En Biélorussie, il suffit de traverser la rue pour trouver du travail

Publié le 7 mars 2019 - par - 64 commentaires - 1 778 vues
Share

J’ai envie d’écrire un autre article sur le pays de mon épouse, la Biélorussie, et sur ce qui gangrène le nôtre : le chômage et l’immigration.

Le taux de chômage en Biélorussie est de 0 %. Conformément à ce que prétend le président Emmanuel Macron : pour trouver un travail, il suffit de traverser la rue. C’est totalement faux à Paris, c’est totalement vrai ici.

Frappez aux portes, vous trouverez un job ! Être au chômage à Minsk est considéré comme un choix volontaire, et déclenche non pas le versement d’allocations, mais le prélèvement d’un impôt : seul un riche peu prendre la décision de ne pas travailler, alors on le taxe…

Il n’existe pas de code du travail. Juste quelques rares réglementations succinctes. On peut être licencié, ou démissionner de façon instantanée. Et bien sûr j’entends les bonnes âmes hurler à l’esclavagisme.

La réalité est bien plus complexe. Certes les emplois non qualifiés sont payés 400 € par mois. Et je le réaffirme, ce salaire, vu le coût local de la vie, permet de vivre aussi bien, voire bien mieux ici qu’un smicard français à Paris. Mais si les employeurs ont du pouvoir, les salariés en ont aussi ! En effet, puisque trouver un emploi se fait en traversant la rue, un salarié, surtout s’il est formé et difficile à remplacer, peut parfaitement avoir des exigences et les appuyer sur un chantage à la démission. Et cela marche bien souvent.

Les rues de Minsk sont pleines de voitures neuves… le modèle préféré localement est dans la BMW X6. Il n’est pas rare qu’un employé qualifié, ou un cadre difficile à remplacer, exigent et obtiennent des salaires bien plus élevés que leurs homologues français. Tout simplement parce que les entreprises ont besoin de main-d’œuvre et n’hésitent pas à la surenchère pour s’offrir les employés le plus compétents.

Et pour les autres, le jour où l’envie leur vient de changer de travail, pas de soucis : on démissionne… Et on traverse la rue… Alors certes, on ne trouve pas un emploi mieux payé, mais au moins on n’a plus à supporter un patron ou des horaires qu’on ne supportait plus.

Mais la Biélorussie se développe, elle, et avec 0 % de taux de chômage, elle commence à manquer sérieusement de bras.

La question de l’immigration s’est donc posée. Voici comment elle a été résolue.

Les frontières sont restées fermées. Et c’est le gouvernement biélorusse qui a choisi « ses » immigrés et qui leur impose des règles qui vont permettre à ce pays de rester un État-nation sans communautarisme.

Minsk a fait le choix des Chinois. Tout d’abord parce que le gouvernement local ne souhaitait pas de musulmans. Peut-être, qui sait, à la lumière de l’expérience des pays occidentaux.

Le développement du pays est  cofinancé par la Chine (sans compter bien sûr les investissements massifs en provenance du grand frère Russe) qui investit pour construire une partie des usines, et les travailleurs employés dans ces nouvelles usines, si la main d’œuvre locale ne suffit pas, ne sont des immigrés chinois.  Afin d’éviter la « dissémination » de cette population au sein de Minsk, de véritables « ville spéciales » ont été construites pour les travailleurs chinois. Ils peuvent y trouver des logements de qualité, ils vivent en famille et disposent sur place de magasins et de restaurants leur fournissant des produits chinois. Ils ont également accès à la télévision chinoise dans leurs logements. Ils viennent en famille mais ne peuvent pas rester lorsqu’ils atteignent l’âge de la retraite et, en général, effectuent sur place des missions de cinq ou de 10 ans avant de repartir pour la Chine. Les enfants nés sur place n’obtiennent pas la nationalité biélorusse.

Ils sont ainsi présents, par dizaines de milliers aux alentours de Minsk mais, sauf à l’aéroport, je n’en ai jamais vu un seul. Cette situation satisfait pleinement les deux parties.

