En France, il est interdit de gifler les mineurs violents

Le 13 octobre 2017, l’adjudant-chef commandant la gendarmerie de Monthermé, département des Ardennes, reçoit un appel téléphonique de sa femme qui se trouve dans un supermarché, molestée par une bande d’une dizaine de voyous qui se comportent comme des vandales et l’empêchent de déposer ses courses sur le tapis tout en l’insultant copieusement.

Le gendarme décide de se rendre au supermarché, accompagné de deux collègues, en voiture, gyrophare en marche ainsi que le « deux-tons ».

La bande de voyous n’est pas du tout impressionnée et reste sur place au lieu de déguerpir (la peur du gendarme, il y a belle lurette que c’est fini !).

Le gendarme saisit par le cou celui que sa femme lui indique comme étant son agresseur principal, un mineur de 14 ans, et lui administre une gifle tout en lui disant : « Si tu insultes encore ma femme, je t’explose la tête ! ».

Vous auriez fait très exactement la même chose et j’aurais eu également une réaction identique.

Le rôle de la famille de ce voyou aurait été de lui allonger deux autres gifles et de s’excuser auprès du gendarme et de son épouse pour l’attitude de leur progéniture.

Convoqué en juin 2018 afin qu’il reconnaisse sa culpabilité et « plaide coupable », car cela aurait évité un procès public, le gendarme avait refusé car c’était, selon lui, humilier le corps des gendarmes et sa propre femme alors qu’il n’est qu’à quatre années de la retraite, qu’il a toujours été bien noté et apprécié par sa hiérarchie.

Le procureur de Charleville-Mézières a requis 5 mois de prison avec sursis (ce qui est déjà très lourd pour une simple gifle) mais, en plus, l’interdiction d’exercer et de porter une arme pendant cinq années.

Cette sentence signifierait sa mort professionnelle.

Son avocat, Me Jonathan Phour, ne comprend pas un tel acharnement qui ressemble à une double peine, alors qu’il a déjà été sanctionné par sa hiérarchie par une suspension de 20 jours !

Le procureur a souligné le manque d’exemplarité de ce gendarme qui avait voulu faire justice lui-même : « Vous ne pouvez pas régler vos comptes vous-même et détenir une arme ». (Je n’ai lu nulle part que ce gendarme avait sorti son arme !)

Nous sommes impatients de connaître le jugement qui sera rendu le 3 octobre, espérant que les magistrats se montreront plus lucides que le procureur !

Et nous aimerions que « Les Barraquins » se mobilisent et se prononcent en faveur de ce gendarme !

Nous sommes impatients également de savoir la condamnation que ces mêmes magistrats vont infliger aux voyous qui ont poignardé un homme de 30 ans, dans la nuit de samedi à dimanche sur l’avenue Jean-Jaurès, toujours à Charleville-Mézières, dans les Ardennes.

C’est également une histoire de gifle qui mobilise actuellement les riverains d’Arcueil (Val-de-Marne).

Le 13 septembre, un adolescent traverse en courant la rue devant le bus 323, obligeant le conducteur à freiner brutalement pour ne pas le heurter mais au grand risque de blesser des passagers du bus, dont il a la charge, ou de provoquer un carambolage.

De son siège, il interpelle le collégien pour lui demander de faire plus attention.

Celui-ci l’insulte en lui criant : « Ferme ta gueule et conduis ton bus ».

Le chauffeur descend alors et gifle l’adolescent.

Il déclarera plus tard qu’il regrettait son geste impulsif. Il a tort, il ne devrait pas le regretter.

Du côté de sa hiérarchie, à la RATP, on condamne fermement ce geste, contraire aux principes et valeurs d’une entreprise de service public.

Donc, les principes et les valeurs de ce service public auraient été sauvés si le conducteur du bus avait heurté le collégien, le blessant et peut-être même plus, au lieu de le sermonner et même de le gifler ? Les assurances se seraient chargées du sinistre !

Ce père de deux enfants risque un licenciement, mais une pétition en sa faveur a déjà rassemblé plus de 300 000 signatures.

Le maire de la commune a déclaré que la réaction du chauffeur était disproportionnée et inappropriée, « car il s’agissait d’un enfant ».

Adolescents d’Arcueil, vous pouvez dire à votre maire « ferme ta gueule et occupe-toi de ta mairie », vous ne risquez même pas une gifle… puisque vous êtes des enfants !

Quand j’étais enfant, il y a bien longtemps c’est vrai, mes parents, comme tous les parents à l’époque, m’avaient appris à regarder à droite puis à gauche avant de traverser une rue, mais également à respecter les représentants de la loi.

Plusieurs décennies plus tard, c’est toujours ce que je fais, sauf en ce qui concerne la justice et ceux qui sont censés la rendre, ils ne méritent plus mon respect !

