En France, sommes-nous vraiment chez nous ?

Derrière les vœux traditionnels du nouvel An et les feux d’artifice déclenchés à cette occasion se cache une France à la dérive, non seulement sur le plan social (ce qui est déjà grave) mais encore sur le plan de la sécurice qui est encore plus grave, puisque plus personne ne peut se dire à l’abri des fous d’Allah !

Or, la sécurité est la première des libertés. Qu’elle disparaisse et c’en est fini du reste ! En effet, qui peut se sentir libre dans un pays où les fichés « S » sont libres de tuer qui bon leur semble ? Leur liberté ne porte-t-elle pas atteinte à la nôtre ? Et n’est-ce pas à la nôtre de primer, puisque nous sommes ici chez nous ?

Mais sommes-nous vraiment chez nous ? Qu’est-ce que ce pays dans lequel des pans entiers de son territoire se couvrent de voiles et de djellabas ? Qu’est-ce que ce pays où les zones de non-droit sont le nouveau droit ? Qu’est-ce que ce pays qui s’illumine de voitures incendiées, notamment le soir du Réveillon, et où la police n’ose plus intervenir dès lors que les agresseurs sont des « jeunes » ?

Par ailleurs, qu’est-ce que ce pays dans lequel le chef de l’État prend des vacances au cœur même de la plus forte manifestation sociale qui soit ? Qu’est-ce que ce pays où les élites regorgent du superflu quand un nombre toujours plus important de Français manquent du nécessaire ?

Attendons-nous que l’islam mette de l’ordre dans cette gabegie ? Si oui, nous ne serons pas déçus, car c’est ce à quoi des millions de musulmans se préparent, dans le silence des babouches et la prière du vendredi !

Maurice Vidal

image_pdf
0
0

12 Commentaires

  1. Etre chez Soi ? Laisser sa porte ouverte, son vélo à côté ? Il y a 50 ans !
    Alarmes, vidéos, serrures renforcées, sont notre lot à tous.
    Sincèrement, je me demande POURQUOI ?

  2. Le drame, c’est que ce qui reste de français, sortait d’une époque d’hyper trahison avec le hongrois. Ils ont du se rabattre, si j’ose dire, sur un clown suite aux frasques de l’obsédé sexuel du fmi. Ils se sont rendu compte un peu tard que c’était un clown. Ils se sont donc rabattus sur un total inconnu, (quoique…..il avait déjà pas mal montré sa force de nuisance) Ils ont cru aux élucubrations de leur mélanophilogérontomosexuel-bellâtre. On voit le résultat. Maintenant, ils sont dans la rue, toujours accrochés à leurs certitudes.Le gauchouillard, c’est ça : Vive staline ! puis, vive le maréchal ! puis, vive de gaulle ! puis à bas staline ! puis, à bas le maréchal ! vive mon cul ! Crevez ! bande de sales cons !

  3. Une piste : prenez n’importe quelle photo de n’importe quel endroit en France datant de 50 ans et montrant la foule. Allez au même endroit et prenez une photo identique. Rentrez chez vous, comparez…y’a pas photo.

    • Oui mais que faites vous de l’immense richesse qu’ils nous ont apportée ?
      bon, ok… quelques centaines de coups de couteau, quelques bastos, mais bon… c’était pas l’islam, hein ! c’était que de l’amour et puis, comme disait celui qui s’est rebarré dans son pays : il va falloir s’habituer….. Et comme on dit en suède : « refugees welcome » !

  4. avec la complicité des églises, des syndicats, des politiques soumis (y compris les « insoumis) et des gaulois réfractaires qui s’abstenant d’aller voter les laissent en place

    • patphil
      Nous allons t appeller  » francois Pignon « .
      Comprends rien, dis beaucoup de bêtises et surtout n apprend rien.

      • il est pourtant très clair le commentaire a patphil , peut être que des commentaires bien plus simples vous aiderais a comprendre

  5. Appel des Slaves aux Varègues :
    « Venez nous gouverner et soyez nos maîtres. »
    (Appel de peuples slaves [Les Tchoudes, les Slovènes, les Krivitches, et les Vies] aux Varègues, dans la chronique de Nestor.)

  6. On n’a pas de pays!! D’ailleurs il est interdit de parler, de géographie et d ‘histoire. Aucun repère. Seul le terme abstrait de DH est admis..
    C’est la mondialisation heureuse, …des Imbéciles heureux!

Les commentaires sont fermés.