas… Les Africains ne sont pas perçus comme des envahisseurs UNIQUEMENT parce que les Français les acceptent.

Asma bint Marwan tuée par Mahomet

Ce grand remplacement que le peuple voit tous les jours dans la rue, au supermarché et dans les hôpitaux.Il n’y a pire aveugle que celui qui ne veut pas voir et pire encore nie ce que tant d’autres voient.Si on ne peut parler de la dernière guerre,parlons alors des invasion barbares qui ont submergé la brillante civilisation gallo-romaine.Les ruines des villas romaines se trouvent dans les plaines car régnait la pax romana,ensuite il fallut grimper sur les collines pour se défendre.C’est un peu simplet mais qu’on observe le grand trou civilisationnel entre les Romains et le début du Moyen-Age.Un grand Remplacement a aussi eu lieu qui nous a fait perdre mille ans…A bon entendeur

Jon-Erik Harper

Toujours aussi brillante et excellente Christine Tasin ! Merci.

Jon-Erik Harper

Le problème c’est pas Renaud Camus dans ce contexte mais plutôt l’Islam et tous les islamo collabos qui participent de près ou de loin à son expansion.

Renaud Camus n’a tué personne et n’a pas de sang sur les mains. C’est juste un libre penseur.

Si demain l’Islam est éradiqué dans toute la France, Renaud Camus n’aura plus aucun argument pour parler du grand remplacement.

C’est un grand remplacement lent et sournois depuis 50 ans mais attention, chut ! Parlons d’ouverture d’esprit et tolérance ! Quelle bande d’hypocrites tous ces bien pensants donneurs de leçons qui vivent dans des ghettos de riches avec un voisinage bien Blanc et Français de souche.

Le patriote doit garder son calme et savoir se taire pour éviter qu’il se fasse agresser et emmerder par ces Suédois. Rires

MARC FRITZ

La pensée de monsieur Camus, c’est une succession de poncifs maintes fois répétés, présentés comme des découvertes fabuleuses. Ses réflexions restent complètement prisonnières des diktats juifs de la Pensée, imposés par FINKIELKRAUT et ses amis dans les années 70/80.
Ces mêmes années ou Camus ne trouvait rien de mieux à faire que de fréquenter les milieux gauchistes et de tenir une rubrique pour le Gai Pied…Lorsqu’il tente de s’affranchir quelque peu des tabous, il le fait de façon tellement désordonnée et maladroite qu’il ne peut être qu’inefficace…Non, monsieur Renaud Camus ne fait pas partie de la tradition des grands penseurs nationalistes visionnaires tels que Brigneau, Duprat, Le Pen…des hommes qui ont tout vu et tout compris avant tout le monde.

Anne-Marie G

C’est un fait qu’il a été de gôche lui aussi, mais il faut aussi le comprendre. Il y a quelques décennies, l’homosexualité n’était acceptée que par la gôche, la droite rejetait et méprisait les « invertis ». Quant à son inféodation au terrorisme juif sur la shoah, il a dû je pense en passer sous ses fourches caudines sous peine de ne pas exister en tant qu’écrivain. Combien d’autres écrivains ont fait l’objet des foudres des cabales juives en contestant leur terrorisme intellectuel ? Mis à part Richard Millet, aucun autre à ma connaissance. Pour ma part, je ne critique pas des personnes qui ont le courage de déclarer publiquement ce que beaucoup d’entre nous se contentent de penser ou d’exprimer anonymement sur les réseaux. Les personnes que vous citez n’ont pas dit mieux que lui.

MARC FRITZ

« les personnes que vous citez n’ont pas dit mieux que lui »…Vous plaisantez Anne-Marie j’espère??? ils ont juste tout dénoncé cinquante ans avant Camus.

Duprat a été assassiné, Brigneau et Le Pen trainés à de multiples reprises devant les tribunaux pour avoir dénoncé toutes les impostures intellectuelles qui nous font tant de mal aujourd’hui!!! c’était facile pour eux???
Vous auriez vu un Brigneau parler de « nazislamisme » et autres fumisteries??
Du point de vue intellectuel comme celui du courage, Camus est à des années lumière de ces prédécesseurs!

Anne-Marie G

Mis à part le Menhir, je ne connais pas les personnes que vous citez. Certes il a été courageux et visionnaire, mais a manqué gravement de sens politique au point de torpiller la cause patriote avec ses calembours plus que douteux…

Anonyme

Il n’y aurait pas eu les calembours, qu’il aurait été diabolisé de la même manière.
D ‘ailleurs il a été diabolisé bien avant ses calembours qui étaient une réponse aux accusations injustes dont il faisait l’objet.

Anne-Marie G

Je suis bien d’accord, mais il a donné des prétextes.

