En avant pour les banquets républicains et tout ce qui permet de regrouper patriotes, républicains et laïques !

Publié le 24 septembre 2010 - par
Share

Certains « grands démocrates », mélange de McCarthysme et de stalinisme, ont donc décidé, il y a quelques mois, qu’en France, on n’avait plus le droit de parler de l’identité nationale : « pétainiste » !

Ils ont jugé qu’Eric Zemmour ou Alain Finkielkraut ne devaient plus pouvoir passer sur les plateaux de télévision : « racistes » !

Ils ont tranché : Résistance républicaine, Riposte Laïque et ceux qui se reconnaissent dans notre discours ne doivent plus pouvoir organiser la moindre initiative : « extrême droite, fachos » !

Certains laïques ont décidé que nous devions être excommuniés, et éjectés de la famille : « doriotistes » !

Certains médias ont décidé, systématiquement, d’accoler cette étiquette à notre site, pensant ainsi nous discréditer, et intimider celles et ceux qui pourraient se reconnaître dans notre combat.

Derrière Libé et SOS Racisme, ils ont décidé, après avoir qualifié le débat sur l’identité nationale de « pétainiste » que les roms et les clandestins, même en situation irrégulière, devaient rester en France, et qu’ils étaient les nouveaux juifs du 21e siècle ! Et ils affirment cela au nom de la Nation et de la République !

Remarquons leur silence assourdissant sur l’appel à la guerre civile et au jihad, suivi d’une manifestation (qui ne devait pas être bien légale) dans les rues de Limoges, ce vendredi 17 septembre. Imaginons les Blondel, Besancenot, Aubry, Mamère, Sopo, Fourest, Sifaoui et autres si, à la place du fou d’Allah, cela avait été un intégriste catholique qui ait dit le dizième de ce qu’a éructé le fasciste islamiste !

Bien que totalement coupée des réalités, une petite élite politico-médiatique et des nervis islamogauchistes ont donc décidé qu’ils avaient le monopole de la pensée, qu’ils devaient l’imposer au peuple, et faire taire, par tous les moyens, diffamatoires ou physiques, les mal-pensants comme nous.

Christine Tasin est menacée de mort ? Silence radio ! Des républicains sont insultés, à Toulouse, Toulon ou Strasbourg, le 4 septembre ? On en parle, mais pour dire qu’ils sont d’extrême droite, et qu’ils l’ont cherché.

Riposte Laïque a publié son premier livre, « Les dessous du voile », en mars 2009. Dans la foulée, nous avons organisé plus de 30 conférences, dans tous les endroits où nous avons été invités, y compris au Canada ou à La Réunion.

Nous avons accepté tous les – trop rares – débats ou interviews qui nous ont été proposés. Nous avons vu la malhonnêté de certains journalistes, et le grand professionnalisme d’autres. Nous avons entendu des encouragements de personnes qui, quand l’émission était terminée, nous félicitaient, et nous suppliaient de ne pas lâcher.

Nous avons depuis publié « La colère d’un Français », de Maurice Vidal, en février 2010, puis « Résistance républicaine », en mai 2010.

Et nous avons offert un débouché organisationnel – à défaut de politique – à ceux qui nous disaient que RL, c’était bien beau, mais qu’ils voulaient de l’action ! Résistance républicaine est née, depuis trois mois.

Le 18 juin, nous avons organisé, avec 26 organisations, un apéro saucisson pinard, qui a permis, par la couverture médiatique qu’il a engendré, qu’on parle enfin des prières musulmanes dans le 18e, et que nos animateurs commencent à passer sur certains plateaux.

Le 4 septembre, place de la Bourse, puis le 19 septembre, place d’Iena, Résistance républicaine a montré sa capacité à tenir des initiatives, et faire passer un message, malgré les intimidations gauchistes et islamistes.

Et maintenant ? Comme nous l’écrivions, il faut structurer, localement, au maximum, ce mouvement naissant. Nous encourageons donc celles et ceux qui se retrouvent dans la résistance à l’islamisation de notre pays à rejoindre Résistance républicaine.

Nous encourageons les animateurs locaux à organiser, quand ils le peuvent, un banquet républicain dans un restaurant, un apéro saucisson pinard chez un particulier qui a de la place, voire une réunion publique, si les conditions sont réunies pour cela.

Ce samedi 25, Pierre Cassen sera à Vichy, à 15 heures. Il tiendra une conférence sur le thème : « Le combat laïque doit-il être le même en 2010 qu’en 1905 ».

Ce jeudi 30 septembre, dans les locaux de l’UMP, à l’invitation de la Droite Libre, Christine Tasin et Pierre Cassen débattront sur le thème de l’immigration et de l’islamisation de la France, en compagnie notamment d’Alexandre Delvalle, président de la Droite Libre, Xavier Lemoine, maire de Montfermeil, du député Vanneste, de Jean-Paul Gourevitch et d’Ivan Rioufol.

Le 1er octobre, à Strasbourg, les adhérents de Résistance républicaine se réuniront. A Toulouse, à Lille, Toulon, dans les Yvelines, des banquets républicains se mettent en place, et des lecteurs nous écrivent, pour nous demander des conseils.

Le 14 novembre, notre journal est invité à présenter ses livres au Salon du Bnai Brith, à Paris, pour présenter nos trois ouvrages. Le 18 novembre, Pascal Hilout et Maurice Vidal seront à Vendôme, à l’invitation du Comité Vendomois de Défense de la Laïcité.

Le 26 novembre, Brigitte Bré Bayle animera, à Saint-Savin, une conférence sur le thème : Comment défendre la laïcité au 21e siècle ?

Structurer les patriotes, républicains et laïques, s’organiser localement, ne pas subir la dictature des petits khmers de la bien-pensance, réapprendre à penser par soi-même, accepter tous les débats, sans sectarisme, voilà sans doute une démarche qui, après 30 ans de dictature du politiquement correct, va en surprendre quelques-uns.

C’est pourtant la nôtre, ils n’ont pas tout vu…

Cyrano

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.