Emmanuelle Ménard chez Bourdin : la fréquentabilité à tout prix ?

Publié le 6 juillet 2017 - par - 38 commentaires - 2 589 vues
Share

La députée Emmanuelle Ménard (apparentée FN) était l’invitée de Jean-Jacques Bourdin ce lundi sur BFM TV et RMC. Une première pour cette nouvelle élue de 48 ans, journaliste de profession et épouse de Robert Ménard.

Pour de nombreux patriotes, cette interview a été source d’incompréhension, voire de déception. Non pas sur la forme, car Mme Ménard a eu des propos dignes, un ton posé et même un sourire sincère qui fait hélas souvent défaut dans notre camp. En outre, elle a adroitement évité les pièges rhétoriques du journaliste. Le problème se situe sur le fond des propos.

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/emmanuelle-menard-face-a-jean-jacques-bourdin-en-direct-960787.html

C’est le cœur lourd que je me suis résolu à écrire ce papier. Étant aussi contributeur régulier sur le site Boulevard Voltaire (dont Mme Ménard était rédactrice en chef jusqu’à son élection) j’ai eu le plaisir d’échanger fréquemment avec elle et d’être sollicité par elle pour couvrir des évènements de grande importance, ce, malgré mon jeune âge et le fait que je ne sois pas un journaliste professionnel. Une grande dame, donc, qui a toute ma reconnaissance. Aussi, le but du présent article n’est pas d’attaquer cette femme de conviction dont le patriotisme sincère est indiscutable. Il s’agit simplement d’exprimer les divergences (saines et normales dans tout débat politique) et l’étonnement que peuvent susciter les idées exprimées dans l’émission de Jean-Jacques Bourdin.

Dès les premières réponses, Emmanuelle Ménard a donné l’image de quelqu’un qui veut à tout prix montrer un visage fréquentable et républicain. Ainsi, lorsque Bourdin lui demande ce qu’elle pense des députés de la France Insoumise qui ont décidé de bouder le discours du président devant le Congrès, elle répond : « c’est dommage qu’ils n’y aillent pas, la moindre des choses est d’écouter ce que le Président a à nus dire« …

L’élue a malgré tout critiqué Macron pour ses ordonnances et son refus du traditionnel entretien du 14 juillet : « il est nécessaire de se prêter aux questions des journalistes« , déclare-t-elle, et d’ajouter : « les contre-pouvoirs sont nécessaires, et les médias en font partie« … Car, après tout : « nous sommes tous républicains« . Loin, très loin, du « nationalisme intégral » et du « pays réel » que vantait un autre journaliste au début du siècle précédent.

Mais c’est sur les questions de société et d’immigration que l’incompréhension est totale chez les téléspectateurs patriotes, dont votre serviteur.

Après un panégyrique de Simone Veil, la députée affirme en effet qu’elle a « toute sa place » au Panthéon. Les élus FN de Bourgogne (qui ont quitté la salle du conseil régional avant la minute de silence) sont ainsi critiqués par l’élue, en des termes mesurés néanmoins. « C’est honteux non? » demande le prude Bourdin courroucé. « Oui, c’est dommage« , répond l’élue, « je ne l’aurais pas fait« . De quoi rassurer le journaliste : « Ah, j’espère bien que vous ne l’auriez pas fait!« , s’exclame-t-il en exultant. Emmanuelle Ménard se dit également « favorable » au remboursement intégral de l’IVG.

Sur la question de l’immigration, l’argumentaire est libéral : la problématique semble purement économique pour Emmanuelle Ménard, qui néglige l’aspect civilisationnel… Rien d’étonnant : après tout Mme Ménard ne se situe-t-elle pas sur une ligne sudiste « national-libérale »? L’économisme et l’utilitarisme des libéraux finissent toujours par déteindre sur le sentiment national et l’appartenance qui s’en retrouvent amoindris. Ainsi, selon elle: « Si on pouvait accueillir dignement, on pourrait continuer« . S’il faut stopper l’accueil des migrants, la raison est « qu’on ne peut les accueillir dignement« . Au journaliste goguenard qui demande si on ne peut pas ou si on ne veut pas, l’élue répond : « Ce serait terrible si on ne voulait pas« . Le pauvre Bourdin qui guettait quelque déclaration musclée reste sur sa faim, les patriotes aussi.