Brouillon

Fritz, un nom schleuh.

MARC FRITZ

oui! et?

Brouillon

Les schleuhs n’ont pas pu nous mettre la main dessus par la guerre. Ils y ont réussi grâce à l’Europe. Ce sont nos pires ennemis.

MARC FRITZ

Je vois…Votre pseudo vous va comme un gant.

Brouillon

J’avais un autre pseudo qui a été repris, volontairement ou pas, par un autre. Alors j’en ai changé. Ne sachant pas lequel choisir, j’ai jeté un œil sur la liste à gauche de l’écran du courrier entrant. J’ai lu Brouillons. Je l’ai adopté car comme vous le dites, il me va comme un gant. Au lieu d’en avoir honte, je le revendique, comme les sans culottes ainsi nommés par les schleus et leurs alliés qui ont pris une déculottée à Valmy.

PAC

Ils ont tous deux un refuge si jamais la France vire au massacre.

Pour eux, la France est un terrain de jeu et d’expérimentation ; plus il y a d’étrangers moins ils sont eux-mêmes les seuls étrangers ; ils deviennent ainsi les maîtres dans un pays où tous sont étrangers à tous, un pays où règne l’aliénation généralisée.

Si jamais leurs toutous immigrés en venaient à se retourner contre eux, ils fuiront ; comme les y appelle d’ailleurs déjà la droite israélienne.

Camus, lui, est comme le héros de Houellebecq qui dit « Moi je n’ai pas d’Israël ». Ce n’est pas un jeu. Si la France sombre, il sombre avec.

Il n’a que la France. Il n’est que la France.

kalidas

M. Finkielkraut et Mme Levy appartiennent au camp des patriotes, qui refusent de voir la France s’enfoncer dans la mondialisation et le multiculturalisme.Ils l’ont suffisamment démontré sans ambiguité et depuis longtemps. Qu’ils aient un désaccord avec les propos de M. Camus (qui sont en effet consternants) ne mérite pas le lynchage dont ils font l’objet dans cet article et de la part de nombreux commentateurs.

Jon-Erik Harper

Entièrement d’accord avec toi.

Tristana

D’accord avec vous. Je suis extrêmement déçue de lire de tels commentaires, contraires au bon sens, sur ce site.

Leresistant

Patriotes, alors moi je suis martien ! je peux vous le prouver !!!!!!

keltoy

Décidément, ces deux là font la paire,quand on croit qu’ils ont biter le danger de la situation,ils repiquent au truc: incurables je vous dit,il n’y a pas plus bête que les intellos, monophasés, mono-maniaques, prisonniers de leur matrice et qui font des boucles sans jamais déviés de la trajectoire! Ces gens ne serve à rien et en rien à ce pays: ce serait plutôt le contraire… vous irez philosopher avec les barbus,peut être?

Tristana

« Quelle bonté d’âme chez l’ami Finkie… Quelle empathie avec son ami ! »
Est-on vraiment obligés de suivre ses amis quand on pense qu’ils se plantent ? De mentir ? J’ai regardé cette vidéo et mon avis est que M.Finkielkraut s’il soutient M. Camus de façon globale et a très certainement pour lui de la sympathie voire de l’amitié (ce n’est visiblement pas le cas de Mme Levy, par contre) est consterné par ce qu’il considère comme un sérieux dérapage de sa part qui ne peut que lui nuire et éloigner de lui pas mal de monde. En résumé, des propos contre-productifs. Non, mais cette expression « petit bras » pour qualifier l’industrialisation du crime ?

Anne-Marie G

Ah « l’industrialisation du crime » qui ferait de la shoah un génocide à part ! Les victimes des Hutus tuées à coups de machettes femmes et bébés éventrées ou débités en rondelles pour le fun, les victimes civiles de Dresde, femmes enfants vieillards rôtis vifs sous les bombes incendiaires, c’était vraiment petit bras, en comparaison de la shoah. Sans parler de tous les résistants non juifs morts de faim ou torturés dans les mêmes camps, vraiment c’était petit bras en comparaison de la vraie shoah et ses chambres à gaz. C’est que les chambres étaient hautement industrialisées, sans parler des fours pour éliminer les cadavres. Pour soutenir la comparaison, les Alliés auraient pu récupérer la viande rôtie pour nourrir les affamés, mais peut-être que les survivants y ont pensé.

Tristana

L’industrialisation du crime « fait » – et non pas « ferait » – de la shoah un génocide à part, particulièrement inhumain , même si hélas existent d’autres crimes. Désolés, messieurs dames, bien que « Française de souche » et d’accord sur le l’existence du « grand remplacement » , je ne peux accepter qu’on parle de petit bras à propos d’une horreur pareille.

