Télévision : Mots Croisés, Printemps arabe, automne islamiste ?

Je vous recommande de regarder cette émission et de noter que ce sont deux courageuses militantes tunisiennes, Souhayr Belhassen et  Nadia El Fani, qui rappellent à tout le monde, y compris à  Hubert Védrine et à Gérard Longuet, qu’elles se battent pour des valeurs humaines qu’elles considèrent comme  universelles.

Leurs contradicteurs, comme tous les musulmans, tentent de nous expliquer les spécificités et les particularités historiques des uns et des autres et ne manquent pas de nous rappeler qu’il n’y a pas si longtemps, nous étions aussi comme eux. Autre façon de dire que les musulmans ont un peu de retard, mais que le temps arrangera tout cela. C’est comme si la polygamie,  la répudiation ou le voile intégral avaient jamais fait partie des lois sociales courantes en Europe. Mais leur recours au relativisme n’arrive pas à cacher l’exigence de soumission au diktat du Coran,  de Mahomet, des Ayatollahs et des Cheikhs qui font de la politique au nom de l’islam (c’est à dire de la soumission).

Et c’est toujours à la Liberté et aux femmes que ces porte-paroles d’Allah s’attaquent en premier. L’intervenant en duplex de Tunisie, M Abou Yaareb Marzouki, représentant du parti islamique arrivé en tête des élections, l’a bien confirmé. Il constate qu’il y a deux absolus qui s’affrontent : d’un côté la Liberté et la Laïcité, revendiquées par les deux Tunisiennes présentes sur plateau et, de l’autre, l’absolu de l’obéissance aux préceptes coraniques.

Laïcité Inch'Allah !!

Cette émission montre bien que le combat de Riposte Laïque est bien celui des démocrates et de ces deux femmes Tunisiennes que je tiens à féliciter pour leur courage et pour la clarté de leur engagement.

Bravo Mesdames ! C’est comme ça qu’on voudrait voir toutes les femmes dans le monde arabe et musulman ! Ce sont des femmes comme vous qui donneront enfin naissance à une génération libre, démocrate et respectueuse, non seulement des femmes, de la moitié de l’humanité, mais aussi de l’humanité tout entière, de ses valeurs universelles que le Coran et Mahomet ont toujours bafouées.

Tant qu’il y aura des femmes comme vous, il y aura donc de l’espoir.

Nos deux ministres, invités à cette émission ont été promptes à défendre la très coûteuse intervention de la France en Libye, mais ils ont été incapables d’admettre que la nouvelle situation échappait à tout contrôle et que des risques majeurs se dessinaient dans la région. Ils nous ont prouvé que, finalement, rien n’a changé. En politique arabe, il n’y a absolument aucune divergence entre l’UMP et le PS. Aussi bien Gérard Longuet que Hubert Védrine ont sollicité la patience et la confiance de l’auditoire tout en laissant penser que le temps arrangera bien les choses et que les douches froides n’annoncent nullement un hiver islamique. En attendant, ils sont plutôt disposés à cautionner les régimes islamistes qui sont en train de s’installer en Tunisie, en Libye et en Egypte. Autrement dit, que des autocrates au nom du Ciel s’installent à la place des Ben Ali, Moubarak et Kadhafi, cela ne changera rien à la politique française. Comme Yves Calvi l’a malicieusement rappelé, Marine Le Pen a bien résumé la situation :  « On a dépensé 300 millions pour établir la charia ». Mais Gérard Longuet ne voulaient pas admettre que le printemps arabe tournait déjà en eau de boudin. Sa réplique se voulait aussi cinglante à l’égard de la présidente du FN : « C’est une provocation stupide, ce qui n’est pas étonnant de sa part ! », preuve qu’il ne lui restait que l’insulte personnelle comme munition.

Quant à Mathieu Guidère qui se présente comme expert, totalement neutre, il a bien décrit la situation actuelle au Nord de l’Afrique. Il a bien résumé le drame de ces peuples, majoritairement musulmans. Il constate, comme je l’ai écrit après un voyage en Tunisie, que « Aujourd’hui, il y a une tendance forte, dans tous ces pays-là, à une revendication identitaire, très forte, pour se revendiquer comme « musulmans », ça s’appelle une identité musulmane. Le fond de la question c’est que tous ces gens-là mettent la loi divine au-dessus de tout autre loi. … Le fond du problème, il est là ! En France, nous mettons la Constitution au-dessus de tout. Dans ces pays-là, une bonne partie de la population, je ne dis pas tout le monde, met le Coran au-dessus de tout.« 

Et là je ne peux que donner raison à Mathieu Guidère, même si je l’ai affublé d’un bonnet d’âne lorsqu’il a osé s’aventurer sur le terrain de la manipulation idéologique pour nous expliquer que Mahomet avait imaginé la polygamie afin de sauver les veuves et les orphelins de la misère !

Mais il n’y a pas mieux que de regarder cette émission, riche de mille autres détails.

Cliquez sur ce lien pour regarder la vidéo de l’émission

MotsCroisés31-10-2011

Pascal Hilout

image_pdfimage_print