En allant au Vatican, Valls bafoue la laïcité de notre Etat Républicain !

C’est marrant, mais l’information ne semble pas avoir « percuté » dans les sphères officielles des défenseurs autoproclamés de la laïcité, si prompts d’habitude à « manger » du papal tout en léchant les babouches du moindre imanat…

Le 27 avril prochain, le bateleur de Matignon sera présent au Vatican pour assister aux cérémonies de « canonisation » des papes Jean XXIII et Jean Paul II…

Il y a 3 ans, le Parti socialiste avait violemment dénoncé la présence de François Fillon, premier ministre, à la « béatification  » (sorte de probatoire avant la canonisation) de l’ancien pape polonais… au nom de la laïcité de l’Etat Républicain Français.

Faut croire que la laïcité, pour les socialos qui dirigent la France du haut de leur 19% des voix, est une notion à géométrie variable, puisqu’aujourd’hui, pour l’examen final, le premier ministre socialiste jouera le même rôle, à la même place, que l’ancien premier ministre UMP… Etonnant, non?

C’est vrai qu’en ce qui concerne « la géométrie variable », les socialos en connaissent un rayon: face à la Finance mondialiste, à la fiscalité des ménages, à la sécurité des citoyens, aux valeurs de notre Peuple et de son Histoire, ils font exactement l’inverse de ce qu’ils disent… et s’en glorifient avec le cynisme le plus affirmé!

Aussi nul ne peut s’étonner de voir le joueur de violon de Matignon tenter d’amadouer un électorat « catho » exacerbé (en ces temps de disette électorale, ça peut servir) …et violer allègrement les valeurs essentielles du socle républicain sur lequel reposent notre Nation et notre espace social… C’est vrai aussi qu’en matière de viol des valeurs, principes, intérêts et identité historique des citoyens de France,  le priapisme socialo érigé en mode de gouvernement est inépuisable!

Mais il est plus étonnant (ironie…) d’entendre, jusqu’à ce jour inclus, le silence assourdissant de ceux qui s’arrogent indûment le droit de veiller sur la laïcité française, totalement muets devant la présence d’un représentant du gouvernement à ce qui n’est qu’une cérémonie purement religieuse, hors même du champ « politique » de l’Etat du Vatican !

Silencieux aussi tous ceux qui , parce que le scootériste-squatteur de l’Elysée avait, lors de sa campagne de candidat, annoncé qu’il inscrirait « la loi de 1905 » dans la Constitution, lui avaient apporté , « sans état d’âme » comme ils disaient, leurs voix…

Serait-ce qu’au GODF ou dans les associations et apôtres (autoproclamés) de la défense de la laïcité , c’est parce qu’ on se sent cocufié qu’on se tait aujourd’hui ?

Ou est-ce parce qu’ il en est de la défense de la laïcité comme du reste des domaines du « politique » : un fonds de commerce qui permet de se donner de belles postures mais, comme tout socialiste de base à propos des principes et valeurs qui nous fondent, dont on se soucie comme de Colin Tampon!

Empédoclatès

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/coulisses/2014/04/14/25006-20140414ARTFIG00273-en-2011-le-ps-trouvait-choquant-que-le-premier-ministre-se-rende-a-la-beatification-de-jean-paul-ii.php

 

 

image_pdf
0
0