En 2020, aura-t-on encore le droit de ne pas aimer Sibeth Ndiaye ?

Publié le 26 décembre 2019 - par - 17 commentaires

Peut-on menacer de mauvais sort, sur les réseaux sociaux, la classe politique qui vous génocide par remplacement de population ? Apparemment non.

Sur internet, il est pourtant courant de se faire menacer. La violence verbale, à la place de la violence physique, est souvent là pour pallier l’absence totale de solution politique. Mais certains fragiles, surtout lorsqu’ils sont femmes, noires, macronistes, ne le supportent pas. En ce moment c’est la Sibeth (si bête ?) qui chiale parce qu’une femme du sud de la France ne l’aime pas :

https://www.lepoint.fr/justice/menaces-contre-sibeth-ndiaye-la-police-judiciaire-saisie-24-12-2019-2354669_2386.php

Quelle peut être la motivation de cette personne, qui aurait menacé Sibeth ?

– Parce qu’une Sénégalaise naturalisée française en 2016 comme porte-parole du gouvernement français, cela fait trop gouvernement colonial ?

– Parce qu’entendre une grosse dondon prétentieuse te dire que la grève, elle s’en fout car elle a une voiture avec chauffeur, cela peut redonner des envies de guillotine ?

Est-ce plus le côté lutte des classes ou plus le côté invasion migratoire qui a fait réagir cette femme du sud de la France ? Les deux sont compréhensibles mais ce qui l’est moins, c’est l’absence de journalistes et de journaux indépendants pour rentrer dans le chou du Casimir femelle prénommée Sibeth. Dans une France qui irait bien, les journalistes se déchaîneraient contre elle, les humoristes la ridiculiseraient dans leurs spectacles et la foule serait pliée de rire. Là, rien ou presque, car c’est une femme, une noire (et une handicapé mentale ?) donc elle est incritiquable.

Dure va être la chute des élites bien-pensantes. Chute qu’ils sont en train de précipiter en interdisant la verbalisation de la colère. Dans le temps, nous avions des politiques qui saluaient des “M. Connard” en rappelant leur nom et en leur serrant la main. Aujourd’hui nous avons des Sibeth et des Grivaux.

L’application de la loi Avia va planter les derniers clous dans le couvercle du cercueil de la liberté d’expression des Français, laissant les Noirs chanter « tuez les bébés blancs » et les musulmans de toutes les couleurs imposer la charia en France.

2020 promet d’être une année de « sang et de larmes » si nous laissons faire le pouvoir en place. Alors faisons de notre mieux pour que cela soit l’année des larmes d’adieux des islamistes en route pour une terre d’islam où enfin ils pourront s’épanouir en se lapidant les uns les autres librement, loin, LOIN de la France. Bonne remigration 2020 !

Brenton ANDERS

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
PIstou

Que fait cette sénégalaise dans un gouvernement francais.

POLYEUCTE

Une Porte parole du Gvt Noire est aussi incongru qu’une Ministre des Armée, femme.
Racisme et Féminisme sont bien gardés !
Rajoutez qq homos, pour faire bonne mesure…
La Coupe est pleine !

André LÉO

Focaliser sur telle ou telle “personnalité” de LREM, ça ajoute de l’eau au moulin à indignation de Macron.
Chaque jour la macronie propose aux franchouillards qui ne sont pas allés voter en 2017, quelques motifs supplémentaires d’indignation, qui font oublier les innombrables “raisons ” précédentes. C’est une méthode de gouvernement comme un autre.
On vote des lois en douce, une ministre de la grève et de l’écologie va passer des vacances à Marakech, Ndyai n’excuse même pas Macron de ne pas avoir présenté ses vœux à noël…
Remarquez, il est possible que les pauvres “invités” aient décliné l’invitation. Et puis fêter Noël, quel signal envoyé aux électeurs muzz de banlieues.
Pour N’diay, elle pourra toujours aller se présenter à la présidentielle sénégalaise. Il y a des précédents!

Marnie

A-t-on le droit de nous empêcher de voire ce qui est bon ou mauvais pour nous ? Non bien sur ! Avec ou sans la permission de nos ennemis gouvernementaux et politiques prenons la décision de ne pas nous laisser intimider ou interdire quoi que ce soit qui vienne à l’encontre de nos convictions profondes et de notre survie en tant que vrais français. Soyons fiers de notre pays, de notre passé, de ceux qui sont morts pour que ce pays soit libre, pour nos libertés, pour notre religion (ou pas).

Brise-Lame

Excellente analyse ! En France il y avait une tradition d’impertinence à l’endroit des hommes politiques. Les chansonniers s’en donnaient à cœur joie. C’était une excellente et saine manière pour les citoyens de se moquer du pouvoir et de ceux qui l’exerçaient. Aujourd’hui, dire que Mme Ndiaye s’habille comme un clown est assimilé à du racisme ! Se moquer de son physique est un crime grossophobe ! Il est normal que dans un tel climat de censure et d’auto-censure, dans lequel le rire et la moquerie sont proscrits, des propos extrêmes finissent par être tenus puisqu’il n’y a plus d’exutoire. Mais n’est-ce pas finalement le but recherché, afin que Mme Ndiaye et les autres puissent se poser une fois de plus en victimes ?

Patapon

Quand il n’y a plus les mots pour dire les choses,alors,c’est a la poudre de parler…

Eric des Monteils

Il n’y a pas de temps ni de date pour manifester son dégoùt vis à vis d’une personne exécrable. Rien , ni personne ne pourra jamais atteindre notre être profond pour lui dire ce qu’il doit penser JAMAIS ! ! !

Daniel CH

Macron adore les blacks, vous en doutiez?

Undertow

Il nous reste encore le droit – le DEVOIR – de voter !! Alors votons RN, et les 50 % d’abstentionniste feraient bien de se réveiller.
N’oublions pas que nos fraîchement régularisés votent, eux ……

Daniel CH

C’est une nullité crasse qui fait Honte à notre patrie.

mimi

ne pas confondre les “thon blanc sicilien” avec le “thon rouge de Sète” et le “thon noir” du gouvernement…

Rems

Concours de laideur au gouvernement ……Ils, ou elles, sont choisis pour leur double nationalité, leur veulerie, leur bêtise, leur pseudo religion de merde, leur inculture et leur physique…… avenant !!!!!! comment cela pourrait il aller mieux ?

Pascal JUNG-LEDOUX

Et si nous, on lapidait les macron et cie???La France ne manque pas de carrières autres que politiques…

a.hourquetted'are

Oui, la remigration est solution humaine, il faut trouver un contrat de fin gagnant gagnant, et pas de reviens y!
Ne laissons pas une épine dans la vie de nos descendants.

Michel

Remigration ? Non, mille fois non ! Tout autant que ceux de la dictature, c’est élimination, le bon mot. Rien d’autre. Pas de pitié et pas de pardon. Jamais !

patphil

réponse : non ! bien sur
ah si elle avait été blanche, homme de plus de 50 ans, hétérosexuelle, et profrançaise , alors oui !

kabout

oui ! on pourra voir devra la détester en 2020…..comme la grosse schiappa.

Lire Aussi