En bombardant la Syrie, Trump s’est soumis aux monarchies du Golfe

Le 1er février 2017, j’avais mis en doute, dans un article sur RL: « http://www.riposte.com/et-si-trump-avait-oublié-larabie-saoudite », la sincérité du 45e président des Etats Unis à vouloir réellement combattre l’islamisme. Et aujourd’hui, ce doute s’est avéré. En ordonnant de lancer 59 missiles Tomahawk sur la base aérienne syrienne de Al-Chaayrate à l’est de la ville de Homs, Trump s’est démasqué. Il n’est pas le président qui veut éradiquer le djihadisme, au contraire il s’est mis au service des monarchies pétrolières arabes qui sont les vrais sponsors du terrorisme islamique.

Comment ce président peut-il faire avaler à l’opinion internationale que Bachar el-Assad est responsable de l’attaque chimique à Khan Cheikhoun ( ville syrienne sous occupation de la Qaeda) où il y a eu 90 morts dont trente enfants selon les islamistes au moment où l’armée syrienne et ses alliés remportent de grands succès militaires sur le terrain ?

Le président syrien, est-il atteint de cécité politique pour fournir à ses adversaires le bâton qui le fera saigner ?

Aucune explication rationnelle ne peut admettre cette attaque chimique de la part du régime de Damas. Et pour quels gains politiques, Bachar el-Assad, l’aurait-il fait ? C’est un enfumage de plus que ce prétendu gazage de populations civiles pour frapper les esprits des occidentaux afin que la machine guerrière se mette en marche.

La république syrienne a démonté son arsenal chimique en collaboration avec l’Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques ( OIAC). Cette collaboration s’est déroulée de 2013 à 2015 dans de très bonnes conditions sans la moindre dissimulation de la part du régime syrien selon l’OIAC.
L’Occident ne cherche-t-il pas à nuire à Bachar el-Assad au moment où il est en train de remporter la bataille finale contre les fous d’Allah pour les remettre en selle ?

La lucidité doit s’imposer en ces temps où l’oligarchie mondiale est en perte de vitesse et où les fausses informations relayées par les plus grands médias du monde occidental sur l’usage présumé d’armes chimiques par l’armée syrienne contre des populations civiles ont permis au président Trump d’enfourcher son cheval de shérif, pour venger les enfants syriens dont l’Occident est en partie responsable de leur malheur, en s’alliant avec l’islam sunnite djihadiste.

En réalité, Trump a ordonné ce bombardement contre la Syrie pour se refaire une virginité politique parce qu’il était en perte de vitesse face à ses adversaires.

Pour l’administration américaine et ses alliés arabes sunnites du Golfe Persique, Assad est coupable et il doit être puni avec sévérité. Lui balancer quelques missiles sur la tête afin de le rappeler à l’ordre est une chose facile pour les Etats-Unis, puisque les payeurs (leurs larbins wahhabites) sont prêts à débourser sans aucune limite pourvu qu’ils ne soient pas montrés du doigt qu’ils sont les grands pourvoyeurs du djihad mondialisé. Et pour éviter cette mise en accusation, ils dorment sur un immense trésor remplis de pétrodollars qui fait rêver les cupides capitalistes occidentaux, en ces temps de disette. D’ailleurs, le vice-prince héritier saoudien, Mohammed Ben Salmane (le fils du roi) a déjà signé une convention d’investissement de 200 milliards de dollars avec Washington pour le financement des infrastructures américaines dont le candidat Trump a fait son cheval de bataille durant la campagne présidentielle (une enveloppe de 1000 milliards de dollars étant prévue) ?

Pour Trump et son équipe, le redressement économique des Etats Unis passe par les monarchies du Golfe. Alors rien ne les arrêtera pour faire plaisir aux wahhabites saoudiens et qataris.
En exhibant des photos des enfants syriens gazés au conseil de sécurité de l’ONU, l’ambassadrice américaine Mme Nikki Haley rejoue la même scène que M. Colin Powell (secrétaire d’état de 2001 à 2005, sous la présidence de Bush junior) qui avait montré à la face du monde un flacon contenant les preuves que l’Irak possédait des armes de destruction massive pour l’envahir. Ce mensonge a permis aux Etats Unis de détruire un état et d’être à l’origine de la mort de plus d’un million et demi d’irakiens. Et ce qui est plus grave encore, c’est qu’ils ont favorisé l’émergence de la Qaeda et de l’Etat Islamique qu’ils disent combattre.