Encore une belle leçon donnée au « Phare des droits de l’homme et de l’intelligence » qui s’effondre sous nos pieds, par une « affreuse petite dictature atroce »… Je me demande si la France a vraiment tout compris.

Jean-Frédéric Lesparre

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Vladimir

Jean-Frédéric Lesparre- vous êtes un grand rêveur je vous conseille d’aller vivre pour 1 ans en Bielorussie votre pays des merveilles, en plus je suis sûr que votre épouse vit en France avec vous ha ha Bielorussie = Corée du Nord travailler pour 400 € vous dites ??? Pour 150 deja -30 en hiver pas des rayons de soleil pendant quatre mois deux fois plus les gens très méchant car la vie est dure, Radiation peut-être vous avez oublié Tchernobyl ? Permettez-moi de vous rappeler que la désintégration des métaux radioactifs remonte à 1000 ans.Vous attrapez le cancer de la… lire la suite

Vladimir

Jean-Frédéric Lesparre- vous êtes un grand rêveur je vous conseille d’aller vivre pour 1 ans en Bielorussie votre pays des merveilles, en plus je suis sûr que votre épouse vit en France avec vous ha ha Bielorussie = Corée du Nord travailler pour 400 € vous dites ??? Pour 150 deja -30 en hiver pas des rayons de soleil pendant quatre mois deux fois plus les gens très méchant car la vie est dure, Radiation peut-être vous avez oublié Tchernobyl ? Permettez-moi de vous rappeler que la désintégration des métaux radioactifs remonte à 1000 ans.Vous attrapez le cancer de la… lire la suite

Olivia

Belle photo, belles personnes… Nous n’avons plus cette homogénéité ! La diversité c’est bon pour les plantes !

Natou

Jean Frédéric Lesparre merci pour votre article .
Cela laisse rêveur …..
Non la France a rien compris du tout sinon on aurait pas un joueur de flûte comme Président ? On aurait Marine et NDA comme premier ministre !!!!!

Lotus bleu

J’aime bien votre dernière phrase, la France, phare (ou pays) des droits de l’Homme et de l’intelligence (vous êtes moqueur), qui s’effondre (ou s’enfonce) sous nos pieds est une affreuse petite dictature. Je suis bien d’accord avec vous, nous sommes sur la même longueur d’onde. Oui, il y a beaucoup de Français qui ne comprennent toujours pas dans quel piège (à cons) ils sont pris. Mais que va-t-il falloir faire pour qu’ils se réveillent? Les engueuler? Les frapper? Les matraquer? Les assommer? C’est enrageant. Et le temps presse.

Philippe

J’aime bien les articles de ce gars-là.
Ca rappelle l’Humanité en 1950 décrivant le paradis des Travailleurs.
Toute notre jeunesse si j’eus été né, tiens !

Renaud

Avant de juger venez voir

DUFAITREZ

Si j’ai bien compris,vous aimeriez que la France soit cofinancée par la Chine ?
Comme votre Biélo, village Potemkine ?

Renaud

Ne me faites pas parler à votre place contentez-vous de lire et en tirer vos conclusions

DUFAITREZ

Renaud qui renaude… Seriez vous M. Lesparre ? Il faut assumer !

Rems

Malgré toutes les belles infos données, je constate qu’il y a plein de grincheux qui balancent des messages de balivernes sans être allés sur place, je suppose !!! Bravo JFL fais nous rêver encore……….

patphil

deuxième article sur ce sujet, réconfortant!
on peut donc vivre pauvre dans un pays qui respecte ses traditions, ses valeurs, ses coutumes

Lorong

A part reprendre la propagande étatique, vous avez eu l’occasion de parler avec des journalistes indépendants? Des paysans? Ils sont heureux?

