En France, on entend de plus en plus parler de visites de mosquées par les élèves

Publié le 6 février 2018 - par - 48 commentaires - 3 844 vues
Share

Ces visites sont très souvent organisées à l’avance, mais secrètement, et non annoncées, pour que les parents ne puissent pas les prévenir. Elles sont effectuées pendant les horaires d’étude de la scolarité légalement obligatoire, ce qui est évidemment un détournement de moyens puisque les parents confient leurs enfants à l’Etat quelques heures par jour, et lui allouent un budget d’éducation auquel ils contribuent sur leurs revenus, dans l’unique but d’apporter à leurs enfants une instruction expressément détaillée par un programme scolaire dont les grandes lignes sont définies par les représentants des citoyens réunis en parlement. Mais c’est surtout un détournement d’autorité temporairement déléguée à des fins spécifiques par les parents, seuls titulaires de l’autorité parentale comme de la responsabilité parentale, qui inclut la responsabilité de décider ce qui est bon pour leurs enfants (et d’en répondre en cas de mauvaise décision), jusqu’à la majorité de ceux-ci. Et c’est un franc abus d’autorité si on impose ces visites par la menace, ou l’application de sanctions disciplinaires à l’encontre des enfants récalcitrants ou des enfants de parents protestataires.

On objectera que le gouvernement a reçu du Parlement le mandat d’imposer des obligations aux mineurs, même à l’encontre de la volonté des titulaires de l’autorité parentale et de la responsabilité nourricière et éducative, par exemple des vaccinations individuelles à finalité collective pour l’éradication définitive des anciennes épidémies européennes ou la tentative de circonscription des nouvelles épidémies exotiques importées par ledit gouvernement. Ou encore, on objectera que, se voyant confier les enfants plusieurs heures par jour, le gouvernement doit aussi leur fournir des moyens d’éducation et de développement personnel au-delà de la stricte instruction, par exemple en matière physique et sportive, que les populations contribuables ne contestent d’ailleurs pas (il n’en est certes pas de même des populations redistribuables mais la corrélation n’est peut-être que coïncidente).

Cependant, dans la plupart des pays uniopéens l’Etat n’a aucun mandat d’instruction religieuse. Non seulement les peuples administrés ne lui ont pas confié la mission d’enseigner le christianisme, ou le judaïsme, ou même l’athéisme, mais dans la majorité des cas, ils ne lui ont pas demandé non plus d’éveiller les enfants au sentiment religieux ou de leur présenter l’éventail des diverses religions. Les programmes d’humanités (quand il en reste) destinés aux adolescents sont censés présenter les philosophes grecs antiques, les Français du Siècle des Lumières et les Allemands de la révolution industrielle et capitaliste, mais ni les incitations à la méditation de Bouddha, ni les incitations à l’amour de Jésus ni les incitations au crime de Mahomet, ces dernières étant d’ailleurs prohibées (pas pour leur auteur mais pour leur nature) par la plupart des codes pénaux du monde civilisé, France incluse puisqu’en dépit de son autorisation de prôner le djihad, radiodiffusée le 5 août 2014, le gouvernement n’a pas encore demandé au parlement d’abroger les articles 211-2, 412-8, 431-6, 433-10 et R625-7 et similaires du code pénal.

Mais il y a bien plus grave. Aujourd’hui pour que les enfants s’assimilent (se sentent similaires) à ce qu’on leur présente, on le leur fait tester en personne et pas seulement observer. Les hussards de la république font marcher les petits garçons en talons hauts, fût-ce sur quelques mètres, pour qu’ils se rendent compte « dans leur peau » comme il est difficile d’être une femme, et ils font sauter ou s’accroupir les petites filles en pantalons serrés, fût-ce sur quelques obstacles, pour qu’elles se rendent compte « dans leur peau » comme il est difficile d’être un homme. Ils font peut-être aussi déambuler les enfants visages-pâles maquillés au cirage noir ou à la marmelade de citron, fût-ce dans la rue en face de l’école, pour leur faire expérimenter le regard des racistes blancs sur les passants noirs et jaunes. On ne leur fait pas visiter une entreprise de travaux publics sans les asseoir aux commandes d’une pelle mécanique, un régiment de cavalerie sans les faire pointer à l’écran d’une caméra infrarouge de visée, ou une ferme apicole sans goûter un peu de miel. Et, évidemment, on les fait se déchausser en entrant dans la mosquée, d’ailleurs pas par mimétisme mais parce qu’ils n’y seraient pas admis autrement, et ils racontent ensuite aux parents qu’on leur a même fait répéter quelques mots d’arabe, à titre d’illustration de la diversité culturelle et linguistique bien sûr.

