En France, l’antisémitisme est le fait des musulmans et des gauchistes

MortauxJuifs.jpg

C’est curieux cette manie de faire des résolutions à tout bout de champ en rassemblant dans un même discours des phrases stéréotypes avec une novlangue mainstream dont l’ensemble conduit à des contradictions si énormes que l’on est conduit à se dire que le ou les rédacteurs, ici ceux qui l’ont votée aussi, à savoir les parlementaires européens, sont des abruti finis pour certains, infinis pour d’autres plus radicaux comme moi.

Je prends la résolution européenne récente qui voudrait combattre le racisme et charge le mulet de l’extrême drouâaate comme seul fauteur de merdier.
Rigolam comme un bossu à de telles âneries, c’est oublier que le principal fauteur de merde en Europe est le musulman et son petit livre non rouge le plus raciste qui soit, le Coran qui bat de la tête et des épaules l’ouvrage d’Hitler « Mein Kampf » : ce dernier ne s’en prenait globalement qu’aux juifs, aux roms, aux communistes et quelques autres.

Le musulman, lui, veut exterminer, c’est écrit noir sur blanc, c’est-à-dire Africain sur Européen, le Juif, le Chrétien et le mécréant, ce qui représente à ce jour plus de la moitié de la population européenne.
Dans leur résolution, les crétins du parlement européen déplorent la montée de l’antisémitisme dans l’alinéa 15 : « invite la Commission et les États membres à prendre des mesures pour lutter contre l’augmentation inquiétante de l’antisémitisme dans l’Union; constate que la population juive dans l’Union a diminué ces dernières années et que 38 % des Juifs ont envisagé de quitter l’Union au cours des cinq dernières années en raison de préoccupations liées à leur sûreté et leur sécurité ».

https://www.fdesouche.com/2022/11/10/une-etude-pour-le-parlement-europeen-contre-le-racisme-preconise-de-creer-un-equivalent-du-black-history-month-pour-liberer-la-societe-des-vestiges-de-limperialisme-et-du-colonialisme-afin-de/

Or, en France tous les témoignages concordent, l’antisémitisme est le fait des musulmans et des gauchistes nazislamistes qui ont épousé l’idéologie nauséabonde coranique.
Autre élément de vérité, la courbe de la montée de l’antisémitisme est directement corrélée avec la courbe de la montée de l’islamisation de l’Europe et du nombre d’adeptes de cette ignominie.
Alors les guignols du parlement européen vont être obligés de choisir, soit protéger les juifs et dans ce cas lutter contre l’Islam, ce qui passe par l’interdiction du Coran, la remigration de tous les musulmans et le rasage de toutes les mosquées, soit laisser procéder au nettoyage ethnique des juifs sur tout notre continent en continuant à soutenir les maures.

Le choix est simple, soit on est du côté du gibier, soit on est du côté du prédateur naturel, mais il est éthiquement impossible de continuer à proclamer son amour du musulman sur l’esplanade des mosquées le jour puis quand le crime a lieu se rendre de nuit en catimini comme Antigone au mur des lamentations en sortant le mouchoir pour récupérer les corps.

Autres imbécilités des crétins du parlement européen, ces derniers nous assènent que :
“Le racisme n’est pas une opinion, c’est une violation des droits de l’homme. Le racisme tue. Le racisme empêche la société de bénéficier de toutes les expériences et compétences de nos citoyens. Il est grand temps d’éradiquer le racisme et la discrimination et de rendre justice à tous. Ce n’est pas une coïncidence si la montée du racisme s’accompagne de la montée de l’extrême droite au pouvoir en Europe, que ce soit en Italie, en Hongrie ou en Suède. Nous condamnons l’extrême droite pour avoir fait des minorités des boucs émissaires et pour avoir tenté de diviser les communautés.”

Or le racisme est un droit naturel humain qui a valeur supérieure à toute proclamation écrite qui ne convaincra que ceux qui en ont envie, le racisme ne se combat pas par décret, il naît de la douloureuse condition humaine à la Malraux au vécu d’intolérables et insupportables pratiques de mal-vivre ensemble.

Le racisme pris comme une prévention contre l’Autre est une défense naturelle dont l’un des avantages est de concourir à éviter de bénéficier des expériences et des compétences d’égorgement et de décapitation qui sont les coutumes dudit Autre, l’ignoble, autant dire que l’on se passe en se portant on ne peut mieux de cette « richesse culturelle » que les merdes de Bruxelles voudraient nous imposer : en Europe de nos jours, ce n’est pas le racisme des Européens de souche blancs qui tue, c’est l’Autre extra-européen plus ou moins coloré contre lequel on ne se garde pas suffisamment par ingénuité confinant à la connerie humaine : si donc nos euro-parlementaires veulent lutter réellement contre le racisme, ils sont obligés d’interdire toute immigration extra-européenne tout en procédant immédiatement à une remigration générale pour épuiser les stocks de haine qu’ils ont laissé importer et qui dorment dans toutes nos banlieues.