Renaud

Je ne connais pas de journaliste je connais des dizaines de personnes et tout sont heureux Et en France ? Et comme je l’ai déjà dit le premier des droits de Lhomme est de vivre heureux le fait que ce ce ne ce soit pas une démocratie ne me dérange pas parce que là-bas au moins il n’y a pas de chômage, le niveau de vie augmente et la joie de vivre éclate partout. Les hôpitaux sont propres les routes ne sont pas pleines de trous il n’y a pas de désert médicaux le pays est l’un des moins imposé… lire la suite

Serge

Mensonge

Serge

Vous publiez pas mes commentaires ? C’est qui est le dictateur ?

PANDRE

C’est Macron, le dictateur!

Serge

Je vois que les soi disant gilet jaune sont des monteurs. C’est curieux car c’est exactement ça qu’ils reproche au gouvernement.

ven85

mais ce sont maintenant les stroskistes de melanchon qui ont pris le pouvoir aux gilets jaunes,ils ont chasses les gillets jaunes des 1 manifestation,il ne reste plus que les casseurs

Daniel

@ Serge
Bonjour l’orthographe.

Serge

Encore une mensonge. Mais d’où vous sortez tous ça. C’est sur que vous êtes déjà allé là bas ? Il me semble que soit vous êtes payé par le dictateur biélorusse, soit vous êtes prêt à tout pour dénigrer la France. J’ai vécu en Biélorussie pendant 35 ans, j’ai encore de la famille là bas, j’y vais tous les ans et je suis tellement content quant je rentre en France. Chômage 0 ,parce que dans les pays autoritaire il n’y a pas de vrai statistique. Trouver du travail c’est possible , mais avec le salaire 200 euros. Et mais si… lire la suite

Renaud

Vous avez donc vécu là-bas à l’époque de l’Union soviétique et bien il serait temps de revenir et de mettre à jour votre logiciel parce que visiblement vous êtes complètement dépassé. Et oui j’attends avec impatience le moment de pouvoir rester là-bas Pour le moment aujourd’hui c’est la fête des femmes il y a des fleurs partout dans les rues c’est un peu comme notre saint Valentin mais 10 fois plus importante

Denys

@Renaud. Bonjour le délire psychédélique ! Ils fournissent aussi les champignons hallucinogènes pour tout voir en rose ? Ou alors vous êtes coincé dans « la petite maison dans la prairie ».

Renaud

Navré mais je suis au cœur de Minsk le site ne permet pas d’envoyer des photos faute de quoi je le ferai ainsi que des vidéos du concert qui se déroule actuellement dans les rues venez sur place au dur de raconter des Annerie depuis la France

Spipou

Et bien allez donc à la campagne du côté de Gomel pour nous les envoyer, ces photos. Vous trouverez bien un endroit où les radiations n’empêchent pas la 3G de fonctionner.

Renaud

Parler d’un dictateur et dire que vous êtes ravi de retourner en France montre que visiblement vous n’avez pas trop compris la situation de notre pays et je m’étonne de vous trouver sur ce site

Serge

Vous avez raison. Ce site est pour une publique dont je ne fais pas partie. Et ne vais plus perdre mon temps a lire des mensonges. Gilets jaunes allez tous en Biélorussie, la paradis vous attend. Si dans un pays il n’y a pas de migrants, ça veut dire que le pays est pauvre et mal géré. Les migrants ne sont pas stupides.

Renaud

Ce sont les Français qui sont stupides ou en tout cas leur gouvernement

Spipou

Renaud, je crois que vous êtes en train de parler à un biélorusse (un vrai, celui-là).

Spipou

J’aime beaucoup l’impression « investissements massifs » !

En d’autres temps, on eût appelé ça « colonisation » ou « annexion ».

Heureusement pour les biélorusses à BMW X6 qu’ils ont Poutine – et le gaz à prix cassés.

Ca vous est arrivé de papoter avec un chauffeur de taxi ? En voyage, on apprend beaucoup des chauffeurs de taxi. Ce sont même les mieux informés de la situation du pays…

Et puisque vous aimez le tourisme à bas prix, je vous conseille d’aller visiter la campagne dans la région de Gomel.

Après ça, vous revenez nous faire un autre de ces petits articles dont vous avez le secret, mhh ?

