Emmanuel Macron, « En Marche » pour la Finance mondialisée ?

EnMarcheMacron

Favoriser la ploutocratie des richissimes nuisibles Soros et consorts, ne serait-ce pas la plus grande espérance de Macron ?
Rouler pour l’obscure finance paradisiaque défiscalisée, ne serait-ce pas la plus grande servilité de Macron ?
Et l’oligarchie financière portera-t-elle, en contrepartie, la marche présidentielle de Macron ?

Macron

Car le mouvement politique lancé par Emmanuel Macron est bercé par l’Institut Montaigne, ses dirigeants et ses influents souteneurs dont certains affichent une promiscuité avec le groupe Bilderberg, officine de la gouvernance mondialisée dont le président du comité directeur actuel, énarque de la promotion Voltaire comme Hollande, Henri de Castries est PDG d’AXA deuxième assureur mondial.
http://www.marianne.net/nouveau-site-macron-heberge-galaxie-patronale-geste-ami-100241867.html

Car l’Institut Montaigne est un groupe de réflexion, créé en 2000 par Claude Bébéar alors PDG d’AXA, dont le directeur actuel est Laurent Bigorgne, invité au forum Bildelberg 2015, qui vante la mondialisation et valorise les idées du Medef pour la primauté des accords d’entreprises au détriment du code du travail.
Et au sujet de la nébuleuse Bildelberg, Calvi tombe des nues, comme d’habitude !

Alors Macron, pour le financement de son mouvement et à l’invitation de Goldman Sachs, va chercher des fonds à Londres chez les banquiers de la City !
Car Macron, ex-associé gérant de Rotschild, est un pur serviteur de cette communauté des puissants de la Finance Mondialisée.
Comme son mentor Hollande, cet autre menteur, ami de la finance.
Et cette sentence de Montaigne, « Il faut ou imiter les vicieux, ou les haïr », trouve toute sa pertinence en éclairant le rôle de L’institut du même nom !

Notons aussi que l’Institut Montaigne entend lutter contre les discriminations à l’embauche et favoriser la diversité.
Et donc l’Institut Montaigne est un promoteur du voile islamique dans l’entreprise.
Alors la réaction tardive et timorée du valet Gattaz au sujet de l’article 6 du préambule de la loi Travail qui veut reconnaitre au salarié le droit à l’expression des convictions religieuses dans l’entreprise est bien le signe de sa soumission à la finance mondialisée au détriment de l’entrepreneur !
http://www.lexpress.fr/actualite/politique/macron-son-mouvement-en-marche-intimement-lie-a-l-institut-montaigne_1780429.html

Car Finance Mondialisée et Frères Musulmans avancent de connivence, se servent l’un de l’autre pour l’avénement de leur suprématie totalitaire respective.
Car le Panama est à la Finance Mondialisée ce que le Califat est aux Frères Musulmans.
Sans oublier les Vierges, en forme d’iles pour les évadés fiscaux et en récompense pour les martyrs d’Allah !

Paradisfiscaux

Mais plus dure sera la chute, car le servile Macron de la Finance Mondialisée, bien soutenu par les immigrationnistes, multiculturalistes et islamo-collabos Attali et Minc,  croit que l’idéologie obscurantiste des Frères Musulmans capitulera grâce aux bienfaits du commerce mondialisé.
Car Macron comme Juppé n’a pas lu le coran. Macron n’a donc pas compris l’idéologie mahométane et sa haine de nos valeurs démocratiques occidentales.
Au moins, Macron aurait pu méditer cette citation du philosophe Hegel qu’il vénère : “La religion est le lieu où un peuple se donne la définition de ce qu’il tient pour le vrai” !

Macron n’a sans doute pas non plus réfléchi à celle-ci, du même Hegel, qui affirme que “l’homme n’est rien d’autre que la série de ses actes”.
Alors en effet, Emmanuel Macron est bien « En Marche » pour la Finance Mondialisée.

Mais le peuple ne tardera pas à comprendre que pour ce Macron, adepte de Machiavel et formaté par Hollande, « gouverner, c’est faire croire ».

Alain Lussay

image_pdfimage_print