Manuel Gomez

image_pdfimage_print

49 Commentaires

  1. En France il serait bon de ne pas se limiter a gifler les branleurs qui font les cons ,il faudrait aussi foutre de bonnes gifles a toutes les bouffeuses de gazon qui envahissent nos écrans TV ….nous ne payons pas une redevance pour voir ces harpies deverser leur haine sur des peres de familles ,des chefs d’entreprises et des bosseurs sous pretexte qu’elles vivent leur féminité comme un complexe d’infériorité . Q’elles créent leurs entreprises entre elles et comme clientes les memes qu’elles

  2. Moi, c’est mon poing dans la gueule qu’il aurait pris ce morveux… juste en hors-d’oeuvre !

  3. Il faut quand même dire.
    Le chauffeur de la RATP, un barbu.
    Le morpion, assurément de la même sensibilité cultuelle, a cru pouvoir se comporter comme avec ses profs… Lui et ses camarades se foutent bruyamment de la gueule du chauffeur.
    Deux syndicalistes de la CGT islamisée, dont un aussi barbu que le chauffeur, ont été interviewés, prêts à le défendre…
    En réalité, tout cela se réglera, voire est déjà réglé, devant l’imam !
    A suivre.

    • Tout ça se passe dans le même bocal, les muzz se chamaillent entr’eux , laissons faire…

  4. Suite :
    La RATP fera un conseil de discipline bidon pour faire croire qu’elle contrôle encore la situation…

    Imaginez que le chauffeur fut un gaulois… Nous aurions eu une émeute !

      • @Kader ….. – cela va devenir compliqué car de plus en plus de « vrais » Français portent la barbe actuellement (encore des inconscients mais peut-être ont-ils de gros défauts – je n’en doute pas – à cacher !!!).

      • ils sont recrutés dans les cités pour faire du social pour les intégrer :c’est un ancien de la RATP QUI ME L’A DIT ET CERTAINS FONT BIEN LEUR BOULOT AUSSI QUAND LE BUS EST TRANSFORME EN GARAGE A POUSSETTES MAIS IL FAUT LEUR APPRENDRE A REPONDRE QUAND ON LEUR DIT BONJOUR

  5. Bien d’accord, il est tout à fait NORMAL d’emmerder une femme de gendarme !
    Il est quand même aberrant qu’un morpion de 14 ans ne puisse pas un peu se divertir avec ses copains en couvrant d’insultes les clients d’un supermarché, nous ne sommes effectivement pas en Pologne, ni Hongrie…
    Mais voyons, qui fait la loi en Frankistan ?

  6. J’espère que cela arrivera un jour à vous ou à votre famille et on verra si vous êtes toujours du même avis. Pour ma part je ne lèverais pas le petit doigt pour vous défendre !

    • Marc,croyez moi ce Rad il vient de l’Algerie et là bas les gendarmes ils ne rigolent pas avec la discipline et ils ont raison ,en France un mineur peut insulter une personne sans qu’il ne ce passe rien,SAUF Macron.

  7. vive la justice du mur des cons ……elle n’en fait pas assez les cons de français ne bougent pas !!!!!! et encore ils voteront pour le plus pourri des président

  8. « Un gendarme, representant de la loi, et armé qui plus est, n a pas à gifler ou frapper quiconque! » Il a le droit de faire bien pire : l’envoyer chez Saint-Pierre. Et cela arrive de plus en plus fréquemment. On n’est pourtant pas en Hongrie.

  9. De plus écraser ce mignon chérubin au language poetiquement fleuri risquait de couter des retraits de points sur le permis du conducteur sinon une interdiction temporaire de conduite.

  10. Ben voyons… le jour ou ta connasse de gonzesse (je suis vulgaire volontairement) et ta salope de fille (si tu en as une) se feront sauter dans une tournante tu nous en reparleras de tes bons principes bisounours, car ton petit chéri de 14 ans commence à peine une carrière prometteuse dans un secteur qu’il va découvrir complètement exempt de sanctions car sans bornes ni limites ; le monde est à lui et quand il aura besoin de faire le con avec une voiture il iras piquer la tienne, fastoche !

  11. A Rad ou masque à Rad, avec votre raisonnement de lâche, on comprend pourquoi, lorsqu’une personne se fait agresser, tous les témoins détournent pudiquement la tête pour ne pas être inquiétés par notre justice « mur des cons ». Normalement ce sont les forces de l’ordre qui font respecter la loi, y compris par la force…. le seul point faible de cette affaire est le fait que le gendarme agit pour défendre sa femme… Aurait-il fait de même pour un quidam quelconque ?