Il est certes normal de se déchausser pour entrer dans une mosquée où c’est une règle, par respect un peu plus impératif que pour entrer dans la maison d’un proche-oriental ou d’un slave où c’est une simple coutume de savoir-vivre, comme il est normal (pour un homme) de se découvrir pour entrer dans une église où c’est la règle, par respect un peu plus impératif que pour entrer dans la maison d’un européen où c’est une simple coutume de savoir-vivre. Cependant on peut visiter une synagogue sans être circoncis, et on peut visiter une église sans être baptisé. Toutefois, hormis quelques rares cas à vocation prosélyte (permanente ou exceptionnelle type « journée portes ouvertes ») et qui n’existent que dans quelques pays, la règle générale est qu’on ne peut pas entrer dans une mosquée, et en particulier la salle de prière, si on n’est pas musulman. Certes il suffit de prononcer une phrase pour être fait musulman.

Le régime n’en est pas à son coup d’essai. Pour mémoire, le 24 novembre 1979 au moins un officier et deux sous-officiers de l’armée de terre française ont été convertis à l’islam par obligation de service, c’est-à-dire sur ordre gouvernemental. Il s’agissait en l’occurrence du capitaine Paul Barril et d’au moins deux sous-officiers du Groupement d’Intervention de la Gendarmerie Nationale, envoyés par le gouvernement français pour concevoir, préparer et superviser la libération de la Grande Mosquée de La Mecque où quelques centaines de terroristes tenaient en otage plusieurs milliers de pèlerins depuis le 20 novembre. Arrivé par avion spécial pour cette mission secrète la veille après une entente intergouvernementale au plus haut niveau l’avant-veille, ce n’est qu’au moment d’entrer dans les lieux saints le 24 que l’officier, engagé pour servir son pays sous un régime prétendument séculier, reçut l’ordre de se convertir et de faire convertir ses subordonnés.

Il ne s’agissait pas d’une feinte ou d’un rite sans signification. Le sacré ne se feint pas, d’ailleurs la tentative de feinte est une profanation. On peut feindre un acte (sauf peut-être en pornographie), on peut tirer une cartouche chargée à blanc, mais on ne feint pas une parole, elle est prononcée ou elle ne l’est pas. Il n’y a pas de doublure comme pour une cascade. Dans d’autres religions il y a un examen de connaissances ou de motivation, ou un élément matériel indispensable, mais pour la conversion à l’islam il n’y a qu’une phrase à prononcer, d’ailleurs valide même si elle est prononcée sous la contrainte. Et on ne saurait duper les oulémas, convoqués par le roi Khaled pour suspendre exceptionnellement l’interdiction pluri-séculaire d’utiliser et même de porter des armes à La Mecque, mais qui n’ont pas autorisé l’entrée de non-musulmans donc ils n’ont eu aucun doute sur la validité de cette profession de foi des meilleurs anti-terroristes du monde. La question n’est pas de croire en ceci ou de ne pas croire en cela, comme on pourrait le penser en référence à d’autres philosophies ou religions. Elle n’est pas non plus d’entrer dans une communauté avec laquelle on pourrait aussi facilement ne plus être en communion ultérieurement.

