En France, on peut tout détruire, même l’horloge d’une cathédrale !

Il y a juste un an, le samedi 23 mars 2013, vers 18h30, un individu saccageait à coups de barre de fer l’horloge astronomique de la cathédrale Saint-Jean, à Lyon. Cette horloge, qui datait du XIVème siècle, n’avait qu’un seul défaut : celui de gêner les musulmans dans leurs prières ! Et pourquoi donc ? Parce qu’elle était d’une immense beauté !

C’est du moins ce qu’a déclaré l’auteur du délit, un Iranien de 28 ans, oubliant au passage que lorsque l’horloge sonnait, elle offensait tout autant les musulmans de la ville, puisqu’elle leur rappelait la présence d’une religion infidèle dans le même espace de vie que le leur.

Bien entendu, les principaux médias, ainsi que la classe politique, ont négligé cette affaire, le fautif n’ayant commis qu’un acte isolé, comme sont isolés la plupart des faits divers ou des actes démentiels. D’ailleurs, le coupable a fait l’objet d’une expertise médicale, au grand soulagement des bienpensants, pour qui finalement il ne s’est rien passé !

Pourtant, qu’aurait été leur réaction si un chrétien ou quelque extrémiste (de droite, évidemment !) avait commis un acte identique à l’encontre d’une mosquée ou d’un minaret ? Qu’auraient dit le chef du gouvernement, le ministre de l’Intérieur, ou encore madame Najat Vallaud-Belkacem ?

Il semble ici que la France soit le seul pays au monde à avoir autant de bienveillance à l’égard de ceux qui la maudissent, alors même qu’ils ont choisi de résider sur son sol ! Cela explique beaucoup de choses, et des plus fondamentales, car un pays qui ne se fait pas respecter ou qui ne se respecte pas lui-même est un pays en voie de disparition. Les preuves, hélas, ne manquent pas ! On siffle La Marseillaise ? Peu importe ! On brûle notre drapeau ? Pourquoi pas ! On saccage nos églises ? Et après ! On porte des tee-shirts arborant la carte de France aux couleurs du drapeau algérien, avec pour formule « La France est à nous », et on ne dit rien !

Rappelons quand même que cet irrespect de soi fait le lit de ceux qui, loin de vouloir s’intégrer, entendent nous désintégrer de l’intérieur. Quand le mal s’attaque au bien, il a toujours le dessus – du moins en un premier temps – puisqu’il est toujours plus facile de détruire que de construire.

Mais les symboles de la France ne se laisseront pas détruire, car les Français n’ont pas l’intention de disparaître. Les Français sont français par tout ce qu’ils ont été, et resteront français par tout ce qu’ils sont. Voilà qui devrait faire réfléchir ceux dont la tentation serait de nous convertir !

Maurice Vidal  

image_pdfimage_print