Anonyme

Il est plutôt désolant qu ‘existent des personnes préférant leur petite tranquillité
, avec en plus le sentiment d’être dans le camp du Bien, au courage de voir la réalité en face comme le font Renaud Camus et Christine Tasin.

Anne-Marie G

J’aime bien votre  » même si hélas existent d’autres crimes ». Dites cela à une mère qui se fait éventrer après avoir vu son bébé débité en rondelles, dites-lui que « quand même cela fait petit bras comparé à la shoah ». Pourtant, j’ai lu dans des récits sur les camps que les prisonniers se battaient pour ne pas aller dans les chambres à gaz préférant rester en vie dans la pire des angoisses. Toutes les horreurs sont horribles, aucune ne dépasse les autres en horreur.

Tristana

« dites-lui que « quand même cela fait petit bras comparé à la shoah ». justement, chère madame, je ne dirai pas cela. A aucune victime de la cruauté et de la folie humaine je ne dirai : « ce qui vous arrive est petit bras par rapport à … « C’est ce que certains font, ici, pourtant sans problème pour qualifier la shoah.

Anonyme

Mais c’est bien ce que l’on nous rabâche depuis des décennies ( certains jours 5 émissions tv sur Hitler) . Rien ne peut être comparé à la shoa. Au point que tous les autres crimes de masse sont escamotés.
C’est bien une façon implicite de dire aux autres victimes que leurs souffrances c’est peanuts.

Fred

Anne marie g: immonde commentaire d’une non moins immonde harpie qui a on ne sait quel haine des juifs. Plaquée par un juif sans doute, je ne vois que ca comme explication.

Anne-Marie G

Bon, les bébés débités en rondelles, c’est du petit bras à côté de la shoah. OK, ducky.

France éternelle

Renaud Camus est un homme libre, qui dit les choses comme il les pense sans arrière pensée car il porte en lui la France éternelle.

Finkielkraut et Lévy, qui ne sont pas des Français de souche à proprement parler « Blanc, de tradition catholique et de culture hellénique » (dixit de Gaulle) sont très éloignés de cette France là. Je pense qu’ils sont sincèrement désolés de la situation car la France actuelle est très tolérante, ce qui fait leur affaire, et que cela est en train de changer. Ils se rendent compte que les prébendes qu’ils ont obtenus, ils ne sont pas sûrs que les enfants de leur communauté les obtiendront aussi vu les événements, mais dans le fond, ce n’est pas la France éternelle, celle de Jehanne d’Arc, de Saint Louis qu’ils regrettent !

Tristana

Je me fie plutôt à la pertinence d’un discours plutôt qu’à l’origine de celui qui le tient, même si « porteur de la France éternelle » Etre Français de souche ne garantit rien à ce propos. Finkielkraut s’oppose à l’idéologie du progressisme imbécile et dangereux et devenu hélas dominant dans la « sphère intellectuelle » et ça me convient très bien.

Anonyme

Il faut être pas très futé ou complice pour ne pas réaliser la fourberie de E. Levy ou Finkielkraut. Ces personnes ne sont pas des amis de notre civilisation , bien au contraire.

Tristana

En effet, je n’ai vu nulle « fourberie » dans le discours de M. Finkielkraut qui m’a paru à la fois très sensé, très pondéré (loin de toute hystérie – j’en ai ras le bol de toutes les grandes gueules de tous les bords ) et patriote. En tous cas celui dont je ne suis certainement pas complice c’est bien M. Camus, qui trouve « petit bras », c’est à dire mesquin, insignifiant, un crime contre l’humanité relevant de la psychopathie, consistant à envoyer froidement des innocents, y compris femmes et enfants, vers une mort atroce ou des expériences médicales abjectes.

Anonyme

Les 120 millions de victimes du communisme ( dont il est intéressant de se pencher sur l’identité de la majorité des bourreaux) n’ont – elles pas connu les mêmes souffrances ? Ces grands pourfendeurs du racisme ne sont – ils pas racistes lorsqu ‘ils décrètent que leur souffrance est supérieure à celle des autres, cad en réalité que leur vie à une valeur supérieure à celle des autres ?

Thomas

Ce qui est ajecte c’est d’accuser sans preuve validée par l’analyse matériel des faits, et de relayer sans jugement une accusation aussi grave.

Ce qui est abjecte c’est de s’appuyer sur un jugement organisé pour refuser les preuves dénonçant les calomnies.

Ce qui est abjecte c’est de faire passer une loi interdisant de vérifier ce qui s’est dit à ce jugement indigne d’un état de droit.

Sachez qu’une nouvelle QPC a été posée concenrnat cette loi Gayssot.

Arretez de vous appuyer sur cette page d’histoire qui n’est que la preuve de la barbarie des Démocraties dont nous subissons aussi les conséquences par le Grand Remplacement.