On notera enfin le souhait d’Emmanuelle Ménard de former une alliance avec l’aile droite des Républicains. « C’est ce que je m’efforce de faire du matin au soir« , clame la députée de l’Hérault, qui y voit « l’évolution nécessaire du FN : reconstruire une droite de convictions« . Cette droite devrait se faire selon elle avec des gens comme Ciotti, Mariani ou Wauquiez. Elle place donc le nationalisme à droite, aux côtés des libéraux et de la bourgeoisie au détriment des classes populaires, négligeant que tout ce qui est national est inévitablement social. Le souverainisme en prend aussi pour son grade : « L’euro, je n’ai jamais été contre » confie Emmanuelle Ménard, avant de conclure : « La ligne Philippot n’est pas la mienne, vous l’aurez compris« . Effectivement.

Si Emmanuelle Ménard voulait se « fréquentabiliser », c’est peine perdue. La presse a passé sous silence ses déclarations consensuelles pour mieux brocarder ses propos les plus polémiques. Sur les nombreux sujets traités, seuls deux ont retenu l’attention des médias: l’opposition à la PMA (qualifiée de « dérive » et de « précurseur de la GPA » par la députée) et son « dérapage » (sic) sur l’homoparentalité. Emmanuelle Ménard a en effet affirmé qu’un enfant élevé par un couple de même sexe aurait « plus de difficultés » dans son accomplissement émotionnel et psychologique. Car « le père et la mère n’ont pas le même rôle dans l’éducation de l’enfant« … Des propos qui ont fait défaillir féministes et LGBTistes.

Laurent Wauquiez a quant à lui répondu sur l’alliance que la députée proche du FN veut tisser avec les Républicains. Une hypothèse inenvisageable pour l’ancien sarkozyste qui jure ne jamais s’allier avec le FN, tout en promettant qu’il « discutera » avec les électeurs de ce parti. Comprenez : « Pas d’alliance, je veux juste vous chiper votre électorat ». Soit un patriotisme condamné à être un éternel dindon de la farce de la droite.

A n’en pas douter, Emmanuelle Ménard est une femme de convictions et une élue de terrain, une journaliste respectable qui a fait un travail herculéen pour la liberté d’expression, notamment avec le site Boulevard Voltaire : un des rares médias libres, avec Riposte Laïque et quelques autres sites qui se comptent sur le doigt d’une main. Ses déclarations sur l’immigration, les médias, l’Europe et le libéralisme sont d’autant plus étonnantes. On ne peut que lui souhaiter une rapide prise de conscience. Puisse Mme Ménard réaliser que le nationalisme, loin d’être une idée de droite, est un socialisme authentique ; et que le socle électoral de nos idées n’est pas la bourgeoisie catholique mais les laborieuses classes populaires. Madame le Député, de grâce, ressaisissez-vous !

Nicolas Kirkitadze

Print Friendly, PDF & Email
Share

38 réponses à “Emmanuelle Ménard chez Bourdin : la fréquentabilité à tout prix ?”

  1. Corinne Lemuel dit :

    J’approuve le Naboléon de bac à sable Kiki Tasé : avec des égos aussi délirants que le sien, aucune chance de voir la droite (les Ménards, les Pen, Ciotti, Veau-quièze, Boutin-la-consanguine, etc) au pouvoir. Tant mieux !

  2. dufaitrez dit :

    M. Kirkitazde, c’est hors sujet, certes, vous êtes mon dernier recours…
    Ecrivant sur RL et BV, cela devient impossible sur ce dernier. Envoyé 5 mails, écrit au Siège. Rien ! Une réponse ? Merci !
    Pour le reste, E. Ménard cherche, comme son mari, l’Union des Droites, à juste titre.
    Un langage « Marinien » n’est plus d’actualité, le FN récent est mort…

    • JACOU dit :

      Vous y croyez vraiment à  » une union des droites  » ?

      40 ans de trahisons ne vous ont pas suffit pour comprendre qu’ils sont complices avec la gauche et Macron aujourd’hui ?

      • dufaitrez dit :

        Je voulais parler d’une Union des Droites (Wauquier, Ménard, Marion).

        • Nono dit :

          Oui la droite quoi! Ceux qui nous trahissent depuis 40 ans en alternance avec leurs homologues de gauche(cf JACOU).
          Vous pouvez tourner le problème dans tous les sens, la plupart des gens ont maintenant compris que toutes ces merdes sont de connivence pour mener et faire appliquer la politique économique décidée à Bruxelles.

  3. Marie dit :

    La femme de Robert est une humaniste bien-pensante, pas assez de droite et surtout pas assez catholique pour Riposte Laïque. On aurait du élire Christine Tasin, la vraie droite dure, et catholique.

    • EVA dit :

      Euh…Christine Tasin CATHOLIQUE ?
      Madame Tasin est aussi catholique que je suis athée.
      Ce qui ne l’empêche pas d’être patriote, et d’avoir un langage clair et direct.

