En Hollandie, générosité ne rime ni avec handicapés… ni avec héritiers !

Publié le 18 août 2014 - par - 1 653 vues
Share

Derrière les sanglantes agitations de rues arrivant à notre connaissance grâce aux réseaux sociaux, plus vite qu’un média-gaucho n’en met à mentir (c’est dire), existent également bien d’autres sujets de scandale, perdus dans la jungle des méfaits de nos ignobles dirigeants : non contents de nous vendre à nos ennemis, quels qu’ils soient, il faut en plus qu’ils nous étranglent de toutes les manières possibles !

Réclamer aux héritiers les aides consenties à un handicapé de son vivant, ne pose aucun problème à nos charognards !

aides-handicap-a-rembourser.Capture

Ils nous auront tout fait !

« Ils », ce sont les maudits qui nous gouvernent, oui, oui, ceux-là même qui vous entonnaient le chant des sirènes pendant leurs campagnes électorales, puis vous dansaient la danse des sept voiles pour mieux vous subjuguer afin d’obtenir au moins un second mandat …

Qu’ils soient de gauche, de droite, du centre ou des extrêmes (du moins ceux qui ont déjà été « aux affaires » pour ces derniers) ils ont tous un culot phénoménal quand il s’agit de détrousser le contribuable – comprendre les citoyens qui travaillent, paient des impôts en conséquence (c’est-à-dire sans les scandaleuses remises consenties à certaines « corporations ») et n’ont jamais droit à rien, si ce n’est celui de payer et se taire.

Ceux qui sont directement concernés savent quel parcours du combattant il faut subir pour obtenir la moindre petite aide de l’Etat pour un grand malade ou un handicapé. Il faut montrer patte blanche à tous les niveaux (parce que votre dossier ne suit jamais là ou le service précédent vous a expédié), pour prouver, et ce chaque année, que le malade, handicapé, paralysé … n’a pas été brusquement guéri par l’opération du saint-esprit dans le courant de l’année écoulée.

Parce que depuis des années, l’Administration n’a jamais été foutue de vérifier si les retraités étrangers retournés dans leur pays d’origine, sont toujours vivants et ont toujours droit à leur retraite… ou bien si trépassés depuis longtemps, l’Etat français continue d’engraisser leurs familles se gardant bien d’en faire la déclaration, ce qui provoquerait à coup sûr la fermeture immédiate du robinet !

Quand le scandale du nombre ahurissant de centenaires algériens (record mondial battu !) a été révélé, la réponse de ladite administration, a été  qu’ils manquaient de personnel pour procéder aux vérifications par ailleurs difficiles ! Pourtant il me semble que convoquer lesdits retraités chaque année à l’Ambassade ou au Consulat français pour vérification via leurs empreintes, ne devrait pas être au-dessus des forces des personnels français détachés dans ces pays ; il suffirait à monsieur l’Ambassadeur ou monsieur le Consul, de diminuer les pots, lunchs, cocktails … et autres pince-fesses, ce qui leur donnerait le temps nécessaire pour se pencher sur ce problème et effectuer le travail de vérification, indispensable, eut égard aux citoyens français qui triment pour cela !

Je suis par ailleurs toujours fortement étonnée d’apprendre régulièrement des chiffres ahurissants de fraude, à la Sécurité Sociale, aux Allocations Familiales, ou à tout autre service officiel dispensant aides sonnantes et trébuchantes ; fraudes précisément souvent de la part  de « français de papiers » venus en France uniquement pour la manne réservée aux populations étrangères, au détriment des citoyens français payant impôts et taxes, et cotisants chèrement pour leur couverture maladie, chômage et retraite ; couverture se rétrécissant pourtant comme peau de chagrin pour eux et les leurs.

1914-2014

Mais  la dernière trouvaille abjecte inventée par nos salopards patentés : réclamer aux héritiers de personnes handicapées, les aides financières attribuées  de son vivant !

 les-escrocs-au-pouvoir

Dès lors une question fuse en mon esprit : et  les nombreuses aides consenties aux étrangers, parfois même sans trop de vérifications, dès lors qu’ils se déclarent réfugiés ou prétendant toutes autres situations dramatiques, sont-elles également réclamées à leurs familles … ou aux dirigeants de leurs pays  d’origine ?

J’ai bien peur de connaître la réponse !

Et si nous nous adressions à nos responsables politiques, ceux-là mêmes qui promettaient la lune avant d’être élus, pour leur soumettre cette monstrueuse injustice, en leur rappelant que la Sécurité Sociale est justement basée sur la notion d’ entraide, permettant aux plus démunis de se soigner grâce à la solidarité nationale … pas pour des prêts à durée limitée ?

Oh, bien sûr, pour la forme ils s’offusqueront :

intolerable.Capture

Mais le disque étant irrémédiablement rayé … cela n’ira pas plus loin … trop occupés qu’ils sont à se pencher sur la misère du monde, et surtout à distribuer les richesses de la France à tout autre que ses propres patriotes-contribuables !

c-a-f-

Déjà scandalisée par ce fait divers, ma fille m’assène le coup de grâce en m’apprenant que le chèque vacances qui lui était généreusement attribué chaque année pour son fils handicapé, lui a été refusé cette année avec pour seule explication « qu’elle n’y avait plus droit » ! Circulez, y a rien à voir !

Bien évidemment cela ne change rien pour mon petit fils à qui j’offre avec plaisir voyage et séjour dans le sud, mais il se trouve que cette petite somme annuelle compensait un peu les frais de couches, grevant fortement le budget mensuel de sa maman.

Pour l’Etat socialo, y a pas de petites économies ! Il faut bien qu’il puisse continuer à s’empiffrer, et ce à tous les niveaux !

boulimie-argent-contribuables

Il y a des jours où je m’achèterais bien une kalachnikov, moi, même si je ne saurais pas m’en servir… pour l’instant  !

Josiane Filio   PATRIOTE SOURIANT

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.