Faire par mimétisme une génuflexion en entrant dans une église catholique n’engage à rien, et même se signer ne sera pas considéré par la communauté ou le clergé chrétien comme un engagement irréversible (ou même révocable) envers soi, envers les autres et envers Dieu. Poursuivre dans une secte ses questionnements essentiels et existentiels d’adolescence n’est pas s’engager à vie sans possibilité de revirement. Mais la profession de foi mahométane n’est pas rétractile. Au contraire du baptême chrétien, qui par l’effacement des conséquences du « péché originel » inhérent à l’espèce humaine entend rendre à l’homme le libre arbitre de ses choix (et les conséquences de ses seuls choix), la chahada musulmane ôte définitivement sa liberté à l’homme puisqu’elle le met en soumission (signification du mot « islam » en arabe) irrévocable.

Car, bien plus sérieusement que toutes les questions de croyance personnelle, l’entrée en islam change, aux yeux de tout l’Islam, la nature même de l’homme. Celui qui a prononcé cette formule change de nature, et passe de l’état ou plutôt de la nature de « infidèle » à celle de « croyant », une différence aussi importante qu’entre homme et femme et plus qu’entre homme libre et esclave. Toute personne qui a prononcé la chahada est désormais considérée comme musulmane, à vie, par les autorités et la communauté musulmane. Cette personne a des devoirs, certes, à acquitter selon ses capacités et dont seul Allah est juge. Mais elle a aussi l’interdiction formelle de prétendre quitter l’islam, c’est-à-dire d’apostasier, sous peine de condamnation à mort prononcée et appliquée par les hommes. Cela sera opportunément rappelé un jour à ces islamisés scolaires.

Au-delà de la violation de la liberté de conscience et de religion, donc de la violation de la Charte des Droits de l’Homme, de la Convention Européenne de Sauvegarde des Droits de l’Homme et des Libertés Fondamentales, et aussi de la constitution française, faire réciter à un enfant, dans une langue qu’il comprend ou pas, sous prétexte d’exodulie, la profession de foi mahométane, est un crime suprême contre sa personne. Obliger un enfant à changer l’eau des fleurs sur l’autel de Shiva ou à s’agenouiller sur un tapis de prière, sans l’autorisation de ses parents, est certainement un délit. Lui faire répéter la chahada est un crime pire qu’une tentative d’assassinat ou qu’un viol consommé.

Que celui qui a des doutes sur ce qui peut réellement se passer lors de ces opérations scolaires illégitimes et illicites dans les mosquées se rappelle qu’elles sont conduites par le même régime qui a sciemment et volontairement imposé aux populations, entre autres forfaitures, les transfusions empoisonnées au rétrovirus du syndrome immuno-déficitaire acquis et les pluies radioactives venues de Tchernobyl. Si on fait répéter quelques mots d’arabe aux écoliers qu’on amène dans les mosquées, c’est très certainement de cela qu’il s’agit.

Il est impératif et urgent de restaurer un régime laïque appliquant le principe chrétien de séparation des autorités temporelles et religieuses.

Stratediplo

www.stratediplo.blogspot.com

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Amarillys Taylor

CES ENSEIGNANTS ISLAMOCOLLABOS méritent que on les change d’endroit et qu’ils soient mutés dans une madrassa. Ils essaient de banaliser et de dire que l’idólogie musulmane est une religion comme les autres! Rien n’est plus faux, il s’agit de prosélytisme pur et dur et cela doit être interdit par le ministère de l’éducation.

Eugenia Abrudan

Petitia împotriva islamizarii Romaniei este depusă la judecatorie in procesul mega-moscheei si așteaptă semnaturile romanilor de pretutindeni pana la finalizarea procesului! Cititi, semnati, distribuiti, dacă va pasa!
https://petitieonline.net/petitie/48114146

Philémon

D’accord pour visiter une mosquée mais jamais sans mon petit cochon de compagnie (il est très propre et je le parfume). Par ailleurs emmenons les petits musulmans visiter nos églises et surtout nos magnifiques cathédrales.

Trannod

que font les parents

dites moi

versaline

Je me demande si bientôt il ne va pas falloir,en début d’année scolaire, que les parents donnent aux enseignants une lettre qui indique qu’ils interdisent formellement d’amener leur enfant dans une mosquée… ainsi dès le début de l’année les enseignants sont mis au parfum… et que s’ils passent outre, ils peuvent s’attendre à des poursuites…C’est quand même invraisemblable qu’on doive bientôt en venir à cet extrémité pour refuser le prolélytisme !