La montée de l’extrême droite en Europe doit alors être vue comme une montée des défenses naturelles des populations, et le racisme anti-Autre comme la résurgence de l’instinct de survie que l’Homme a développé il y a bien longtemps du fond de sa grotte face aux dangers mortels du monde sauvage extérieur : dans la hiérarchie des normes des Droits du Genre Humain, l’instinct de survie surclasse la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, le racisme est donc le Droit de l’Homme le plus fondamental qui soit, c’est le droit de vivre, et accessoirement le droit de vivre comme on l’entend.

https://ripostelaique.com/racisme-delit-ou-instinct-de-survie.html

Dans le point 20 de leur résolution, les guignols de Bruxelles invitent les pays européens à mettre en place des politiques inclusives dès le plus jeune âge des racialisés afin de les intégrer-assimiler, le texte a de la gueule mais part d’un présupposé de crétin :
« 20. souligne le rôle de l’éducation, de la culture et du sport dans la lutte contre les stéréotypes raciaux et ethniques et la promotion de l’égalité et de l’inclusion sociale; estime que les États membres devraient lutter contre le racisme et la discrimination à un stade précoce et intégrer l’éducation inclusive dans tous les programmes officiels; insiste sur l’importance de reconnaître et d’enseigner les racines historiques du racisme et de l’antisémitisme, notamment en vue de favoriser une meilleure compréhension des migrations actuelles; est préoccupé par les conséquences du racisme et de la discrimination sur la santé physique et mentale des enfants et des adolescents issus de l’immigration et d’autres personnes racialisées, qui entravent leur inclusion dans les sociétés; insiste sur le fait que ces préjugés ont une incidence à long terme sur leur vie d’adulte; condamne fermement toute ségrégation raciale ou ethnique dans les écoles, phénomène qui se produit encore au sein de l’Union et qui a un effet disproportionné sur les enfants issus de minorités raciales et ethniques; prévient que de telles pratiques aboutissent à la marginalisation, perpétuent la discrimination structurelle et entravent l’égalité d’accès à la qualité de vie; invite la Commission et les États membres à mettre en place ou à renforcer des politiques inclusives visant à prévenir l’exclusion sociale ».

Présupposé de crétin en ce sens qu’en France par exemple l’école est censée être le creuset de la formation du citoyen destiné à faire Nation selon l’expression consacrée.
Or que constate-t-on ? Ce sont les musulmans qui refusent l’école laïque et républicaine, qui refusent d’étudier l’histoire de la shoah ou la nient, qui mettent le Coran au-dessus de la Constitution et qui se communautarisent tout seuls.

Vous chercherez vainement de la discrimination de ma part dans le paragraphe précédent puisqu’il ne s’agit que d’un constat : le musulman lui-même revendique sa partition avec son droit islamique discriminantMortauxJuifs.jpg, hystériquement agrippé à son Coran de haine au lieu de broder façon étoile jaune sur le côté gauche de sa veste le triptyque « Liberté-Égalité-Fraternité » avec tout ce que cela emporte comme conséquences : vous l’avez compris, c’est le coranique, de manière unilatérale, qui se met tout seul à l’écart du reste du Genre Humain qu’il veut exterminer, c’est donc également lui le plus grand raciste haineux de la planète.

Dès lors, ici encore, toutes les gringuenaudes de Bruxelles doivent en tirer des conséquences à l’aune de leur résolution : le musulman qui revendique son particularisme en s’opposant aux valeurs d’une Nation par la violence verbale, psychologique et des armes ne peut plus être vu, juridiquement et mentalement, comme un être citoyen au sens du Traité Européen.

J’ai déjà abondamment disserté sur ce fait que l’état de musulman avec ses valeurs est incompatible avec la Constitution française, la Convention Européenne des Droits de l’Homme ainsi que la Déclaration Universelle des Droits de l‘Homme texte de 1948 : ressortant d’une autre catégorie de droits et de valeurs, le musulman n’a pas à bénéficier desdits droits et valeurs en vigueur sur notre continent, et doit être traité en ennemi quand il vise à saper les fondements du bien-vivre d’une Nation.

https://ripostelaique.com/combattre-lextreme-droite-lue-doit-interdire-le-coran-et-raser-toutes-les-mosquees.html

Je somme donc ici tous les euro-crétins-députés de Bruxelles de suivre au rasoir la résolution qu’ils ont eux-mêmes votée en procédant à l’expulsion de notre continent de tous les musulmans, l’interdiction du Coran et le rasage de toutes les mosquées puisqu’ils se font fort, parait-il, de vouloir lutter contre la haine et l’antisémitisme.

Jean d’Acre

image_pdfimage_print

9 Commentaires

  1. J’aime bien la proposition d’éradiquer l’islam, les musulmans et les mosquées aux petits chapeaux pointus.
    L’islam est un recul et une aberration.
    C’est pour quand le combat final ?

  2. Dans les antisémites notoires ne pas oublier le Zemmour lui-même, la preuve il est de droite !

  3. Le racisme est l’excuse facile des minorités pour dissimuler des sentiments de jalousie sinon de revanche pour obtenir de facto les mêmes droits et avantages acquis au long de toute une vie par ceux qui les accueillent. Le reste n’est que littérature bienveillante.

  4. en 1973 j’étais professeur dans une petite ville du maroc, dans les toilettes, vu ce graffiti « hitler n’a pas fini le boulot » (en français svp)

  5.  » 38 % des Juifs ont envisagé de quitter l’Union au cours des cinq dernières années en raison de préoccupations liées à leur sûreté et leur sécurité ». »

    Envisagé. Il y a deux solutions. Si la situation est terrible, pourquoi ne pas le faire. En 1940, je ne pense pas qu’il est eu l’information et la possibilité, sauf les plus riches. Mais aujourd’hui l’état hébreux les réclame. Vous pensez que c’est par amour de la France qu’ils mettraient leurs enfants en danger.
    J’ai relu mais je ne comprend pas la finalité de vos propos.

    D’autre par cette affichette répétée deux fois, vous semble-telle la preuve de quoi que ce soit, n élément tangible pour appuyer une réflexion?

    Jean d’Acre au travers de vos lignes on voit l’anti-islam revendiqué qui se cache derrière un anti-judaïsme pour étoffer un propos un peu maigre à son gout.

    • cette interdiction de « les nommer » ne durera qu’un temps car il est impossible de ne jamais pouvoir nommer leur action emplissant 90% de l’espace visible.

Les commentaires sont fermés.