Nous avons là toute l’erreur de Renaud Camus, mais peut il parler sans être condamné par la Terreur Démocratique.

OCTAVE DE MEQUERVILLE

Deux misérables et médiocres médiologues arrivistes et prétentieux qui veulent se prendre pour des directeurs de conscience des français… Au nom de quoi ? au nom de leur bla bla de faussaires ? au nom de leur statut de commissaires de ce régime totalitaire de terreur qu’ils on contribué à installer en France ? au nom de leurs boniments de charlatans et de sorciers avec lesquels ils ne se lassent jamais de nous assommer , profitant de leurs rentes nomenklaturées et de leurs inquisitions Licratiques pour se tailler des fiefs médiatiques de marquis sans noblesse et de Torquemadas sur le dos des français ? Rien à voir avec la tradition intellectuelle française dont Renaud Camus est un illustre représentant et dont ils veulent en faire leur larbin sinon leur Supplicié .. .

reuri

Deux bobos toutologues du système qui donnent leurs avis sur tout, et si vous n’êtes pas de leurs avis vous êtes un nazi, heures-les-plus-sombres-de-notre-histoire, sinistre-mémoire, bla bla bla.
Chers toutologues autoproclamés vous n’êtes pas discriminés alors fermez la.
Allez vivre dans le 9-3 .

Maya55

Ou à Marseille .
Je leur dirai bien à tous les deux de venir y faire un tour pour voir ce dont les musulmans sont capables et leur demanderai ensuite leur opinion . La shoah des musulmans de Marseille çà les interpellera ? Des juifs victimes des musulmans et c’est à Marseille .
Problème des intellos ils ne connaissent pas la réalité .

MARC FRITZ

Que Renaud Camus soit un homme honnête et courageux, je n’en doute pas une seconde.
Que la dix septième chambre correctionnelle de Paris serve à asphyxier financièrement les nationalistes, c’est un scandale qui dure depuis des décennies.
Mais il me parait évident qu’à notre époque, messieurs FINKIELKRAUT et ZEMMOUR défendent la France avec plus d’intelligence et de talent que ce malheureux CAMUS.
Quand FINKIELKRAUT s écrit : « l’anti -racisme est le communisme du 21 eme siècle » il est bien plus efficace contre le système que lorsque CAMUS se lance dans des comparaisons hasardeuses entre l’extermination des juifs et le grand remplacement…

didile

Entre les pensées de Zemmour et celle de Finkielkraut ,et surtout la façon de les exprimer ,il y a deux fois la distance de la terre à la lune.
Finkielkraut ne regarde jamais ses interlocuteurs ni même la caméra ,il est toujours en discussion avec lui-même , se tortillant les mains de désespoir quand il n’arrive pas à percevoir ce que son Finkielkraut intérieur a envie de lui dire
C’est un philosophe de l’écrit obligé de faire des concessions à ce monde infernal de l’image et de l’immédiat .C’est tout l’inverse de Zemmour.

Anne-Marie G

Il est tellement plus efficace Finkielkraut que face au Grand Remplacement qu’il constate il ne sait que recommander aux autochtones européens la résignation ! Vraiment excellent Finkielkraut pour éclairer de sa grande intelligence l’actualité ! Son mot d’ordre : constater le Grand Remplacement, s’en désoler, mais surtout ne rien faire, ne pas rejeter le pauvre immigré qui envahit sans être conscient du désagrément qu’il peut causer. Lui et sa comparse Levy, c’est la sublime trouvaille du système mondialiste pour parachever l’oeuvre de désarmement moral et mental des autochtones européens effectuée quotidiennement par la propagande médiatique.

Anonyme

Levy et Finkielkraut jouent le rôle  » de bon flic  » du système mondialiste pour mieux tromper l’autochtone. Invités sur tous les plateaux tv, Finkielkraut élu à l’académie française, de la même communauté ( pourquoi seuls les membres de cette communauté ont – ils le droit de tenir des propos pas trop à gauche ?) et certains ne veulent rien voir.

Brouillon

Tsss Tsss, Frizou, persévère !

Marc Labelle

L’angle mort de leurs prises de position est celui-ci : le refus de considérer tout rapprochement avec le génocide des juifs aux mains des nazis. Ce dernier est leur référence taboue, un interdit de penser, une idole négative.

raskasse

Ils sont rentrés dans le rang…adieu!

Victor hallidee

Deux intellectuels communautaires qui ne veulent surtout pas renoncer à la gamelle d’or et à la légitimité médiatiques.

raskasse

Tout à fait cela!

fred

Levy et Finkielkraut sur RCJ. Autant écouter Birenbaum et Askolovitch sur France Inter. Mais sérieux, où est le débat? On est dans l’entre-soi là aussi…