Alan

Quelques exemples au Canada, Suisse et Pays bas sinon c’est juste du fantasme concernant la France, dans des moments de tensions L’EN ne se permettrait pas ce genre de sortie scolaire.
Personnellement j’irais mettre ma main dans la gueule de l’enseignant si j’étais concerné par une telle dérive !

Trannod

cela existe en France

sur la Roche sur Yon entre autres

comme vous la boite à baffles pour les profs

Doudou

Et pourquoi les musulmans visites les cathédrales sans problème cela fait partis de l histoire.

sav73

Nous sommes entrain d endormir nos jeunes , de les manipuler car le projet des francs maçon se servir de cette fausse religion pour nous m manipuler mais après coup cette religion finira a être détruite comme celle du christ , mais l Europe passera par l islam ,a moins Que …..

butterworth

A L IMAM est ce vrai que l islam est une religion de paix et d amour??? bien sur repond jean quand tous les non musulmans seront tues convertis a l islam ou reduits en esclavage c est cela monsieur?? EXACT

butterworth

mais non il faut y aller pour que les enfants demandent ou sont les pierres pour tuer lapider les femmes et si la copine de 10 ANS POURRA se marier avec un bon musulman et pourquoi les autres religions sont interdites en islam ARRET DES VISITES GARANTI

danielle

j’ai commencé à lire la démonstration d’eurabia de Bat yeor….on n’a pas tout vu et tout çà est voulu depuis des dizaines d’années par nos charmantes élites de tout bord…

dufaitrez

Illisible, une fois de plus, car trop long et non « aéré »…(Le « Stabilo souligne l’essentiel » !
Restons-en au titre !
Voilées accompagnant les visites « culturelles », visites de mosquées, ce n’est plus une Mission ! C’est une Sous Mission ! Soumission !

CLV

Les parents, même si des sanctions doivent être prise à leur égard, doivent s’opposer à cette ignominie. Mais aujourd’hui, ces funestes décisions sont prise à l’insu des parents par des profs irresponsables et des chefs d’établissement complètement soumis . Après cette épreuve répugnante, il est important que les parents dénoncent cette supercherie mais surtout qu’ils parlent à leurs enfants de l’ignominie de cette secte de l’islam ( idéologie politico-religieuse criminelle) malfaisante qui n’est en rien d’autres qu’un ramassis d’idiots barbares dénués de réflexion, d’amour de son prochain. Un livre pour dénoncer cette mascarade de l’islam celui de Tidiane N’DIAYE  »… lire la suite

Lotus bleu

Allez les petits blancs, répétez après moi: 2+2=? Les élèves: 4. Quel dieu est le plus grand? Les élèves: Allah-akbar. Très bien, maintenant quel est le symbole des musulmans le plus connu? Les élèves: Le croissant blanc sur un fond vert. Très bien, maintenant c’est l’heure d’apprendre une récitation, la Cigale et la Fourmi. Les élèves: Non, on en a marre de La Fontaine, on veut réciter une prière du coran monsieur le professeur, c’est plus «cool»

patphil

l’école catholique de notre dame de milhiel a bien puni des enfants de CM1, leurs parents ont refusé qu’ils apprennent une sourate du coran..

eva Argeles

Super les parents

patphil

une professeure dans un lycée catholique a été surprise de voir dans la cour deux élèves voilées (au milieu de garçons!!!) on lui a expliqué qu’a nom du respect des convictions religieuses elle devrait les accepter ainsi ou démissionner!

MOI

Les élèves français vont visiter les mosquées et leurs parents laissent faire. Mais qu’est-ce qu’ils ont dans le ventre ?….En tous cas, pour les pères, rien entre les jambes !!!

un résistant

si j’apprenais que mon petit fils était amené de force dans une mosquée, peu importe la suite, je démonte le lycée et ses profs!!!! avertissement à tous ces collabos !!!!!