  12. Alors vous, le moins que l’on puisse dire, c’est que vous avez un furieux profil de soixante huitard attardé. Vous n’avez pas encore compris que tout ce qui se passe est organisé sciemment par les mondialistes. Vous êtes assez naïf pour faire confiance à la justice. On ne peut que vous souhaiter de vous faire agresser, d’avoir mal, et que vos agresseurs soient remis en liberté illico, tandis que vous souffrirez toujours. Cela aura au moins pour vertu de vous réveiller. Pauvre idiot!

  13. Rad, est-ce que ça veut dire Rien À Dire, alors c’est bien, continuez vous êtes sur la bonne voie…?

  14. En France, il est interdit de faire du mal aux délinquants, de se défendre d’eux,ou même de les contrarier spécialement ceux issus de la diversité et du gauchisme, c’est un délit.

    Au fait, être de droite et être honnête et paisible « en bon père de famille » sont aussi des délits. Vous le saviez? Heureusement, tous les juges gauchos le savent.

  15. En France, il y a trois sortes de délinquants: d’abord ceux excusés par les idées gauchistes, et qui doivent donc être protégés, au nom de la libre expression de la liberté de délinquance: les manifestants gauchistes, les délinquants issus de la diversité et de l’islam, les djihadistes (qu’ils veulent faire revenir), les terroristes, les migrants clandestins, les sans papiers, tous ces gens dont ils sont très préoccupés du bien-être et de leurs « Droits » au nom des Droits de l’Homme non Blanc

  16. Ensuite les honnêtes gens, les souchiens blancs. En particulier ceux qui ont le front (national bien sûr) de vouloir empêcher l’apport multiculturel de la diversité en entravant leurs actions délinquantes légitimes.

    Enfin les « vrais » délinquants, ceux désignés comme tels par les gauchistes, ceux qui ont de mauvaises pensées et de mauvaises opinions, de droite, « raciste », « fasciste » (l’une entraîne l’autre, c’est un package indissociable); et surtout ceux qui dénigrent l’immigration et l’islam

  17. Dar al islam ce sont les vôtres qui foutent le bordel ! Où sont donc les parents de ces petites frappes ? Devant leur narguilé leur korampf en train de préparer leur couscous ? Retournez chez vous et bon débarras.

  18. J’aime quand on reprends le dessin de gotlieb pour illustrer cet article, alors que la planche de feu le dessinateur montrait au contraire la stupide de torgnoler ses gosses

  19. « Il y a vraiment des gifles qui se perdent » comme on disait…Avant !
    Celles aux gamins restent justes, celles aux « Adultes responsables », encore plus !

  20. il y a beaucoup d’ados qui mériteraient des coups de pieds aux fesses pour leur apprendre à respecter les adultes et les représentants des forces de l’ordre

  21. Ce monde à l’envers se vengera quand ce seront ces procureurs inconséquents qui seront l’objet de menaces, d’insultes et de coups. Quel encouragement pour les délinquants ! Vs y Momo crache lui dessus tu ne risques rien, et s’il répond c’est lui qui ira en prison. Qu’est-ce qu’ils doivent rigoler les étrangers ! ! !

    • C’est ce que ma dit un gendarme  » MADAME AUJOURD’HUI LA RACAILLE EST PLUS PROTEGE QUE LES HONNÊTES GENS  » Aujourd’hui, nous en avons la preuve plusieurs fois par jour grâce à Macron et ça va aller de pire en pire !

  22. La place de beaucoup de procureurs est en prison ou à l’asile pour mauvais services rendus à la justice —-

  23. Rad, vous vous imaginez réellement que la justice ou les forces de l’ordre seraient intervenues en faveur de cette femme ? Enfin, je pense que vous plaisantez.

  24. La justice,en France,est pourrie et inique.Il faut y voir là la marque de Mai 1968 et de magistrats gaucho anarchistes .La justice a trop de pouvoir dans ce pays et y applique »sa » loi Ses décisions sont paroles d’évangile

    • Je suis un ancien…En 1981 la gauche décide de manière révolutionnaire de modifier les comportements de certains ministères ( EN, Justice, Police, Equipement..) en encadrant la hiérarchie intermédiaire par les syndicats de masse ( à gauche) et les chefs désignés par le pouvoir…Cela a bien marché dans la justice, l’EN, le ministère de l’Equipement moins dans la Police sauf dans les CRS….L’ Ecole de la magistrature est toujours sous domination de l’idéologie de gauche des années 80…

  25. On peut voir les choses autrement pour le gendarme et considérer qu’il a bien prouvé combien il mérite son port d’arme compte tenu de la maîtrise dont il a fait preuve, s’étant contenté d’infliger une gifle là où l’envie de coller un pain était forcément très présente, dans le fier époux qu’il est, mais qu’il a su réprimer pour ne pas trahir la déontologie de son uniforme. En aucun, il n’a rendu la moindre justice, le comportement de ces jeunes méritant amende vu qu’ils s’en tirent avec une simp

Les commentaires sont fermés.