Emmanuelle Ménard : une certaine élégance dans le débat politique

Lundi 3 juillet 2017, Emmanuelle Ménard était l’invitée de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV.
Loin de la caricature attendue par l’aréopage mondialiste quand il s’agit d’un élu du Front national ou apparenté, elle nous a donné une leçon de tenue politique tout à fait anachronique par les temps véhéments qui courent.

Ainsi, loin des postures affligeantes de la France Insoumise, l’élue de la 6e circonscription de l’Hérault a choisi de se rendre au Congrès de Versailles, pour, dit-elle, « juger sur pièces », ajoutant : « Monsieur Macron a été élu Président de la République. Je pense que la moindre des choses c’est d’aller l’écouter. »

Contraste évident avec l’incorrection de certains – et quoi que pense l’intéressée du Président –, dont il ne faut, hélas, rien attendre. Lorsque l’on peine à dire « vive la France », il est fort logique d’en mépriser les institutions, quand bien même on en profite allègrement ! Par honnêteté, précisons que Jean-Luc Mélenchon s’est comporté en « homme tout à fait courtois », selon Emmanuelle Ménard, assise près de lui à l’occasion de la rentrée des nouveaux députés à l’Assemblée nationale.

Pour autant, sans se départir d’une éducation qu’on serait en droit d’attendre de nos élus, Emmanuelle Ménard n’a pas caché ses inquiétudes quant à ce besoin de tout contrôler qui caractérise le nouveau Président. Idem pour le refus d’accorder une interview le 14 juillet prochain, elle trouve cela dommage. Lucide sur le malheur d’une France oubliée, elle n’a pas non plus mâché ses mots à propos de cette phrase typique de la mentalité En Marche !, lâchée par Emmanuel Macron lors de l’inauguration de l’incubateur géant de start-ups Station F, initié par Xavier Niel : « Vous aurez appris dans une gare, et une gare c’est un lieu où on croise les gens qui réussissent et les gens qui ne sont rien. »

Concernant les migrants, Emmanuelle Ménard, en vraie chrétienne, ne les accable pas, mais elle souligne cette impossibilité d’absorber un tel flux sur notre territoire. Flux qui entraîne la situation d’indignité dans laquelle ils se trouvent, tout en évoquant, en miroir, celle, dramatique, des Français, avec quelque 10 millions de chômeurs : « On ne peut pas se permettre d’accueillir des gens qu’on ne sait pas accueillir dignement » ; « On a imposé les migrants dans les villages et dans les villes, sans demander l’avis des Français et sans demander l’avis des maires, parfois ».

Jean-Jacques Bourdin, au fait des convictions religieuses d’Emmanuelle Ménard, et décès de Simone Veil oblige – à laquelle elle a rendu un hommage très digne, rejetant résolument ce parallèle malsain fait entre l’extermination des juifs d’Europe et la loi sur l’avortement –, a mis sur la table la question de l’IVG, espérant peut-être un « dérapage » dont il se délecte plus souvent qu’à son tour.

Il en a été pour ses frais : « C’est vrai que Simone Veil a été l’initiatrice de cette loi sur l’IVG, je pense que l’esprit de cette loi a évolué au fil du temps et n’est pas celui qu’elle souhaitait effectivement quand elle l’a présentée en 1974. Elle avait bien dit que pour elle l’avortement devait rester une exception, que l’avortement était toujours un drame, ce qui est dommage aujourd’hui c’est qu’on a tendance à le banaliser et à le généraliser. »
Puis : « Ce que je voudrais c’est qu’on revienne à l’esprit de cette loi, c’est-à-dire, qu’on lui propose toutes les solutions possibles et pas seulement l’IVG. » On est loin de l’intolérance.

Précisons, si besoin est, que défendre la vie n’est pas un crime, cela dit sans vouloir abroger une loi qui mériterait pourtant d’être plus nuancée qu’aujourd’hui. Et au risque de paraître réactionnaire, non, l’IVG n’est pas un moyen de contraception !

