1

Elle arrive : ralliement officiel prévu dimanche à Toulon

Le suspense aura duré des mois, mais Marion a fini par franchir le Rubicon et va officiellement rallier Éric Zemmour ce dimanche à Toulon, lors de son grand meeting au Zénith, où 7 000 personnes sont attendues.

Une belle affiche de campagne donc, où toutes les grandes figures de Reconquête seront présentes.

https://www.ericzemmour.org/marion-marechal-va-officiellement-rallier-eric-zemmour-ce-dimanche-lors-de-son-meeting-a-toulon/

C’est le grand retour en politique de la Belle, qui aura fait un break de cinq ans avant de replonger.

Ce ralliement de poids est évidemment un énorme succès pour Éric Zemmour, qui voit sa stratégie de rassemblement des droites prendre forme.

Certains proches de Zemmour comparent ce ralliement à celui de Bayrou à Macron en 2017, ou plus récemment à celui de Sarkozy au Président en exercice.

« Cela a beau être attendu, ça va avoir un effet de déflagration considérable » estime l’entourage de Zemmour.

https://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/presidentielle-2022-marion-marechal-et-eric-zemmour-les-coulisses-d-un-ralliement-imminent-20220302

Une aubaine à l’heure où les adversaires de notre champion, toujours bien intentionnés, le surnomment Vladimir Zemmour et où les sondeurs en rajoutent une louche pour mieux le discréditer.

C’est de bonne guerre, mais avec Marion, il sera beaucoup plus difficile de la diaboliser tant elle est populaire.

Marion rejoint Zemmour dont elle partage « la cohérence, la vision, la stratégie »

Interrogé hier sur ce ralliement, Zemmour répondait à Laurence Ferrari et Sonia Mabrouk :

“Je le souhaite, c’est une amie de longue date, une femme remarquable, de grande qualité. Je l’accueillerai les bras ouverts ». Voilà qui est donc quasi officialisé.

De son côté, Marine Le Pen s’est dite attristée.  « Ça me plonge dans un abîme de perplexité politiquement. Je suis la seule à pouvoir gagner face à Emmanuel Macron ».

On peut s’étonner que Marine croie encore à sa victoire après tant de déconvenues. Pense-t-elle vraiment  mériter les 18 % que lui accordent les sondages, alors que tous ses soutiens la quittent ?

Cela dit, on imagine que cette franche rupture politique avec sa tante est une épreuve douloureuse également pour Marion. Mais peut-on exiger d’elle de sacrifier son avenir politique à 32 ans, pour ne pas froisser sa famille ?

Elle aspire à retrouver les bancs de l’Assemblée nationale, avec un potentiel de carrière des plus prometteurs. On la comprend.

Si le ralliement à Zemmour est acquis, les tractations se poursuivent en vue des prochaines législatives. 

Quelle place aura Marion dans le dispositif de Zemmour ?

Combien de circonscriptions lui seront accordées pour elle et les proches qu’elle souhaite placer ?

Autant de discussions qui sont dans les tuyaux depuis des mois et qui ne devraient pas poser de problème insurmontable.

C’est donc une nouvelle page de la campagne qui s’ouvre pour la campagne d’Éric Zemmour.

À un mois du premier tour, notre grand rassembleur des droites ne pouvait espérer plus beau soutien.

Jacques Guillemain