Une patriote

L’état a fait retirer les crucifix, car trop religieux dans des salles de classes laïques et maintenant il fait visiter des mosquées sans en parler aux parents, mais qu’est ce que les parents attendent pour se manifester et interdire à leurs enfants d’y aller ? Si beaucoup de parents dialoguaient un peu plus avec leurs enfants nous n’en serions pas là non plus ! Les gens n’ont pas encore compris que si LA CHARIA FAIT UNE PROGRESSION DE PLUS EN PLUS GRANDE DANS LES ECOLES LAÏQUES, LYCEES ET FACS c’est bien GRÂCE AU SOUTIENT DE L’ETAT qui est en train… lire la suite

daniel champy

mais dans 20ans la france sera islamiser,plus de 100 banlieues ou la police ne rentre plus ou la burka est se promene librement comme a trappe ou a sevran,15 millions de musulmans et des milliers chaque semaine qui rentre en france, cela est un point de non retour,mais la faute a qui? aux francais qui votent macron et UMPS depuis plus de 30ans,ce sont eux les responsables,ce sont eux qui ont faient rentrer plus de 15millions de musulmans,qui ont faient plus de 1000morts dans les attentats,ce sont eux qui vont laisser a leurs petits enfants une france islamiser et en… lire la suite

Une patriote

Nous sommes plus de 11 millions à avoir voté FN, alors dit ça aux autres ! De toute façon à moins que comme pendant la dernière guerre des groupes se forment pour former une résistance, nous serons islamisé bien avant 20 ans ! A la vitesse où Macron et sa clique autorise la charia à s’implanter partout, ils auront endoctriné plein de gosses dans les prochaines années ! Lorsque l’on voit que des imams salafistes sont tranquillement en liberté, lorsque l’on voit que Macron cède aux moindres désirs de la mère d’un terroriste et qu’à côté il ferme le secrétariat… lire la suite

un résistant

il y aura des villes poches de résistance, entourées de murs: lisez  » les états islamiques d’Amérique » roman qui annonce notre avenir.

versaline

Mais malheureusement les Français l’ont voulu leur maquereau, alors qu’ils se le bouffent, dommage pour les autres, mais il parait que c’est cela la démocratie !!!

un résistant

voir au dessus;

Napoléon

Excellent article de fond qui prouve, si besoin était, à quel point (de non retour ?) nous en sommes arrivés. J’ignorais d’ailleurs totalement cette affaire concernant l’ordre gouvernemental reçu par Paul Barril et ses subordonnés de se convertir. Incroyable, mais finalement dans la droite ligne initiée par le président-collabo de l’époque à l’origine du regroupement familial par lequel la descente aux enfers a commencée. Que les parents dont les enfants ont ainsi été obligés à cette démarche aillent casser la gueule aux enseignants ou dirigeants scolaires qui les ont initiées, ce serait un bon début de rébellion. Mais pour cela,… lire la suite

Stratediplo

Avant même le regroupement familial et afin de le justifier, il y a eu l’institution de l’éradication in utero. Inévitablement quelques mois plus tard la croissance naturelle de la population est devenue négative pour la première fois (1975) et on a alors présenté la « solution » du regroupement familial des autres pour remplacer l’accroissement familial des nôtres.

Nemesis

C’est la nouvelle France en marche bien avant Macron. Il faut absolument que les français, dès leur plus jeune âge, s’intègrent à l’islam.

Adolphe Benoît

Aucune visite de mosquée ne devrait avoir lieu sans le consentement préalable des parents mais comme ceux-ci abdiquent de plus en plus leur mission d’éducation…

Philémon

C’est quoi la phrase pour être musulman ? Allah Akbar ?

Nadine

c’est la chahada qui est mentionnée dans l’article (il n’y a de dieu que allah et Mahomet est son prophète) allah akbar est traduit par allah est plus grand (que qui ? le deuxième élément de comparaison n’est pas exprimé) voir le site du prof.Sami Aldeeb, traducteur et exégète du Coran : https://blog.sami-aldeeb.com/2016/10/14/lost-in-translation-in-the-u-s-media-part-i-allahu-akbar-la-ilaha-illa-allah-istishhad-by-yigal-carmon/

Martin (du Gard)

Satan rôde et fait des affaires juteuses en Europe et particulièrement en France depuis les années 70.