Jusqu’à quand les peuples occidentaux se feront-ils encore berner par l’oligarchie politico-médiatique ?
Actuellement, les islamistes tels que la secte des frères musulmans et des djihadistes salafistes qui sont aidés par les américains, essaiment en Europe en commettant de temps à autre des attentats. Et le dernier en date est celui qui vient de se produire à Stockholm en Suède, pays par excellence du multiculturalisme. Cet attentat résonne comme un avertissement aux alliés occidentaux de l’islam sunnite djihadiste.

L’intervention américaine contre l’armée syrienne qui est en position de remporter la bataille contre les terroristes sunnites qui infestent la Syrie depuis le fameux ‘printemps arabe’, encouragés par le sultan d’Ankara, l’Arabie saoudite, le Qatar et les puissances occidentales (Etats Unis, France Royaume Uni), est une preuve supplémentaire de la connivence de l’Occident avec l’islam sunnite conquérant et destructeur qui est la vraie matrice du djihad mondialisé.

Les trois pays de la sainte alliance (Etats Unis, France et Royaume Uni) sont responsables de la pérennisation et de la propagation du terrorisme islamique sunnite dans le monde. Avec leur soutien politique et logistique sans faille aux divers groupes djihadistes en Syrie et en Irak, l’Etat Islamique (Daesh) et la Qaeda ont fini par s’y enraciner pour longtemps et y mener en toute impunité des massacres contre les minorités chrétiennes, yazédies et chiites.

En prenant position ouvertement contre le monde chiite dans la guerre qui l’oppose aux sunnites depuis 1400 ans, l’oligarchie politico-médiatique prouve une fois de plus que son intérêt particulier, passe avant celui des peuples mais qu’elle est mal barrée et que le temps finira par la mettre au banc des accusés pour complicité avec l’ennemi.

Et toute autre discussion n’est que de la masturbation de l’esprit.

Hamdane Ammar

image_pdf
0
0

10 Commentaires

  1. Du BLA BLA-TAGE !!!De la propagande et surtout des mensonges,et pire encore de l’ignorance.
    Vous qui parlez sans savoir,comme moi,taisez-vous !!

  2. l’ Arabie Saoudite et le Qatar depuis l’ effondrement du régime sunnite de Saddam en Irak et de la non autorisation par la Syrie de faire passer leurs gazoducs ont décidé de faire changer le régime en Syrie par tous les moyens alors que dans leur propre pays ils n’ autorisent aucune opposition !!!!
    maintenant si l’ on pense qu’ en virant Bachar de Syrie , tout sera réglé , hé bien je crois que l’ on se dirige vers le chaos total là bas dans le triangle Syrie-Iran-Irak et c ‘ est ce que recherche d’ ailleurs l’ Arabie Saoudite et le Qatar qui font leur guerre religieuse contre les chiites par procuration à travers ces cons d’ occidentaux pris en otages par les pétro-dollars de ces monarchies islamistes !!!!
    Honte à l’ occident qui ne devrait pas se meler cette guerre de religion !!!!

  3. NON ! ! ! IL A SEULEMENT ÉTÉ TROMPÉ ET MANIPULÉ PAR LA C;I.A. ! ! ! ! ! ! ! IL A VOULU S’ EN EXPLIQUER IL Y A DEUX JOUR DANS UNE VIDÉO MONDIALE QUE LES POUVOIRS EN PLACE L’ ONT EMPÊCHÉ DE PRÉSENTER ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !

  4. Voilà un article très lucide qui fait le point et qu’on lit avec sérieux .Un article qui fait plaisir intellectuellement.

  5. http://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/2017/04/voici-l-article-supprime-par-le-daily-mail-sur-un-plan-us-pour-organiser-une-attaque-chimique-en-syrie.html
    https://francais.rt.com/opinions/36619-derriere-frappes-americaines-syrie-dessous-revirement-donald-trump
    Nous avons intérêt à garder un oeil sur ce qui se passe là bas même si nous avons en ce moment les élections présidentielles. La coalition Russie/Syrie/Iran vient de publier un communiqué qui montre qu’ils ne plaisantent pas. Tout est entre les mains de Trump à présent et espérons qu’il ne soit pas une marionnette de plus…
    http://www.cercledesvolontaires.fr/2017/04/09/bombardement-americain-syrie-communique-russo-syro-iranien/

  6. L’attaque chimique….. Peut être qu’Assad devrait comprendre que les russes lui ont jouer dans le dos et qu’ils en sont responsables,lui faisant porter le fardeau du blâme…

Les commentaires sont fermés.