Enfin, la députée de l’Hérault a tendu la main aux élus patriotes de tous bords, sûrement consciente que la multiplicité des chapelles était nuisible à la cause : « Avec Monsieur Dupont-Aignan, on est tout à fait prêts à être cette passerelle, ce pont avec le Front national et les autres, on peut le faire. »

Mais le Front national est-il prêt à faire son mea culpa et admettre toutes les obédiences patriotes ? Question !
En conclusion, Jacques Brel a dit un jour : « La bêtise c’est un type qui vit et qui se dit “ça me suffit, je vis, je vais bien, ça me suffit”. Et il ne se botte pas le cul tous les matins en disant : “C’est pas assez, tu ne sais pas assez de choses, tu ne vois pas assez de choses, tu ne fais pas assez de choses.” C’est de la paresse, la bêtise. »

Aussi, dans le sillage de l’exemplaire correction d’Emmanuelle Ménard, je crois avoir au moins appris une chose aujourd’hui, moi qui, je le confesse, cède souvent à l’outrance pour fustiger ceux-là qui ruinent la France dans toute l’acception du terme : on peut exprimer son refus tout en restant courtois. Je vais donc me coucher moins bête.

Mais je ne promets pas d’y arriver tout de suite !

Charles Demassieux

image_pdf
0
0

22 Commentaires

  1. Les anathèmes et les insultes ne mènent à rien. Mettons plutôt les rieurs de notre côté, avec de l’humour beaucoup de choses passent mieux.Elle a raison par ailleurs, l’union faisant la force comme chacun sait il est plus que temps que les patriotes se regroupent et mettent de l’ordre dans la maison France. Il y a beaucoup trop longtemps qu’on a laissé la main aux bolcheviks de tous poils !

  2. Une posture politiquement correcte c’est bien. Une nouvelle vraie droite verrait-elle le jour ? Mais pour balayer cette classe politique actuelle il faudrait plus : d’abord sortir de cette UE qui se traine et nous traine vers un gros rien du tout. Il nous faudrait tout le contraire de cette opposition : une personne qui prenne vraiment la France en main. Un Trump à la Française : ferme dans ses convictions jusqu’au bout, qui aime et respecte la France et ses habitants..

  3. Presque totalement d’accord avec vous; presque car je ne le suis pas à propos des migrants: 90% d’hommes jeunes abandonnant à leur sort, apparemment dramatique si on écoute les médias, femmes, mères, sœurs, vieillards. Des lâches ou bien plutôt des menteurs qui viennent imposer en toute connaissance de leur démarche illégale leur présence sur le sol européen. L’attitude exemplaire et admirable des courageuses femmes combattantes kurdes réduit à néant tout leur discours victimaire. Donc, non, même si nous en avions les moyens, en dépit de la stupide exhortation du sieur Bourdin, nous n’avons aucune raison d’accueillir cette submersion migratoire, levier actif du Grand Remplacement. Que les riches pays du golfe s’occupent de leurs coreligionnaires. Sauf qu’ils ne sont pas si fous…

    • Marine chez Aphatie : « … euh… encore une fois…… euh… encore une fois… » (répété à l’envi).
      La députée utile au Système, encore présidente du parti qu’elle a torpillé, s’est répandue en analyses foireuses tous azimuts, ce matin sur France info. La donneuse de leçons au chef de l’Etat, plus en verve que devant le candidat Macron, compte faire illusion encore quelque temps dans l’Hémicycle. Dans l’imposture, comme un Mélenchon. Changement de nom et changement de Direction, tel doit être désormais le salut des militants dans une Union des Patriotes. Epurée de Marine Le Pen.
      http://www.francetvinfo.fr/replay-radio/8h30-aphatie/congres-de-versailles-un-discours-du-president-long-gazeux-et-decevant-selon-marine-le-pen_2255861.html

    • J’imagine qu’il suffira d’un mot d’ordre de je ne sais quel Mahadi et tous ces jeunes migrants entreront en rébellion ouverte aidés par les idiots utiles !

  4. Quelle compassion pour les migrants de celle n’a pas pipé mot sur l’islamisation de la France
    Voilà qui augure mal du galop d’essai de l’épouse du maire de Béziers dont les propos lors des assises de l’islamisation de la France avaient laissé sur leur faim nombre de patriotes. Ecoutez : http://rmc.bfmtv.com/mediaplayer/live-audio/
    Apparentée FN, elle a donc toute sa place au côté de Marine.

    • Marine s’est exprimée à plusieurs reprises sur l’islamisation, si elle ne l’avait pas fait peut-être serait-elle Présidente aujourd’hui !
      J’espère de tout mes vœux qu’elle va former avec tous les patriotes ce grand parti qui va aller au delà même du FN .
      Les gens ont d’ailleurs voté plus nombreux pour la personne Marine et beaucoup moins pour les candidats aux législatives représentants du FN!!!
      Des patriotes qui n’ont pas voté pour Marine ont pris la responsabilité de permettre à ce système de faire une épuration en continuant à harceler les alerteurs que sont S.Jallamion et P.Cassen.
      Il fallait voter Marine pour au moins donner un espoir !