Garde Suisse

Non, Satan fait des affaires juteuses en France depuis 1789, sa secte franc-maconne a débuté son ascension cette année là.

DURADUPIF

!!!??? non venue d’Angleterre en 1773 (Les Constitutions d’Anderson) et n’a contribué EN RIEN à la Révolutions Française

Martin (du Gard)

Voilà le résultat de la déchristianisation et surtout de l’ hostilité au Chistianisme inculquée à notre peuple depuis les dites « Lumières » qui ont préparé le chemin et ouvert la porte aux ténèbres de l’islam. La nature ayant horreur du vide, l’ islam s’est engouffré dans ce vide sidéral -et sidérant pour l’ esprit- dans les cerveaux fragiles d’ adultes incultes manipulés par la gauche mais, ce qui est bien plus grave, dans celui de leurs enfants, argile maléable, où s’impriment à tout jamais les formations et déformations imposées à leur insu. On juge l’arbre à ses fruits. Que vous le… lire la suite

Max

C’est aux parents d’eduquer leurs enfants! Des enfants chretiens n’ont pas a rentrer dans des lieux pedophiles

cyrilpatriot

alors la ça devient plus possible,faire visiteé une mosquée sans avertir les parents c’est scandaleux sale gauchiste collabos

Anonymous

Les soldats n’ont que des musulmans temporaires et n’avaient aucune obligation de le rester à moins d’d’être complètement barges.

Napoléon

Vous vouliez sans doute dire « les soldats n’ont été … »

Stratediplo

Vous avez raté l’argument principal de mon article : la notion de « musulman temporaire » n’existe pas en islam. Peu importe comment eux se perçoivent, ils seront toujours perçus comme mahométans par leurs (ex à leurs yeux) coreligionnaires. Ce qui peut expliquer qu’ils soient restés plus discrets à ce sujet qu’un Salman Rushdie par exemple. Et il n’y a aucun doute de validité, rappelez-vous qu’ils ont été intronisés dans rien moins que les lieux saints (La Mecque), et vraisemblablement par une autorité religieuse autre qu’un petit apprenti moufti de banlieue. Parenthèse, il n’y avait pas de soldats à l’époque dans la… lire la suite

Marcel A.

Aux parents soyez très attentifs et toujours discutez avec vos enfants et aussi au principal de la classe pour refuser que les enfanrs puissent aller aux mosqués qui sont la representation et le symboles de la mort et la destruction de l’Occident

asterie85

Des profs font visiter une mosquée a un enfant sans demander l avis des parents , faut leurs démonter la tronche , ça fera passer l envie a d autres de faire des choses de ce genre sans l avis des parents . Fumiers de gauchistes collabos !

Nemesis

L’EN se plaint d’un désamour flagrant des français. Moi je le répète ils n’en bavent pas assez. Oui ce sont de vrais fumiers.

Watto

Malheureusement la gestapo du reïch franc-maçon sous les ordres des pédo-criminels adepte de sortilèges satanique vont tombées sur quiconque manifeste un acte de résistance et de non-soumission aux adorateurs de l’Islam.

Franek71

Aux parents d’être extrêmement vigilant et de ne pas considérer l’école comme une organisation laïque.

kabout

personnellement pour mes gamins je questionne et surveille de trés prés ce genre de sorties a la con,tout comme une tentative de chant,histoire en rapport avec cette daube d’islam a l’ecole,cela ne fait pas partie de ma vie,mes sentiments et ne le sera jamais celui de mes gamins,je veille au grain.

Anton

De même, refuser que l’EN envoie vos enfants à Oradour ou plus, à Auschwitz: ce n’est pas la place d’adolescents. Attendez qu’ils soient majeurs et ils décideront eux-mêmes d’y aller ou non.