Renaud

Je prends le taxi tous les jours. Je ne me déplace qu’en taxi. C’est rapide et ça ne coûte rien ou presque

Spipou

Et ça vous arrive de parler au chauffeur ? Je le sais bien que ça ne coûte rien ou presque, espèce de pomme ! Ca ne vous est pas venu à l’idée de demander au chauffeur comment il fait pour vivre avec ce rien ou presque ? Moi oui, figurez-vous. Faites-le, vous verrez, c’est édifiant. Vous entendrez beaucoup d’histoires d’hommes qui ne peuvent pas se marier parce qu’ils ne peuvent pas faire vivre une femme, ne parlons pas d’enfants. Mais pour ces femmes-là, pas grave ! Elles trouveront bien un retraité français, à défaut d’un chauffeur de taxi biélorusse. Vos… lire la suite

BERNARD

Quand je pense qu’ils loupent ainsi toute la culture et les CPB que pourraient leur apporter les Africains, j’en suis malade. Ils font le sacrifice de nous les laisser.
En tout cas la photo du titre est jolie !

Abdul Partouz

Oui, mais si ils changent d’avis, nous nous ferons un plaisir de leur céder une partie de notre stock. Les africains nous apportent tellement de bienfaits, pas de raison que les biélorusses n’y aient pas leur part

Nicolas

Ils ne veulent pas de Muslims bien que beaucoup d’Africains soient chrétiens , la Biélorussie ne veut pas prendre de risques

Yohann le debattant

« Le gouvernement local ne voulait pas de musulmans ». Voilà, tout est dit. Loukachenko, le honni des europeistes de Bruxelles a tout compris. Son peuple lui en sera gré. Pas sûr qu’il en sera de même pour nos dirigeants « démocrates » de l’ouest. Macron et Merkel en tête…

Denys

Sympa la Biélorussie. Les français qui n’y ont jamais bossé peuvent y prendre leur retraite, tout en faisant du tourisme sexuel qu’ils appellent « mariage ». Pendant que les chinois y bossent, en étant parqués pour éviter toute « dissémination » (de quoi on n’a pas bien compris) et se font dégager quand ils ont fait leur temps. Ou les vertus du capitalisme caucasien.

bitemol

T’as intérêt à revoir la géographie pour parler du Causase!

Parlervrai

Tu sais, la géographie et les macroniens ça fait deux. Rappelle-toi l’ile de Guyane !

Albert

C’est pas une île ??? Mdr

Denys

Caucasien, blanc ? Pigé ou besoin d’une longue explication ?

Renaud

Tourisme sexuel ? Mon pauvre garçon il faut arrêter les fantasmes. Les femmes russes choisissent leurs hommes et les conquérir n’est pas qu’une formalité.

Jill

Mouai j’en doute aussi..

Spipou

Bon, reprenons, puisqu’il faut repasser une deuxième couche.

Pour le prix de la passe, cliquez ici, puis sur « Recherche ». C’est comme le taxi, ça coûte rien ou presque :

https://www.mamba.ru/

Parlervrai

La dissémination de quoi ? Ouvre les yeux, en france, et tu comprendras (peut-être).

Mauricette

Pouvez vous me renseigner sur l’intérêt de s’expatrier la bas pour la retraite ?
Merci😉

Renaud

Je dois vérifier mais normalement pas de csg, de plus, si carte de séjour et résident fiscal, impôts très faibles et prix de tout les produits courants extrêmement faible ( exemple: essence 46cts le litre ce matin)

Spipou

Bon courage pour la carte de séjour ! ☺

Allah taque

S’expatrier ? Bon courage à vous si nous pensons tous à fuir le bateau comme des rats , nous n’avons qu’à leur offrir notre terre alors . La reconquête de notre pays ( pour nos ancêtres et nos enfants) ne se fera pas par la fuite en avant comme beaucoup le font. Nous devons nous unir français de souche et de cœur car la France est encore chez nous malgré les dires des envahisseurs du désert qui nous aiment tant. Vous avez raison fuyez à 72 ans je n’ai plus rien à perdre si ce n’est ma très chère patrie… lire la suite

Parlervrai

La reconquête ne se fera pas derrière un clavier non plus.