      • Nono dit :

        EVA, je pense que c’est peine perdue de raisonner certaines personnes sur ce site. Ce ne sont pas des nationalistes, ce sont juste des électeurs de la droite traditionnelle(LR tendance Wauquiez-Fillon) qui n’arrivent pas(qui ne veulent pas?)admettre l’évidence. A savoir que leurs protégés, on les a déjà vu à l’oeuvre et qu’ils sont aussi inconséquents, et aussi asservis à l’ultra-libéralisme mondialiste que les pourritures de gauche. Pourritures avec lesquels ils jouent leur comédie de la mésentente devant le grand public, et avec qui ils signent des deux mains tous les accords concernant les traités européens.

    • Chassaing Jacques dit :

       » aurait du élire Christine Tasin, la vraie droite dure, et catholique. » oui!
      Emmanuelle Ménard est une bourge gnan-gnante, prof timorée. Avec Marine ça fait un bel attelage!

  4. genesys dit :

    Quand allez vous comprendre que pour prendre le pouvoir ils faut apprivoiser les veaux et appliquer nos idées ….après….!!

  5. Parlervrai dit :

    On critique Marine et on se rend compte que la relève n’est pas au rendez-vous.

  6. Nono dit :

    Vous avez bien résumé la situation, et le dilemme auquel se trouve confronter ces pseudos-nationalistes, pour qui le libéralisme décomplexé passe avant toute chose. Ils veulent faire croire à leur électorat qu’ils vont lutter contre l’immigration alors qu’elle est la pierre angulaire du modèle économique qu’ils défendent.
    Tu m’étonnes qu’elle veuille s’allier avec Wauquiez(et Marion la rejoindra sûrement)! Ils ont les mêmes idées: continuer à rouler pour la grosse bourgeoisie(jusque là rien de nouveau), tout en y insuflant une dose d’intégrisme catholique.
    Ils ne veulent SURTOUT pas une révolution nationaliste: ils ont bien trop peur de laisser le pouvoir à des gens ne venant pas de la même caste, et bien trop de mépris pour le populo.
    Pour eux l’islam est un allié, non un ennemi.

  7. Gerard Brazon dit :

    Lorsque l-on est interrogé par Bourdin, il n’y a que deux solution! Soit vous faite plaisir à Bourdin en affirmant votre pensée patriote,nationaliste et vous allez à l’echec. Soit vous affinez votre pensée en arrondissant les angles éventuellement et vous mettez Bourdin en échec. Emmanuelle Ménard a tenté et avec succès, d’affiner sa pensée qui est patriote et chrétienne sans tomber dans les pièges de Bourdin. Il fut mis en échec et fut obligé de se saisir de quelques angles sans pouvoir faire le buzz. Croire que Bourdin sera honnête envers nous est une bêtise. Il est pro immigrationiste, pro islam, et multicuturaliste. Ne pas y aller serait idiot également. Donc Madame Duverger-Menard a eu raison de mener son action et donner ses réponses. Elle a évité le pire.

  8. Niko dit :

    Je ne crois pas qu’elle se soit reniée, elle a seulement été prudente face au fielleux Bourdin qui n’attendait qu’une occasion de la crucifier. Elle ne lui a pas donné ce plaisir et c’est tant mieux.

  9. Nemesis dit :

    Bourdin semble incontournable … Pourquoi ? Et pourquoi s’aplatir ainsi ? A force de devenir politiquement correct on perd son âme et sa crédibilité. En fait quel intérêt de voter FN si ce parti est devenu comme LR ?

  10. cajard dit :

    A force de s’aplatir chez Bourdin,
    l’on devient plus crédible, et les militants qui ont permis son élection irons à la pêche en 2020, continuez comme cela et tous ce qui aura été fait ces dernière années seront foutu, et les régimistes ! reviendrons à leurs place tous cela pour ça, c’est pathétique;

  11. J Chassaing dit :

    Les 11 mesures anti-islamistes de Ménard sont insuffisantes
    Publié le 2 août 2016 – par Jacques Chassaing –
    Décidément les époux Ménard ont besoin de plus de mordant et de moins de correctement républicain.