      • @bm77, qui sont ces « fameux » patriotes que vous fustigez à chacun de vos commentaires ??
        D’où viennent-ils, qui sont-ils, combien sont-ils ???
        Au deuxième tour de la présidentielle, Marine a fait son plein de voix + deux ou trois millions(LR) qui ne voulaient pas s’offrir à Macron. Faites le calcul et vous aurez le chiffre à quelques milliers de voix du nombre d’électeurs fidèles à ce parti(pas la peine d’avoir fait Math Sup !)
        Donner un espoir de quoi ?, le système est verrouillé de partout(patronats, grandes administrations, médias…), et c’est la finance qui tire les ficelles depuis de Gaulle.
        Incluez les classes bourgeoises qui ne voient que leurs propres intérêts et le plus terrible dans tout ça, les classes moyennes qui votent contre leurs intérêts, voila le tour est fait.

  5. Elles est très bien Mme Ménard et de plus si elle pouvait rassembler toutes les droites patriotes ce serait l’ apothéose !!!!!!

  6. j’ai toujours admiré la détermination de Robert, voila que j’ai à saluer son épouse, azvec beaucoup de révérence

  7. Eh Charles ! Vous êtes amoureux d’elle ou bien ? C’est pas un peu trop entre cet article et le dernier sur elle ? Bon elle a été élue, super ! Elle a gardé ses mômes pendant que son bonhomme etait au taf, super ! Elle l’a rejoint au soleil sur le lieu de son taf, super !

    Mais sinon, à part nous sortir des conneries mielleuses sur méluche et sur Veil et aller faire un tour à Versailles tous frais payés, je ne me souviens pas qu’elle fut un exceptionnel et remarquable défenseur de la France, ou alors j’ai mal vu.

    N’empêche que j’aime pas son bonhomme qui, je le redis encore ici, s’est servi du FN pour se faire élire et qui crache dessus à la moindre occasion, moi j’appelle ça un traître, mais je peux me gourer, c’est peut être juste un enfoiré hein !

      • Ah merde ! Le professeur boutonnet a encore frappé dur, bouhouhouhouuuuuuuu, snif !

        Sinon le votre est en effet très intéressant !

        Quand on a rien à dire, on ferme sa gueule, ça évite de passer pour un con devant tout le monde…

    • Eu égard à votre commentaire, je me permets juste de préciser que je ne suis pas AMOUREUX de Madame Ménard. Simplement, je salue sa tenue et son sens du rassemblement. Quant à son mari, il ne crache sur personne mais se contente de mettre en garde contre les divisions de notre camp qui nous font perdre depuis des années.

      • Mais c’était juste une petite carabistouille !

        De la à dire que son mari ne crache sur personne, faudra demander ça à Marion et à Collard, je suis certain qu’ils voient les choses autrement et j’ajoute que les gentils qui se présentent en rassembleurs se feront bouffer tout crus !

        On ne lutte pas contre un système comme celui qui est mis en place en étant bien polis, bien courtois et très respectueux de tous ces fumiers, se donner rendez-vous sur le pré est un tantinet désuet cher Charles…

    • ben elle doit avoir un certain charme , car j’ai vu Bourdin … un peu taquin/coquin , pas agressif , je ne l’avais jamais vu comme ça ! et elle elle a tenu bon !

    • Allons, allons La_Soupape, et le politiquement correct avec brosse à reluire, tu ne connais ?
      Non, non, tu as raison, les deux mon général(d’ailleurs Marion doit encore s’en souvenir de cette invitation).

      • Eh eh mon bon Roma, si je connais mais j’en abuse pas, en réalité je m’en sers jamais pass’que j’aime pas 😀

  8. Elle était parfaite ce matin ! Il faut absolument que le Front National évolue en ce sens, décrédibilisant ainsi ces détracteurs.

    • J’ai entendu les propos de Mme Ménard et plutot surpris effectivement de sa retenue et son « bon sens ». J’imagine qu’elle ne sera pas assez extremiste pour nombre de lecteurs de RL. Quand à votre commentaire sur « decredibiliser les detracteurs », ca serait plutot l’inverse: si les responsables FN ou de l’extreme droite (pardon la vraie droite dans votre novlangue) etaient crédibles, ils seraient plus audibles (cf le debat de Mme Le Pen par exemple pour l’election presidentielle)

Les commentaires sont fermés.