Lea

Alors actions !!!
Vous êtes pas mieux…

Spipou

– Les femmes ne sont pas chères et très sensibles (au dollar). – Les villes toutes neuves, car totalement détruites pendant la deuxième guerre mondiale (bon, faut aimer l’architecture soviétique, mais c’est un détail.) – Le pays rayonne, grâce à Tchernobyl. – Les taxis ne coûtent rien ou presque. – Des trains comme dans notre enfance, sans climatisation ni gadgets modernes, des dizaines de wagons dans le train et une énorme locomotive pour tracter le tout à 60 – 40 km/h (moi, j’adore ça, je suis amateur de lenteur et de vieux trains. Mais tout le monde n’est pas comme… lire la suite

Spipou

Au guichet, si c’est en été, achetez donc un bon gobelet de kvass à un vendeur de rue pour patienter, c’est délicieux.

Heureux pays !

Renaud

Oui entre Minsk et l’aéroport On peu observer l’entrée (en chinois) d’une immense zone résidentielle.avec un vigile chinois à l’entrée. La rumeur fait état de 20 000 habitants….

Denys

Un vigile chinois à l’entrée ? La rumeur ? Ou les vertus de l’ostracisme à la sauce biélorusse. Mais finalement ce sont peut être les chinois qui ne veulent pas se retrouver nez à nez avec ce peuple charmant.

Parlervrai

Où qu’ils aillent les chinois ne se mélangent pas. Les « China town »s ne sont pas construites par les locaux.

Renaud

Vous avez parfaitement raison Parlervrai . Ce sont effectivement les Chinois qui ont construit les quartiers spéciaux

Denys

Jamais vu de vigile à l’entrée de quartiers chinois en France ni aux États Unis. C’est dire qu’ils doivent se sentir bien entourés en Biélorussie. Les gens sont tellement sympas là bas ! ;-)
Au fait Renaud, vous vous sentez toujours patriote en étant expatrié en Biélorussie pour vos vieux jours ? Patriote russe alors comme Depardieu. En tout cas, votre publicité pour la biélorussie laisse à penser que vous vous ennuyez et que vous vous réjouiriez que d’autres retraités français vous rejoignent. Pas si fun que ça peut être la Biélorussie en définitive …

Renaud

Merci de m’interroger au lieu d’affirmer. Je ne suis pas expatrié en Biélorussie j’y passe beaucoup de temps avec mon épouse, de nationalité biélorusse mais je passe la majorité de mon temps en France. Je peux donc parfaitement comparer 9 mois en France 3 mois un Biélorussie je sais donc de quoi je parle

Denys

Autant pour moi sur ce coup là …

Marie Claude

Exactement ,c’est pareil à Shangaï :les expatriés français vivent dans le quartier français,bien délimité,et se trouvent très bien ainsi…pas de multiculturalisme, l’exemple de la France leur suffit!…aussi bien aux Chinois qu’aux Français!

Denys

@Marie Claude. A gauche on appelle ça segregation, à droite partition mais en aucun cas nation. Et vous n’avez pas compris ce qu’était le multiculuralisme à l’évidence. Les États Unis en sont le meilleur exemple et les regroupement ethniques sont la règle.

bitemol

20.000 chinois à Minsk et sa banlieue. Combien dans Paris (XIIIe, Belleville XXe, Flandres XIXe)? Probablement plus, il suffit de voir la « zone » commerciale située près de la Porte d’Aubervilliers, les entrepôts de produits chinois et les avenues vers le Maghreb que sont Aubervilliers et St-Denis devenues.

Renaud

On ne peut pas comparer un pays de 10 millions d’habitants où il n’y avait encore aucun étranger ou alors quelques dizaines il y a 20 ans et la France ou 70 millions d’habitants dont 15 ou 20 millions d’étrangers et leurs descendants