  12. Chantal dit :

    Marine Le Pen : « Nous sommes confrontés à une submersion migratoire sans précédent et personne n’en parle ! » (VIDEO)

    VIDEO #MarineLePen:«La Décision de la Cour de Cassation sur la #GPA incite à contourner la loi(…) C’est une dérive affreuse de la société» pic.twitter.com/ZL6AKREr3f

    VIDEO #MarineLePen:«L’#Italie menace de fermer ses ports et réclame que la #France accueille des milliers de #migrants.Personne n’en parle!»

    http://www.prechi-precha.fr/marine-pen-sommes-confrontes-a-submersion-migratoire-precedent-personne-nen-parle/

  13. Robalba dit :

    ce qui m’amuse dans ce papier c’est que son auteur semble découvrir (mieux vaut tard que jamais) que les positions tranchées (litote) qu’il défend souvent ici (en attaquant notamment MLP) sont très minoritaires et que le combat électoral suppose un large rassemblement qui porte en lui toute une diversité de positions qu’il faut bien ramener sur un plan majoritaire. Bon, il lui reste à lancer sa révolution armée, ça peut marcher!

  14. Bernard Leroy dit :

    Et donc si l’on pouvait accueillir « dignement » et matériellement 30 millions d’immigrés musulmans, nous devrions le faire, Madame ?

  15. didile dit :

    Bizarrement ,elle a pris subitement le nom de son mari qu’elle ne portait pas et a fait supprimer sur Bd Voltaire les commentaires de ceux qui doivent bien se mettre dans la tête qu’ils ne sont rien puisqu’inconnus dans les gares et chez Bourdin.

    • Nemesis dit :

      De bons articles sur BV. Si on rejoint les auteurs par nos commentaires la censure se met automatiquement en marche. L’attitude de la censure permise par BV est en contradiction totale avec la teneur des articles et on est perdu. J’espère que RL n’est pas en train de le rejoindre …. Dans ce cas, si on ne peut plus s’exprimer les dons cesseront ….

      • Joël dit :

        On ne peut plus commenter en direct sur BV. Seule leur page Facebook est accessible. Et encore, il manque la moitié des articles.
        Pour garder un peu de lisibilité, il faut basculer en permanence entre l’onglet de BV et répondre sur FB.
        Conclusion, je ne vais plus sur leur site.

        • Pegalajar Marc-Mariano dit :

          même sur la page Facebook, je suis censuré. Le sujet, une explication que Gabrielle Cluzel m’a adressé pour justifier le pourquoi « les commentaires sont fermés » et que j’ai par deux fois retranscrite sur le site Facebook de BV. Aucune parution.D’après elle, actuellement, faire des commentaires a fait chuter l’audience et que depuis que la publication ne peut se faire que sur le site BV l’audience remonte. Difficile à avaler

          • Nemesis dit :

            En fait, seuls les commentaires tièdes passent et seulement ceux des piliers de BV qui font la censure. Quelqu’un est donc en train de « recadrer » ce site : peut-être Mme Maynard elle-même….

  16. HJALLMAR dit :

    Je suis bien d’accord. Emmanuelle Ménard-Duverger fait encore très souvent dans le politiquement correct. Dernier exemple : l’école privée qu’elle soutient dans la ZEP biterroise pour y bichonner les enfants de ce quartier sensible ( voir le message qu’elle a envoyé hier aux abonnés à Boulevard Voltaire ). .

  17. Zaza of Marseille dit :

    Oui marre de de republicaniser!

  18. topinembourg dit :

    « qui a fait un travail herculéen pour la liberté d’expression, notamment avec le site Boulevard Voltaire : un des rares médias libres, »

    Il y a quelques mois je postais régulièrement des commentaires sur BV , jusqu’au jour où après avoir eu l’outrecuidance de critiquer, un article signé par Emmanuelle Ménard , je fus interdit de commentaires et systématiquement censuré dès que je tentais d’en poster un . Mon adresse IP et mon compte FB ont été enregistrés et le blocage était immédiat et automatique lors de mes tentatives ultérieures . Ma critique était pourtant pondérée et surtout argumentée et énonçée en termes parfaitement corrects et respectueux .Cet incident m’a renseigné sur la psychologie de la dame et son intolérance envers ceux de son groupe de pensée et eux seuls.

  19. matthieu dit :

    Une nullité de plus comme MLP qui s’aplatit au lieu de s’opposer,une trahison de plus.

  20. Victor hallidee dit :

    Bravo Nicolas. Les idées et les convictions doivent prévaloir sur l’amitié.

    • Chantal dit :

      oui tout à fait d’accord avec vous et Nicolas que j’approuve pour son brillant article
      marre de ces politiques qui se couchent devant le politiquement correct en ne voulant surtout pas s’attirer les foudres des journalistes (ici en l’occurrence l’ineffable Bourdin ) qui cherche a chaque interview d’un représentant du FN la moindre petite phrase qui pourrait faire polémique et faire le buzz pour être repris ensuite par tous ses CONfrères !

      • jones dit :

        il n’aura pas le meme conformisme beat face a alain escada,,meme les sbires du FN s’aplatissent devant le grand malagouchi de rmc